Nouveau

Ernest C. Coleman

Ernest C. Coleman


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Histoire de Coleman, écusson familial et armoiries

Alors que les versions anglicisées des noms irlandais sont familières à la plupart des gens, de nombreux noms irlandais ont un long et fier héritage gaélique qui est souvent inconnu. Le nom de famille Coleman provient de deux noms gaéliques distincts O'Clúmháin, dérivés de la racine irlandaise "clúmh," qui signifie "down" ou "plumes" et de O Colmain, dérivé du mot latin "columba" qui signifie"dove ." [1]

Ensemble de 4 tasses à café et porte-clés

$69.95 $48.95

Les premières origines de la famille Coleman

Le nom de famille Coleman a été trouvé pour la première fois dans le comté de Sligo (irlandais : Sligeach), dans la province de Connacht au nord-ouest de l'Irlande, où ils étaient un sept de O'Colmain, une branche de Hy Fiachrach. [2]

Forfait Armoiries et histoire du nom de famille

$24.95 $21.20

Début de l'histoire de la famille Coleman

Cette page Web ne montre qu'un petit extrait de notre recherche Coleman. 178 autres mots (13 lignes de texte) couvrant les années 117 et 1172 sont inclus sous le sujet Early Coleman History dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Sweat à capuche unisexe blason

Variations d'orthographe de Coleman

L'orthographe des noms en Irlande au Moyen Âge était rarement cohérente. Cette incohérence était due aux tentatives des scribes et des responsables de l'église d'enregistrer par écrit les noms définis oralement. La pratique courante d'enregistrer les noms tels qu'ils sonnaient a entraîné des variations d'orthographe telles que Colman, Coleman, O'Colman, MacColeman, McColeman, Coalman, Coulman, Colemen, Colmen, Coalmen, Colmin, Colmen, Coulmen, Coulmin, Colemin et bien d'autres.

Les premiers notables de la famille Coleman (avant 1700)

Plus d'informations sont incluses sous le sujet Early Coleman Notables dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Coleman migration +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Les colons de Coleman aux États-Unis au XVIIe siècle
  • Thomas Coleman, qui débarqua en Amérique en 1630 [3]
  • Katherine Coleman, arrivée en Virginie en 1635 [3]
  • Joseph Coleman, arrivé en Amérique en 1637 [3]
  • Joseph Coleman, sa femme Sara et leurs quatre enfants s'installent en Nouvelle-Angleterre en 1637
  • Thomas Coleman, qui s'est installé à Newbury, et plus tard à Boston, Massachusetts. Il était sous contrat, mais pas sous contrat avec Sir Richard Saltonstall, pour garder son bétail. Il était négligent et infidèle, comme le tribunal l'a statué, mais, étrangement un an plus tard en 1637. il a été admis un homme libre
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)
Les colons de Coleman aux États-Unis au XVIIIe siècle
  • Rota Coleman, arrivée en Virginie en 1703 [3]
  • Robert Coleman, qui débarqua en Virginie en 1703 [3]
  • Geo Coleman, arrivé en Virginie en 1704 [3]
  • Philip Coleman, 50 ans, débarqué en Pennsylvanie en 1740 [3]
  • Margaret Coleman, qui débarqua en Virginie en 1744 [3]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)
Les colons de Coleman aux États-Unis au XIXe siècle
  • Bartholomew Coleman était propriétaire et occupant de salles de pêche à Trinity en 1800
  • Isaac, Coleman Jr., arrivé en Amérique en 1803 [3]
  • John Coleman, qui a débarqué en Amérique en 1804 [3]
  • Mme Coleman, qui a atterri à New York NY en 1812 [3]
  • Daniel Coleman, arrivé à Long Island en 1812 [3]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)

Migration Coleman au Canada +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Les colons de Coleman au Canada au XVIIIe siècle
  • William Coleman, arrivé en Nouvelle-Écosse en 1749
  • Mary Coleman, qui a débarqué en Nouvelle-Écosse en 1750
  • Bartw Coleman, qui a débarqué en Nouvelle-Écosse en 1750
  • Bartholomew Coleman, arrivé à Halifax, en Nouvelle-Écosse en 1754
Les colons de Coleman au Canada au 19e siècle
  • Andrew Coleman, arrivé en Nouvelle-Écosse en 1806
  • Patrick Coleman de Lismore, comté de Waterford, Irlande, s'est installé à St. John's, Terre-Neuve en 1811 [4]
  • Patrick Coleman, qui a débarqué en Nouvelle-Écosse en 1818
  • Patrick Coleman, 19 ans, apothicaire, arrivé à Saint John, Nouveau-Brunswick en 1833 à bord de la barque "Independence" en provenance de Kinsale, Irlande
  • Bartholomew Coleman, 24 ans, ouvrier, arrivé à Saint John, Nouveau-Brunswick en 1833 à bord du navire "Hibernia" en provenance de Kinsale, Irlande
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)

Migration de Coleman en Australie +

L'émigration vers l'Australie a suivi les premières flottes de condamnés, de commerçants et de premiers colons. Les premiers immigrants comprennent :

Les colons de Coleman en Australie au XVIIIe siècle
  • Mlle Sarah Coleman, (Wilkinson, Salmon), (b. 1777), âgée de 21 ans, détenue anglaise qui a été condamnée dans le Devon, en Angleterre, pendant 7 ans pour vol, transportée à bord du " Britannia III " le 18 juillet 1798, arrivant en Nouvelle-Galles du Sud, Australie, elle est décédée en 1853 [5]
Les colons de Coleman en Australie au XIXe siècle
  • M. Patrick Coleman, condamné irlandais condamné à perpétuité à Dublin, Irlande, transporté à bord de l'"Atlas" le 29 novembre 1801, arrivant en Nouvelle-Galles du Sud, Australie[6]
  • M. Richard Coleman, forçat anglais qui a été condamné à Berkshire, Angleterre pendant 7 ans, transporté à bord du "Chapman" le 6 avril 1824, arrivant en Tasmanie (Van Diemen's Land) [7]
  • M. John Coleman, (Camlin), (né en 1771), 60 ans, coach irlandais condamné à perpétuité à Dublin, en Irlande, pour vol, transporté à bord du "Bussorah Merchant" le 16 août 1831, arrivant en Nouvelle-Galles du Sud, Australie [8]
  • M. John Coleman qui a été condamné à Ayr, en Écosse pendant 14 ans, transporté à bord du "Camden" le 21 mars 1831, arrivant en Nouvelle-Galles du Sud, Australie[9]
  • M. Joseph Coleman, forçat britannique condamné à vie à Middlesex, Angleterre, transporté à bord du "Asia" le 29 septembre 1831, s'installant en Nouvelle-Galles du Sud, Australie[10]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)

Migration Coleman en Nouvelle-Zélande +

L'émigration vers la Nouvelle-Zélande a suivi les traces des explorateurs européens, tels que le capitaine Cook (1769-1770) : d'abord les chasseurs de phoque, les baleiniers, les missionnaires et les commerçants. En 1838, la British New Zealand Company avait commencé à acheter des terres aux tribus maories et à les vendre aux colons. une nouvelle vie. Les premiers immigrants comprennent :


Histoires-Entreprises.com

Adresse:
600, boulevard Yosemite
Modesto, Californie 95354
ETATS-UNIS.

Statistiques:

Entreprise privée
Incorporation : 1933
Employés : 5 500
Ventes : 1,5 milliard de dollars (est. 1997)
NAIC : 31213 Caves 111332 Vignobles

E. & J. Gallo Winery est le plus grand vigneron au monde, avec une production de près de 900 millions de bouteilles par an. Gallo produit une bouteille de vin sur trois fabriquée aux États-Unis. Bien qu'il soit surtout connu pour ses vins en pichet bon marché et ses variétés fortifiées comme le Thunderbird, dans les années 1980 et 1990, Gallo a suivi de manière agressive les préférences des consommateurs dans des catégories plus chères, notamment les cépages finis en liège (vins fabriqués entièrement ou principalement à partir d'un seul type de raisin, comme comme Merlot). Beaucoup d'entre eux apparaissent sous des marques autres que Gallo, notamment Turning Leaf, Gossamer Bay, Indigo Hills et Northern Sonoma. La cave, qui reste la propriété privée de la famille Gallo, possède environ 2 500 acres de terres viticoles de première qualité à Sonoma, ce qui en fait le plus grand propriétaire foncier de la région. Elle exploite quatre établissements vinicoles californiens. Gallo est également un leader du marché du sherry, du vermouth et du porto, commercialisés sous le nom commercial Gallo. Leurs autres grandes marques incluent le vin mousseux André, le brandy E & J et les refroidisseurs à vin Bartles & Jaymes.

Le succès phénoménal de Gallo repose sur les épaules des frères Ernest et Julio Gallo, qui ont fondé la cave à Modesto, en Californie, en 1933. Ernest était considéré comme l'expert en marketing et distribution, tandis que Julio supervisait la production de vin. La contribution des Gallo à tous les aspects de leur activité est largement reconnue dans l'ensemble de l'industrie. Ernest est crédité de l'augmentation presque à lui seul de la demande intérieure dans les années 1960 et 1970, tandis que les innovations techniques de Julio incluent l'adoption généralisée de cuves de fermentation en acier inoxydable pour remplacer les fûts de bois traditionnels pour tous les vins sauf les plus chers.

La croissance de la cave Gallo est parallèle à l'émergence de la vinification californienne en tant qu'industrie de classe mondiale. La Californie avait remporté des compétitions internationales dès le début des années 1900, mais avec l'arrivée de la Prohibition en janvier 1920, l'industrie florissante a été presque détruite. Des milliers d'acres de raisins de cuve soigneusement cultivés ont été déracinés et remplacés par des cultures de rente telles que les pommes et les noix. Lorsque l'interdiction a été abrogée le 5 décembre 1933, seulement 160 des 700 établissements vinicoles d'origine de Californie étaient intacts, et la fiscalité et la législation fédérales et étatiques avaient décimé la consommation nationale de vin.

En 1933, Ernest et Julio Gallo, âgés respectivement de 24 et 23 ans, se lancent dans le commerce du vin. Ils travaillaient depuis l'enfance dans les modestes vignes de leur père italien immigré, et après la mort de leurs deux parents, ils décidèrent de se lancer dans l'élaboration de leur propre vin. Leur expertise technique a été glanée à partir de deux brochures sur le vin pré-prohibition dans la bibliothèque publique de Modesto. Ernest et Julio ont obtenu la licence gouvernementale nécessaire, ont acheté du matériel de vinification à crédit et ont loué un petit entrepôt de Modesto pour 60 $ par mois. Ils ont ensuite rendu visite aux producteurs locaux, leur offrant une part des bénéfices en échange de l'utilisation de leurs raisins. Au moment de l'abrogation de la Prohibition en décembre 1933, Ernest avait réalisé sa première vente de 6 000 gallons de vin à Pacific Wine Company, un distributeur de Chicago. Le bénéfice de la première année était de 34 000 $, une somme qui a été immédiatement réinvestie dans l'entreprise.

La première cave Gallo a été construite à Dry Creek à Modesto et jusqu'à la fin des années 1930 vendait du vin de table aux embouteilleurs locaux, qui le vendaient sous diverses étiquettes. En 1940, cependant, le premier vin labellisé Gallo a été introduit et les affaires ont considérablement augmenté. Mis en bouteille à Los Angeles et à la Nouvelle-Orléans, la sélection originale se composait des vins de cépage Zinfandel et Dry Muscat, en plus du sherry et du muscat. C'est au cours de cette première période qu'Ernest développe la vision stratégique qui le rendra célèbre dans l'ensemble de l'industrie. Réalisant que la consommation n'augmenterait jamais tant que le vin était relégué au second plan derrière les alcools forts, il introduisit le nouveau concept de vendeurs qui vendaient exclusivement du vin, une idée très réussie qui fut bientôt largement imitée. Il a recruté une équipe de vendeurs zélés pour pousser les produits Gallo et leur garantir une grande visibilité sur les tablettes des magasins d'alcools. Dès le début, Gallo a suivi une stratégie d'expansion sur de nouveaux marchés uniquement lorsque les marchés existants ont été conquis. Vingt-cinq ans plus tard, les marques Gallo étaient disponibles dans tout le pays et le système de distribution de l'entreprise était considéré comme sa plus grande force concurrentielle.

Réalisations en vinification, années 40-70

L'entreprise était également admirée pour ses réalisations œnologiques. L'ère de la prohibition avait fait des ravages sur les récoltes de meilleures variétés de raisin de cuve, qui avaient été largement supplantées par des variétés de table et de raisins secs de qualité inférieure. Les frères Gallo ont résolu ce problème avec l'achat en 1942 de 2 000 acres de terrain à Livingston, en Californie. À partir de 1945, ils poursuivent un ambitieux programme de recherche et d'expérimentation qui couvre tous les aspects de la viticulture, des porte-greffes aux méthodes d'irrigation. Les raisins cultivés sur les terres de Livingston ont été transportés dans une cave de recherche spéciale à Modesto pour des tests supplémentaires. Lorsqu'une variable particulière était jugée bénéfique, elle était introduite dans les opérations quotidiennes de la cave. De nombreuses expériences, telles qu'un système de lutte antiparasitaire innovant, étaient bien en avance sur leur temps et ont eu des effets bénéfiques de grande envergure sur l'ensemble de l'industrie. En 1958, un laboratoire de recherche entre en fonction. En 1993, le personnel de recherche de 20 personnes comprenait des ingénieurs chimistes, des microbiologistes et des biochimistes, et un total de 50 articles de recherche avait été soumis par la cave à la Société américaine d'œnologie et de viticulture. La société a également maintenu une bibliothèque technique conçue pour tenir les chercheurs et les producteurs au courant des derniers développements dans leurs domaines respectifs.

En 1957, les frères Gallo ont construit une usine de verre sur mesure à Modesto, une étape dans le processus d'intégration verticale qui engloberait finalement la Fairbanks Trucking Company, une société de transport intra-étatique créée en 1961 et Midcal Aluminium, une usine de fabrication de capsules et de feuilles d'aluminium fondée la même année. En 1957, la société a lancé Thunderbird, un vin fortifié au goût d'agrumes qui reflétait les goûts des consommateurs de l'époque. Au fil des ans, la marque a commencé à se vendre particulièrement bien dans les quartiers défavorisés en raison de sa forte teneur en alcool et de son prix bas. Bien que Thunderbird ait sans aucun doute été l'un des premiers succès marketing de Gallo, il a également contribué à l'image bas de gamme de l'entreprise. En 1989, face à l'inquiétude du public face à l'alcoolisme et à la pression familiale interne, Gallo avait demandé aux distributeurs de ne pas vendre ses vins fortifiés aromatisés aux détaillants des quartiers populaires.

La consommation de vin de table aux Etats-Unis a plus que sextuplé entre 1960 et 1980, correspondant à une période de forte croissance pour l'entreprise Gallo. Des techniques de production ont été développées pour fournir une haute qualité à moindre coût que la concurrence. Les experts de l'industrie du vin ont unanimement salué la réussite de Gallo à « amener de nouveaux buveurs de vin au bercail » avec leur produit propre, cohérent et à prix compétitif. Dès 1972, le critique de vin du Los Angeles Times a identifié le Gallo Hearty Burgundy, au prix de 1,25 $ la bouteille, comme « le meilleur vin du pays aujourd'hui ». Ce vin a été crédité d'avoir influencé les Américains à acheter plus de vins californiens. En 1965, Julio Gallo a créé une équipe de relations avec les producteurs composée de professionnels du vin qui continuent de travailler avec les producteurs, en recommandant de nouvelles technologies et pratiques développées en grande partie dans le centre de recherche de Gallo. Parmi les développements les plus importants de cette période figure une démarche qualité initiée par l'entreprise avec les viticulteurs californiens en 1967. En échange du remplacement des raisins existants par des cépages choisis par Gallo, les viticulteurs se voient proposer des contrats de 10 à 15 ans leur garantissant un prix équitable. pour leur récolte. Plus de 100 viticulteurs ont signé des contrats, assurant ainsi la réémergence de cépages classiques comme le Chardonnay, le Cabernet Sauvignon et le Sauvignon Blanc. En raison de l'offre croissante de vrais raisins de cuve, Gallo a pu cesser d'utiliser le raisin sans pépins de qualité inférieure Thompson en 1972.

En 1976, la Federal Trade Commission a accusé Gallo de concurrence déloyale et la cave a signé un accord de consentement restreignant sa capacité à contrôler ses grossistes. L'ordonnance sur consentement a été conçue pour empêcher Gallo de s'intégrer verticalement à un point où les concurrents seraient incapables de distribuer efficacement leurs produits. En septembre 1982, Gallo a déposé avec succès une demande d'annulation de l'ordonnance, arguant que « des changements spectaculaires dans l'industrie du vin », en particulier l'entrée de conglomérats tels que Coca-Cola et Seagrams, avaient rendu les termes de l'ordonnance d'origine obsolètes.

Déménagé dans les vins haut de gamme dans les années 1980

Au cours des années 1980, Gallo s'est fortement implanté sur le marché des vins haut de gamme. En 1981, un chardonnay haut de gamme a été lancé, suivi un an plus tard d'un cabernet millésimé de 1978. À la fin de 1988, après avoir abandonné certains de ses cépages originaux à finition en liège, Gallo en a introduit d'autres, comme un nouveau "blush" à succès. catégorie de cépages. Un millésime a été ajouté à l'étiquette Wine Cellars, une tendance à laquelle la cave avait résisté pendant de nombreuses années. Compte tenu de l'expertise de la société en matière de production, de commercialisation et de distribution, personne dans l'industrie n'a été surpris lorsque Gallo a rapidement pris un rôle de premier plan sur le marché des vins haut de gamme. Dans le même temps, Gallo connaît un grand succès avec le refroidisseur à vin Bartles & Jaymes, une boisson contenant un mélange de vin, de jus de fruits et d'eau gazeuse, et contenant moins d'alcool que le vin de table. Le produit Bartles & Jaymes a été introduit en 1985 et en un an, il est devenu un leader du marché dans un segment très concurrentiel et en plein essor. De nombreux analystes ont attribué son succès à une campagne publicitaire inspirée de Hal Riney and Partners, mettant en vedette une paire de personnages excentriques nommés Frank Bartles et Ed Jaymes. Le phénomène des refroidisseurs de vin a été de courte durée, mais en 1993, la demande avait chuté et Gallo et Seagrams étaient les seuls producteurs de refroidisseurs de vin restants sur le marché. Les dépenses publicitaires ont baissé en conséquence. Les nouvelles introductions dans les années 1990 comprenaient la marque de champagne Eden Roc, dont le prix est légèrement supérieur à celui du leader du marché de la société, le champagne André.

En avril 1986, Ernest et Julio ont porté plainte contre leur jeune frère Joseph, l'accusant de contrefaçon de marque. Joseph avait commencé à commercialiser du fromage sous le nom de Gallo. L'affaire était importante car elle remettait en cause le droit d'un individu d'utiliser un nom personnel qui avait déjà été enregistré en tant que marque par quelqu'un d'autre. Plusieurs mois plus tard, Joseph a déposé une contre-poursuite, affirmant qu'il avait été privé de sa part légitime d'un tiers de la cave de leurs parents, en fait une part substantielle de la cave E. & J. Gallo elle-même. La défense d'Ernest et Julio reposait sur l'affirmation que leur cave était entièrement autofinancée et n'avait rien à voir avec le domaine de leurs parents. En septembre 1988, la demande reconventionnelle de Joseph a été rejetée. En juin 1989, un juge du tribunal de district des États-Unis a réglé l'affaire de contrefaçon de marque en faveur des plaignants, et Joseph Gallo a eu 30 jours pour cesser d'utiliser le nom Gallo sur son fromage.

La deuxième génération Gallo a pris le relais dans les années 1990

Ernest et Julio Gallo ont dirigé la cave qu'ils ont fondée dans leurs années 80. Au début des années 1990, la direction de la cave a finalement été transmise à la deuxième génération. Julio est décédé en 1993 à l'âge de 83 ans d'une fracture du cou qu'il a subie lorsqu'il a renversé sa jeep dans un ranch familial. Ernest, frappé par la perte, a renoncé peu après à la gestion au jour le jour, ne restant impliqué que dans la planification à long terme en tant que président Gallo.Gallo est alors dirigé par quatre coprésidents : David Gallo, fils aîné d'Ernest, en charge du marketing national et de la publicité Joe Gallo, également fils d'Ernest, responsable des ventes nationales et internationales Bob Gallo, fils de Julio, responsable des vignobles et de la vinification et Jim Coleman, le gendre de Julio, responsable des entrepôts et des usines d'embouteillage. David est décédé en mars 1997 d'une crise cardiaque, laissant Joe Gallo entièrement responsable des ventes. Selon un article paru dans le Los Angeles Times Magazine, 15 des 20 petits-enfants d'Ernest et Julio étaient employés par la cave en 1997, ce qui rend probable que les membres de la famille Gallo resteront à des postes de direction pour les années à venir.

Dans les années 1990, les consommateurs ont continué à se tourner vers les vins plus chers, et Gallo a cherché de nouvelles façons de capturer les catégories à prix moyen et haut de gamme. Malgré les efforts de la cave pour échapper à son image de longue date, Gallo était toujours perçue comme une marque bas de gamme. Pour contrer cela, la cave Gallo a commencé à produire des vins de cépage sous de nouvelles marques, le nom Gallo n'apparaissant nulle part sur l'étiquette. En 1995, Turning Leaf a fait ses débuts, tandis que Gossamer Bay a fait ses débuts l'année suivante. Gallo a positionné ces deux marques dans la gamme de 5 $ à 10 $ la bouteille, la zone de prix moyen typique du vin vendu en supermarché. À l'automne 1996, Turning Leaf était devenu l'un des 12 meilleurs vins de cépage vendus dans les supermarchés.

Turning Leaf et Gossamer Bay ont tous deux été fabriqués à la cave Modesto, l'inclusion de "Made in Modesto" sur leurs étiquettes était le seul indice de leur filiation Gallo. Mais Gallo a pu prendre encore plus de distance avec les vins produits dans le comté de Sonoma en Californie, où Gallo avait acheté des vignobles et possédait une cave à Healdsburg. Gallo a ainsi commencé à vendre du vin de cépage vinifié et mis en bouteille dans le comté de Sonoma, vendu sous plusieurs marques différentes, notamment Indigo Hills, Rancho Zabaco, Anapamu, Marcellina et Northern Sonoma et étiqueté « Made in Healdsburg ». Certaines variétés se sont vendues jusqu'à 40 $ la bouteille, ce qui les place bien dans la catégorie premium. Les vins Gallo ont finalement commencé à recevoir une attention sérieuse de la part des critiques de vin.

La montée en gamme ne s'est pas faite sans difficultés. Gallo a fait l'objet d'un procès très médiatisé déposé en avril 1996 par Kendall-Jackson Winery Ltd., fabricant de Vintner's Reserve, la marque de chardonnay numéro un aux États-Unis. Kendall-Jackson a soutenu que Gallo avait copié l'emballage de Vintner's Reserve pour celui de la gamme Turning Leaf de chardonnay et d'autres cépages. Gallo a prévalu devant un tribunal fédéral en 1997 ainsi que devant une cour d'appel fédérale en 1998.

Au tournant du 21e siècle, Gallo Winery était bien positionné du bas au haut de gamme du marché du vin. Même sous la direction de la deuxième génération de dirigeants de la famille Gallo, la cave suivait clairement la direction de ses fondateurs - Ernest Gallo a dit un jour : "Nous ne voulons pas la plupart des affaires. Nous voulons tout."

Divisions principales : Ballatore Champagne Cellars E & J Distillers Brandy E & J Gallo Tott's Champagne Cellars.

« American Wine Comes of Age », Time, 27 novembre 1972.
Fierman, Jaclyn, "How Gallo Crushes the Competition," Fortune, 1er septembre 1986.
Fisher, Lawrence M., "The Gallos Go for the Gold", New York Times, 22 novembre 1992.
Gallo, Ernest et Julio Gallo, avec Bruce B. Henderson, Ernest et Julio : Notre histoire, New York : Times Books, 1994, 358 p.
Hamilton, Joan O'C., "Les raisins de la colère", Business Week, 15 avril 1996, p. 50.
Hawkes, Ellen, Blood and Wine : The Unauthorized Story of the Gallo Wine Empire, New York : Simon & Schuster, 1993, 464 p.
King, Ralph T., Jr., « Raisins de la colère : Kendall-Jackson Sues Gallo Winery dans une bataille pour une bouteille », Wall Street Journal, 5 avril 1996, p. B1.
Laube, James, "Partie croissante des frères Gallo à Sonoma", Wine Spectator, 31 mai 1991.
Prial, Frank J., "From the Top of the Barrel: Gallo Powers Its Way into the Premium Wine Market," New York Times, 4 septembre 1997, pp. D1, D4.
----, "Passing the Jug", New York Times Magazine, 15 novembre 1992.
Shanken, Marvin R., "Gallo's Dramatic Shift to Fine Varietals", Wine Spectator, 15 septembre 1991.
Stavro, Barry, "A New Vintage Gallo", Los Angeles Times Magazine, 2 mars 1997, pp. 12--17, 28.
Stecklow, Steve, « Gallo Woos French, but Don't Expect Bordeaux by the Jug », Wall Street Journal, 26 mars 1999, pp. A1, A14.
Steinriede, Kent, « New Gallo Brands Aim High », Industrie des boissons, décembre 1998, p. 19.
----, « La technologie rencontre la tradition », Industrie des boissons, décembre 1998, p. 22.

Source : Répertoire international des histoires d'entreprises, Vol. 28. St. James Press, 1999.


Histoires-Entreprises.com

Adresse:
2111 Est 37e Rue Nord
Wichita, Kansas 67219
ETATS-UNIS.

Téléphone : (316) 832-2700
Sans frais : 800-835-3278
Télécopieur : (316) 832-3060
http://www.coleman.com

Statistiques:

Filiale publique de Sunbeam Corporation
Incorporé: 1900 comme Hydro-Carbon Light Company
Employés : 4 700
Ventes : 1,02 milliard de dollars (1998)
Bourses : New York Pacific Midwest
Symbole boursier : CLN
NAIC : 33992 Fabrication de produits de sport et d'athlétisme 335129 Fabrication d'autres équipements d'éclairage 333912 Fabrication de compresseurs d'air et de gaz 335312 Fabrication de moteurs et de générateurs 421910 Commerce de gros de fournitures et d'équipements de camping

Perspectives de l'entreprise :

"Ne laissez pas la vie vous remettre sur vos talons. Penchez-vous dessus." Le mantra de Sheldon Coleman guide toujours l'entreprise : elle continue de se tourner vers l'avenir. C'est toujours une entreprise avec une capacité étonnante à s'adapter au changement. Une entreprise avec une compréhension intime du consommateur. Un engagement envers la recherche et le développement qui insuffle de la vitalité à tous les aspects de l'entreprise. Une entreprise qui établit les normes de l'industrie.

The Coleman Company, Inc. est l'un des fabricants d'équipements de camping et de produits récréatifs de plein air les plus célèbres et les plus prospères. La célèbre lampe Coleman a été inventée en 1909 et la lanterne en 1914, et depuis lors, plus de 50 millions de lanternes ont été vendues dans le monde. Coleman est le leader du marché des lanternes et des réchauds à usage récréatif en plein air, et il a créé une clientèle fidèle pour une large gamme de contenants isothermes pour aliments et boissons, sacs de couchage, sacs à dos, tentes, meubles pliants d'extérieur, lampes électriques portables et autres. accessoires de loisirs. L'unité Powermate de la société produit des générateurs portables et des compresseurs d'air portables et fixes. Coleman fabrique et commercialise également des sacs à livres, des sacs à dos et des produits connexes sous les marques Eastpak et Timberland. Les produits Coleman sont vendus dans plus de 100 pays à travers le monde, les ventes internationales représentant environ un tiers du chiffre d'affaires global. Bien que ses actions soient cotées en bourse, la Coleman Company est contrôlée par Sunbeam Corporation, qui détient 79 % de la société.

Le fondateur de l'entreprise, William Coffin Coleman, est né d'un jeune couple qui a migré vers l'ouest du Kansas depuis la Nouvelle-Angleterre en 1871. Coleman est devenu enseignant au Kansas et est ensuite entré à la faculté de droit de l'Université du Kansas. Peu de temps avant d'obtenir son diplôme, cependant, Coleman a manqué d'argent et il est devenu vendeur itinérant de machines à écrire. Travaillant dans le sud des États-Unis, il s'est retrouvé à Brockton, en Alabama, une communauté minière pauvre avec des rues en terre battue et des trottoirs en bois.

Selon la tradition de l'entreprise, alors que Coleman se promenait le soir dans l'une des rues de la ville, il a remarqué la lueur blanche intense d'une lampe dans la vitrine d'une pharmacie. La lampe, qui était alimentée à l'essence, était si brillante que même avec sa mauvaise vue, Coleman était capable de lire facilement en dessous. Étant donné que la plupart des gens à cette époque utilisaient des lampes à gaz vacillantes, des lampes à huile fumantes ou des ampoules à filament de carbone tamisées, Coleman a immédiatement vu la lampe comme un pas en avant important.

Coleman s'est arrangé pour vendre ce nouveau type de lampe pour la société Irby-Gilliland de Memphis et s'est rendu à Kingfisher, Oklahoma, pour commencer sa nouvelle entreprise. Malheureusement, il n'avait vendu que deux lampes à la fin de la première semaine. Le manque de ventes l'a consterné, mais il a vite découvert qu'un autre vendeur avait déjà vendu des dizaines de lampes aux commerçants de la ville. Comme les lampes ne pouvaient pas être nettoyées, elles se sont bouchées par des dépôts de carbone qui ont étouffé la lumière après un court laps de temps. Le vendeur était parti un peu trop vite et les commerçants se sont sentis escroqués.

Incapable de vendre ses lampes, Coleman a eu l'idée de les louer pour 1 $ par semaine et de les entretenir lui-même. Si les lampes tombaient en panne, le client n'avait pas à payer. Les revenus ont grimpé en flèche. Afin de rester compétitif, presque tous les commerçants de la ville ont acheté son service d'éclairage. L'entreprise a prospéré lorsque Coleman a réinvesti ses bénéfices et s'est diversifiée dans les communautés voisines. Peu de temps après, il a fondé la Hydro-Carbon Light Company.

Avec l'augmentation de la demande pour ses lampes et son service d'éclairage, Coleman a reçu 2 000 $ de ses deux beaux-frères pour une participation de huit pour cent dans l'entreprise. En 1902, les demandes pour son service d'éclairage étaient si nombreuses qu'il décida de déménager l'entreprise à Wichita, au Kansas, et d'établir un siège social permanent. Un an plus tard, Coleman a acheté les droits de la lampe efficace, a amélioré sa conception et a commencé à la vendre sous le nom de lampe à arc Coleman. Toujours à la recherche de moyens originaux de commercialiser ses lampes, Coleman en 1905 a fait en sorte que les lampes à arc fournissent l'éclairage d'un match de football nocturne.

En 1909, Coleman avait inventé une lampe de table portable avec un réservoir d'essence conçu comme une petite fontaine à base plate. Des moustiquaires ont été ajoutées plus tard pour protéger les manteaux lors d'une utilisation en extérieur. En 1914, la société a développé la lanterne à essence Coleman pour une utilisation par mauvais temps. Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté, les Alliés ont demandé du blé et du maïs américains pour reconstituer leurs approvisionnements alimentaires. Réalisant le besoin d'une lampe fiable, lumineuse et portable pour les agriculteurs effectuant les tâches nécessaires pour aider les Européens, le gouvernement américain a déclaré la lampe Coleman essentielle pour l'effort de soutien en temps de guerre et a fourni à Coleman à la fois de l'argent et du matériel pour produire les lanternes. Pendant la Première Guerre mondiale, l'entreprise a fabriqué plus d'un million de lampes pour les agriculteurs américains.

L'entreprise a connu une croissance constante dans les années 1920. Bien que l'électricité soit arrivée dans les petites villes des États-Unis, la plupart des zones rurales ont dû attendre. Coleman a ainsi trouvé ses plus grands marchés dans les zones rurales, avec des ventes toujours croissantes de réchauds à essence, utilisés à la fois comme réchauds de camping et réchauds de cuisine, et comme lampes et lanternes. L'entreprise a également établi des opérations internationales avec une usine de fabrication et un siège social à Toronto. L'établissement d'un bureau au Canada était une décision intelligente de la part de Coleman, puisque le Commonwealth britannique accordait des tarifs et des droits préférentiels aux produits fabriqués dans les pays membres. À la fin des années 1920, la réputation de la lanterne Coleman était fermement établie, et divers récits de son utilisation ont été rapportés : l'amiral Byrd a utilisé la lanterne lors de son voyage au pôle Sud sur l'île de Pitcairn les descendants des mutins britanniques du Bounty et leurs Les familles tahitiennes ont illuminé les maisons primitives avec des lanternes Coleman et les pistes éclairées aux lanternes Coleman dans les Andes ont rendu possible les atterrissages d'urgence.

L'entreprise n'a pas entièrement réussi à développer de nouveaux produits et marchés. À la fin des années 1920, Coleman a fabriqué une gamme de gaufriers, de percolateurs à café, de grille-pain et de fers électriques. Coleman ne pouvait cependant pas concurrencer Westinghouse Electric Corporation et General Electric Company et a rapidement retiré ces gammes de produits. William Coffin Coleman (connu sous le nom de W.C. pour le reste de l'entreprise) a conçu une cafetière pour les restaurants et les hôtels. Bien qu'elle préparât un excellent café, la machine était compliquée à manipuler et difficile à nettoyer. C'était un échec commercial et la société a arrêté sa production.

Coleman a été durement touché lorsque le marché boursier s'est effondré en 1929. Au cours des deux années suivantes, la Grande Dépression a gravement touché presque toutes les industries du pays. La demande de produits Coleman a diminué rapidement, principalement en raison de la pauvreté extrême et de l'incapacité de nombreuses personnes dans les zones rurales d'acheter autre chose que de la nourriture. Inévitablement, l'entreprise a subi des pertes financières, mais une bonne relation de travail avec un certain nombre de banques a aidé Coleman à surmonter les pires années de la dépression. En 1932, les ventes de l'entreprise s'élevaient à seulement 3 millions de dollars, mais un petit profit a été réalisé.

Après que Franklin Delano Roosevelt a été élu à la présidence des États-Unis en 1932, il a lancé un vaste programme d'électrification rurale et Coleman a été confronté à un déclin de son marché des réchauds à essence et des lampes. Néanmoins, Coleman a trouvé deux marchés potentiellement rentables, les radiateurs au mazout et les fournaises au sol au gaz, et à la fin de la décennie, la société était le principal fabricant des deux produits. Dans le même temps, l'entreprise de réchauds et lanternes portables de Coleman progressait sur le marché des équipements de camping, et l'opération internationale commençait à récolter des bénéfices importants. En 1941, la société a déclaré des ventes annuelles de 9 millions de dollars.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Coleman a été appelé à fabriquer des produits pour les différentes branches des forces armées américaines, notamment des obus de 20 millimètres pour l'armée, des projectiles pour la marine et des pièces pour les bombardiers B-29 et B-17 pour la force aérienne. En juin 1942, l'entreprise fut notifiée par l'Army Quartermaster Corps d'une demande urgente : les troupes sur le terrain avaient besoin d'un réchaud compact pouvant fonctionner à 125 degrés au-dessus et 60 degrés au-dessous de zéro, ne dépassant pas un quart de bouteille de lait et pouvant brûler. tout type de carburant. De plus, l'armée voulait que 5 000 poêles soient livrés en deux mois.

Coleman a travaillé sans relâche pour concevoir et fabriquer un poêle selon les spécifications de l'armée. Le produit final était meilleur que ce que l'armée avait demandé : le poêle pouvait fonctionner à 60 degrés au-dessous et à 150 degrés au-dessus de Fahrenheit, il pouvait brûler toutes sortes de carburant, il pesait à peine trois livres et demie et il était plus petit qu'une bouteille d'un litre de Le Lait. La première commande de 5 000 unités a été envoyée aux forces américaines impliquées dans l'invasion de l'Afrique du Nord en novembre 1942. Ernie Pyle, le célèbre journaliste de la Seconde Guerre mondiale qui a écrit sur l'expérience de l'homme ordinaire pendant la guerre, a consacré 15 articles au réchaud de poche Coleman et le considérait comme l'une des deux pièces d'équipement non-combat les plus importantes dans l'effort de guerre, l'autre étant le Jeep.

À la fin de la guerre, les affaires de Coleman ont explosé. Étant donné que l'entreprise fabriquait des produits pour les forces armées pendant la guerre, il y avait un énorme arriéré de demande pour ses produits réguliers, qui avaient été retirés du marché. Les ventes ont atteint 34 millions de dollars en 1950, tandis que les bénéfices ont également augmenté de manière substantielle. Au début de la décennie, il y avait quatre divisions principales de produits Coleman : les radiateurs à mazout représentaient 30 % des ventes de fours au sol au gaz, 30 % de réchauds de camping et de lanternes à essence, 20 % et les contrats militaires pour fournir à Boeing Co. des pièces d'avion. pour le bombardier B-47, 20 pour cent.

Focus sur les produits de camping et de loisirs : années 60-70

Au début des années 1950, Coleman était le leader des ventes dans chacune de ses gammes de produits civils. À la fin de la décennie, cependant, les ventes des appareils de chauffage au mazout et des fournaises au sol au gaz ont chuté de 85 %, et en 1960, l'entreprise a subi une perte globale de 70 % du volume des ventes. L'armée américaine avait également supprimé progressivement les contrats de Coleman pour les pièces d'avion. En réponse, Coleman a développé ses produits de réchaud de camping et de lanterne en une vaste gamme d'équipements de camping. Les glacières portables et les cruches isothermes de l'entreprise sont rapidement devenues des leaders dans le domaine des produits de loisirs de plein air. Coleman a également étendu sa gamme de fournaises au mazout, au gaz et électriques aux fabricants de maisons mobiles et a commencé à concevoir des équipements de climatisation et des fournaises pour les maisons sur place.

Au cours des années 1960, Coleman a continué à étendre ses gammes de produits dans le domaine du camping, en ajoutant des sacs de couchage, des tentes et des radiateurs catalytiques. Coleman est rapidement devenu le principal fabricant d'équipements de camping. En croissance avec l'industrie des maisons mobiles, Coleman a fourni 40 pour cent des fours spécialisés et 50 pour cent de l'équipement de climatisation pour les maisons mobiles. Les ventes sont passées de 38 millions de dollars en 1960 à 134 millions de dollars en 1970, et au cours de la même période, les bénéfices nets ont considérablement augmenté, passant de 278 000 à 7 millions de dollars.

Les deux dirigeants de la société étaient Sheldon Coleman, qui a remplacé son père en tant que président du conseil d'administration en 1941, et Lawrence M. Jones, un employé de longue date de Coleman qui possédait un doctorat de l'Université Harvard. Sheldon avait embauché Jones en tant que président de la société en 1964, et les deux hommes ont collaboré au développement de produits et à la stratégie de marché. Leurs efforts conjoints ont abouti à la fabrication de cadres de sac à dos réglables, d'une glacière compacte, d'un petit réchaud à dos, de canoës fabriqués à partir d'une substance à base de pétrole qui créait une conduite plus silencieuse que l'aluminium, de pistolets à air Crosman et de caravanes de camping. En 1977, le succès de Coleman s'est poursuivi sans relâche, avec des ventes atteignant 256 millions de dollars. Les activités de loisirs de plein air de l'entreprise semblaient être à l'abri de la récession et les bénéfices de ses produits pour maisons mobiles ne cessaient d'augmenter.

Changements de propriétaire : années 80-90

Pendant plus de trois quarts de siècle, Coleman avait travaillé dur pour établir et maintenir une réputation de produits de haute qualité vendus à des prix raisonnables. Cette réputation a porté ses fruits au cours des années 1980 alors que les bénéfices et les ventes augmentaient régulièrement. Selon Fortune, cependant, la famille Coleman, qui détenait 25 pour cent des actions de l'entreprise, a commencé à retirer des bénéfices plutôt que de réinvestir pour le développement de produits et l'expansion du marché. Sheldon Coleman, Jr., a remplacé son père en tant que président du conseil d'administration en 1988, et seulement un an plus tard, il a décidé de privatiser l'entreprise afin de récolter un profit encore plus important - le régime de retraite de l'entreprise était surchargé d'environ 30 millions de dollars. .

Le nouveau président a lancé une offre de 64 $ par action pour les actions de la société. L'enchère s'est avérée trop basse et inopportune également. Au lieu de cela, le financier new-yorkais Ronald Perelman est entré en scène et a acheté Coleman pour 545 millions de dollars, soit 74 $ par action, lors d'un rachat par emprunt en 1989 par l'intermédiaire de sa société MacAndrews & Forbes Holdings Inc. Ensemble, Perelman et Jones ont vendu l'activité de chauffage et de climatisation, fermé une usine obsolète et mis en œuvre une stratégie qui a amélioré l'efficacité et finalement réduit les coûts d'inventaire de 10 millions de dollars.

Grâce à une restructuration complète de ses opérations, l'entreprise a considérablement augmenté sa productivité en 1991 et les ventes de Coleman ont atteint 346,1 millions de dollars à la fin de l'année. En 1992, les ventes ont atteint 491,9 millions de dollars, preuve que la concentration de l'entreprise sur la fabrication de produits sur des marchés récréatifs en croissance portait ses fruits. Perelman a de nouveau rendu publique Coleman en 1992 mais a conservé une participation de 82,5% dans la société. À la fin de 1992, Coleman a racheté la gamme Coleman Powermate de générateurs électriques à essence et de nettoyeurs haute pression. L'année suivante, la société visait à renforcer ses ventes à l'étranger par le biais d'acquisitions. Coleman avait rencontré des difficultés au fil des ans en Europe pour vendre ses appareils de camping à base de propane, car les Européens préféraient généralement les produits fonctionnant au gaz butane. L'achat de fabricants d'équipements de camping britanniques et italiens à la fin de 1993 a conduit au lancement de dizaines de produits au butane de marque Coleman en Europe.

Au début de 1994, Jones a pris sa retraite et a été remplacé en tant que président et chef de la direction par Michael N. Hammes, qui avait été vice-président de Black & Decker Corporation et président de son groupe mondial d'outils électriques et de produits pour la maison. Les acquisitions se sont poursuivies sous le nouvel exécutif. En 1994, la société Sanborn Manufacturing Company, dont les compresseurs d'air portables et fixes ont été intégrés à la division Powermate, et Eastpak, Inc., un fabricant de sacs à livres, de sacs à dos et de produits connexes, ont été ajoutés. L'année suivante, Coleman a acheté Sierra Corporation de Fort Smith, Inc., fabricant de meubles pliants portables d'extérieur et de loisirs sous la marque Sierra Trails. Au début de 1996, la société a étendu sa division Eastpak en octroyant une licence à la marque Timberland pour une nouvelle gamme de packs. Coleman a également acquis la société française Application des Gaz, l'un des principaux fabricants européens d'équipements de camping sous la marque Camping Gaz. Pendant ce temps, la 50 millionième lanterne Coleman est sortie de la chaîne de montage en 1995.

La poursuite agressive d'acquisitions de la société n'a pas été sans coût. En 1996, Coleman avait connu une croissance énorme depuis son acquisition par Perelman, avec des revenus atteignant 1,22 milliard de dollars, soit trois fois et demie le niveau de 1991, mais la société a également enregistré une perte nette de 41,8 millions de dollars. La perte a été largement attribuée à des coûts plus élevés que prévu liés à l'intégration des forces de vente à l'étranger suite à l'achat de Camping Gaz. Un autre facteur clé était l'endettement croissant résultant de la série d'acquisitions - le niveau d'endettement ayant atteint 583,6 millions de dollars à la fin de 1996.

Dans la foulée de l'annonce de la perte de 1996, Coleman a remplacé Hammes, installant Jerry W. Levin en tant que PDG par intérim en février 1997. Levin avait auparavant dirigé l'entreprise de 1989 à avril 1991 lorsqu'il est devenu PDG de Revlon Inc., un autre Perelman- société contrôlée. Sous la direction de Levin, Coleman a agi rapidement pour renverser la vapeur grâce à un certain nombre d'initiatives de réduction des coûts. La société a fermé son siège administratif à Golden, Colorado, et un siège régional à Genève, Suisse. L'effectif de 7 000 personnes a été réduit de dix pour cent. Quatre usines, trois nationales et une internationale, ont été fermées. Certains produits non essentiels ont été cédés, notamment les laveuses à pression et les spas portables. Enfin, un tiers des SKU de l'entreprise ont été éliminés, rationalisant considérablement ses offres de produits.

En mars 1998, alors que la société était au bord du redressement, Perelman a vendu sa participation de 82 % dans Coleman à Sunbeam Corporation pour 1,6 milliard de dollars plus la prise en charge d'environ 440 millions de dollars de dette. Au même moment, Sunbeam a annoncé deux autres achats : Signature Brands USA Inc., fabricant de produits ménagers tels que les cafetières Mr. Coffee et les balances Health-o-meter et First Alert Inc., un fabricant de produits de sécurité résidentielle, y compris les détecteurs de fumée. et extincteurs. Des accusations d'irrégularités comptables et de déclarations de revenus trompeuses ont conduit à l'éviction du PDG de Sunbeam, "Chainsaw Al" Dunlap, en juin 1998. Peu de temps après, Perelman, qui avait acquis une participation de 14 pour cent dans Sunbeam dans le cadre de la vente de sa participation dans Coleman, a installé une nouvelle équipe chez Sunbeam, notamment en nommant Levin au poste de PDG. Dunlap avait évidemment prévu de vendre les activités de sacs à dos et de compresseurs de Coleman, des plans qui ont été rapidement abandonnés une fois que Levin a pris le relais chez Sunbeam. Néanmoins, avec sa nouvelle société mère dans une situation financière extrêmement précaire, notamment endettée de 2,2 milliards de dollars, Coleman faisait face à un avenir très incertain à l'aube du 21e siècle.

Filiales principales : Application des Gaz, SA (France) Australian Coleman, Inc. Kansas Bafiges SA (France) Beacon Exports, Inc. CC Outlet, Inc. CMO, Inc. Camping Gaz do Brasil (Brésil) Camping Gaz Great Britain Limited (Royaume-Uni) ) Camping Gaz (Pologne) Camping Gaz Suisse AG (Suisse) Camping Gaz CS, Spol. SRO (République tchèque) Camping Gaz GmbH (Autriche) Camping Gaz International Deutschland GmbH (Allemagne) Camping Gaz Hellas (Grèce) Camping Gaz International (Portugal) Ltd. Camping Gaz Kft (Hongrie) Camping Gaz Philippines, Inc. Camping Gaz Italie Srl ( Italie) Campiran SA (Iran) Coleman Argentina, Inc. (États-Unis) Coleman Asia Limited (Hong Kong) Coleman Country, Ltd. Coleman (Deutschland) GmbH (Allemagne) Coleman do Brasil Ltda. (Brésil) Coleman Europe N.V. (Belgique) Coleman Holland B.V. (Pays-Bas) Coleman International Holdings, LLC Coleman International SARL (Suisse) Coleman Japan Co., Ltd. Coleman Lifestyles K.K. (Japon) Coleman Mexico S.A. de C.V. Coleman Powermate Compressors, Inc. Coleman Powermate, Inc. Coleman Puerto Rico, Inc. Coleman SARL (France) Coleman SVB S.r.l. (Italie) Coleman Taymar Limited (Royaume-Uni) Coleman UK Holdings Limited Coleman UK PLC Coleman Venture Capital, Inc. Eastpak Corporation Eastpak Manufacturing Corporation Epigas International Limited (Royaume-Uni) General Archery Industries, Inc. JGK, Inc. Kansas Acquisition Corp. Nippon Coleman, Inc. Pearson Holdings, Inc. Productos Coleman, SA (Espagne) PT Camping Gaz Indonesia River View Corporation of Barling, Inc. Sierra Corporation of Fort Smith, Inc. Sunbeam Corporation (Canada) Limited TCCI Management Inc. Taymar Gas Limited (Royaume-Uni) Tsana Internacional, SA (Costa Rica) Entreprise d'équipement de bois.

Brannigan, Martha, "Pour Perelman, Sunbeam Stake devient un peu pâle", Wall Street Journal, 4 juin 1998, p. C1.
Brooks, Rick et Greg Jaffe, "Sunbeam's Not Si Odd Couple", Wall Street Journal, 3 mars 1998, p. B4.
Coleman Company, Portrait de la Coleman Company : Les cent premières années, Wichita, Kans. : Coleman Company, 1999.
Coleman, Sheldon et Lawrence Jones, The Coleman Story : The Ability to Cope with Change, New York : Newcomen Society, 1976, 28 p.
Doherty, Jacqueline, "Bulletproof Billionaire?", Barron's, 19 mai 1997, pp. 18, 20.
Dorfman, Dan, "Coleman: No Happy Campers", Financial World, 15 avril 1997, p. 28.
----, "Coleman vu après Marvel comme la prochaine catastrophe de Perelman," Financial World, 18 mars 1997, p. 14.
Dumaine, Brian, "Gagner plus en bougeant plus vite," Fortune, 7 octobre 1991, pp. 89--94.
Gallagher, Leigh, "Coleman Brass Flexes Muscle and Stakes Out New Terrain," Sporting Goods Business, avril 1996, p. 28.
----, "Coleman Shutters CO Office in Cost-Cutting Strategy," Sporting Goods Business, 12 mai 1997, p. 18.
----, "The SGB Interview: Jerry W. Levin," Sporting Goods Business, 7 août 1997, pp. 32--33.
Geer, John F., Jr., "Coleman: Randonnée nulle part?", Financial World, 22 avril 1996, p. 17.
Labate, John, "Growing to Match Its Brand Name," Fortune, 13 juin 1994, p. 114.
Laing, Jonathan R., "Into the Maw: Sunbeam's 'Chainsaw Al' Goes on a Buying Binge", Barron's, 9 mars 1998, p. 13.
----, « Maintenant, c'est au tour de Ron : actionnaires de Sunbeam, méfiez-vous », Barron's, 12 octobre 1998, pp. 31--32, 34--35.
Lipin, Steven, "Sunbeam prévoit 1,8 milliard de dollars d'acquisitions : des accords pour inclure Coleman, First Alert et Maker of Mr. Coffee Machines", Wall Street Journal, 2 mars 1998, p. A3.
McEvoy, Christopher, "Acquiring Minds", Sporting Goods Business, août 1995, p. 44 et plus.
Weimer, De'Ann, Gail DeGeorge et Leah Nathans Spiro, « Chainsaw Al Goes to Camp », Business Week, 16 mars 1998, p. 36.
Weisz, Pam, "Camp Giant Coleman Goes Electric", Brandweek, 27 novembre 1995, p. 6.
« Est-ce que Sunbeam fera la coupe après Coleman Co. Buy ? », Sporting Goods Business, 25 mars 1998, p. 18.

Source : Répertoire international des histoires d'entreprises, Vol. 30. St. James Press, 2000.


Le Centre de recherche offre un accès gratuit à Ancestry Library Edition®, Fold3, HeritageQuest Online&trade et au Oklahoman Archives numériques. Ces sites permettent aux clients visitant le Centre de recherche de rechercher, de visualiser et d'imprimer divers éléments relatifs à la généalogie et à l'histoire.

Ancestry Library Edition® propose le recensement des États-Unis, les journaux de bord des navires et les index des passagers, les projets de cartes d'enregistrement de la Première Guerre mondiale, les registres d'état civil, les registres des Indiens d'Amérique et l'indice des décès de la sécurité sociale.

Pli3 comprend des dossiers militaires, des documents et des photographies datant de la guerre d'indépendance aux conflits récents. Fold3 offre également un accès en ligne à divers registres amérindiens.

HeritageQuest&trade comprend également le recensement des États-Unis ainsi que les demandes de pension de guerre révolutionnaire et de mandat de terres à primes, la Freedman's Bank 񢇀&ndash1874), et plus encore.

L'Oklahoman Archives numériques offre un accès en ligne consultable à plus de cent ans de numéros de L'Oklahoman.

Société historique de l'Oklahoma | 800 Nazih Zuhdi Drive, Oklahoma City, OK 73105 | 405-521-2491
Index du site | Contactez-nous | Confidentialité | Salle de presse | Demandes de site Web


COLEMAN Généalogie

WikiTree est une communauté de généalogistes qui développe un arbre généalogique collaboratif de plus en plus précis et 100% gratuit pour tout le monde pour toujours. S'il vous plaît rejoignez-nous.

Veuillez vous joindre à nous pour collaborer sur les arbres généalogiques COLEMAN. Nous avons besoin de l'aide de bons généalogistes pour développer une complètement libre arbre généalogique partagé pour nous connecter tous.

AVIS DE CONFIDENTIALITÉ IMPORTANT ET AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : VOUS AVEZ LA RESPONSABILITÉ D'UTILISER LA PRUDENCE LORS DE LA DISTRIBUTION D'INFORMATIONS PRIVÉES. WIKITREE PROTEGE LES INFORMATIONS LES PLUS SENSIBLES, MAIS UNIQUEMENT DANS LA MESURE INDIQUÉE DANS LA CONDITIONS D'UTILISATION ET POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ.


Une série d'indices sur le sort de l'expédition Franklin

Les expéditions de sauvetage ont révélé des indices alléchants : un trio de tombes sur un site. Une note sur un autre site, datée d'avril 1848 et indiquant que Franklin et 23 autres personnes étaient morts, les navires avaient été piégés dans la glace pendant 18 mois et les survivants abandonnaient le navire et traversaient la terre ferme. 

D'autres indices se sont infiltrés : Un traîneau abandonné, avec deux squelettes et de nombreux effets personnels. Des lettres de l'un des hommes, certaines écrites phonétiquement et d'autres à l'envers et peu entièrement déchiffrées. Des histoires d'Inuits locaux d'hommes blancs qui avaient lentement péri à cause de navires qui avaient été pris dans la glace, puis avaient disparu sous la glace.


Ernest C. Coleman - Histoire

Omega Psi Phi Fraternity, Inc. est la première organisation fraternelle internationale fondée sur le campus d'un collège historiquement noir.

Dans la soirée du 17 novembre 1911, Omega Psi Phi a été fondée à l'intérieur du Science Building (renommé plus tard Thirfield Hall) à l'Université Howard située à Washington, D.C. Les fondateurs étaient trois étudiants de premier cycle. Edgar Amos Amour, Oscar James Cooper et Frank Coleman. Ils étaient accompagnés de leur conseiller pédagogique, Ernest Everett juste.

Des initiales de l'expression grecque signifiant, “l'amitié est essentielle à l'âme“, le nom Omega Psi Phi a été dérivé. Cette phrase a été choisie comme devise.

Virilité, bourse, persévérance et élévationont été adoptés comme principes cardinaux.

Le 23 novembre 1911, Edgar A. Love devient le premier Grand Basileus (Président National). Oscar J. Cooper et Frank Coleman ont été choisis pour être respectivement le Grand Conservateur des Archives (Secrétaire National) et le Grand Conservateur des Sceaux (Trésorier National). Onze hommes de premier cycle ont été sélectionnés pour devenir les membres fondateurs.

Le chapitre Alpha a été organisé avec quatorze membres fondateurs le 15 décembre 1911. Frères Edgar A. Love, Oscar J. Cooper et Frank Coleman ont été élus le premier Basileus, le gardien des archives et le gardien des sceaux du chapitre, respectivement.

Frère Cooper est devenu le deuxième Grand Basileus de la fraternité en 1912 et a autorisé l'enquête pour établir un deuxième chapitre sur le campus de l'Université Lincoln situé en Pennsylvanie.

Frère Love a été élu troisième Grand Basileus en 1912 et a servi jusqu'en 1915. En 1912, les responsables de l'Université Howard n'ont pas initialement reconnu la fraternité en tant qu'organisation nationale et la direction d'Omega Psi Phi a refusé d'accepter une reconnaissance limitée. En conséquence, la fraternité a fonctionné sans autorisation officielle, jusqu'à ce que l'université retire son opposition en 1914, la même année où le chapitre Beta a été créé à l'Université Lincoln.

Omega Psi Phi a été constituée en vertu des lois du District de Columbia le 28 octobre 1914. Frère George E. Hall, le quatrième Grand Basileus, a autorisé l'établissement du chapitre Gamma à Boston.

Le frère Clarence F. Holmes a été le sixième Grand Basileus d'Omega. Sous sa direction, le premier hymne officiel de la fraternité, "Omega Men Draw Nigh", a été écrit par Otto Bohannon.

Omega a joué un rôle essentiel lorsque les États-Unis sont entrés dans la Première Guerre mondiale en 1917 en ayant plusieurs frères de la première classe de soldats noirs diplômés du Camp Fort Des Moines, un centre d'entraînement militaire situé dans l'Iowa. Plusieurs Omegas, dont Campbell C. Johnson, John Purnell et les fondateurs Frank Coleman et Edgar A. Amour font partie de ses diplômés.

Un an plus tard, en 1918, le colonel à la retraite Charles Young a parcouru 500 milles à cheval, de Wilberforce, dans l'Ohio, à la capitale nationale, pour montrer qu'il était toujours apte au travail.

Stanley Douglas a été rédacteur en chef du premier Oracle qui a été publié au printemps 1919.

En 1919, Raymond G. Robinson, le septième Grand Basileus, a établi le chapitre Delta sur le campus de la Meharry Medical School, situé à Nashville, Tennessee.

Stanley Douglas a été rédacteur en chef de l'Oracle qui a été publié pour la première fois au printemps 1919. Lorsque Robinson a quitté ses fonctions en 1920, il y avait dix chapitres en activité.

Harold H. Thomas, le huitième Grand Basileus, a été élu au Grand Conclave de Nashville en 1920.

Au cours de ce Conclave, Carter G. Woodson a inspiré la création de la Semaine nationale des réalisations pour promouvoir l'étude de la vie et de l'histoire des Noirs.

Le Grand Conclave d'Atlanta en 1921 a mis fin à la première décennie de la fraternité.

Omega a construit une force forte et efficace d'hommes dévoués à ses principes cardinaux de virilité, d'érudition, de persévérance et d'élévation.

En 1922, J. Alston Atkins, le 9e Grand Basileus, nomme les premiers représentants de district. Aujourd'hui, onze de ces officiers sont élus chaque année lors des réunions de district.

Toujours en 1922, le bureau du Vice Grand Basileus est créé. Le Grand Keeper of Records est devenu le Grand Keeper of the Records and Seal. En 1923, le chapitre Lambda surnommé affectueusement «la perle de la côte ouest» a été organisé à l'Université de Californie du Sud. Omega Psi Phi devient la première organisation grecque noire à étendre ses membres à travers les États-Unis, de l'Atlantique (Iota à Atlantic City) au Pacifique (Lambda à Los Angeles). Le chapitre Sigma a été organisé à l'Université McGill, située à Montréal, Québec (Canada) le 15 décembre 1923. Le frère Walter R. Dunston, ancien chapitre du Basileus de Phi, a mis en place le premier chapitre international de la fraternité avec l'aide du frère George W. . Brun. En 1926, le mémorial du frère colonel Charles Young a lieu au cimetière national d'Arlington. Un service commémoratif est créé pour commémorer l'anniversaire de frère Young. Le premier Omega Bulletin a été publié en 1928 et Campbell C. Johnson en était le rédacteur en chef. En 1930, Omega Psi Phi est devenu l'un des cinq membres fondateurs du Conseil national panhellénique avec le 13e Grand Basileus Matthew W. Bullock élu comme premier président permanent.

« Omega Dear » a été adopté comme hymne officiel en 1931. Charles R. Drew, professeur de chirurgie, et Mercer Cook, professeur de langues, tous deux membres de la faculté Howard, en étaient les compositeurs. Cook a écrit la musique et la première strophe Drew a écrit les deux dernières strophes. Au milieu des années 1930, le président Franklin D. Roosevelt a créé le Conseil fédéral des affaires noires ou « Cabinet noir », qui était un groupe informel de conseillers en politique publique afro-américains organisés pour aider le pays à sortir de la dépression. Hommes Omega : Robert C. Weaver, Lawrence Oxley, Roscoe Brown, Frank Horne, William Hastie, J. Arthur Weiseger, Ted Poston, Campbell C. Johnson et William Trent faisaient partie du cabinet. Chacun des fondateurs a obtenu son diplôme et a poursuivi une carrière distinguée dans ses domaines de prédilection : Edgar Amour est devenu évêque dans l'église méthodiste Oscar Cooper a pratiqué la médecine à Philadelphie pendant plus de 50 ans Frank Coleman est devenu président du département de physique de l'Université Howard et Ernest E. Just est devenu un biologiste de renommée mondiale et le 1er récipiendaire de la prestigieuse médaille NAACP Spingarn.

L'Omega “Sweetheart Song, avec des paroles et de la musique de Don Q. Pullen, a été adoptée comme chanson d'amour officielle par le Grand Conclave de Nashville en 1940.

Fondateur Ernest E. Just est entré au chapitre Omega en 1941.

En 1941, le frère Charles Drew perfectionne l'utilisation du plasma sanguin comme outil de sauvetage. Le frère William Hastie démissionne de son poste d'assistant civil du secrétaire à la Guerre pour protester contre la discrimination dans les forces armées. Il a ensuite été nommé gouverneur des îles Vierges par le président Harry S. Truman.

Depuis 1945, la fraternité a entrepris un programme national d'action sociale pour répondre aux besoins des Afro-Américains dans les domaines de la santé, du logement, des droits civils et de l'éducation. Le bureau de Second Vice Grand Basileus est créé. Dexter Eure, du chapitre Theta Psi, est élu au poste du Conseil suprême.

En 1949, le premier bâtiment du siège national situé au 107 Rhode Island Avenue, N.W., Washington, DC a été acheté.

H.Carl Moultrie a été choisi pour servir en tant que premier secrétaire exécutif national. La même année, le fonds de bourses a été renommé en l'honneur de Charles R. Drew.

À cette époque, l'action sociale est devenue la principale orientation organisationnelle d'Omega. Des milliers d'hommes d'Omega se sont activement impliqués dans la lutte pour éliminer la discrimination raciale. Plus particulièrement, les hommes d'Omega Spottswood Robinson, Oliver Hill et James Nabrit faisaient partie du cercle restreint du Fonds de défense juridique et d'éducation (LDF) de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP). Ce groupe a coordonné les batailles judiciaires pour l'égalité raciale. Leur travail a culminé avec la décision historique interdisant les écoles publiques séparées, Brown v. Board of Education. En 1955, le frère Roy Wilkins a été choisi pour être le secrétaire exécutif de la NAACP et en 1964 il en est devenu le directeur exécutif.

Le Grand Conclave de Los Angeles en 1955 a lancé un programme par lequel chaque chapitre diplômé achèterait une adhésion à vie de la NAACP. Tau Chi a été fondée à Monrovia, en République du Libéria, le 1er décembre 1955 pendant le mandat du Grand Basileus John F. Potts.

Frère Wiley A. Branton, a été l'avocat principal dans l'affaire des droits civiques qui a déségrégé les écoles publiques de Little Rock, Arkansas, en 1957. Ernest Green était le plus âgé parmi les neuf étudiants qui ont intégré le Central High School entièrement blanc. Green a ensuite fréquenté la Michigan State University, où il a ensuite été initié à la fraternité par le biais du chapitre Sigma. Entre 1955 et 1959, les chapitres ont contribué près de 40 000 $ à la NAACP.

La lutte pour la justice sociale est passée à la vitesse supérieure. Des hommes Omega à travers les États-Unis ont participé activement aux « sit-ins » et à d'autres manifestations pour les droits civiques. De plus, les frères de premier cycle ont été particulièrement impliqués dans les manifestations de la lutte pour les droits civiques.

En 1961, le Grand Conclave de Washington, D.C. a souligné les 50 premières années de réalisations d'Omega. Fondateurs — Amour, Cooper et Coleman étaient présents. Treize des 23 anciens du Grand Basilei ont également assisté à ce rassemblement historique. C'était une occasion unique pour les jeunes frères de se mêler à certains des plus grands hommes noirs que l'Amérique ait jamais produits.

Le Golden Anniversary Conclave a autorisé un investissement de 150 000 $ pour la construction d'un nouveau siège social national à Washington, D.C.

La marche sur Washington pour l'emploi et la liberté a eu lieu à Washington D.C. le 28 août 1963. Frère Bayard Rustin, militant et conseiller de Martin Luther King Jr., est l'un des principaux organisateurs de l'événement. King prononce son discours « J'ai un rêve ». En 1964, le nouveau siège national est inauguré. C'était un rêve devenu réalité et c'était le premier bâtiment de ce type à être construit par une fraternité noire. Fondateurs — Amour, Cooper et Coleman participé aux cérémonies. Le nom a ensuite été changé pour le siège international et était situé au 2714 Georgia Avenue, N.W., Washington, D.C.

En janvier 1966, le frère Dr. Robert C. Weaver a été nommé premier secrétaire du Logement et du Développement urbain ainsi que la première personne noire nommée à un poste de niveau ministériel aux États-Unis. Le fondateur Frank Coleman est entré au chapitre Omega en 1967.

Le Grand Conclave de Charlotte en 1968 a mandaté une convention constitutionnelle pour la révision de la constitution et des statuts de la fraternité ainsi que du Rituel. Cette convention a eu lieu à Atlanta en 1969.

La constitution et les statuts nouvellement révisés et le rituel sont entrés en vigueur à la fin du Grand Conclave de Pittsburgh de 1970.

H. Carl Moultrie, le seul secrétaire exécutif national d'Omega, a été nommé juge à la Cour supérieure de Washington, D.C., en 1972. La démission de Moultrie a été acceptée avec regret.

Omega a conféré à Moultrie le titre de secrétaire exécutif national émérite qui a ensuite été changé en secrétaire exécutif émérite.

Les années 70 ont apporté des nouvelles plus désagréables – Fondateur Oscar J. Cooper est entré au chapitre Omega en 1972. Deux ans plus tard, en 1974, Edgar A. Love, le dernier fondateur survivant, est entré au chapitre Omega.

Le 16 novembre 1975, un impressionnant monument de granit est dédié à la mémoire des quatre fondateurs. Le monument a été placé près de Thirfield Hall, le lieu de naissance d'Omega à l'Université Howard.

Un programme d'adhésion à vie relancé a donné lieu à un très grand nombre de nouveaux membres à vie.

En 1976, le Grand Conclave d'Atlanta est devenu le plus fréquenté jusque-là. De nombreux nouveaux chapitres de premier cycle ont été créés, en raison de l'augmentation des inscriptions d'étudiants noirs dans des collèges et universités auparavant entièrement blancs.

« Operation Big Vote » a réussi à faire voter des milliers d'Afro-Américains lors des élections de 1976. Au cours de la même année, le frère Clifford Alexander est nommé secrétaire de l'armée.

En 1979, lors du Denver Grand Conclave, la fraternité s'est engagée à contribuer 250 000 $ au United Negro College Fund au cours des cinq prochaines années.

En 1981, la Fraternité Omega Psi Phi a doté sa première chaire Omega au Rust College, situé à Holly Springs, Mississippi. Le président W.A. McMillan a déclaré que la chaise serait utilisée pour promouvoir les sciences humaines.

Grand Basileus Moses C. Norman, Sr., a été élu au Grand Conclave de Louisville en 1984 et a servi six ans, le plus long mandat de tous les Grand Basileus. Il a nommé un comité pour examiner la structure et les opérations de la fraternité comme moyen d'orientation future.

En 1984, John S. Epps a été choisi comme le cinquième homme Omega à occuper le poste de secrétaire exécutif. H. Carl Moultrie a été nommé, secrétaire exécutif émérite. La célébration du 75e anniversaire du Grand Conclave a eu lieu du 25 juillet au 1er août 1986 à Washington, D.C., la ville de naissance d'Omega. Il a dépassé le précédent record de fréquentation.

Le 28 janvier 1986, frère Ronald McNair est décédé lors du lancement de la navette spatiale Challenger. Plus tard cette année-là, frère Jesse Jackson Jr. est devenu candidat à l'investiture présidentielle du Parti démocrate. De plus, Don Q. Pullen et W. Mercer Cook sont entrés au chapitre Omega. Le 13 janvier 1990, frère L. Douglas Wilder est devenu le soixante-sixième gouverneur de Virginie et est devenu le premier gouverneur afro-américain élu dans l'histoire des États-Unis. C. Tyrone Gilmore Sr. est devenu le 34e Grand Basileus en juin 1990. Sous sa direction, un site pour un nouveau Centre mondial et un siège international situé à Decatur en Géorgie a été identifié. De plus, la structure a été réorganisée et les chapitres internationaux ont été transformés en 13e arrondissement. La première conférence sur le leadership des jeunes a eu lieu en 1993 au Southwest College situé à Los Angeles, en Californie. Plus de 100 jeunes hommes étaient présents pour entendre des hommes d'Omega parler de sujets allant des bonnes manières à la moralité.

Dorsey C. Miller Jr., le 16e Second Vice Grand Basileus de la fraternité, a été choisi comme 35e Grand Basileus au Cleveland Grand Conclave en 1994. Il a été le 1er membre à être élu aux deux postes. L'administration de Miller a conclu la vente de la propriété au 3951 Snapfinger Parkway, qui est le site du nouveau siège social international. La propriété au 2714 Georgia Ave. N.W. a été disposé. L'emplacement de Georgia Avenue a servi de siège à la fraternité pendant 31 ans et le bouclier de la fraternité qui ornait la façade se trouve maintenant au Smithsonian.

Lloyd J. Jordan, Esq., qui avait auparavant été Grand Conseiller, a été élu 36e Grand Basileus lors du 70e Grand Conclave en 1998 à la Nouvelle-Orléans. En 1998, le frère David Satcher a été nommé 16e Surgeon General des États-Unis. Frère Togo West, Jr. a été nommé Secrétaire des Anciens Combattants. Frère S. Earl Wilson a été nommé directeur exécutif en juin 2000.

En 2002, George Grace a été élu Grand Basileus lors du 72e Grand Conclave tenu à Charlotte, N.C. Sous la direction de Grace, la fraternité a réalisé une solvabilité financière et une augmentation constante de ses effectifs.

Warren G. Lee Jr., qui a servi en tant que 23e Second Grand Vice Basileus, est devenu le 38e Grand Basileus lors du Little Rock Grand Conclave en 2008. Pendant le mandat de Lee, Omega a renforcé sa mission et apporté de la nourriture à ceux qui en avaient besoin. Des hommes d'Omega à travers les États-Unis ont encadré les jeunes et organisé divers programmes d'action sociale et fait don de millions de dollars à des causes louables.

En 2010, le Dr Andrew A. Ray a été élu 39e Grand Basileus lors du 76e Grand Conclave tenu à Raleigh, en Caroline du Nord. Au cours de son administration, Omega est devenu la première organisation grecque noire à créer un chapitre des diplômés en Grande-Bretagne. La fraternité s'est également associée au président Barack Obama pour promouvoir la paternité et la parentalité responsable à travers l'Initiative nationale pour la paternité. Omega a célébré son 100e anniversaire avec une grande célébration qui s'est tenue en juillet 2011 à Washington D.C. La participation a dépassé les 10 000. Au cours de cette rencontre, le frère Kenneth Barnes a été nommé directeur exécutif international.

Antonio F. Knox Sr. a été élu 40e Grand Basileus de la fraternité lors du Grand Conclave de Philadelphie en 2014. Sous Knox, la fraternité a défendu un certain nombre d'initiatives en faveur des droits civiques. Omega est devenu une voix forte contre la brutalité policière, les efforts pour supprimer les droits de vote et d'autres maux sociaux. La fraternité a cherché des solutions plausibles aux troubles civils qui ont éclaté dans les communautés urbaines à la suite des tirs mortels de la police contre plusieurs Afro-Américains non armés. Aujourd'hui, Omega Psi Phi compte plus de 700 chapitres aux Bahamas, aux Bermudes, au Canada, en Chine, en Allemagne, au Ghana, à Hawaï, en Italie, au Japon, en Corée, au Mexique, au Panama, à Sainte-Croix VI, à Saint-Thomas VI, aux Émirats arabes unis, aux Émirats arabes unis. Royaume-Uni et les États-Unis.

Il existe de nombreux Omega Men notables reconnus comme des leaders dans les secteurs des arts, des sciences, des universitaires, de l'athlétisme, des affaires, des droits civiques, de l'éducation, du gouvernement et des sciences aux niveaux local, national et international.

Omega continue de prospérer, en grande partie parce que les fondateurs - Cooper, Coleman, Love et Just - étaient des hommes aux idéaux et à l'intellect les plus élevés. Les fondateurs ont sélectionné et attiré des hommes aux idéaux et aux caractéristiques similaires. Ce n'est pas un hasard si beaucoup de grands hommes noirs américains sont ou ont été des Omega Men.

Depuis ses humbles débuts sur le campus de l'Université Howard, la fraternité Omega Psi Phi continue d'être en première ligne, tirant parti de son pouvoir, de son influence et de plus de 100 ans d'engagement pour l'élévation de notre peuple et de nos communautés.


Ernest C. Coleman - Histoire

Listes des pertes de la Royal Navy et des marines du Dominion, 2eme guerre mondiale
Recherche et compilation par Don Kindell, tous droits réservés

1er - 30 AVRIL 1941 - dans la date, l'ordre du nom du navire/de l'unité et de l'amp

Edité par Gordon Smith, Naval-History.Net

Remarques:

(1) Informations sur les victimes dans l'ordre - Nom, prénom, initiale(s), grade et partie du service autre que RN (RNR, RNVR, RFR, etc.), numéro de service (qualifications uniquement, également si Dominion ou Indian Marines), (sur les livres d'un autre navire/établissement à terre, O/P &ndash au passage), Destin

(2) Cliquez pour les abréviations

(3) Lien vers la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth

(4) Plus d'informations peuvent être trouvées dans les listes de noms

Événements de fond - janvier-mai 1941
Bataille du cap Matapan, batailles pour la Grèce et la Crète, capture de l'U.110, codes Enigma, perte du 'Hood', naufrage du 'Bismarck '

Mardi 1er avril 1941

Barcombe

JOHNSON, Robert A, Act/Rigger's Mate, R/JX 202758, est décédé

Beaverdale, bateau à vapeur

JONES, John F, matelot de 1re classe, C/J 65682, (président III, O/P), porté disparu

Benwyvis, bateau à vapeur

RUTHERFORD, William W, matelot de 2e classe, RNR, D/X 18193 A, (président III, O/P), MPK

Chelsea

ADAMS, Lewis, matelot de 2e classe, D/J 12221, MPK

Gava

HILTON, Samuel, mécanicien, RNPS, LT/KX 116104, tué

Lord Selborne, perte de navire

JOHNSON, Arthur J, Stoker, RNPS, LT/KX 115436, DOW

RAF, 55 Sqn, opérations aériennes

PETTIGREW, Alexander A, lieutenant, disparu

Guêpe

MACMILLAN, Alexander, matelot, RNR, P/X 20584A, DOW

Mercredi 2 avril 1941

Bonaventure , perte de navire

WATSON, Sidney R, matelot de 3e classe, V 22015 (RCNVR), DOW

Brocklesby

GOSS, Clifford P, matelot de 2e classe, P/J 37029, est décédé

Cramond Island, perte de navire

BAKER, George, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 225722, tué

BRUCE, James, mécanicien, RNPS, LT/KX 115986, tué

Dalhousie (RIN)

JAHRIA, Juman, Topass, 2438 (RIN), décédé

Canard

BARONS, Daniel G L, premier maître de Sick Berth, D/M 3740, est décédé

Europe

BAILEY, Frank G, rédacteur en chef du premier maître, C/MX 35209, maladie, décédé

Lichen, bombardement

DARKINS, Fred, Ty/Skipper, RNR, tués

RM 101e Brigade

BELLOC, Peter G M S, Ty/Act/Capitaine, RM, maladie, décédé

Rosaura, perte de navire

COLE, Albert, 2e ingénieur, NAP, DOW

Jeudi 3 avril 1941

Bahram, perte de navire

BALLS, Alfred A G, matelot, RNPS, LT/KX 206451, MPK

BAUMANN, Henry A, matelot, RNPS, LT/JX 200701, MPK

CRAWFORD, John N, 2e main, RNPS, LT/JX 242443, MPK

DYKE, Robert A, mécanicien, RNPS, LT/KX 111447, MPK

MARWOOD, Leonard, Matelot de 1re classe, RNPS, LT/JX 206447, MPK

MURT, William H T, matelot, RNPS, LT/JX 222415, MPK

WALKER, Henry E, mécanicien, RNPS, LT/KX 111441, MPK

WHITTLETON, Robert W P, matelot, RNPS, LT/JX 206438, MPK

Conus, bateau à vapeur

BARNES, Frederick A, matelot de 2e classe, C/J 109839, (Président III, O/P), MPK

MCPHAIL, James F, matelot de 2e classe, C/JX 229957, (président III, O/P), MPK

Cramond Island, perte de navire

BRUCE, James R, 2e main, RNR (PS), LT/JX 11878 A, DOW

DURRAN, Jack C, Stoker 2c, RNPS, LT/JX 120355, DOW

DEMS, King's Own Scottish Borderers

WEIR, David, soldat, armée, 3194556, tué

WILKIE, George, caporal suppléant, armée, 3193929, tué

Fortuna, perte de navire

BRUCE, Adam H M, matelot, RNPS, LT/JX 218359, tué

CHARLTON, William T M, Ty/Skipper, RNR, MPK

FEENEY, Edward V, Stoker, RNPS, LT/KX 105991, tué

FOOTE, Samuel E, 2e main, RNPS, LT/JX 218492, tué

GLYDE, Lawrence E, matelot, RNPS, LT/JX 240458, tué

HALL, George O, Stoker, RNPS, LT/KX 119780, tué

HARRIS, Ernest E, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 218423, MPK

JONES, Henry, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 240557, tué

NICHOLSON, William E, mécanicien, RNPS, LT/KX 124604, tué

PHILLIPS, Sidney, Stoker, RNPS, LT/KX 124640, tués

ROBSON, Edward, mécanicien, RNR, LT/X 10340 S, MPK

SMITH, William J, matelot, RNPS, LT/JX 219619, tué

WHYTE, Gilbert, matelot, RNPS, LT/JX 218528, tué

WINSOR, Stanley G, matelot, RNPS, LT/JX 218493, tué

WRIGHT, Josiah V, matelot, RNPS, LT/JX 217924, tué

Fowey

CRAIE, Wilfred M, officier marinier d'approvisionnement, P/MX 45908, est décédé

Autour

WALLACE, Bruce, Act/Leader Airman, FAA/FX 81425, est décédé

Indier, bateau à vapeur

THOMPSON, John, Marine, PLY/21815, (Président III, O/P), disparu

Westpool, bateau à vapeur

KIRK, William B, matelot de 2e classe, V 7755 (RCNVR), (président III, O/P), MPK

Worcestershire

MCLEOD, Angus, Matelot, RNR, C/X 7514 C, MPK

vendredi 4 avril 1941

Ascanie

QUINN, Albert, 4e ingénieur, T.124 194505, disparu

Bonaventure , action superficielle

STANLEY, John, matelot de 3e classe, D/JX 161586, DOW

Cathay

RALEIGH, Michael, chauffeur principal, NAP R 20805, est décédé

Cramond Island, perte de navire

CAMPION, Harry, matelot, RNPS, LT/JX 225622, DOW

Dédale, bombardement

MORLEY, Vivian L, aviateur principal, FAA/FX 84718, tués

Érèbe

HAYDEN, William H, matelot de 2e classe, P/J 9441, est décédé

Harbledown, bateau à vapeur

APPLETON, Stanley J, matelot de 2e classe, P/JX 206631, (Président III, O/P), disparu

JOHNSON, Reginald C, matelot de 2e classe, D/JX 214398, (président III, O/P), disparu

WALTERS, Michael J P, Lieutenant, (Dolphin, O/P), porté disparu

Le roi Alfred

COUPER, John V H, Py/Ty/Sous-lieutenant, RNVR, maladie, décédé

La Malouine

GRAVES, Dandl E, matelot de 3e classe, P/JX 220320, est décédé

Proserpine

CLARKE, Harry C, premier maître, P/J 24474, tué, enterré à Lyness

Valesca

SEAMAN, William E, 2e main, RNPS, LT/JX 218363, DOW

Voltaire, perte de navire

ADAIR, William, charpentier, T.124 X, tué

ALTMAN, Henry, cuisinier de navire, T.124 X, tué

ANGUS, Thomas MacK, matelot de 2e classe, P/JX 165467, tué

ATKINSON, Eric, matelot de 3e classe, P/JX 167199, tué

BARNARD, Arthur F V, premier maître, P/J 8881, tué

BILES, Alfred A C, matelot de 1re classe, RFR, P/J 103210, tué

BOWLES, William C, Act/Petty Officer, P/JX 126271, tué

BRADFIELD, Taysom, 1er officier radio, NAP 680388, tué

BROWN, Henry G, Maître d'Ouvrage Régulateur, P/JX 133397, tué

CAINE, Henry J, Scullion, T.124 X, tué

CAIRNS, James, assistant steward, T.124 X, tué

CAREY, William, Pantryman, T.124 X, tué

CHAPMAN, Leonard E C, matelot de 3e classe, D/JX 185104, tué

COCHRANE, Andrew, matelot de 2e classe, RNVR, P/ESD/X 1884, tué

COOLEY, William, matelot de 2e classe, P/JX 165250, tué

COULTER, Andrew T, matelot de 3e classe, RNVR, P/ESD/X 1746, tué

CROWE, George F, matelot de 3e classe, P/JX 210002, tué

CULLEN, Philip, assistant steward, T.124 X, tué

CUNNINGHAM, Harry R W, matelot de 3e classe, D/JX 185094, tué

DAVIES, Anthony J, matelot de 1re classe, P/JX 148057, tué

DAVIES, William, Ty/Lieutenant Commandant, RNR, tué

DOE, Desmond S A, signaleur ordinaire, P/JX 207605, tué

DOWNS, Albert E, Ty/Sous-lieutenant (E), RNR, tué

FINNIGAN, John, matelot de 2e classe, RNVR, P/ESD/X 1880, tué

FRASER, Alexander S, 2e officier radio, NAP 1032615, tué

FRANÇAIS, William E, matelot, RNR, P/X 20486 A, tué

FRIEL, Charles, matelot de 3e classe, P/JX 210012, tué

GOODMAN, Colin C, artificier en chef de la salle des machines, P/272039, tué

GROCOTT, William, matelot de 2e classe, P/J 40545, tué

HOUSTON, Frank, matelot, RNR, P/6632 C, tué

HOWARD, Philip L, Act/Sous-lieutenant, RNR, tué

JOYCE, Patrick, matelot de 3e classe, P/JX 221002, tué

KEATINGS, John, assistant cuisinier, T.124 X, tué

KING, George T, matelot de 2e classe, P/JX 168372, tué

KNOTT, Albert J, matelot de 1re classe, P/J 45237, tué

LEWTHAITE, Anderson, matelot de 2e classe/acteur intérimaire, P/SSX 25049, tué

LOWERY, Joseph, préposé principal au poste d'infirmerie, P/5520, tué

MARTIN, Frederick W, matelot, RNR, P/X 21256 A, tué

MCCOY, Timothy, Diesel Greaser, T.124 X, tué

MCGEEHAN, John J, pompier, T.124 X, tué

MCGREGOR, George, matelot de 2e classe, RNVR, P/ESD/X 1456, tué

MCKEITH, Alexander G, officier mécanicien, NAP, tué

MCKINNES, Ernest, matelot de 3e classe, RNVR, P/ESD/X 1853, tué

MCLAUGHLIN, John F, Ty/Act/Sub Lieutenant (E), RNVR, tué

MCNEIR, John E, premier maître, P/J 98660, tué

MURRAY, John S, matelot de 2e classe, RNVR, P/ESD/X 1161, tué

MUSGRAVE, William, matelot de 3e classe, RNVR, P/ESD/X 1699, tué

NASH, Frederick, matelot de 2e classe, RFR, P/J 78808, tué

OAKLEY, George R, matelot de 1re classe, P/J 26183, tué

OLIVER, Stanley J, matelot de 2e classe, P/JX 167762, tué

PARKE, Thomas W, matelot, RNR, P/X 20947, tué

PATON, Norman G, matelot de 3e classe, RNVR, P/ESD/X 1783, tué

PATON, Thomas, matelot, RNR, P/X 20512 A, tué

PRICE, Tommy, matelot de 3e classe, D/SSX 28927, tué

REID, Thomas, Greaser, T.124 X, tué

ROBSON, Arthur, matelot de 3e classe, P/JX 209778, tué

ROCHE, William P, Scullion, T.124 X, tué

ROSS, David A, matelot, RNR, P/6155 D, tué

RYAN, Michael, Greaser, T.124 X, tué

SCOTT, Robert, matelot de 3e classe, D/JX 200465, tué

SKINNER, George, compagnon de charpentier, T.124 X, tué

SMILLIE, Thomas, matelot de 2e classe, RNVR, P/CD/X 1473, tué

SMITH, George H, ingénieur junior, NAP 199718, tué

SNELL, Ronald W, matelot de 3e classe, P/JX 209783, tué

STAMP, George C, premier maître de Sick Berth, P/M 4228, tué

SUTCLIFFE, Clifford, matelot de 3e classe, P/JX 194030, tué

SUTTON, Frederick W, artilleur, tué

TAGGART, Hugh W, lieutenant-commandant, tué

THOMAS, Henry, matelot de 2e classe, P/J 25316, tué

TWEEDIE, Joseph A, matelot de 1re classe intérimaire, RNR, P/X 19776 A, tué

WATERS, Roy D F, matelot de 2e classe, P/JX 167568, tué

WILSON, Harold R, matelot de 2e classe, P/SSX 24698, tué

WOOD, John R, ingénieur frigoriste, NAP 117133, tué

samedi 5 avril 1941

Catégorique

MAUGER, Leslie H W, commandant du génie, maladie, décédé

Buffalo, navire d'amarrage, perdu sur une mine britannique au large de Singapour

AIREY, Richard R, Commandant, (Dauntless, O/P), MPK

BRYANT, George P F, Sergent, RAF, 650529, (Aircraft Depot O/P) MPK

DAVIS, Arnold P, Caporal, RAF, 521814, (Aircraft Depot O/P) MPK

FARNHILL, George, commandant d'escadre, RAF, 28039, (Aircraft Depot O/P) MPK

MARTLEW, Leslie, aviateur 1c, RAF, 642867, (RAF O/P) MPK

MCKIE, James, caporal, RAF, 564889, (RAF O/P) MPK

THOMAS, Michael B, Lieutenant Commander, (Sultan, O/P), tué

Canard

LOWRY, Terence M C, matelot de 3e classe, D/JX 243244, est décédé

Proserpine

HOCKIN, Arthur W H, matelot de 2e classe, P/SSX 23750, tué

dimanche 6 avril 1941

Afrikander IV

RAE, Herbert L, ingénieur lieutenant-commandant, maladie, décédé

Canberra (RAN)

PARTINGTON, Arnold P, Bandsman, RAN, 22132, maladie, décédé

Comorin, perte de navire

ATKIN, Ronald A, Wireman, P/MX 65752, MPK

CHESHIRE, James H, assistant steward, T.124 X, disparu

CONDON, Lawrence, Pompier, T.124, disparu

CROSS, Arthur S, codeur ordinaire, P/JX 205571, MPK

DALTON, Henry, matelot de 3e classe, P/JX 252205, MPK

HIGGINS, James, pompier, T.124 X, disparu

HUTCHISON, Delbanco D, Assistant-cuisinier, T.124 X, disparu

JOHNSON, Robert P C, matelot de 3e classe, P/JX 186159, MPK

PICTON, Arthur, Pompier, T.124 X, disparu

USINE, James, matelot de 2e classe, P/228123, MPK

RAYTON, Arthur, Premier maître de poste de malade, P/M 5112, MPK

REID, Robert W, télégraphiste, RNV(W)R, C/WRX 654, MPK

ROBSON, Thomas O D, matelot de 3e classe, P/JX 209627, MPK

RYCROFT, Eric E, Assistant d'approvisionnement, D/MX 69557, MPK

SIMS, William F, matelot de 3e classe, P/JX 209856, MPK

TOSH, William A, matelot de 3e classe, RNVR, P/ESD/X 1416, MPK

TURBEFIELD, James, matelot de 3e classe, P/JX 236339, MPK

YOUNG, Joseph J C, télégraphiste, RNV(W)R, P/WRX 373, MPK

FAA, 700 Sqn, Australie (RAN), accident d'avion

HOATH, John J, lieutenant (A), tué

Président III

DUNN, Thomas, matelot de 2e classe, C/JX 193236, tué

Torrent, perte de navire

APPLEBY, William C, matelot Cook, RNPS, LT/JX 242485, MPK

ARMSTRONG, John E, Ty/Sous-lieutenant (E), RNVR, MPK

BREEN, Patrick, Stoker, RNPS, LT/KX 99813, MPK

DEARDEN, William, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 222887, tué

FORSTER, John C, matelot, RNPS, LT/JX 176354, MPK

HAWKINS, Peter, télégraphiste ordinaire, D/JX 204608, MPK

HAYES, Alexander, mécanicien, RNPS, LT/KX 111106, MPK

HILL, John R, matelot, RNR (PS), LT/5766 D, MPK

HIND, Reginald, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 216209, MPK

LEVEY, Haydn M, Signaleur ordinaire, D/JX 215173, MPK

LIBBY, Samuel, 2e main, RNPS, LT/JX 225658, MPK

LINDO, Hugh, matelot, RNR (PS), LT/X 20907 A, MPK

MCPHERSON, John T, Matelot de 1re classe, RNPS, LT/JX 192287, MPK

NOEL, Montague W, Commandant, MPK

PAIRS, William, matelot, RNPS, LT/JX 200594, MPK

PIRRIE, William W, matelot, RNPS, LT/JX 210691, MPK

SINCLAIR, Kenneth, Ty/Lieutenant, RNR, tué

SPENCER, William, matelot, RNR (PS), LT/X 20576 A, tué

WILSON, Ian A D, Ty/Lieutenant, RNVR, MPK

Lundi 7 avril 1941

Ajax

DAW, Ernest F, caporal, RM, CH/X 1148, tué

Britannia, bateau à vapeur, tous deux blessés le 25 mars 1941

BECK, Walter R, matelot de 2e classe, RNVR, P/SD/X 1442 (Excellent, O/P), DOW

HARMAN, Kenneth G, Py/Ty/Sous-lieutenant, RNVR, (St Angelo, O/P), DOW

Cochrane

O'SULLIVAN, Michael, Stoker 1c, D/310829, est décédé

Jacinthe, bombardement

Le Pirée, HUMPHREY, Ronald S M, Ty/Lieutenant, RNVR, DOW

Nil, bombardement

Le Pirée, DOUGLAS-WATSON, Francis, Act/Commandant, tué

Président II

GWYER, Stephen H, premier maître recruteur, P/J 26626, est décédé

Division RM de Plymouth

ROSS, William, sergent de couleur, RM, PLY/19094, est décédé

Roche Bonne, perte de navire

COLDGATE, Alfred C, matelot, RNPS, LT/JX 185355, MPK

CROSS, Joseph G, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 185970, MPK

EVANS, David J, Stoker 2c, LT/KX 120047, MPK

HARWOOD, Albert H, chef mécanicien, RNR (PS), LT/327 EV, MPK

MACRITICHIE, Murdo, Matelot, RNR (PS), LT/X 7309 C, MPK

ROBERTS, George H, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 187470, MPK

SETTERFIELD, William R, capitaine en chef, MPK

STEELE, Herbert D, 2e main, RNR (PS), LT/X 18321 A, MPK

TURNER, John W, matelot, RNPS, LT/JX 196121, tué

WEAVER, Thomas H, Matelot de 1re classe, RNPS, LT/JX 192295, MPK

COLGATE, Alfred C, matelot, RNPS, LT/JX 185355, MPK

Rooke

WILKINSON, Herbert, compagnon de gréement, P/JX 166563, DOW

Cerf, bombardement

Le Pirée, BUCKLER, John O, Commandant, Rtd, RNR, tué

Carcajou

JOHNSON, Richard D, matelot de 2e classe, D/J 22109, est décédé

mardi 8 avril 1941

1/1 Regt Maritime, RA

ILLEDGE, Edwin, artilleur, RA, 3453916, tué

Ahamo, bateau à vapeur

CHALMERS, Duncan W, Fusilier, Army, 3129365, (Royal Scots Fusiliers, O/P), tué

Le Cap , torpillé

COYTE, Frederick J, officier marinier Stoker, D/K 60955, DOW

GOMES, Milagres F R, Maître d'hôtel Steward, E/LX 14913, MPK

GOULDING, David G, Stoker, C/KX 105299, MPK

BOIS, Albert V, Stoker, C/KX 109433, MPK

WORBEY, Harold, Stoker, C/KX 103863, MPK

YOUNG, William J, premier maître Stoker, D/KX 77169, tué

Cleveland

ROBINSON, Arthur, matelot de 3e classe, P/JX 191809, tué

Vernon, bombardement

COMBEN, Richard E, premier maître (stylos), P/JX 146397, tué

Victoire, bombardement

DURNFORD, James W, matelot de 2e classe, P/JX 194531, tué

Mercredi 9 avril 1941

D'Arcy Cooper, perte de navire

HAYWARD, George F, mécanicien, RNPS, LT/KX 25428, MPK

HODDS, John W, matelot, RNPS, LT/JX 265204, MPK

NOBLE, David F, 2e main, RNPS, LT/JX 167142, MPK

OATES, Bernard P, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 240954, tué

DEMS, duc de Wellington Regt

CARMICHAEL, Harry, soldat, armée, 4623382, tué

FAA, 815 Sqn, Grebe, opérations aériennes

DRAYSON, Andrew W B, lieutenant (A), tué

FAULKS, Frederick, aviateur en chef, FAA/KX 93915, disparu

Lunula, bateau à vapeur

WALTON, Samuel, matelot de 2e classe, C/JX 177925, (président III, O/P), MPK

Marmion, bombardement

MACLEOD, William, matelot, RNR, C/NOT ALLOCTD, tué

Popinjoy

SMITH, George H, matelot Cook, RNPS, LT/JX 173544, est décédé

Roche Bonne, perte de navire

GARDNER, George F, mécanicien, RNPS, LT/KX 110396, DOW

Château de Stirling, bateau à vapeur

LEONARD, William, Stoker 2c, D/KX 116905, est décédé

Voltaire, perte de navire

ROBERTS, Bernard B, Aspirant, RNR, DOW

Jeudi 10 avril 1941

Ben Gairn, perte de navire

SHAW, James A, Stoker, RNPS, LT/KX 104980, tué

Buesten, bateau à vapeur

AUSTIN, John, matelot de 2e classe, D/JX 170085, MPK

CHRISWICK, Frederick H, matelot de 2e classe (DEMS), D/JX 198488, (président III, O/P), MPK

HILL, Thomas, matelot de 2e classe (DEMS), C/JX 195958, (président III, O/P), tué

HUGHES, Norman S, matelot de 2e classe, RNVR (DEMS), C/LD/X 5283, (président III, O/P), tué

JONES, John F, matelot de 2e classe (DEMS), D/JX 198508, (président III, O/P), MPK

Europe, bombardement

HAMMOND, George H, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 218435, tué

MEADOWS, John W R, 2e main, RNPS, LT/JX 170680, tué

Gange

MURRAY, Robert B, maître principal, adjudant, maladie, décédé

Illustre

CREE, Hugh R, Stoker 1c, D/KX 104947, décédé

Mendip

SHERIDAN, James P, matelot de 1re classe, C/JX 146202, tué

Arthur royal

STANDLEY, Peter B, signaleur ordinaire, JX 231715, est décédé

Vasna

PARVIN, Reginald D, maître d'armes, P/MX 60747, maladie, décédé

vendredi 11 avril 1941

Le Cap , torpillé

SHEPPARD, Edward, Marine, PLY/21767, DOW

Dauphin

LARKEN, Nigel, lieutenant, maladie, décédé

Drago, bateau à vapeur

GOOD, Reginald, Seaman, RNR, P/X 7734, (Président III, O/P), DOW

Aiglon

BOWMAKER, Robert D, Stoker 1c, C/KX 78350, maladie, décédé

Merlin, bombardement

DODD, John R, Stoker 1c, D/JX 163794, tué

Othello, perte de navire

BEAN, Keith T, matelot de 2e classe, R/JX 181456, MPK

BLAIR, Donald, assistant cuisinier, C/MX 64664, MPK

COUPE, William, Stoker, R/KX 102087, MPK

CRUMPLER, Herbert R, Premier maître Stoker, C/311937, MPK

JONES, David M, intendant, D/LX 25368, MPK

LAKEN, Albert, matelot de 3e classe, R/JX 181543, MPK

MCDONALD, Frederick H, matelot de 3e classe, R/JX 222156, MPK

ROPER, Frank M, matelot de 2e classe, R/JX 205876, MPK

RUSSELL, James A, Stoker Petty Officer, C/K 272, MPK

TRANCHÉE, Walter, Ty/Boom Skipper, RNR, MPK

WAKEFIELD, John A, Ty/Act/Warrant Engineer, MPK

WILLIAMS, Albert R, Stoker 1c, R/KX 102361, MPK

Prabhavati (RIN)

BABA, Muhammad S, salle des machines Serang, 70025 (RIN), tué

Victoire, bombardement

BURNSIDE, James, artificier de la salle des machines 4c, P/MX 79115, tué

WHITE, Henry J, charpentier de marine 4c, P/MX 79110, tué

Yorkshire Belle, perte de navire

BENNETT, William H, Act/Gréeur, R/KX 191712, MPK

BUTTRISS, George N, matelot de 2e classe, R/JX 180734, MPK

EDWORTHY, Ernest J, premier maître Stoker, D/K 26352, tué

FAGG, James S R, cuisinier (S), C/MX 65006, MPK

GIBSON, Daniel, Act/Rigger's Mate, R/JX 18005, MPK

HARRISON, William H, Stoker 1c, R/KX 112255, tué

JOHNSON, Ernest W, officier marinier/maître, R/JX 224902, tué

MCILVAR, Robert, Acteur/Gréeur, D/J 81281, MPK

THOMPSON, Albert, matelot de 2e classe, R/JX 222063, MPK

Samedi, 12 avril 1941

Afrikander IV

WALTON, William G, matelot de 3e classe, P/JX 182197, est décédé

Boréas

SCOTT, Robert, matelot de 2e classe, RNVR, P/SD/X 862, tués

Canard

BUSCOMB, Jack, matelot de 3e classe, D/JX 212901, accident de la route, tué

Jersey

SERVICE, John, matelot de 3e classe, P/JX 162364, est décédé

Lizzie Birrell

SOUTHERN, John W, mécanicien, RNPS, LT/KX 107964, est décédé

camarades de jeu

WEAVER, James A, mécanicien, RNPS, LT/KX 115538, est décédé

Rosette

IVES, George, matelot, RNPS, LT/JX 241510, est décédé

Spartiate

JONES, Arthur D, lieutenant-payeur, RNR, maladie, décédé

Trillium (RCN), bombardement

GREENWOOD, Clifford G, télégraphiste ordinaire, V 9888 (RCNVR), tué

PETTIGREW, Jack R, Stoker, A 2383 (RCNR), tué

ROBERTSON, Donald M, matelot de 2e classe, 3302 (MRC), tué

dimanche 13 avril 1941

Canard

PENGELLY, Harold G I, Maître, D/JX 145830, est décédé

Glendower

SHEPPARD, Edward S, premier maître, D/J 16576, est décédé

Mademoiselle Modestie

RAGLESS, George A S, 2e main, RNPS, LT/JX 211108, DOW

Prabhavati (RIN)

D'SOUZA, M (initiale seulement), Cook (S), 72277 (RIN), DOW

Rajputana, perte de navire

ADAMS, Anthony, Greaser, T.124 X, MPK

ALDRIDGE, Herbert M E, directeur de la cantine, NAAFI, MPK

ANDREWS, Victor S H, Ty/Sous-lieutenant (E), RNR, MPK

BERRYMAN, Stanley E, matelot de 2e classe, D/J 36939, MPK

BROOKS, Archibald, Graisseur, T.124 X, MPK

BUSSEREAU, Victor R, Lieutenant (E), RCNVR, MPK

COLLINS, Herbert W, télégraphiste, RNV(W)R, D/WRX 880, MPK

DROUIN, Arthur, matelot de 2e classe, D/J 37445, MPK

EVANS, John W, Matelot de 1re classe, D/J 41486, MPK

GRAY, George, Ty/Act/Sous-lieutenant (E), RNVR, MPK

HARRIS, John D, matelot de 2e classe, D/JX 176236, MPK

HELLIER, Ernest, matelot de 2e classe, D/J 29439, MPK

IRVING, Joseph, Premier maître, D/J 150000, MPK

JOHNSTON, Frank L, Ty/Aspirant, RCNVR, MPK

LANGLEY, George D, officier marinier, D/J 158726, MPK

LOCKE, Albert E, codeur ordinaire, D/JX 205596, MPK

MANNING, Edwin A, matelot de 1re classe, D/JX 180902, MPK

MAUNDER, Joseph W, matelot de 2e classe, D/J 31431, MPK

MCAULEY, Hugh, Greaser, T.124 X, MPK

MEREDITH, Richard P, matelot de 2e classe, RNVR, D/MD/X 2808, MPK

MILLS, Alexander D, chef pompier, T.124 X, MPK

MITCHELL, William, Ty/Lieutenant (E), RNR, tué

NEWTON, Samuel, matelot de 2e classe, RNVR, D/MD/X 2878, MPK

NICHOLLS, Arthur L, pompier, T.124 X, MPK

NORBURY, Frank, premier signaleur, D/J 25012, MPK

PHILLIPS, Angus, Matelot de 2e classe, D/JX 159464, MPK

PIPER, Edward W, commissaire adjoint, T.124 X, MPK

RAMSDEN, Jack, matelot de 2e classe, D/JX 171628, MPK

RICHARDS, Wilfred H G, matelot de 2e classe, D/JX 169626, MPK

RICHARDSON, Cyril T O, Ty/Commandant, RNR, MPK

RIDEOUT, Sidney, matelot de 3e classe, C/JX 208997, MPK

SANDALL, Frederick, matelot de 2e classe, D/JX 183943, MPK

SARGENT, Frederick G, Matelot de 1re classe, D/J 13641, MPK

SMITH, John, matelot de 2e classe, D/JX 184919, MPK

TACK, George H, Matelot de 1re classe, D/J 25041, DOW

TAYLOR, Clifford O, commissaire adjoint, T.124 X, MPK

TOWNSEND, Francis, matelot de 2e classe, D/JX 186870, MPK

WHARTON, Reginald C, Graisseur, T.124 X, MPK

WHITING, George H, chef pompier, T.124 X, MPK

WILKS, Ronald G F, télégraphiste ordinaire, D/JX 206143, MPK

WRIGHT, Robert V, officier marinier, D/J 26088, MPK

Réverbération

RALPH, Alexander, 2e main, RNR (PS), LT/X 10375 B, DOW

Caserne RM de Plymouth

BELL, James R, Marine, PLY/15986, décédé

Guillaume Cole

DUFFY, Francis, matelot, RNPS, LT/JX 190154, décédé

Lundi 14 avril 1941

Abdiel

JAMES, Christopher J, Stoker 1c, D/KX 93296, est décédé

Moucheron , bombardement

HESS, Francis E, Matelot de 1re classe, C/JX 140588, MPK

Haslemere

JAMESON, Arthur A, 2e main, RNPS, LT/JX 218381, est décédé

Loch Laggan, maladie

DARBY, Léonard, Lieutenant, RNR, est décédé

P.37 ( Inflexible ), en attente de lancement

JENNER, Harry, artificier en chef de la salle des machines, P/M 22010. On croyait attaché à un établissement à terre pour le salaire et les repas tout en se tenant à côté de HM S/M Unbending pendant sa construction. Tué dans un petit raid aérien qui a détruit un hôtel et quatre maisons à Barrow. Inhumé au cimetière de Barrow Borough. (Informations supplémentaires demandées par la requête de Rod White 14 février 2013).

San Geraldo, bateau à vapeur

LANG, Ernest F, Marine, PO/20311, (Président III, O/P), décédé

Sluga

HUNTER, Robert G, matelot, RNPS, LT/SR 50916, est décédé

Spartiate

MARTIN, Joseph W, premier maître Stoker, D/K 60165, disparu

mardi 15 avril 1941

Caroline, bombardement

COOMBS, Frank M, matelot de 3e classe, D/KX 171434, tué

Jan de Waele

CURTIS, Arthur E, adjudant mécanicien, noyé

Rajputana, perte de navire

RAY, Albert, Graisseur, T.124 X, DOW

Patin

SAUNDERS, George J H, matelot de 2e classe, RNVR, P/SD/X 1297, tué

Skudd IV

FAGG, Maurice O, télégraphiste ordinaire, D/JX 186442, tué

Mercredi 16 avril 1941

Assiniboine (RCN)

AVANT, Albert E, matelot de 2e classe, V/2256 (RCNVR), tué

Belmont

MURPHY, James N, Signalman, RNVR, C 5432 (NZD), raid aérien à Londres, tué

Britannia, bateau à vapeur

LYONS, Frank M, Py/Ty/Lieutenant, RNR, (en passage pour rejoindre le Breconshire), Britannia perdu le 25 mars, blessé, DOW

Caroline, bombardement

BROWN, Henry, Stoker, D/KX 117314, tué

Delhi

NEWBITT, William E, Matelot de 1re classe, C/J 38997, DOW

Excellent, bombardement

O'CALLAGHAN, Thomas D, matelot de 2e classe, P/JX 235660, tués

Fille Pat

FROST, Frederick G, 2e main, RNPS, LT/JX 179872, tué

Mohawk , perte de navire

AGUIS, Joseph, directeur de la cantine, NAAFI, MPK

ALEXANDER, John, Stoker 2c, P/KX 106335, MPK

BELLOWS, Charles A, matelot de 2e classe, P/J 66408, MPK

BLANCO, Giuseppe, Maître d'hôtel Steward, E/L 11181, MPK

CASEY, Michael, matelot de 3e classe, RNVR, P/CD/X 2624, MPK

COBBINGS, Eric E, Stoker 1c, P/KX 92648, MPK

DENHAM, Claude, chauffeur principal, P/KX 85732, MPK

EMERY, Norman D, officier marinier, P/JX 126442, MPK

GAUCI, John, délégué syndical principal, E/L 11706, MPK

HARTCUP, Peter J, sous-lieutenant, MPK

HARVEY, Norman E, Artificier en chef de la salle des machines 2c, P/M 35038, MPK

HENLEY, George A, matelot de 3e classe, RNVR, P/SD/X 1372, MPK

HOWLETT, Richard J, Garçon 1c, P/JX 163279, MPK

IVISON, John B, Artificier de la salle des machines 4c, RNSR, P/SR 16340, MPK

JAMESON, Albert, Stoker 2c, P/KX 100055, MPK

LOWNDES, William, matelot de 2e classe, P/XX 20081, MPK

MACDONALD, David A, Garçon 1c, P/JX 162493, MPK

MADGWICK, Albert, matelot de 2e classe, RFR, P/J 101553, MPK

MANSLEY, Alan H, matelot de 3e classe, P/JX 19441, MPK

MCKAY, Robert P, matelot de 3e classe, P/JX 187572, MPK

MCKENNA, Francis, matelot de 3e classe, P/JX 193286, MPK

MIDDLETON, George S, chauffeur principal, P/K 60524, MPK

MITCHELL, Cyril C, Artificier de la salle des machines 3c, P/MX 50817, MPK

NIEMEYER, Albert E, matelot de 2e classe, P/SSX 26405, MPK

N OWELL, Arthur W, matelot de 1re classe, P/JX 142614, tué

OWEN, Perader, matelot de 1re classe, D/JX 127964, MPK

LIRE, Hubert J, matelot de 2e classe, P/J 91515, MPK

REID, William J McK, matelot de 2e classe, C/J 105760, MPK

RICHARDSON, Frederick, matelot de 3e classe, P/JX 155712, MPK

RUDLING, William H, matelot de 2e classe, P/J 114472, MPK

RUTTER, Frank, matelot de 2e classe, P/JX 153643, MPK

SALTER, Arthur J G, matelot de 1re classe, P/J 96048, MPK

SCOTT, Neville P C, Artificier de la salle des machines 5c, P/MX 60161, MPK

SEARS, Douglas A, matelot de 2e classe, P/SSX 23228, MPK

SKINNER, John, matelot de 2e classe, P/SSX 23232, MPK

TEE, Sidney H, Maître de cuisine, P/MX 45816, MPK

THORNE, George E, matelot de 2e classe, P/SSX 30124, MPK

TIMMS, John P, Stoker 1c, C/KX 100718, MPK

VILLE, William G, Act/Leader Stoker, P/KX 83081, MPK

ATTENDRE, Charles V, matelot de 2e classe, P/J 110929, MPK

WARREN, John R de M, Lieutenant-commandant (E), MPK

WICKENS, Cecil T G, matelot de 2e classe, C/SSX 27098, MPK

WOODBINE, George E, matelot de 3e classe, P/SSX 30136, MPK

Québec

CORRY, Samuel, Stoker, D/SSX 17718, tué

Sandwich

STURMEY, George T, officier marinier, P/J 105928, tué

Jeudi 17 avril 1941

Amirauté, A/S Warfare Division, bombardement

KEENE, Henry J, Lieutenant, Rtd, tué

Dédale, bombardement

CAMPBELL, Kenneth N, aviateur principal, FAA/FX 84614, tué

DEMS, Buffs (Royal East Kent Reg)

WATSON, Edwin F, soldat, armée, 6292759, tué

DEMS, Queen's Own Royal West Kent Regt

DELAHAY, Robert E, soldat, armée, 6345070, tué

DEMS, Queen's Royal Regt

MCGEE, Edward, soldat, armée, 6091697, tué

Gloucester

MCLEARY, Peter J, matelot de 2e classe, D/SSX 18226, décédé

Moorgate

KIDGER, Levi, adjudant ingénieur, maladie, décédé

Président

BALFOUR, Ronald E, Ty/Act/Lieutenant Commander, RNVR, accident de la route, tué

Président III

JOHNSON, James, officier marinier, C/232263, décédé

WISEMAN, John, matelot de 2e classe, D/JX 213627, est décédé

Shova, bombardement

MEEKS, Frederick W, Stoker 2c, RNPS, LT/KX 106189, tués

Victoire, bombardement

ALLEN, George W, matelot de 2e classe, P/SSX 18392, tué

BAKER, Charles A L, officier maître de réglementation, P/MX 61817, tué

BREWERTON, Ernest H, officier maître de réglementation, P/M 39994, tué

CRESWICK, Cuthbert G, Ty/Sous-lieutenant, RNVR, tués

DAVIDSON, Christopher, matelot de 3e classe, P/JX 195584, tué

DOLAN, George J, officier maître de réglementation, P/M 39927, tué

ELLIS, John S W, matelot de 2e classe, P/SSX 24126, tué

FOULKS, Ewart D, Stoker 2c, P/SKX 1072, tué

HALL, Thomas M, Act/Yeoman of Signals, P/JX 125672, tué

HARMON, John J, officier marinier agissant/régulateur, P/KX 75456, tué

HARRIS, Alfred, matelot de 3e classe, P/JX 217628, tué

JAAP, Peter, matelot de 3e classe, P/JX 220204, tué

JEFFREY, Francis R M, charpentier de marine 4c, P/MX 52958, tué

MACLENNAN, Kenneth N, écrivain sous-officier, P/MX 50220, tué

METCALFE, John H, matelot de 3e classe, P/JX 236611, tué

NUNN, Arthur J, premier maître, P/M 3073, tué

PAGE, Stanley H C, matelot de 2e classe, P/J 103586, tué

PEART, Sidney C, matelot de 3e classe, P/SSX 35510, tué

RAWLINSON, Edward, officier marinier agissant/réglementaire, P/SS 10998, tué

REVELL, Thomas L, Stoker 2c, P/KX 114480, tué

SHIPLEY, Anthony J, matelot de 2e classe, P/J 99642, tué

SMITH, Alfred G, matelot de 2e classe, P/J 108106, tué

UPCHURCH, Arthur, officier marinier régulateur, P/J 15748, tué

VICAIRES, Ronald J, matelot de 3e classe, P/JX 194584, tué

WATTS, Henry G, matelot de 2e classe, RNVR, P/SD/X 1515, tué

WELCH, William J, officier maître de réglementation, P/M 40021, tué

WILLIAMS, Carlton V W, matelot de 3e classe, P/JX 233453, tué

WISE, Percy W, matelot de 2e classe, P/J 89833, tué

Victoire II, bombardement

GALLAGHER, Charles, préposé à l'amarrage des malades, P/MX 80088, tué

GREEN, Horace S, rédacteur en chef du premier maître, P/MX 47522, tué

vendredi 18 avril 1941

Chelsea

BREACH, Sydney J, 3e officier (MN), (Csikos, bateau à vapeur, O/P), DOW

FAA, 803 Esc, Formidable , crash aérien

ASHBROOKE, Peter C B, Act/Sous-lieutenant (A), MPK

Fiona, perte de navire

ABBOS, Dado, Lampman, T.124 94975, tué

ABDOOL, Gaffor S M, pompier, T.124 19549, tué

ABDOOL, Rahomon A, Greaser, T.124 22129, tué

ABDUL, Ghani S, Graisseur, NAP 16855, MPK

ADAMSON, Mervyn G, télégraphiste ordinaire, P/JX 174958, MPK

AGIUS, Giovanni, commissaire adjoint, E/LX 23261, MPK

ALLESAB, Domas, Pompier, T.124, MPK

BALA, Mian S -U -D, Pompier, NAP, MPK

BALLA, Mahd C, 1er Tindal, T.124 R 98222, tué

BEARDSHAW, Alan K, chirurgien lieutenant, RNVR, MPK

BELLAS, Samuel, matelot de 2e classe, D/JX 49041, MPK

BRIFFA, Joseph, Maître d'hôtel Steward, E/L 12364, MPK

CASSAR, Joseph, commissaire adjoint, E/LX 23053, MPK

CAUCHI, Dominic, Chef cuisinier (O), E/LX 21861, MPK

CHIPCHASE, Thomas J, Artificier de la salle des machines 3c, RNR, P/X 445 EC, MPK

CHOTU, Jughal, Topass, NAP 29051, tué

COOTE, John A, cuisinier (S), C/MX 56499, MPK

CORDINA, Carmelo, commissaire en chef, E/LX 21893, MPK

DADU, Abbas, Lampman, NAP 94975, MPK

DIDCOCK, Albert H, matelot de 2e classe, D/J 106928, MPK

DORRANCE, James, Lieutenant (E), RNR, MPK

DULING, Harold D, matelot de 2e classe, D/J 108448, MPK

EARLE, Abbott G, matelot de 2e classe, D/J 68156, MPK

EBRAHIM, Mahomed E, Pompier, T.124, tué

EBRAHIM, Mahomed E S, 2e Tindal, T.124 18234, tué

ESSACK, Jamaloodin M, pompier, T.124 96247, tué

FALZON, Anthony, directeur de cantine, NAAFI, MPK

FARRUGIA, Antonio, commissaire en chef, E/LX 20632, MPK

GAFFOOR, Ebram, Cassab, T.124 4986, tué

GAFFOOR, Mea, pompier Serang, T.124 R 2174, tué

GHAFUR, Cheikh M A, Pompier, NAP 19549, MPK

GOOLAM, Moideen S A, pompier, T.124 414414, tué

GORDON, Charles J, matelot de 2e classe, D/J 50420, MPK

GRIFFIN, Hector P H, matelot de 2e classe, D/J 72876, tué

GRIFFITHS, Arthur H H, Commandant, RNR, MPK

GUISE, Dennis A, signaleur, RNVR, C/LD/X 4544, MPK

IBRAHIM, Ghafur, Cassab, NAP 4986, MPK

JAMAL-UD-DIN, Muhammad I, pompier, NAP 96247, MPK

JUGHAL, Chotu, Topass, NAP 29051, MPK

KING, Charlie H D, matelot de 2e classe, D/J 44346, MPK

LEDDEN, Fernleigh P, Premier maître de l'approvisionnement, D/M 22114, MPK

LOCKE, William E, signaleur principal, P/J 56607, MPK

MEAKER, Charles H, matelot de 2e classe, D/SS 9794, MPK

MEREDITH, George R, Signaleur, D/J 46751, MPK

MIAN, Ghafur, pompier Serang, NAP 2174, MPK

MOHI, Din S A G, Pompier, NAP 44414, MPK

MOSS, Harold G W, Signaleur, D/J 73316, MPK

MUHAMMAD, Ishaq I, Pompier, NAP, MPK

MUHAMMAD, Ishaq S I, 2e Tindal, NAP 18234, MPK

MUHAMMAD, Kasim S -U -D, Pompier, NAP 41079, MPK

MUHAMMAD, Qasim B, 1er Tindal, NAP 98222, MPK

OEHLEY, Charles E, lieutenant, RNR, MPK

PARKER, Ernest C, matelot de 3e classe, D/JX 193734, MPK

RAHMAN, Ali S A, Greaser, NAP 22129, MPK

RENNEY, Samuel H, matelot de 2e classe, D/J 62762, MPK

RICHMOND, James, matelot de 2e classe, D/SSX 21614, MPK

RUNDLE, Thomas A, artificier en chef de la salle des machines, C/M 36219, MPK

SAMSOODEEN, Mahd C, pompier, NAP 4/1079, tué

SHERFOODEN, Ballamea, pompier, sieste, tué

SHERIFF, Abool G, Greaser, NAP 1855, tué

SIMKIN, Wilfred E, Lieutenant, RNR, MPK

SMILLIE, John H, Artificier de la salle des machines 1c, RNR, C/X 405 EC, MPK

SNOWDON, John R, Artificier de la salle des machines 1c, RNR, C/X 232 ED, MPK

SULEMAN, Shiek E, pompier, NAP 233249, tué

UMAR, Ali S, Pompier, NAP, MPK

WEDDLE, William B, préposé à l'amarrage des malades, C/MX 69249, MPK

ABDUL, Gaffor S K, Pompier, T.124 19549, tué

Goth

DUNN, Alexander, chef mécanicien, RNR (PS), LT/247 EU, est décédé

ML.171

SMITH, William A, matelot de 3e classe, C/SSX 32883, MPK

Newark, collision

KIDGER, Colin, artificier de l'artillerie, P/MX 70036, tué

Division RM Chatham, bombardement

EDMANDS, Leslie G, Marine, CH/X 100391, tué

RM MNBDO, bombardement

STEEPLES, Geoffrey, Marine, PLY/X 101682, tué

Musicien écossais, bateau à vapeur

EDMONDSON, Joseph, matelot de 2e classe, D/JX 169482, (président III, O/P), DOW

Vernon, bombardement

JACOB, Reginald L, matelot de 2e classe, P/JX 178470, DOW

Victoire, bombardement

VINCENT, Thomas, Maître, P/JX 158513, (a servi comme Thomas Ackerman selon le grand livre ADM 242), DOW

WHITE, Wallace W, premier maître, P/J 10620, tué

Voltaire, perte de navire

CASSIDY, Thomas, matelot, RNR, P/X 20080 A, POW, DOW

Bénévole , collision

AYRES, William R, Stoker 1c, RFR, C/SS 124189, MPK

BARNES, Austin E, Stoker 1c, RFR, C/K 58787, MPK

COLEMAN, William E, Stoker 1c, RFR, C/K 64609, MPK

KING, Fred S, matelot de 2e classe, RFR, C/J 106955, MPK

MILLGATE, William R J, chauffeur principal, C KX 83032, MPK

WATERS, John, matelot de 2e classe, RNVR, C/LD/X 5620, MPK

samedi 19 avril 1941

Ambroise

LAKE, Cyril W, Signaleur, D/257504, est décédé

Lasso

ROSE, Arthur G, matelot de 2e classe, C/JX 189543, décédé

Victoire, bombardement

GILES, Henry W, matelot de 3e classe, C/JX 197683, DOW

dimanche 20 avril 1941

Argus

ASKEW, Samuel A R, matelot de 3e classe, P/SSX 31405, malade, décédé

Barndale

SAWDON, Charles, lieutenant, noyade, MPK

DEMS, Oxfordshire & Buckinghamshire Light Infantry

KNOWLES, James G, soldat, armée, 5346743, tué

Empire Endurance, bateau à vapeur

TUCKER, Fred J S, Ty/Skipper, RNR, (Cerf, O/P), MPK

FAA, 806 Esc, Formidable , opérations aériennes

DIXON, Eric J H, Py/Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

SHEARS, John H, lieutenant, MPK

Saint-Ange

PRIESTNALL, Gilbert S, sergent, RM, PO/22683, décédé

Topaze, perte de navire

ALLNUTT, Alfred L, matelot de 3e classe steward, RNPS, LT/JX 204996, MPK

LAME, Samuel, Stoker, RNPS, LT/KX 108896, MPK

BURGESS, Alan C, Signaleur ordinaire, P/JX 199358, MPK

CHINN, William R, matelot, RNPS, LT/JX 173155, MPK

DENNEY, Richard P, Stoker 2c, RNPS, LT/KX 120046, MPK

EVANS, John H, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 222264, MPK

FEDARB, Thomas E, Stoker, RNPS, LT/KX 106870, MPK

FORRESTER, Frederick A, Matelot de 1re classe, RNR (PS), LT/X 20199 A, MPK

GALE, George R, capitaine en chef, RNR, MPK

HOSIER, William H, matelot, RNPS, LT/JX 174453, MPK

LOUND, Jesse E, Stoker 2c, RNPS, LT/KX 120664, MPK

MACVEIGH, Hugh, matelot de 2e classe, RNVR, P/ESD/X 1863, MPK

MANN, James E, mécanicien, RNPS, LT/KX 116782, MPK

MILLS, Charles E, télégraphiste ordinaire, RNSR, D/SR 8859, MPK

PLUS, James, Skipper, RNR, MPK

ROKAHR, Edward E, mécanicien, RNPS, LT/KX 107965, MPK

SWALLOW, Sam, matelot, RNPS, LT/JX 185417, MPK

WELCH, Thomas, Act/2nd Hand, RNPS, LT/JX 170588, MPK

WENHAM, Arthur J A, matelot, RNPS, LT/JX 183131, MPK

YOUNGS, Frederick W P, Matelot de 1re classe Cook, RNPS, LT/JX 183724, MPK

Lundi 21 avril 1941

4 AA Régiment maritime, RA

BAKER, Frederick P, Gunner, RA, 1547939, tué

SMITH, William R L, artilleur, RA, 4078163, tué

Ben Bhrachie, bombardement

BUCHAN, John, mécanicien, RNPS, LT/KX 111073, tué

Boscawen, bombardement

AMBROSE, William T, matelot de 2e classe (stylos), D/J 14091, MPK

MURPHY, Dennis M, matelot de 2e classe, D/JX 200013, MPK

OLD, Charles S, Chief Ordnance Officer, D/M 3868 Pens 3768, MPK

QUARRIER, Arthur F, matelot de 3e classe, D/JX 189791, MPK

Calchas, bateau à vapeur

WALL, Henry A, Marine, PO/20600, (Président III, O/P), disparu

cyclope

DOUGLAS, James A, Stoker 1c, C/SS 121813, décédé

Défi, bombardement

MCLACHLAN, Alexander M, officier marinier, D/JX 126391, tué

SIMPSON, Douglas A, électricien artificier 5c, D/MX 54059, MPK

Drake, bombardement

ARIS, Edgar C W, premier maître, D/J 105966, tué

BAKER, George B M, matelot de 2e classe, RFR, D/J 55587, tué

BENTLEY, George H, Stoker 1c, D/SS 122941, tué

BERCOMBE, Ralph, Act/Chief Motor Mechanic, D/MX 70128, tué

BEVINS, James, matelot de 3e classe, D/JX 217110, MPK

BIXBY, Walter F, matelot de 3e classe, D/JX 243241, tué

BROWN, William, officier marinier, D/J 104852, tué

BULLOCK, Eric, mécanicien automobile, D/MX 74652, tué

BURNELL, James, matelot de 2e classe, RFR, D/J 3428 B 14102, tué

BUTT, Walter C, matelot de 3e classe, D/JX 243252, tué

CARHAT, Richard, Premier Maître Stoker (Stylos), D/A 7990 Pens 21931, tué

CARSWELL, James A C, matelot de 3e classe, D/JX 239831, MPK

CAVE, Henry J, officier marinier, D/J 106560, MPK

CHAMBERS, Alfred, matelot de 2e classe (Pens), D/J 37784, tué

CLATWORTHY, Arthur J, peintre en chef, D/M 36066, tué

COLLINS, Cornelius, matelot de 2e classe, D/JX 146855, tué

COPE, Harold, matelot de 3e classe, D/JX 241278, tué

COUPE, George, matelot de 3e classe, D/JX 239771, tué

DAVEY, Richard F, Stoker 2c, D/KX 117518, tué

DRAPER, Albert N, matelot de 2e classe, RFR, D/J 40851 B 14303, tué

DUNFORD, Richard J, premier maître, D/JX 151885, tué

DURNFORD, Richard J, premier maître (stylos), D/JX 151885, tué

EASTCOTT, Russell, artificier de la salle des machines 1c, D/272404 stylos 5317, tué

EASTERBROOK, William, premier maître (stylos), D/236260 stylos 5158, tué

EVANS, Alan C, Ordnance Artificer 5c, D/MX 74469, tué

FAIRLEY, Jack, Stoker 2c, D/KX 120602, tué

FLOWER, Anthony L de M, matelot de 3e classe, D/JX 215997, MPK

FOWLER, Edward, matelot de 2e classe (stylos), D/J 71420, tué

GARNER, John, Stoker 1c, D/KX 87253, tué

GILLARD, Henry J, matelot de 2e classe (stylos), D/235741, tué

GOODY, Frederick W, matelot de 2e classe, D/JX 138692, tué

GRANT, John L, matelot de 2e classe, D/J 107333, tué

GRIFFIN, Ronald, mécanicien automobile, D/MX 78171, tué

HARRIS, Hubert, officier marinier, D/JX 127792, MPK

HARRIS, Raymond H, Act/Engine Room Artificer 4c, D/MX 61469, tué

HAYMAN, Archibald J J, Stoker Petty Officer (Stylos), D/264596, tué

HEEDE, George G, mécanicien automobile, D/MX 704476, tué

HILL, Wilfred H, matelot de 2e classe, D/JX 194148, MPK

HOWELLS, Colin, télégraphiste sous-officier, D/JX 126069, tué

ICETON, John H, matelot, RNR, D/X 19052 A, tué

ISAAC, Albert, Premier maître Stoker (Stylos), D/K 3048, MPK

JAFFREY, William P, mécanicien automobile, D/MX 74233, tué

JOHN, David M, mécanicien automobile, D/MX 69782, tué

JONES, David R, signaleur, D/JX 155692, tué

KARN, Malcolm S, assistant steward, D/LX 26595, tué

KELSEY, William A, matelot de 3e classe, D/JX 238744, DOW

KINGS, Henry J, Stoker Petty Officer, D/KX 80119, tué

KIRKMAN, Alan, assistant steward, D/LX 26991, tué

LALLY, Thomas J, Stoker 2c, D/KX 115869, tué

LAMBLE, William P, premier maître Stoker (stylos), D/K 473, tué

LAMMING, Robert, mécanicien automobile, D/MX 78176, tué

LAVERCOMBE, Ralph, mécanicien automobile, D/MX 70128, tué

LAWRENCE, George E, Stoker Petty Officer, C/KX 80880, tué

LEAMAN, John, Stoker 1c (Stylos), D/K 57262, tué

LLOYD, Ernest A, charpentier de navire 1c, RNVR, D/MD 195, tué

LYON, Leslie, Matelot Ordinaire, D/JX 195002, MPK

MARSDEN, Sidney C, artificier de la salle des machines 5c, D/MX 74400, tué

MARSH, Joseph, artificier de la salle des machines 4c, RNVR, D/MD/X 1566, tué

MCATEER, Henry M, matelot de 3e classe, D/JX 243017, tué

MCKENNA, Edward, assistant steward, D/LX 26992, tué

MCLEAN, William H, matelot de 2e classe, D/J 106053, tué

MEGGISSON, Thomas S, matelot de 3e classe, D/JX 239720, tué

MILLER, William A, officier marinier, D/JX 139597, tué

NEILL, John, premier maître (stylos), D/217805, tué

NELLIST, John K, assistant steward, D/LX 26727, tué

NORTHEY, Frederick G, Stoker Petty Officer (Pens), D/KX 88679, tué

NOTON, Thomas, matelot de 3e classe, D/JX 239641, tué

PATTON, George L, matelot de 2e classe, D/JX 198263, tué

PEW, Robert, matelot de 3e classe, D/JX 239790, tué

PHILLIPS, Stephen, premier maître Cook (Pens), D/M 1311, tué

PICKARD, George, assistant steward, D/LX 26996, tué

POOK, Robert W, Act/Yeoman of Signals, D/J 65418, tué

PRATT, Bertram H, Stoker 1c (Stylos), D/K 56916 Stylos 15635, affecté à BOSCAWEN, MPK

PROUT, William S, premier maître Cook (stylos), D/M 2280, tué

REES, William C, Stoker 2c, D/KX 113280, tué

REID, Robert, chauffeur principal, D/K 58686, tué

RICHARDSON, Richard A, matelot de 3e classe, D/JX 226830, tué

ROBINS, Ernest W, Stoker Petty Officer (Pens), D/K 8436, tué

ROGERS, Ivor A, matelot de 2e classe, RFR, D/JX 132370, MPK

ROGERS, Samuel W, Stoker Petty Officer (Pens), D/K 15302, tué

ROWLAND, Henry F, officier marinier, D/JX 132235, tué

ROYCE, Thomas E, Stoker Petty Officer, D/KX 77859, tué

RYAN, Michael, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 204800, MPK

SCOBIE, George T, matelot de 1re classe/acteur intérimaire (Stylos), D/J 24100, MPK

SHARKEY, Richard, Stoker Petty Officer (Stylos), D/K 57792, tué

SMITH, John W, matelot de 2e classe, D/JX 238757, tué

SMITH, John W, matelot de 2e classe, D/JX 238757, tué

SMITH, Thomas, Stoker 2c, D/KX 120993, tués

STOCKS, Frank, matelot de 3e classe, D/JX 239887, tué

STOREY, Ernest E, officier marinier/maître, D/J 113604, tué

STRACHAN, Adam D, mécanicien automobile, D/MX 78777, tué

SYMINGTON, William T, officier marinier Stoker, D/KX 82485, tué

TASKER, Christopher E K, matelot de 2e classe, RFR, D/J 96441 B 15681, tué

THOMAS, Josiah E, assistant steward, D/LX 26873, tué

THOMPSON, Andrew B, matelot de 3e classe, D/JX 241132, tué

THOMSON, David J, matelot de 2e classe, RFR, D/SSX 31584, tué

TRISCOTT, Harry, premier maître cuisinier (stylos), D/MX 53067, tué

TWEEDIE, Lawrence, mécanicien automobile, D/MX 78177, tué

WALDWYN, Walter H, matelot de 2e classe, D/SSX 18716, tué

WALLACE, Thomas B, matelot de 3e classe, D/JX 230391, tué

WARD, James H, matelot de 2e classe, RFR, D/J 89927, tué

WARREN, Reginald H, Stoker Petty Officer, D/K 5164, tué

WARREN, William J, matelot de 2e classe, RFR, D/JX 80033, tué

WATSON, Robert, matelot de 3e classe, D/JX 227084, tué

WHITFORD, George J F, Stoker 2c, D/KX 120227, tué

WILKINSON, John R, matelot de 2e classe, D/JX 18681, MPK

WILSON, John H A, matelot de 2e classe, D/J 96451, tué

WILTSHIRE, Thomas, Stoker, D/KX 62722, tué

WINMILL, William E, Stoker, P/KX 91253, tué

WITHERINGTON, James, Stoker 1c (Stylos), D/K 20585, MPK

Drake II, bombardement

LUCAS, William F, mécanicien automobile, D/MX 78018, tué

TRIMBY, George, plombier 4c, D/MX 73561, tué

Lewes , bombardement

JENNINGS, Thomas, artificier en chef de la salle des machines (stylos), D/M 5608, tué

POTTER, James, Stoker Petty Officer, D/K 61152, tué

Mackay , bombardement

BURROUGH, John D, matelot de 3e classe, D/JX 227931, tué

TIVEY, John L, matelot de 3e classe, D/JX 227677, tué

Nigelle

MATTHEWS, Arthur, mécanicien en chef, D/K 51691, est décédé

Parangon, bombardement

NORTON, Thomas B H, matelot, RNPS, LT/JX 174596, tué

Pembroke

DRUMMOND, Georfrey H, 2e main, RNPS, LT/JX 210792, décédé

Président III, bombardement

WILLIAMS, Wilfred, matelot de 2e classe, D/JX 215996, MPK

Pendjabi , bombardement

LEWIS, Caradoc, matelot de 2e classe, D/SSX 19940, tué

RN Engineering College, Keyham, bombardement

AUST, Henry C, Act/Sous-lieutenant (E), tué

PEPLOE, David C, aspirant (E), tué

Victoire II

BAKER, Cecil H, maître de cuisine, P/MX 11902, est décédé

Carcajou , bombardement

MOSS, George H, intendant principal (stylos), D/L 9355, tué

mardi 22 avril 1941

Défi, bombardement

HEMKINS, Edward, matelot, RNR (PS), LT/X 18411A, tué

Dorothy Lambert, bombardement

WRIGHT, George S, Ty/Skipper, RNR, tués

Drake, bombardement

BLANCHARD, Emile G, Stoker (Stylos), D/K 20230, tués

BRAZIER, Edwin A G, Assistant d'approvisionnement, D/MX 80185, MPK

WILLIAMS, Dewi T, préposé à l'amarrage des malades, D/MX 64881, tué

Drake II, bombardement

DISCOMBE, Arthur HP, Py/Artificier d'artillerie 5c, D/MX 54040, DOW

Héron, bombardement

CLEAR, Joseph, mécanicien aérien 2c, FAA/FX 79350, tué

Lonsdale (RAN)

BURKE, Edward C, lieutenant électrique, RAN, maladie, décédé

Raleigh, bombardement

TAYLOR, Charles O, matelot de 3e classe, D/JX 25331, DOW

Division RM Plymouth, bombardement

COOK, William J B, Marine, PLY/X 1940, tué

Rooke, bombardement

MCKAY, William, matelot de 3e classe, R/JX 225423, DOW

Victoire, bombardement

JACKSON, Alfred W L, délégué syndical principal, P/L 13425, DOW

Victoire I

BATEMAN, Kenneth A, télégraphiste ordinaire, P/JX 252537, est décédé

Voyageur (RAN)

HAMPSON, Harry D, matelot de 2e classe, 20695 (RAN), noyade, MPK

York, bombardement

HADDOW, Donald McE, charpentier de marine 3c, 16435 (RAN), tué

Mercredi 23 avril 1941

Blaireau

CLOWES, Robert, matelot de 2e classe, C/JX 168001, accident, tué

Flèche noire

CROWLE, George F L, mécanicien, RNPS, LT/JX 99410, tué

Drake, bombardement

GALLIVAN, Edwin J D, chef cuisinier, D/MX 52685, tué

PARSONS, Edward L, intendant principal, D/L 10963, tué

WILLIAMS, Frederick, Stoker Petty Officer (Pens), D/K 4263, tué

Éclipse , bombardement

ARTHUR, James, matelot de 2e classe, D/JX 140537, tué

Fiona, perte de navire

SHILLITOE, John B, Lieutenant, RNR, DOW

Kelvin

COYSH, Charles A G, matelot de 2e classe, C/JX 155942, noyade, MPK

Lewes , bombardement

KELLY, Ronald, matelot de 3e classe, D/JX 202021, DOW

Chantier naval de Plymouth, bombardement

RICE, Gerald E, agent de police, PLY/RMPSR, tué

Division RM de Plymouth

CHIRURGIEN, William J, sergent, RM, PLY/17304, est décédé

Titania

SAUNDERS, Alfred P, matelot de 3e classe, D/JX 175388, DOW

Victoire II, bombardement

OUEST, John, Stoker 1c, P/KX 87203, tué

Jeudi 24 avril 1941

Calcutta

BREARY, William R, Marine, CH/X 2547, MPK

Diomède

AUSTIN, Arthur S, Marine, PLY/X 2946, DOW

Lasso

SILVESTER, Edward A, 2e cuisinier, R/56469, est décédé

Lucie

MENEZIES, Rosario S, intendant principal, C/LX 20925, est décédé

Patrouille auxiliaire navale

FLOOD, Leo, Stoker, T.124 X, tué

Pembroke

BEECROFT, James H, assistant de magasin, C/JX 247140, est décédé

Pingouin (RAN)

JOHNSTON, William, matelot de 2e classe, 18849 (RAN), maladie, décédé

École de formation au pilotage de service, n°14, accident d'avion

HOLLEY, Arthur C, Act/Lead Airman, FAA/FX 84914, tué

La victoire

BUCKLEY, Frank, matelot de 3e classe, P/JX 171469, est décédé

vendredi 25 avril 1941

Cléopâtre

COUSINS, Cecil R, Act/Chief Ordnance Artificer, C/M 34947, tué

Fermoy

WETHERFIELD, John G D, lieutenant-commandant, maladie, décédé

Président III

COLEMAN, Patrick H, matelot de 2e classe, P/JX 186808, décédé

samedi 26 avril 1941

Aristocrate

MOULD, Thomas D, matelot de 2e classe, P/JX 176073, DOWS

Britannia II, bombardement

NICHOLAS, William F, Act/Commandant, Rtd, tué

Coventry

BANNELL, Arthur E, officier marinier, P/J 114430, tué

cyclope

SPITERI, Carmelo, intendant principal, E/L 11923, est décédé

Drake, bombardement

EVANS, David, matelot de 2e classe, D/JX 175473, DOW

Europe

HALL, Harvey G, Act/2nd Hand, RNPS, LT/JX 224411, tué

Minos

COATES, Freda C, leader WRNS, 3339, tué

Orion

WESTAWAY, Ernest E, Acte/Petty Officer, D/J 10043, porté disparu

Rétif

ANDERSON, John M, maître d'équipage, T.124 R 581631, décédé

Saint-Vincent

RAFFERTY, Robert M, matelot de 2e classe, C/SSX 28889, est décédé

Taransay

HOLFORD, Thomas J, Stoker 1c, RNPS, LT/JX 124707, est décédé

Voltaire, perte de navire

BATESON, Benjamin, Commissaire adjoint, T.124 X, POW, DOW

dimanche 27 avril 1941

2/1 Regt Maritime, RA

AYRE, Harold, sergent, RA, 5882422, tué

Blaireau

JOHNSON, William, matelot de 2e classe, P/SSX 14891, tué

WEEKS, Thomas J, officier marinier, P/J 106234, tué

WHITEHEAD, Norman T, matelot de 2e classe, C/JX 178214, est décédé

Ruche

COULLING, Arthur W, matelot de 2e classe, C/J 102421, tué

Caradoc

INVITÉ, Henry, artisan de la salle des machines 4c, D/MX 63036, est décédé

diamant , perte de navire

ADAMS, Thomas L, Stoker Petty Officer, D/KX 80413, MPK

ALDOUS, Henry R, ​​codeur ordinaire, C/JX 213850, MPK

ALLDIS, Ronald L, Stoker 2c, P/KX 105390, MPK

ANDREW, Frank, Act/Engine Room Artificer 4c, D/MX 66528, MPK

ARTHUR, Charles, matelot de 1re classe, D/JX 143166, MPK

ATKINSON, John, Stoker 1c, D/KX 94806, MPK

AYRES, Leon E D, matelot de 1re classe, D/JX 134526, MPK

BENSON, William, matelot de 2e classe, D/SSX 23177, MPK

BICKLEY, Frederick J, matelot de 1re classe, D/JX 138191, MPK

BIELBY, Kenneth, matelot de 2e classe, D/SSX 2151, MPK

BOTTOMLEY, Eric, matelot de 2e classe, D/J 106828, MPK

BOUCHER, David S A, Artificier de la salle des machines 4c, D/MX 53063, MPK

BOWYER, Alfred J, Matelot de 1re classe, D/JX 139138, MPK

BREWER, Glyndwr, matelot de 1re classe, D/JX 141752, MPK

MARRON, Frédéric, Stoker 2c, D/KX 105144, MPK

BRYANT, Harry, matelot de 2e classe, D/J 94831, MPK

BULLEN, Edward G, Artificier 2c, D/M 38857, MPK

BUNDEY, Frederick C, matelot de 2e classe, C/SSX 27700, MPK

BURLES, Alfred P, matelot de 1re classe, D/JX 153280, MPK

BURTON, George H, matelot de 3e classe, C/JX 189472, MPK

BUTTERWORTH, Gordon, Stoker 1c, D/KX 93166, MPK

CAIRNS, John, Act/Petty Officer, D/J 107027, MPK

CALLEJA, Paolo, commissaire en chef, E/LX 22307, MPK

CAMILLERI, Alfred, Maître d'hôtel Steward, E/L 15003, MPK

CHARPENTIER, Edwin C, Assistant d'approvisionnement, D/MX 62650, MPK

CARR, John, Stoker 1c, D/KX 93167, MPK

CARR, Oliver, Lieutenant, MPK

CARTWRIGHT, Philip A, lieutenant-commandant, MPK

COKER, Charles F, chauffeur principal, D/K 16429, MPK

CONLON, Harry, matelot de 2e classe, D/JX 146785, MPK

COPP, Barry D, Maître de cuisine, D/MX 48381, MPK

CORNES, Richard, matelot de 2e classe, D/SSX 18776, MPK

COULBURN, John, matelot de 2e classe, D/SSX 13579, MPK

COWAN, Andrew H, Stoker 1c, C/KX 100040, MPK

COWAN, Samuel H, matelot de 3e classe, D/JX 198116, MPK

COX, Geoffrey, préposé au poste de malade, D/MX 68318, MPK

DAVIES, Denis H, matelot de 1re classe, D/JX 143967, MPK

DAVIES, William J, Stoker 2c, D/KX 106304, MPK

JOUR, John W, signaleur, D/JX 152311, MPK

DEAVES, Arthur A A, Signaleur principal, P/JX 136709, MPK

DISNEY-ROEBUCK, Michael W, sous-lieutenant, MPK

DIX, Robert H, officier marinier Stoker, D/K 56492, MPK

DOHERTY, William A, matelot de 2e classe, D/SSX 28588, MPK

DYMOND, John C, matelot de 2e classe, D/SSX 15346, MPK

ELLIS, David T, matelot de 3e classe, D/JX 198124, MPK

FIEST, John, Act/Petty Officer, D/JX 125323, MPK

FINDLAY, Francis, matelot de 3e classe, C/JX 206194, MPK

FOY, Walter, Stoker 1c, D/KX 94479, MPK

FRANÇAIS, Albert, Matelot Ordinaire, D/JX 198121, MPK

GEE, Richard B F, matelot de 2e classe, D/JX 143542, MPK

GILBERT, William C, Stoker 1c, P/KX 88297, MPK

GILL, Henry, matelot de 2e classe, C/SSX 29631, MPK

GILMORE, Albert D, matelot de 2e classe, C/SSX 20455, MPK

GORDON, John C, matelot de 1re classe, D/SSX 22680, MPK

GOSLING, Arthur L, matelot de 2e classe, D/JX 138570, MPK

GOTT, Albert, matelot de 3e classe, C/JX 219240, MPK

GRADY, John T, matelot de 2e classe, C/SSX 21475, MPK

GREEN, Richard E, Acte/Télégraphiste principal, D/JX 142312, MPK

GREENWALL, Henry, Act/Engine Room Artificer 4c, P/MX 60422, MPK

GREET, Frederick T, Act/Artificier en chef de la salle des machines, D/MX 46936, MPK

GRIFFIN, Thomas, Stoker Petty Officer, P/KX 79640, MPK

GRIFFITHS, Alfred, Stoker 1c, D/KX 98447, MPK

HALL, George H, officier marinier Stoker, D/K 66191, MPK

HALL, Joseph T, Act/Engine Room Artificer 4c, RNSR, D/SR 8771, MPK

HALLAS, Jack, matelot de 3e classe, D/JX 175340, MPK

HARDY, Ernest, matelot de 2e classe, D/SSX 16583, MPK

HARDY, Percy, matelot de 2e classe, D/SSX 16233, MPK

HARGREAVES, James, signaleur, D/SSX 27402, MPK

HARTLEY, Joseph R, matelot de 2e classe, D/JX 149253, MPK

HAYHURST, Harold, Stoker 2c, D/KX 105657, MPK

HOBBS, Henry J, Stoker 1c, C/KX 93753, MPK

HOBBS, William S, matelot de 3e classe, D/SSX 21534, MPK

HOOD, Edward, Act/Maître, D/JX 137108, MPK

HUNNISETT, Eric S, assistant principal en approvisionnement, C/MX 58001, MPK

HUNT, George, Stoker 2c, D/KX 105658, MPK

HUNTER, Robert, matelot de 2e classe, D/SSX 19254, MPK

HURLEY, Daniel, chauffeur principal, D/K 65403, MPK

JACKSON, George, télégraphiste, D/SSX 28723, MPK

JAMES, Alfred O, officier marinier Stoker, D/K 65276, MPK

JOHNSON, Robert W, Acteur/Signaleur principal, D/JX 150483, MPK

JONES, Douglas E, Stoker 1c, D/KX 94691, MPK

JONES, Sidney J, matelot de 3e classe, D/JX 182608, tué

KELLY, John, matelot de 2e classe, D/SSX 22649, MPK

KELLY, Peter, matelot de 2e classe, C/SSX 21245, MPK

KENNY, Hugh, matelot de 2e classe, D/JX 141377, MPK

KENNY, Richard H, matelot de 3e classe, D/JX 182617, MPK

KING, John D, matelot de 3e classe, C/JX 208435, MPK

LAVERY, John C, matelot de 2e classe, C/SS 20986, MPK

LAWRENSON, Thomas, matelot de 2e classe, D/SSX 18662, MPK

LEES, George A, matelot de 2e classe, D/J 106862, MPK

LEWIS, William J, artificier en chef de la salle des machines, D/M 39156, MPK

LOTT, Phillip H, matelot de 2e classe, D/SSX 19908, MPK

MACLEAY, William J H, matelot de 2e classe, D/SSX 20614, MPK

MANWARING, Charles T, Artificier de la salle des machines 3c, D/MX 53320, MPK

MARSHALL, John W, lieutenant, MPK

MATTHEWS, Alexander D, officier marinier, D/J 115188, MPK

MCELEAVEY, James A, matelot de 3e classe, D/JX 218003, MPK

MEADER, William C H, matelot de 2e classe, D/J 70529, MPK

MEADS, Fred, Premier maître, C/J 106246, MPK

MELIA, George, matelot de 2e classe, D/SSX 14394, MPK

NEEDHAM, Wilfred J, Act/Maître, D/JX 138291, MPK

NEWTON, William H J, matelot de 3e classe, C/JX 221932, MPK

NIBLETT, James, premier maître Stoker, D/K 61908, MPK

NORRIS, Arthur J C, officier de police/maître, D/JX 136760, MPK

PARRY, Norman R, Stoker 2c, D/KX 106397, MPK

PAY, Harry W, signaleur, C/JX 135817, MPK

PEARCE, Herbert W D, matelot de 2e classe, D/SSX 23603, MPK

PEARCE, Mervyn, matelot de 2e classe, D/JX 141470, MPK

PETERS, Herbert B, Act/Lead Stoker, D/KX 91065, tué

PETERS, Sidney G, officier marinier, C/J 110444, MPK

PIPER, Frederick G, matelot de 2e classe, C/JX 134445, MPK

POLLOCK, John, matelot de 3e classe, C/JX 218041, MPK

PRESTON, Thomas P, Stoker 1c, D/K 93156, MPK

PROLL, William A, matelot de 2e classe, D/J 58600, MPK

RAMSAY, George S, matelot de 2e classe, D/SSX 16847, MPK

REDDY, Patrick R, matelot de 3e classe, D/JX 216824, MPK

RICHARDS, Bertie FW, Stoker, RFR, D/KX 98475, MPK

RICHARDSON, Kenneth B, matelot de 3e classe, D/SSX 32857, MPK

ROBSON, Mathew, matelot de 3e classe, D/SSX 32885, MPK

ROGERS, Frederick A, officier marinier, D/J 88394, MPK

TOIT, Ronald L G, Act/Leader Stoker, C/KX 84682, MPK

RYAN, John M, télégraphiste ordinaire, D/JX 196349, MPK

SADLER, Ronald A, matelot de 2e classe, D/SSX 2206, MPK

SALMON, Albert E, matelot de 3e classe, D/SSX 23974, MPK

SAUNDERS, Thomas, assistant cuisinier, D/MX 62238, MPK

SHANKS, James, Act/Artilleur (T), MPK

SHERHOD, Robert W, artificier en chef de la salle des machines, C/MX 47696, MPK

SHIPWAY, Kenneth A, matelot de 1re classe, C/JX 132065, MPK

SLEEMAN, Charles R, artisan électricien 3c, D/MX 48775, MPK

SNELLING, William A G, matelot de 2e classe, D/SSX 20909, MPK

SOUTHAM, Alfred P, matelot de 2e classe, D/SSX 20617, MPK

ST CLAIR-MILLER, Herbert C E, Ty/Lieutenant (E), MPK

STEPHENS, Charles G, matelot de 1re classe, D/JX 130216, MPK

PIERRE, Claude D, Stoker 1c, C/KX 105332, MPK

RUE, Hector T C, matelot de 2e classe, D/JX 111083, MPK

TARTT, Wilfred, Stoker 2c, D/KX 105963, MPK

TAVENER, Robert J, matelot de 1re classe, D/JX 143556, MPK

TEUMA, Carmelo, assistant cuisinier, E/LX 23469, MPK

TEW, Albert H, matelot de 3e classe, D/SSX 32859, MPK

TOMPSON, Bryan S, matelot de 3e classe, S 4562 (RANR), MPK

TOTTERDELL, Wyndham T, matelot de 2e classe, D/JX 125689, MPK

VICKERS, John J, Stoker 1c, D/KX 96815, MPK

WALKER, Francis H, matelot de 2e classe, D/SSX 24011, MPK

WALSH, Allen, matelot de 3e classe, D/SSX 189380, MPK

WATSON, John M, Py/Ty/Surgeon Lieutenant, RNVR, MPK

WEBB, Horace G, principal préposé à l'amarrage des malades, D/MX 49908, MPK

WEBSTER, George, matelot de 1re classe, D/JX 135055, MPK

WHEATLEY, Gordon C, Stoker 2c, P/KX 111656, MPK

WHITE, Albert K, matelot de 1re classe, P/JX 141325, MPK

WHITESIDE, Walter, codeur ordinaire, C/JX 220513, MPK

WILLIAMS, Leslie, directeur de la cantine, NAAFI, MPK

WILLS, Ernest, Act/Maître, D/JX 132813, MPK

WISEMAN, Charles, matelot de 2e classe, D/J 106629, MPK

WOOD, Charles A, Ty/Sous-lieutenant, RNVR, MPK

WOYEN, Joseph P W, matelot de 2e classe, C/JX 169664, MPK

ZAMMIT, Carmelo, assistant de cantine, NAAFI, MPK

Drake II, bombardement

PARKER, John H, Premier maître Stoker (Stylos), D/4258, DOW

Excellent, bombardement

KIRK, Evelyn M, leader WRNS, WRNS, tués

Hornet, bombardement

EDWARD, David G H, mécanicien automobile, P/MX 78124, tué

QUINN, Joseph, artificier de la salle des machines 5c, D/MX 72888, tué

Seigneur Lloyd

CLAYDON, Raymond A, télégraphiste, RNVR, LT/LD/X 5091, tué

Mallon

COOKE, Edward J, matelot de 2e classe, D/JX 164440, est décédé

Norman Monarch, bateau à vapeur

JOHNSTON, William, matelot de 2e classe, D/JX 214122, (président III, O/P), MPK

Orion

DURN, James F, matelot de 2e classe, RNVR, C/LD/X 4349, disparu

O'FLAHERTY, William A, chauffeur principal, D/KX 86467, disparu

Patia, perte de navire

BAKER, David M B, Commandant, RNR, tué

BARTRAM, Norman, Steward, NAP, tué

COCK, William C, matelot de 2e classe, C/SSX 20709, MPK

DAVIS, Reginald, Acteur/Signaleur principal, C/SSX 17314, MPK

JOUR, Morris N, pompier, NAP 199174, MPK

DOHERTY, John, Greaser, NAP, tué

DOWNS, James R, pompier, sieste, tué

FERGUSON, John, Donkeyman, NAP, tué

GODLEY, Albert W, matelot de 3e classe, C/JX 238148, tué

GRAY, William, Carpenter, NAP, tué

HENGLER, Sidney J, magasinier, NAP, tué

HUGHES, George, Butcher 2c, NAP, tué

HUZZEY, William A, magasinier adjoint, NAP, tué

JAMES, John E, matelot de 3e classe, P/JX 243193, MPK

BIJOU, William, Greaser, NAP 22364, MPK

JONES, Alfred, matelot de 3e classe, C/JX 239066, tué

LAWRENCE, Leonard, Greaser, NAP, tué

MATCHAM, Arthur, magasinier, NAP 816941, MPK

MINTEN, Leonard A, matelot de 3e classe, C/JX 214897, MPK

NEULING, Julius P, Greaser, NAP, tué

NICHOLLS, Cyril S, Ty/Lieutenant, RNVR, tué

ORMAN, William F, pompier, NAP, tué

OWEN, Frederick J, lieutenant, RNR, MPK

OWEN, Royston W H, 2e écrivain, NAP 205777, MPK

PAROISSE, Frederick A, matelot de 2e classe, C/SSX 27926, MPK

PARRISH, Frederick A, matelot de 2e classe, C/SSX 27926, MPK

PELLING, Henry, pompier, NAP 172353, MPK

PHILLIPS, Godfrey S P, matelot de 3e classe, RNVR, C/LD/X 4484, MPK

PRIM, Benjamin K, Ty/Sub Lieutenant (E), RNR, tué

RILEY, Edward L, Ty/Lieutenant, RNVR, MPK

ROGERS, Douglas, pompier, NAP, tué

SHORT, Cyril, matelot de 3e classe, P/JX 243078, tué

SMITH, John, matelot de 3e classe, C/JX 243090, est décédé

SMITH, John, matelot de 3e classe, C/JX 243090, tué

SMITH, Wilfred S, codeur ordinaire, C/JX 229737, MPK

STAFFORD, George, pompier, NAP, tué

TOMPKINS, Frederick E, Maître d'hôtel Steward, NAP 146960, MPK

VOWLES, Raymond H R, 1er écrivain, NAP 966942, MPK

WILLIAMS, Bertram E T, Py/Ty/Lieutenant, RNR, MPK

Pembroke

ROPER, Robert E N, premier maître, C/J 109320, tué

Ingénieurs RM, bombardement

BARR, Harry W, Marine, RME 10463, tué

CONNETT, Albert, Marine, RME 10304, décédé

CORNETT, Albert, Marine, RME 10304, tué

READE, George E, Marine, RME 10415, tué

Charte royale

GREEN, Alfred W M, matelot Cook, RNPS, LT/JX 196432, décédé

Sandwich, bombardement

HARRIS, John H, premier maître de l'approvisionnement, P/MX 45066, tué

Slamat, bateau à vapeur

WALKER, John B, matelot de 2e classe, S 3034 (RANR), (président III, O/P), disparu

WILLIAMS, Valentine L, matelot de 2e classe, B 1605 (RANR), (président III, O/P), disparu

Vernon, bombardement

LOWE, Henry, chef cuisinier de l'officier, P/363262, tué

Victoire, bombardement

CLARKE, Richard M, matelot de 3e classe, D/JX 199475, tué

COOK, Reginald P L, 2e main, RNPS, LT/KX 200686, MPK

JONES, Phillip A, télégraphiste ordinaire, P/JX 252047, tué

MCGREGOR, William R, matelot de 3e classe, 4096 (RANR), tué

MILLER, Allen W, signaleur ordinaire, D/FX 78458, tué

OLIVER, Richard W F, matelot de 3e classe, D/JX 202470, DOW

SMITH, Donald E, chauffeur principal, P/KX 84215, tué

STEVENS, Omar A, Premier maître (Pens), P/193806, tué

STONEMAN, Bertram F, cuisinier commissionné, tué

WILKINSON, George, Leading Stoker (Stylos), P/K 3227 Pens 20383, tué

WILLIAMS, John, artificier de la salle des machines 5c, P/MX 53776, tué

WINN, John, Act/Leader Stoker, P/KX 86836, tué

Victory II, WILLIAMS, John R, Engine Room Artificer 5c, P/MX 53776, est décédé

Wellsbach, MILLAR, Arthur, mécanicien, C/KX 98167, est décédé

Wryneck , perte de navire

ABNETT, Alfred E, officier marinier Stoker, C/KX 61939, MPK

ADAMS, Douglas P, télégraphiste, C/JX 150658, MPK

ALDEN, Arthur L, Act/Leader Stoker, C/KX 94541, MPK

ANDERSON, William, matelot de 2e classe, P/SSX 23363, MPK

ARMSTRONG, Eric T G, matelot de 3e classe, D/JX 200973, MPK

ASTLES, Joseph, matelot de 2e classe, C/JX 169718, MPK

AYRE, William T, Stoker 1c, C/KX 95959, MPK

BANQUES, Percy W, matelot de 3e classe, D/JX 200976, MPK

BARNARD, Leslie A, matelot de 2e classe, C/SSX 27928, MPK

BARON, Laurence, Télégraphiste, D/SSX 20415, MPK

BATT, John R, assistant principal en approvisionnement, C/MX 53459, MPK

BAULCH, Francis H, Stoker Petty Officer, C/KX 78249, MPK

BIRAM, Alfred A H, matelot de 2e classe, C/JX 171395, MPK

BIRKETT, John, Act/Maître de maison, C/JX 149159, MPK

BROOKS, William G, premier maître Stoker, C/K 40390, MPK

BURNETT, John F, matelot de 2e classe, C/JX 173859, MPK

BURTON, Ernest J, matelot de 2e classe, C/SSX 17874, MPK

BUSBY, Thomas, matelot de 2e classe, RNVR, P/CD/X 1971, MPK

CALLADINE, Jack, matelot de 2e classe, C/JX 179364, MPK

CAREY, Dennis T K, matelot de 3e classe, C/JX 158612, MPK

CARLIELL, Henry M, Maître de cuisine, C/MX 46423, MPK

CLARK, William J C, officier marinier d'approvisionnement, C/MX 45481, MPK

COBBLEDICK, William H, Stoker 1c, D/K 294290, MPK

COGGER, Donald W, Premier maître, C/J 69276, MPK

COLEMAN, Joseph, Artificier d'artillerie 4c, D/MX 57686, MPK

DAVIES, Ronald L, Lieutenant, MPK

DAVIS, William, matelot de 2e classe, C/SSX 20429, MPK

DETENON, Robert A, Stoker 2c, C/KX 106302, MPK

DIGGER, Leslie W, matelot de 2e classe, C/JX 152679, MPK

DOWNEY, James, matelot de 2e classe, D/JX 150908, MPK

EDINGTON, Robert, chauffeur principal, C/KX 83020, MPK

FARNABY, Robert A, cuisinier (S), D/MX 53330, MPK

FARRANT, Frederick J, matelot de 2e classe, P/J 43714, MPK

FARRUGIA, Guiseppe, Officier Cuisinier 2c, E/LX 20246, MPK

FERGUSON, William, Ty/Act/Matelot de 1re classe, RFR, C/SSX 12969, MPK

FORD, Albert E, matelot de 3e classe, C/SSX 30986, MPK

FOSTER, Norman F, matelot de 2e classe, C/JX 127581, MPK

FROST, James R, Matelot de 1re classe, D/JX 146338, MPK

FULTON, John D, Stoker 2c, D/KX 105416, MPK

GOODAIR, George E, signaleur, C/JX 152670, MPK

GRIFFIN, Eric E, matelot de 1re classe, P/JX 149295, MPK

GRIFFITHS, Richard O, Ty/Lieutenant, RNVR, MPK

HALL, Lewis M, Stoker 1c, C/KX 95560, MPK

HARRINGTON, John, Stoker 1c, D/KX 95992, MPK

HARRIS, Ronald F, Yeoman of Signals, P/JX 130065, MPK

HARTLEY, Benjamin T, chauffeur principal, C/KX 75538, MPK

HAYES, Frank R, matelot de 2e classe, C/SSX 19034, MPK

HEFFILL, John W, Stoker 1c, C/KX 91753, MPK

HESSE, Maurice H, matelot de 3e classe, P/JX 212310, MPK

HEWITT, Thomas, acteur/chef de file, C/KX 86687, MPK

HIGGS, John H, artisan électricien 4c, D/MX 57507, MPK

HOAD, Charles W, matelot de 2e classe, C/SSX 30264, MPK

HOLMAN, Harry C K, Menuisier 3c, C/MX 52922, MPK

HOLWELL, Percy, artificier en chef de la salle des machines 1c, P/MX 58489, MPK

HYDE, Paul, matelot de 3e classe, C/JX 158123, MPK

JACKSON, George, matelot de 2e classe, P/SSX 17829, MPK

JACKSON, Kenneth H, sous-lieutenant, MPK

JENNINGS, William G, Stoker 2c, C/KX 106269, MPK

JOBSON, Leonard G, matelot de 2e classe, C/SSX 29977, MPK

JOHN, Garrod H, Stoker Petty Officer, D/K 66365, MPK

JONES, Wilfred, préposé au quai Py/Sick, RNASBR, D/SBR/X 7544, MPK

LAMBERT, William G, matelot de 2e classe, C/J 95640, MPK

LANE, Robert H D, Commandant, MPK

LANG, John, matelot de 2e classe, C/JX 175354, MPK

LOCK, Frank A E, matelot de 2e classe, C/JX 137903, MPK

MARTIN, Thomas, Stoker Petty Officer, D/KX 76893, MPK

MARTIN, William, matelot de 2e classe, P/J 109843, MPK

MATHERS, Harold, matelot de 2e classe, D/SSX 32733, MPK

MCCRACKEN, John W, artilleur, MPK

MCDONALD, Joseph M, matelot de 1re classe, D/JX 139701, MPK

MCDOWELL, Donald, assistant d'approvisionnement, C/MX 61197, MPK

MCINTYRE, John G, matelot de 2e classe, C/JX 140063, MPK

MCLAREN, Thomas, matelot de 2e classe, C/JX 152234, MPK

MERRITT, George, matelot de 3e classe, C/JX 169537, MPK

MINGO, Harry G, matelot de 3e classe, C/JX 187606, MPK

MONTGOMERY, Joseph H, matelot de 3e classe, D/SSX 32740, MPK

NETTLETON, James L, télégraphiste sous-officier, C/JX 131287, MPK

O'BOYLE, Patrick J, Stoker 2c, D/KX 105581, MPK

PAWSEY, Edward J, Matelot de 1re classe, C/JX 134783, MPK

PECK, Philip B, aspirant, MPK

PERFITT, Edward, matelot de 3e classe, D/JX 200439, MPK

PITTAWAY, Cecil D, Artificier de la salle des machines 5c, D/MX 55566, MPK

POOLE, Cyril H H, Act/Petty Officer, D/J 109856, MPK

RATHBONE, John E S, Act/Stoker Petty Officer, P/K 66343, MPK

REEVE, George E, matelot de 2e classe, RFR, C/J 112019, MPK

ROBINSON, Herbert, matelot de 2e classe, C/SSX 15327, MPK

SARGENT, James A, matelot de 2e classe, P/J 70934, MPK

SMITH, Albert G V, Signaleur, C/JX 130758, MPK

SMITH, Bernard, Stoker 1c, P/KX 97190, MPK

SMITH, Harry G, Ty/Act/Leader Stoker, C/KX 88178, MPK

SNAITH, Albert S, matelot de 2e classe, C/JX 176491, MPK

STEADMAN, Ronald S, télégraphiste ordinaire, C/SSX 29315, MPK

TITHERIDGE, Leslie F, matelot de 2e classe, C/JX 144713, MPK

TOMLINSON, Albert E, matelot de 2e classe, C/JX 131097, MPK

WALKER, John B, matelot de 2e classe, S 3834 (RANR), MPK

WATSON, Harry, matelot de 2e classe, C/SSX 24996, MPK

WATSON, James H, matelot de 2e classe, RFR, C/J 87633, MPK

WATSON, Thomas H, Artificier de la salle des machines 1c, C/M 34692, MPK

WATT, George T R, Py/Ty/Surgeon Lieutenant, RNVR, MPK

WELLS, Sydney, officier marinier, C/J 105261, MPK

WHEELER, Robert W C, matelot de 2e classe, C/JX 174332, MPK

WILLIAMS, Valentine L, matelot de 2e classe, B 1605 (RANR), MPK

WILSON, Ernest, Act/Stoker Petty Officer, D/KX 80981, MPK

WILSON, Joseph H, matelot de 2e classe, RNSR, C/SR 8639, MPK

WILSON, William, Matelot de 1re classe, C/JX 128780, MPK

WRIGHT, George T C, Act/Maître, D/JX 134786, MPK

JEUNE, Charles R, Stoker 2c, D/KX 104936, MPK

YOUNG, George S, matelot de 2e classe, C/SSX 28958, MPK

Lundi 28 avril 1941

A.15, LCT, perte de navire

DENNIS, Charles W, Ty/Act/Boatswain, disparu

FORSTER, Joseph, Ty/Act/Boatswain, disparu

HOPKINS, Herbert, matelot de 3e classe, D/JX 194004, (cerf), disparu

HUTTON, Peter C, lieutenant-commandant, disparu

MITSON, John W, matelot de 3e classe, C/JX 190243, disparu

PECK, Leonard J, mécanicien automobile, C/MX 69284, disparu

PEREIRA, William H, mécanicien automobile, C/MX 69829, disparu

POTTS, Leslie C, matelot de 3e classe, P/JX 217686, (Victory IV), disparu

RUDDLESDEN, George, matelot de 2e classe, D/SSX 24856, (cerf), disparu

SMITH, George W, officier marinier, C/J 34729, disparu

TAYLOR, Clifford G, matelot de 3e classe, C/JX 221085, disparu

THOMAS, William L, Stoker, D/KX 94692, (cerf), disparu

THOMPSON, Roy E, matelot de 2e classe, D/JX 150805, (cerf), disparu

WHITWORTH, Charles H, sous-lieutenant, (ex-Hasty), disparu

WORSNOP, Vincent, Leading Stoker, D/KX 80803, (cerf), disparu

WOMACK, William, Signaleur ordinaire, P/JX 207381, (Victoire), disparu

DEMS, King's Shropshire Light Infantry

NIGHTINGALE, Leonard, soldat, armée, 3524397, tué

Canard

KING, Geoffrey W, matelot de 3e classe, P/JX 232689, est décédé

Drake, bombardement

MAYS, Edward G, Stoker Petty Officer, P/KX 84624, tué

FAA, 810 Sqn, Ark Royal , crash aérien

EVANS, David R B, Act/Aviateur principal, FAA/FX 77300, MPK

Hornet, bombardement

TILEY, William, artificier de la salle des machines 5c, D/MX 73052, MPK

Isis

JONES, Robert J, matelot de 2e classe, D/JX 146085, est décédé

Le roi George V

PORTER, Edgar R, Act/Yeoman of Signals, P/JX 131779, décédé

Champ de pétrole, bateau à vapeur

BLAKE, Henry G, matelot de 2e classe, C/JX 215420, (président III, O/P), disparu

THOMAS, Ceiri, matelot de 2e classe, D/JX 212802, (Président III, O/P), disparu

Patia, perte de navire

JENNINGS, Neville, électricien, DOW

Président

KESSACK, James H H, lieutenant, RANVR, désarmant la mine, Royaume-Uni, tué

Raleigh, bombardement

ANNETTS, Ronald J, matelot de 3e classe, D/JX 253946, tué

BARKER, Leslie, matelot de 3e classe, C/JX 254064, tué

BRIMBLE, Reginald O, matelot de 3e classe, D/JX 254073, tué

BROADHEAD, Frank K, matelot de 3e classe, C/JX 254070, tué

BROOM, John L, matelot de 3e classe, D/JX 254048, tué

BUTTLE, Arthur, matelot de 3e classe, C/JX 254060, tué

BYERS, James, matelot de 3e classe, D/JX 253965, tué

COCKBURN, Thomas, matelot de 3e classe, D/JX 253050, tué

CRANSTON, Arthur MCG, matelot de 3e classe, D/JX 253383, tué

CURTIS, Thomas H, matelot de 3e classe, C/JX 146182, tué

DUFFY, Thomas G, matelot de 3e classe, D/JX 254053, tué

FINDLEY, Arthur M, matelot de 3e classe, D/JX 253980, tué

FISHER, William E, matelot de 3e classe, D/SSX 35871, tué

FITZPATRICK, James, matelot de 3e classe, D/JX 253387, tué

FORTH, Sydney, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 253986, tué

FOSTER, William H, matelot de 3e classe, D/JX 243071, tué

GILLESPIE, Harry W, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 254052, tué

GOODMAN, Harold, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 254061, tué

GRATTON, William I, matelot de 3e classe, D/JX 254049, tué

HIGGINS, Frank, matelot de 3e classe, C/JX 254062, tué

HODGES, William R, matelot de 3e classe, D/JX 253971, tué

HOLMES, James C, matelot de 3e classe, DJX 253959, tué

LANGRIDGE, Royston M, matelot de 3e classe, D/JX 254058, tué

MEAD, Archibald T, premier maître, D/230844, tué

PICKERING, Edward, officier marinier, D/J 8469, tué

RANDY, George, matelot de 3e classe, D/JX 254072, tué

READING, Thomas, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 253957, tué

SCHOFIELD, Jack, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 254068, tué

SELLICK, William W J, matelot de 3e classe, D/JX 254067, tué

SLOMAN, Maurice, matelot de 3e classe, D/SSX 35878, tué

SOMERS, William A, matelot de 3e classe, D/JX 254047, tué

SYKES, Ronald, matelot de 3e classe, D/JX 254069, tué

TORDOFF, Jonathan H, matelot de 3e classe, C/JX 254066, tué

TUNNA, John, premier maître, D/219995, tué

WALKER, John C, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 254051, tué

WHEELER, Alan E F, matelot de 3e classe, D/JX 254057, tué

WHITE, Edward J, matelot de 3e classe, C/JX 242247, tué

WHITE, George W, officier marinier, D/J 8659, tué

WHITNALL, Donald, matelot de 3e classe, D/JX 253953, tué

WILLIAMS, Frederick J, matelot de 3e classe, D/JX 254050, tué

WOODHAM, Thomas J, matelot de 3e classe, D/JX 254059, tué

YEARNSHIRE, William R, matelot de 3e classe, C/JX 254055, tué

YOUNG, John H, matelot de 3e classe, RNPS, LT/JX 254056, tué

York

HANSON, John G, signaleur, C/JX 138772, disparu

mardi 29 avril 1941

Corglen, bateau à vapeur

PRICE, Alexander J, Signalman, C/JX 172589, (Président III, O/P), tué

DEMS, Welch Regt

EVELEIGH, Thomas P, caporal suppléant, armée, 3970859, tué

Drake, bombardement

BARRATT, Charles G, matelot de 3e classe, D/JX 253074, MPK

HATHERELL, Frederick J, matelot de 3e classe, D/JX 186881, tué

MANCHIP, John W, matelot de 3e classe, D/JX 218989, tué

MCFARLANE, John V, matelot de 3e classe, D/JX 182545, tué

MISKELL, Augustus, matelot de 2e classe, RNVR, 1739 (NZD), DOW

O'CONNOR, Charles H, matelot de 1re classe, D/SSX 18511, tué

POND, James, matelot de 3e classe, D/JX 243158, tué

SHARRAH, William E, matelot de 3e classe, D/JX 243099, tué

Henri Mory, bateau à vapeur

ROBERTS, Wilfred, matelot de 2e classe, P/JX 203417, (Président III, O/P), disparu

VARCOE, Clifford, matelot de 2e classe, D/JX 200354, (Président III, O/P), disparu

Patia, perte de navire

KIRKHAM, William, Ty/Sous-lieutenant (E), RNR, DOW

Arthur royal

ÉVÊQUE, William A, premier maître, C/236099, est décédé

Vernon, bombardement

HAYSOM, Douglas J C, matelot de 2e classe, P/J 4808, DOW

Mercredi 30 avril 1941

A.12, LCT

PEDERICK, Albert, officier marinier, D/JX 128055, tué

Drake, bombardement

DURANT, John H, matelot de 3e classe, D/JX 178616, tué

ELLINGHAM, Harvey, matelot de 3e classe, D/JX 253076, tué

FARRAR, Stanley, premier maître, D/J 99011, tué

HICKS, Joseph T L, officier marinier Act/Stoker, P/KX 88328, tué

LEE, Norman, matelot de 3e classe, D/JX 226933, tué

MARSHALL, Robert, matelot de 2e classe, D/JX 168174, tué

MCCOMISH, Ernest S F, matelot de 3e classe, D/JX 253077, tué

Junon , explosion

CARNIE, James, capitaine en chef, RNR, (Eddy, O/P), tué

FINCH, Alexander G, Stoker Petty Officer, C/KX 79865, tué

GRIGGS, Sydney J, matelot de 2e classe, C/SSX 19865, tué

LAWTON, Thomas, matelot de 2e classe, P/SSX 15391, tué

LOCKWOOD, Gordon, artificier de la salle des machines, C/MX 50055, tué

MURPHY, Francis H, matelot de 2e classe, C/JX 154885, tué

STEAD, Leonard W, matelot de 2e classe, C/JX 157141, tué

SYDEE, Leonard C, officier marinier, C/JX 96061, tué

Nelson

PERRY, Herbert T, Stoker 2c, P/KX 11508, décédé

Nerissa, bateau à vapeur

CRAIG, Gordon R, télégraphiste ordinaire, 3704 (RCN), (O/P), MPK

CRAIG, Wilson H, télégraphiste ordinaire, 3706 (RCN), (O/P), MPK

GARLETT, John S, matelot de 2e classe, D/JX 205016, (président III, O/P), disparu

HARVEY, Barnett, sous-lieutenant, MRC, (O/P), MPK

HUTTON, James, télégraphiste ordinaire, 3695 (RCN), (O/P), MPK

KITCHING, Stuart T, télégraphiste ordinaire, 3707 (RCN), (O/P), MPK

LESTER, Harold R, télégraphiste ordinaire, 3677 (RCN), (O/P), MPK

MCCRINDLE, Robert R, télégraphiste ordinaire, 3692 (RCN), (O/P), MPK

NICHOLL-CADELL, Robert A F, Lieutenant Commander, Rtd, (Revenge, O/P), disparu

NIXON, Francis R W, Paymaster Commander, MRC, (O/P), MPK

ORVIN, Charles P, matelot de 2e classe (stylos), P/J 31869, (président III, O/P), disparu

REID, James, matelot de 3e classe, RNR, P/X 9764 B, (Victory I, O/P), MPK

ROBBINS, Edward G, sous-lieutenant, MRC, (O/P), tué

STINCHCOMBE, Arthur R, télégraphiste ordinaire, 3589 (RCN), (O/P), MPK

Parvati (RIN), perte de navire

ABBAS, Nur-Ud-Din, Tondeuse, 71619 (RIN), MPK

ABDUL, Rahman S Y, Tondeuse, 70866 (RIN), MPK

ADAM, Abdul R, pompier, 70894 (RIN), MPK

ALLAH-UD-DIN, Ghulam R, Greaser, 72482 (RIN), MPK

BADR-UD-DIN, Abdul G, Bhandary, 72344 (RIN), MPK

D'SOUZA, W (initiale seulement), écrivain, 5405 (RIN), MPK

FIROZ-UD-DIN, (autre nom non donné), Signaleur ordinaire, 4810 (RIN), MPK

GHULAM, Mohi DIN, Pompier, 70861 (RIN), MPK

HASAN, Mian D -U -D, Matelot de 3e classe, 70847 (RIN), MPK

IBRAHIM, Jamal-Ud-Din, Trimmer, 72345 (RIN), MPK

KARIM, Usman, Tondeuse, 70870 (RIN), MPK

KHAVI-US-SALAM, (autre nom non donné), matelot de 3e classe, 4355 (RIN), MPK

MUHAMMAD, Ishaq N -U -D, Pompier, 70893 (RIN), MPK

PEREIRA, M (initiale seulement) X, Ingénieur Adjudant, RIN, MPK

QAMR-UD-DIN, Cheikh D, Pompier, 70954 (RIN), MPK

SAYD, Ali S -U -D, Pont Cassab, 70841 (RIN), MPK

Saint-Ange, bombardement

HULME, Thomas, matelot de 3e classe, P/JX 194001, tué

HUNT, Leslie G, maître d'armes, P/M 39901, tué

MULLARD, Edward J, Marine, PO/X 1296, DOW

Étancher

DONALDSON, John, Skipper, RNR, noyé, décédé


Plus qu'un constructeur de maisons

Notre voyage du bon au grand est guidé par un engagement envers l'efficacité, l'innovation et la collaboration pour devenir l'un des 10 meilleurs leaders de l'industrie de la construction résidentielle. Notre devise - Better Homes. Meilleures vies.

Une base solide de construire des maisons de qualité.

Avec plus de 65 ans d'expérience et plus de 30 000 maisons construites, Rausch Coleman Homes est reconnu comme l'un des meilleurs constructeurs aux États-Unis, offrant une construction de qualité à un prix abordable.

Notre Patrimoine

Le riche héritage de Rausch Coleman Homes a commencé le 6 mai 1936 lorsque notre fondateur, Ernest R. « Buddy » Coleman est né à Barling, Arkansas. En 1955, à l'âge de 19 ans, Buddy Coleman a construit sa première maison qu'il a vendue pour moins de 4 000 $. Fils d'un menuisier, Buddy Coleman a soutenu sa famille en construisant des maisons tout en fréquentant l'Université baptiste de Ouachita. Au fil du temps, l'expérience de Buddy est passée d'un simple moyen de subvenir aux besoins de sa propre famille à un moyen de subvenir aux besoins de nombreuses familles. Alors qu'il prenait de l'ampleur et créait sa propre entreprise, Buddy était confronté à une question de grande importance : quel type de constructeur voulait-il que l'entreprise devienne ? M. Coleman a choisi de fournir des logements de qualité que les gens pouvaient se permettre. Selon ses propres mots : « Je voulais m'assurer que tout le monde puisse réaliser le rêve américain de devenir propriétaire, pas seulement les plus chanceux ».

John R. Rausch, le petit-fils de Buddy Coleman, travaille aux côtés de son grand-père depuis l'âge de 8 ans. Depuis son enfance, M. Rausch apprend les philosophies de l'entreprise et met en œuvre sa vision. Dans un esprit de compétition, John a construit sa première maison à l'âge de 18 ans (un an plus jeune que son grand-père). En vieillissant, John s'est progressivement impliqué dans les opérations et les expansions de l'entreprise. John R. Rausch, diplômé de la Southern Methodist University, a passé ses années universitaires à étudier la finance commerciale et immobilière.

L'éducation de M. Rausch, combinée à plus d'une décennie de mentorat de Buddy Coleman, l'a bien préparé pour devenir président-directeur général de Rausch Coleman Homes en 2006. En 2015, John R. Rausch a dirigé l'entreprise avec de nouvelles opérations à San Antonio, Texas.

Chez Rausch Coleman Homes, nous honorons Dieu par notre engagement envers l'intégrité et l'excellence dans tous aspects de la construction résidentielle. Nous accordons la plus haute valeur au client en dépassant les attentes, et aux membres de notre équipe en nous engageant dans le développement professionnel. Nous aspirons à construire des maisons abordables de la meilleure qualité et nous nous tenons responsables de cet objectif.

Restant fidèles à notre héritage et à notre objectif au cours des 65+ dernières années (et à travers quatre générations), nous avons construit plus de 30 000 nouvelles maisons dans l'Arkansas, l'Oklahoma, le Missouri, le Kansas, le Texas et, plus récemment, l'Alabama. Rausch Coleman Homes est le plus grand constructeur de maisons neuves des États de l'Arkansas et de l'Oklahoma. Rausch Coleman Homes est classé 36e par Builder Magazine sur sa liste des 100 meilleurs constructeurs américains pour 2018.

Nos images de maison sont des rendus conceptuels artistiques. Les caractéristiques, plans et spécifications indiqués sont uniquement à des fins conceptuelles et peuvent changer sans préavis. Le produit final peut ne pas être exactement comme indiqué. Nous nous réservons le droit de modifier, réviser ou retirer tout ou partie des rendus sans préavis.

Les prix et les taux d'intérêt sont sujets à changement sans préavis. Les maisons illustrées peuvent ne pas être disponibles au prix annoncé le plus bas. Les mensualités annoncées sont basées sur le principal et les intérêts uniquement.

Les autres frais tels que les taxes, l'assurance habitation et les frais HOA ne sont pas inclus et se traduira par un montant de paiement mensuel réel plus élevé. Pour tous les types de financement, des conditions d'admissibilité s'appliquent.


Voir la vidéo: Judge sentences Daughter to Death. emotional (Décembre 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos