Nouveau

Tombe orbélienne au monastère de Noravank

Tombe orbélienne au monastère de Noravank


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


MONASTÈRE DE NORAVANK

Le monastère de Noravank est situé dans la province de Vayots Dzor, à 3 km au nord-est du village d'Amaghu. Le nom du monastère est traduit par « nouveau monastère ». Noravank a été construit aux 13-14ème siècles. Le complexe monastique est situé sur un rebord de montagne escarpé, près de la falaise. Le territoire est «encadré» par des falaises inhabituelles de couleur rouge vif, qui créent un arrière-plan très pittoresque pour les bâtiments. Noravank était un important centre culturel et spirituel au Moyen Âge, il servait également de résidence aux évêques de la province de Syunik. Le monastère de Noravank est l'une des attractions les plus visitées d'Arménie. Le complexe est une magnifique création architecturale et artistique. Le monastère a été entièrement restauré.


Contenu

Noravank a été fondée en 1105 par l'évêque Hovhannes, ancien abbé de Vahanavank près de la ville actuelle de Kapan à Syunik. Le complexe monastique comprend l'église de S. Karapet, la chapelle de S. Grigor avec une salle voûtée et l'église de S. Astvatsatsin (Sainte Mère de Dieu). Les ruines de divers bâtiments civils et khachkars se trouvent à l'intérieur et à l'extérieur des murs de l'enceinte. Noravank était la résidence des princes orbeliens. L'architecte Siranes et le peintre et sculpteur miniature Momik y ont travaillé à la fin du XIIIe et au début du XIVe siècle.


Visite du dépôt Matenadaran &ndash de manuscrits anciens, gardé par la statue du donneur d'alphabet primordial Saint-Mashtots. Il y a des salles de conservation pour les 17 000 manuscrits dans une douzaine de langues.
Excursion à la forteresse d'Erebouni, fondée par le roi d'Urartu Argishti I en 782 av. Son exposition comprend des outils en bronze et en fer, de la faïence, des armes, des ornements et d'autres articles fabriqués par des artisans d'Urartu. Tous ces éléments ont été découverts lors des fouilles de l'ancienne ville-forteresse.
Visite du mémorial à Tsitsernakaberd dédié aux victimes du génocide de 1915. Visite du musée d'histoire de l'État sur la place de la République. L'importante collection archéologique de l'âge de pierre aux périodes médiévales y est exposée. Il faut noter une inscription latine d'Ejmiatsin attestant la présence d'une garnison romaine.
Visite de la Galerie nationale d'images. Il possède une vaste collection d'œuvres arméniennes, russes et européennes, certaines de ces dernières copies ou bien des dépouilles de la Seconde Guerre mondiale réparties entre les différentes républiques soviétiques.

Visite de la forteresse hellénistique de Garni, qui a un charme différent à chaque nouvelle saison. Le temple de style gréco-romain a été construit vers 77 après JC sous le roi Trdat I. C'est le seul monument architectural conservé jusqu'à nos jours de la période hellénistique. Le Temple est dédié au Dieu de Sun Mher. Il s'est effondré à la suite du tremblement de terre de 1679 et a été reconstruit dans les années 1970.
Route vers Geghardavank, un monument architectural suprêmement beau construit au 13ème siècle. &ldquoGeghard&rdquo signifie un &ldquosobjet métallique à tête de lance&rdquo en arménien, logé à Geghard, avec lequel le Christ a été blessé au côté. Maintenant, il est enregistré dans le trésor d'Ejmiatsin.
Voyage dans la merveilleuse station balnéaire de Tsaghkadzor, fondée en 1049, appelée Darachichak à l'époque perse. &ldquoTsaghkadzor&rdquo signifie &ldquovalle de fleurs&rdquo en arménien. Visite de Kecharis, fondée au début du XIe.
Voyage au célèbre lac Sevan (1900m au-dessus du niveau de la mer), qui entre dans l'histoire avec les Urartiens. Le roi Rusa I a conquis le bassin de Sevan et en a fait la frontière orientale du royaume d'Urartu vers 720 av. Un certain nombre de bornes limites d'Artashes I écrit en araméen, la lingua franca du Moyen-Orient, montrent la présence de la dynastie Artashesid à l'époque hellénistique.
Visite de Sevanavank, une construction parrainée par la princesse Mariam Bagratuni, qui est un exemple frappant d'une importante école religieuse régionale, sous la direction du futur Arménien Catholikos Mashtots Ervandatsi.
Retour à Erevan

Pèlerinage à la première église chrétienne officielle au monde et siège du patriarche suprême &ndash Catholicos de tous les Arméniens. Excursions à l'ancien temple de Saint-Hripsime. Faites le tour de la ville d'Ejmiatsin, visitez la cathédrale et le centre religieux de tous les Arméniens et le musée de la cathédrale.
Sur le chemin du retour, observation des ruines de Zvartnots (7e s.). Le temple s'est effondré à la suite du tremblement de terre du 10e s.
Visiter Vernisage &ndash un endroit où l'on peut acheter des souvenirs arméniens. Temps libre pour faire du shopping.

Route vers Khor Virap. Voir le site historique de Khor Virap avec une vue imprenable sur le mont biblique Ararat. Il y a deux citernes profondes en pierre, dont l'une serait la fosse où Grégoire l'Illuminateur a été emprisonné pendant 13 ans par le roi Trdat III. Visite de l'ancien observatoire de Karahunj. Il est considéré comme ayant plus de 7 500 ans, plus ancien que son analogie britannique Stonehenge.
Sur le chemin du retour, visite du célèbre complexe de Noravank, situé sur le rebord d'une gorge sinueuse et profonde d'un affluent de la rivière Arpa près du village d'Amaghu, dans le district de Yeghegnadzor. L'ensemble Noravank se dresse au milieu des falaises rouges abruptes de forme bizarre. Construit à la place d'un ancien cloître, il s'est développé sous le règne des princes Orbelian de Syunik. Aux XIIIe-XIVe siècles, il est devenu la résidence des évêques de Syunik et, par conséquent, un centre religieux et culturel majeur de l'Arménie, étroitement lié à de nombreux centres d'apprentissage locaux, principalement à la célèbre université et bibliothèque de Gladzor&rsquos.
Retour à Erevan

Voyage dans la région d'Aragatsotn.
Route vers la ville d'Ashtarak. &ldquoAshtarak&rdquo signifie &ldquoTour&rdquo en arménien. Elle est dotée de nombreux monuments historiques, architecturaux et religieux. Visite de la forteresse d'Amberd. Amberd occupe un promontoire accidenté entre la rivière Amberd et son principal affluent. La forteresse a atteint son apogée en tant que siège de la famille féodale Pahlavuni au 11ème siècle.
Visite du lieu de sépulture de Mesrop Mashtots à Oshakan. Au sud d'Ashtarak se trouve Oshakan, qui est surtout connu comme le lieu de repos du créateur de l'alphabet arménien Mesrop Mashtots. La première phrase jamais écrite en arménien en utilisant l'alphabet Mashtots était celle traduite de l'Ancien Testament. Visite du lieu de sépulture de Mesrop Mashtots à Oshakan.


Obtenir des directions

Galerie d'images

Visites

RANDONNÉE EN ARMÉNIE

TOUR DE PHOTOGRAPHIE EN ARMÉNIE

MERVEILLES DE L'ARMÉNIE CIRCUIT DE 10 JOURS

TOUR GOURMAND EN ARMÉNIE

Monastère d'Akhtala : Histoire

Le monastère d'Akhtala est situé à 185 kilomètres (114 885 miles) au nord d'Erevan. Étant l'un des très rares monastères orthodoxes en Arménie, il a été érigé à l'époque de la Renaissance arménienne (notez que la Renaissance arménienne a eu lieu beaucoup plus tôt que l'européenne). Certaines données historiques prétendent que la colonie s'appelait Agarak. Certaines inscriptions et manuscrits ultérieurs datant des XIIe-XIIIe siècles le mentionnent sous le nom de Pghndzavank. Il a été appelé ainsi en raison des riches mines de cuivre qui s'y trouvent. On pense que le nom Akhtala a été mentionné pour la première fois en 1438.

Que veut dire Akhtala ? Un point suggéré est que le nom a une origine turque et signifie "clairière blanche".

Akhtala avait une grande importance car elle protégeait les régions du nord-ouest ainsi que la route qui menait de l'Arménie à la Géorgie. La forteresse d'Akhtala a été construite à la fin du Xe siècle par les Kyurikids, qui, à la fin du XIIe siècle, ont commencé à perdre leur influence. C'est la période où les Seldjoukides y sont apparus. Les tours et les murs de la forteresse sont faits de basalte bleuté et de mortier de chaux.

Lorsque la majeure partie de l'Arménie a été libérée grâce aux forces unies arméniennes et géorgiennes dirigées par les Zakarides, c'est à ce moment-là qu'Akhtala a repris vie (les Zakarides étaient une noble dynastie arménienne). Dans les années 1180, Akhtala appartenait à Ivaneh Zakarian, qui avait accepté l'orthodoxie grecque à la cour géorgienne et, par conséquent, avait transformé la fondation arménienne en chalcédonienne.

« Ivane, le frère de Zakare, est également décédé [cette année-là] et a été enterré à Pghndzahank’ près de l'église qu'il avait lui-même construite, la prenant aux Arméniens et la transformant en monastère géorgien », écrit l'historien arménien Kirakos Gandzakeci. D'après les travaux de Kirakos Gandzaketsi et de Vardan Areveltsi qui ont fait référence à cet endroit dans leurs écrits, il devient clair que l'endroit était connu sous le nom de Pghndzavank. C'était au 13ème siècle et, comme déjà mentionné, la région s'appelait ainsi en raison des riches gisements de cuivre.

Les années 1220 furent désastreuses pour l'Arménie à cause des invasions mongoles, qui affaiblirent l'influence et le contrôle des Zakarides. Le fils d'Ivaneh, Avag, dut reconnaître sa subordination au chef mongol. La domination mongole s'est poursuivie jusqu'en 1340, mais a été interrompue par les attaques des tribus turques, qui ont pris le contrôle de la majeure partie de l'Arménie en 1400. Cela n'a pas duré longtemps, car le souverain turco-mongol Tamerlan est arrivé. Fait intéressant, les rochers autour d'Akhtala sont connus sous le nom de Lenk Timur (Tamerlan). Une légende raconte que la femme de Tamerlan a été enterrée dans l'un des rochers avec beaucoup de trésors et d'or mis dans sa tombe. Plus tard, les soldats qui avaient enterré la femme de Tamerlan ont été tués sur son ordre. Cela a été fait pour que personne ne sache où la femme était enterrée et que les trésors ne soient pas volés. Une autre légende dit que le fils de Tamerlan était amoureux d'une fille arménienne et voulait être avec elle et aussi arrêter les invasions de son père. Lenk Timur est devenu furieux d'apprendre cela et a donc enfermé son fils dans l'un de ces rochers. Les habitants affirment que des voix, en particulier des cris, se font parfois entendre des rochers, qu'ils prennent pour les cris du fils de Lenk Timur.

En 1763, le roi géorgien Erekle II installa 800 familles grecques à Akhtala. Ils devaient travailler dans les mines d'or et d'argent. Les Grecs appelaient le monastère Meramani. Ils ont laissé des inscriptions sur les murs du monastère. Plus tard, les Français ont acheté le gisement d'Akhtala et les Grecs celui d'Alaverdi. A cet égard, une autre légende raconte que Charles de Gaulle qui allait devenir président de la France serait né à Akhtala.

Au 19ème siècle, les Melikov, une famille noble arménienne de Géorgie, ont pris le pouvoir sur Akhtala.

Monastère d'Akhtala : Église de Surb Astvatsatsin

L'église principale du monastère, Surb Astvatsatsin (Sainte Mère de Dieu ou Sainte Vierge) a probablement été érigée aux XIe-XIIIe siècles. Aucune donnée exacte n'est connue. Selon Kirakos Gandzakeci, Ivaneh y a été enterrée en 1227. À son tour, Stepanos Orbelian, un historien arménien du XIIIe siècle, a fait référence à l'église en 1216. Les recherches montrent que les peintures murales de l'église datent de 1205-1216. Un enregistrement fait en 1188 au dos d'un khatchkar raconte la construction de l'église Surb Astvatsatsin à Akhtala. L'enregistrement a été laissé par la princesse Mariam et il se lit comme suit : « Moi, la fille de Kyurikeh, Mariam, j'ai érigé Surb Astvatsatsin à Pghndzahank, ceux qui nous honorent se souviennent de nous dans leurs prières. » Kyurikeh II était le troisième roi du royaume de Lori. Il existe également d'autres hypothèses concernant la construction de l'église. L'un d'eux suggère que l'église a été construite par l'empereur byzantin d'origine arménienne Héraclius au 7ème siècle, un autre prétend qu'elle a été construite par le roi géorgien Vakhtang I Gorgasali au 5ème siècle. Tous ces points ne peuvent être ni acceptés, ni niés puisqu'il n'y a aucune preuve les prouvant ou les rejetant.

L'église a une signification religieuse parce que la croix avec laquelle Jean-Baptiste aurait baptisé Jésus-Christ y était conservée. Ivaneh Zakarian, cependant, l'a vendu au monastère de Noravank pour une somme d'argent assez importante.

Les peintures murales de l'église sont ce qui attirent momentanément l'attention. Ils ont été réalisés après la conversion de l'église en chalcédonien. Notamment, les colorations sont caractéristiques de l'art byzantin, alors que les solutions thématiques sont arméniennes. Les fresques présentent des scènes du Nouveau et de l'Ancien Testament. En dehors de cela, ils représentent différents saints, dont Saint Grégoire l'Illuminateur. L'image de la Sainte Vierge tenant Jésus se trouve sur le dôme. Seules des parties de celui-ci ont survécu. Certaines des peintures murales ont été rénovées en 1979. Il y a une chose intéressante à propos des couleurs vives et vives des peintures murales. Les habitants disent qu'ils distrayaient les visiteurs de la messe, et c'était tellement ennuyeux pour le prêtre qu'il a ordonné de recouvrir les fresques de chaux.

En 1975-1978, les parties supérieures des murs ont été réparées. Le toit de tôle a été enlevé. Il a été remplacé par des dalles de basalte. L'entrée principale et les piliers ont également été réparés. Il y avait aussi un beffroi en bois délabré du XIVe siècle, qui a finalement été retiré de la cour.

Monastère d'Akhtala : fouilles archéologiques

Les fouilles archéologiques ont mis en évidence des choses assez intéressantes sur la région d'Akhtala. Toujours en 1887-1889, l'archéologue Jacque de Morgan a découvert des sépulcres rectangulaires du VIIIe siècle près d'Akhtala. Une crypte datant du troisième millénaire avant JC y a également été découverte. Cela appartenait à l'époque où les gens étaient enterrés assis. Après avoir étudié la région, Jacques de Morgan écrit : « Plus ancienne que l'Europe et la Grèce, elle conserve encore les traces de ces civilisations qui furent le berceau de la nôtre.

Le monastère organise des journées de pèlerinage, qui durent deux jours et se déroulent les 20 et 21 septembre. A cet égard, Arméniens, Grecs et Géorgiens viennent visiter le monastère.

Finalement, Akhtala est l'un des échantillons les plus précieux et les plus beaux de l'architecture arméno-chalcédonienne et de la culture médiévale arménienne. Il séduit non seulement par ses peintures murales, son histoire à couper le souffle et son histoire saisissante, mais aussi par les légendes qui semblent le hanter et le rendre encore plus miraculeux et mystérieux.


Tombe orbélienne au monastère de Noravank - Histoire

* Découvrez les principales attractions de l'Arménie - l'un des pays les plus anciens du monde, contemporain de Babylone et de l'Assyrie, avec une capitale plus ancienne que Rome, un pays au riche patrimoine culturel et à l'histoire ancienne au carrefour de l'Orient et de l'Occident

* Voir la plus ancienne église chrétienne officielle du monde - la cathédrale mère d'Echmiadzin, car l'Arménie est le premier pays au monde à adopter le christianisme comme religion d'État en 301 après JC.

* Visitez quelques-uns des plus anciens et des plus beaux monastères et églises chrétiens éloignés du monde nichés dans des montagnes boisées isolées, des villages troglodytes abandonnés figés dans le temps.

* Montez à bord du plus long téléphérique du monde & ldquoWings de Tatev & rdquo construit par les Suisses (5,7 km) pour voir le château-monastère de Tatev du IXe siècle * Découvrez la vraie route de la soie et l'un des caravansérails médiévaux les plus remarquables au monde

* Découvrez l'hospitalité arménienne hors du commun lors de sa meilleure rencontre avec les habitants sympathiques qui goûtent à la cuisine arménienne délicieuse et authentique

* Visitez le plus ancien domaine viticole du monde, vieux de 6100 ans, creusé dans le complexe de grottes Areni-1 et dégustez certains des vins les plus raffinés au monde dans le village d'Areni, le plus ancien site de production de vin au monde

* Émerveillez-vous devant la beauté du mont Ararat biblique (5165 m), toujours enneigé, où l'arche de Noé a atterri après le déluge

* Explorez Erevan, une capitale européenne magique avec une vie nocturne animée sous le regard du mont Ararat. Il y a des centaines de cafés, de maisons de vin et de restaurants locaux répartis sur les trottoirs qui vous donneront l'occasion de goûter à la cuisine locale, à la bière, au vin et au célèbre cognac arménien, connu comme le meilleur au monde.

Le prix de la visite est basé sur une visite privée dans des hôtels 4 étoiles à partir de 2 personnes Inclus

Hébergement en hôtels 4* en chambres DBL/Twin (7 nuits)

Transport avec des voitures confortables avec AC

Frais d'entrée à tous les lieux visités

Pain arménien Lavash faisant dans une maison locale dans le village de Garni

Dégustation de vins dans le village d'Areni

6 Déjeuners pendant les visites

2 dîners à l'hôtel à Goris et Sevan

Visa pour l'Arménie (si nécessaire)

Arrivée. Transférez dans votre. hôtel à Erevan. Enregistrement à l'hôtel. Repos. Nuit à Erevan

Aujourd'hui, vous explorez les secrets et les joyaux cachés d'Erevan, la &ldquopearl&rdquo rose d'Arménie, une belle ville européenne principalement construite avec différentes nuances de pierre rose locale appelée "tuf" extraite en Arménie. Fondée en 782 av. Erevan est réputée pour être l'une des plus anciennes villes du monde à avoir été continuellement habitée. Nous commençons l'exploration par le monument "Victory Park" et "Mère Arménie" offrant une vue "à vol d'oiseau" de la ville avec la vue fantastique sur le majestueux mont Ararat enneigé (5165m) dominant la ligne d'horizon. Continuez vers le monument colossal de Cascade et Cafesjian Center for the Arts qui comprend un jardin de sculptures de classe mondiale et un musée d'art moderne intérieur avec des œuvres de Botero, Chihuly, Arshile Gortky, Jennifer Bartlett, Lynn Chadwick, Barry Flanegan et Jaume Plensa et bien d'autres . En explorant la place de la République, la rue Abovyan, l'une des plus anciennes rues d'Erevan qui faisait autrefois partie de la Grande Route de la Soie, nous descendons l'avenue du Nord et arrivons à la place de la Liberté, siège du théâtre d'opéra et de ballet (architecte A. Tamanian). La conception et l'aménagement du bâtiment ont été récompensés par le Grand Prix de l'Exposition universelle de 1936 à Paris. Une vitrine culturelle à ne pas manquer est Matenadaran, l'un des plus grands et des plus anciens dépôts au monde de manuscrits arméniens, grecs et persans. Émerveillez-vous devant les pages enluminées de certains de ces manuscrits dans leurs vitrines. Visite du bazar "Goom" d'Erevan, un véritable musée de l'alimentation avec des pyramides de fruits frais et secs farcis de différentes sortes de noix, miel, cannelle et autres épices, des chapelets colorés de "sujukh sucré", des perles oranges de pêches séchées (&ldquoalani&rdquo ) farcis aux noix, des tas de pain arménien traditionnel "lavash", de nombreuses sortes de fromages dont certains vieillis dans des pots en argile, des cornichons, des haricots et d'autres produits biologiques offerts par les agriculteurs locaux. *Déjeuner dans un restaurant arménien traditionnel où vous dégusterez une grande variété d'entrées, de salades et de plats de viande préparés selon d'anciennes recettes.

Monastère du mont Ararat & Khor Virap - Caverne Areni 1 - Monastère de Noravank - Visite des vignobles - Karahunj - Goris

Aujourd'hui est une journée longue mais passionnante ! Il est dédié à l'exploration du sud de l'Arménie combinant la magie de la plus belle architecture médiévale d'Arménie avec des paysages époustouflants. Notre premier arrêt est au monastère de Khor Virap, l'une des destinations les plus populaires d'Arménie pour un certain nombre de raisons, principalement parce que c'est là que Saint Grégoire l'Illuminateur a été emprisonné pendant 13 ans avant de guérir le roi Trdat III d'une maladie. Cela provoqua la conversion du roi et de l'Arménie en la première nation officiellement chrétienne au monde en l'an 301. Son emplacement, près du point le plus proche du mont biblique Ararat à l'intérieur des frontières arméniennes, offre une vue spectaculaire sur la montagne, le symbole national de Arménie. Nous continuons vers le sud en traversant le cœur agricole de l'Arménie, la plaine d'Ararat offrant des paysages fantastiques de vergers fruitiers, des vignobles sans fin au pied de la montagne d'Ararat. Dès que nous passons la vallée d'Ararat, nous pouvons découvrir la beauté sauvage du sud de l'Arménie - des roches rouges surréalistes offrant un écho étrange, des villages couleur miel pris en sandwich entre eux. Notre prochain arrêt est le monastère de Noravank, une pierre précieuse architecturale nichée parmi des falaises rouge brique, juste au-dessus d'une gorge profonde. C'est seulement ici que l'on peut voir un bas-relief avec la représentation de Dieu le Père avec des yeux en amande qui regardent loin devant. Déjeuner dans un restaurant local avec une vue imprenable, où vous dégusterez la cuisine de la région de Vayots Dzor - fromage et yaourt locaux, salades préparées avec des herbes et des légumes biologiques et frais poussant en Arménie, et le barbecue de poulet du four &ldquotonir&rdquo est notre plat principal suivi aujourd'hui par une pâtisserie locale &ldquogata&rdquo comme dessert avec thé/café. Visitez Areni, le village des vignerons. Nous visiterons le site archéologique de classe mondiale, le complexe de grottes Areni-1 pour voir la plus ancienne cave du monde (6100 ans) ! Nous nous rendons dans le meilleur domaine viticole local pour déguster leurs vins soufflants sur Areni (un rouge profond et corsé) élaborés selon les techniques de vinification traditionnelles utilisées en Arménie il y a des milliers d'années, y compris la fermentation dans des récipients en terre cuite, appelés karas en arménien. Ensuite, nous voyageons pendant env. 3 heures jusqu'à la petite ville de Goris où nous passons la nuit. Sur notre chemin, nous visitons Karahunj connu sous le nom de & ldquo arménien Stonehenge & rdquo, le plus ancien observatoire du monde qui a 7500 ans. Il y a 223 pierres dressées verticalement dont 84 ont des trous. Les anciens regardaient les étoiles en les utilisant comme télescopes.

Goris – Tatev – Route de la Soie & Caravansérail Orbelian – Noratus – Lac Sevan

Explorez la ville de Goris, l'une des plus belles villes d'Arménie. C'est une ville dans les vergers où les maisons ont la même architecture unique avec un toit de tuile rouge. Découvrez la vieille ville troglodyte de Goris depuis le point de vue. En empruntant le plus long tramway aérien du monde (5,7 km), vous atteignez le miraculeux monastère de Tatev, un formidable complexe monastique fondé au IXe siècle. C'est le plus grand monastère d'Arménie situé sur une péninsule rocheuse à plus de 100 mètres au-dessus de la rivière Vorotan. Déjeuner avec une vue imprenable sur le canyon de Vorotan. En traversant le col de Vardenyats, célèbre pour ses fascinantes montagnes colorées, nous atteignons le caravansérail d'Orbelian sur la Grande Route de la Soie au point culminant du col (2410 m). Ici, peu de choses ont changé depuis le XIVe siècle. Le caravansérail offrait l'hospitalité aux voyageurs le long de l'autoroute traversant les montagnes de Selim. Visitez le jardin de pierre - Noratus, le plus grand champ de pierres croisées exquises arméniennes au monde. Continuation vers le parc national du lac Sevan. Nous conduisons jusqu'au lac Sevan, le deuxième plus grand lac du monde à 1900 m d'altitude et le plus beau lac d'Arménie occupant 4% du territoire de l'Arménie.

Lac Sevan – Vieille ville de Dilidjan – Haghartsine – Tsaghkadzor – Erevan

Petit déjeuner dans notre hôtel. Émerveillez-vous devant les superbes eaux turquoise du lac Sevan et les paysages de montagne spectaculaires après avoir gravi la colline de la péninsule où nous visitons le monastère Sevanavank du IXe siècle (en option, plus de 240 marches pour y arriver). Conduisez jusqu'à la ville thermale de Dilijan dans le parc national de Dilijan, une zone protégée réputée pour ses lacs sereins, ses sentiers pittoresques et ses villages paisibles. Les mots seuls peuvent décrire la beauté naturelle de Dilidjan. De nombreux poètes disaient : « S'il y a des bois, des montagnes, des ruisseaux et des eaux minérales au paradis, ce doit être comme Dilijan&rdquo. En raison de ses montagnes boisées et de son climat doux, Dilijan est surnommée « la petite Suisse arménienne ». Complexe de Dilijan sur la rue historique de Sharambeyan. Déjeuner dans un restaurant authentique où nous dégustons des plats arméniens préparés selon des recettes vieilles de 450 ans. Puis nous continuons notre voyage vers Haghartsin, un monastère médiéval de conte de fées niché au milieu de la forêt. En chemin à Erevan, nous visitons la ville de Tsaghkadzor, la plus grande station de ski d'Arménie avec des forêts. En été, les gens s'y rendent pour s'éloigner de la vie urbaine d'Erevan et de la chaleur, pour prendre l'air frais dans les montagnes. En hiver , la ville est complètement envahie par les skieurs et les personnes qui veulent juste se détendre et profiter de la neige et des paysages.Le téléphérique moderne vous emmènera au sommet de la montagne Teghenis, où le vert de la terre et le bleu du ciel entrent la fusion. Retour à Erevan.

Erevan – Etchmiadzine – Zvartnots – Marché de vernissage – Erevan

Aujourd'hui, nous embarquons pour notre voyage vers les terres d'anciens trésors de l'histoire chrétienne et de la ville du Vatican d'Arménie, Sainte-Etchmiadzine avec ses premières églises chrétiennes du monde incluses dans la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO. Visitez la cathédrale mère d'Etchmiadzine, construite à l'origine par Saint Grégoire l'Illuminateur en 301-303 après JC, lorsque l'Arménie est devenue le premier État officiellement chrétien au monde. Continuez vers l'église Sainte-Hripsime construite au 7ème siècle, un chef-d'œuvre de l'architecture arménienne du début du Moyen Âge. Visitez également les ruines de la cathédrale de Zvartnots, une majestueuse cathédrale dédiée à saint Grégoire. Les vestiges de Zvartnots, même en ruines, sont un spectacle majestueux. Déjeuner authentique pendant la visite. Retour à Erevan pour visiter le mémorial et le musée du génocide arménien. Visitez le marché Vernissage, le plus grand bazar d'art et d'artisanat en plein air du Caucase.

Erevan - Garni - Geghard - Azat Canyon "Symphonie des pierres" - Erevan

Nous nous rendons à la forteresse de Garni, la résidence royale d'été des rois arméniens et visitons le temple Garni du Soleil, le seul temple hellénistique encore debout du Caucase et de l'ex-URSS. Il ressemble au Parthénon en Grèce mais ses dimensions sont plus petites car il a été construit uniquement pour que la famille royale arménienne adore le dieu soleil. Nous continuons vers le monastère de Geghard (UNESCO), le plus beau monastère médiéval taillé dans la roche au monde avec son cadre naturel fascinant et son art décoratif sculpté à l'intérieur de la roche solide. C'est le seul endroit en Arménie où vous pouvez voir un grand nombre d'exquises pierres de croix arméniennes de type dentelle sculptées sur les rochers. Déjeuner dans une maison locale du village de Garni où vous dégusterez des plats locaux. Master class de pain traditionnel arménien & ldquolavash & rdquo cuit au tonir (four souterrain). La préparation, la signification et l'apparence du pain traditionnel en tant qu'expression de la culture en Arménie ont été inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel sur l'humanité de l'UNESCO. Après un copieux déjeuner, nous explorerons le site le plus surréaliste d'Arménie, la magnifique gorge de Garni, où vous pourrez vous émerveiller devant les formations rocheuses de basalte - des colonnes ressemblant à des nids d'abeilles ou à des crayons. Le site s'étend sur un kilomètre le long de la rivière.


Patrimoine arménien

Bien que son statut repose sur ses réalisations médiévales, Noravank montre également des signes d'avoir été un lieu de culte d'une époque beaucoup plus ancienne. Un monastère cloîtré a été construit sur le site au début de l'ère chrétienne, la base de sa transition vers l'une des communautés prééminentes de prière, d'apprentissage et de politique aux XIIIe-XIVe siècles. Noravank est également l'endroit où certains des artistes médiévaux les plus célèbres d'Arménie ont vécu, travaillé et sont enterrés.

Noravank a été fondée par l'évêque Hovhannes, abbé de Vahanavank (près de Kapan), qui a déplacé l'évêché de Syunik à Noravank en 1205 lorsqu'il est devenu évêque du diocèse de Syunik. Au cours des deux siècles suivants, le monastère a grandi avec la fortune du clan des rois orbéliens au pouvoir, qui a légué des richesses à l'église, l'établissant comme le centre de l'église dans la ville historique de Siunik tout en commandant des sépulcres patrimoniaux au monastère.

Les Mongols ont pillé le monastère en 1238, mais une trêve entre l'Agha Khan et le prince Elikum Orbelian a apporté la paix dans la région et la possibilité de reconstruire le monastère, établissant un nouvel âge d'or qui a duré jusqu'aux invasions timurides à la fin du 14ème siècle.

Noravank était un centre culturel majeur de son époque, étroitement lié aux centres religieux et éducatifs comme les universités de Gladzor et du monastère de Tatev, entre autres. Grâce à ses bienfaiteurs orbéliens, le monastère fut également un point d'appui dans l'évolution politique de l'époque. L'un de ses évêques les plus célèbres était Stepanos Orbelian, auteur de l'Histoire de l'État de Sisakan (vers 1299), et en grande partie responsable de la transformation de l'évêché de Siunik en un puissant centre politique, culturel et religieux.


Noravank et Momik

Le monastère est lié à l'œuvre sculpturale de l'une des figures arméniennes les plus prolifiques et accomplies du Moyen Âge, l'artiste, architecte et sculpteur Momik (1250?&ndash1339).

Momik a commencé sa carrière en tant qu'artiste de miniatures manuscrites en Cilicie (Kilikia), où il a été exposé à l'art du style gothique tardif, introduit par les croisés. On dit que l'évêque Stepanos Orbelian a amené Momik à Vayots Dzor de Cilicie en 1286, et il est rapidement devenu célèbre dans sa nouvelle maison, en particulier pour son travail sculptural, créant des khachkars (croix de pierre) qui sont parmi les plus grandes de son époque.

Momik était l'architecte et l'artiste sculpteur de St. Astvatsatsin dans la ville voisine d'Areni (1321). Ses magnifiques sculptures en bas-relief ornent le portail du gavit à Noravank. Il a également ajouté un certain nombre de khachkars aux deux complexes, qui sont toujours considérés comme des chefs-d'œuvre de la forme d'art. On pense généralement que son dernier travail était à Noravank, où il a créé l'église sépulcrale orbelienne d'Astvatsatsin (&ldquoBurtelashen&rdquo), deux sculptures en bas-relief frappantes sur ses murs ouest et sud, et un petit khachkar simple - sa pierre commémorative, qui se trouve au sud du bâtiment.

L'église en forme de dôme St. Stepanos Nakhavka, le bâtiment principal du complexe (un tremblement de terre de 1840 a détruit son dôme) reliée au gavit par la seule entrée (ouest), a été reconstruite par l'architecte Siranes à l'initiative du prince Smbat Orbelian, en 1261. Un tremblement de terre en 1321 a endommagé le bâtiment et a été reconstruit peut-être par Momik, qui venait de terminer l'église Astvatsatsin dans la ville voisine d'Areni.

Le tremblement de terre de Siunik de 1931 a détruit une grande partie du site, y compris le dôme de St. Stepanos. Les réparations de la toiture et des murs supérieurs de l'église-sépulcre ont été effectuées en 1948-1949. La rénovation de l'ensemble du complexe a commencé dans les années 1980 et s'est achevée en 2001.

Le complexe comprend l'église sépulcrale St. Astvatsatsin (&ldquoBurtelashen&rdquo) 1339, St. Stepanos Nakhavka et gavit, l'église St. Grigor et le sépulcre Stepanos Orbelian, les vestiges de chapelles médiévales et de quartiers résidentiels ainsi qu'un bureau et une salle modernes.


Lieux à visiter dans la région de Gegharkunik

Lac Sévan

Le plus grand lac d'eau douce du Caucase, également connu sous le nom de Perle bleue d'Arménie, est le fascinant Lac Sévan. C'est l'un des sites naturels les plus beaux et les plus importants du pays.

Lac Sévan est un lac de haute altitude entouré de la montagne Gehamal où il est possible de voir le paysage étonnant, les anciennes églises situées au sommet des îles et les rochers.

La merveille naturelle est située à environ une heure d'Erevan dans la région de Gegharkunik et est facile d'accès. Lac Sevan depuis Erevan.

Maison des écrivains Sevan

L'un des chefs-d'œuvre les plus remarquables et emblématiques de l'Arménie du modernisme soviétique est le Maison des écrivains Sevan situé sur la péninsule de Sevan.

La maison des écrivains Sevan a été construite en 1963 et vous pouvez encore techniquement y rester aujourd'hui. En fait, nous aimerions beaucoup que cet endroit reçoive un peu d'attention et qu'il soit mieux entretenu à l'avenir. C'est un tel bijou!

Cimetière de Noratus

L'Arménie est le pays des khachkars et cette forme d'art typique n'existe que là-bas. Dans la campagne au bord du lac Sevan et à proximité de la ville de Gavar, vous trouverez Cimetière de Noratus, un cimetière médiéval avec une grande collection de khachkars ornés.

Le cimetière s'étend du 9e au 17e siècle et aujourd'hui, il est possible de voir plus de 800 khachkars avec des histoires de styles d'art différents. Noratus est certainement l'une des meilleures excursions d'une journée d'Erevan.

Monastère de Hayravank

Situé dans un endroit spectaculaire juste au bord du lac Sevan est Monastère de Hayravank.

The 9th-century ancient Armenian monastery is located in the Gegharkunik region near Noratus Cemetery and it is a great location to bike to! It is a fantastic stop off of the main highway.


German citizens need a passport to enter the country, which must be valid for five months after the trip.

The national currency is the dram (AMD). You may exchange US dollars and euros. Businesses and service providers are not officially permitted to accept foreign currencies, so you must make payments in dram.

Most restaurants, shops, and hotels, for high demands, accept major credit cards, with an increasing number doing so outside Yerevan's capital city.

There are numerous ATMs in the Yerevan city center where cash can be withdrawn with debit and credit cards.

Outside Yerevan, cash is not widely available through ATMs ATMs are available in the provincial capitals.

Travel outside the capital only with sufficient cash in hand.

Avoid traveling to the Nagorno-Karabakh region.

It is not possible to cross the border between Armenia and Azerbaijan or between Armenia and Turkey.


Vahanavank

Vahanavank (Armenian: Վահանավանք ) is a 10th-11th century Armenian monastic complex located approximately 5 kilometers west of the town of Kapan in the Syunik Province of Armenia, situated at the foot of Tigranasar mountain along the right bank of the Voghdji River.

The monastery was built over a Bronze Age grave field (13.-11. BCE) by Prince Vahan Nakhashinogh, of which it gets its namesake, the son of Prince Gagik of Kapan in the early 10th century. The Armenian historian Stepanos Orbelian (c. 1250 – 1305) wrote that the prince had taken on a monk's robe and lifestyle to cure himself of demonic possession. In the year 911, Prince Vahan gathered 100 like-minded clerics and built the church of Surb Grigor Lusavorich. It is the oldest among the structures at Vahanavank. The church is a domed hall like building with a main temple and a pair of sacristies. The drum rises on huge steeple rocks. The church has a west and south entrance. Prince Vahan was buried near the door to the church.

A spiritual school was opened at the monastery where young boys from Baghk and other provinces studied. Prince Vahan Nakhashinogh's nephew Vahan Jevanshir II, was educated at the monastery and rose to become the Bishop of Syunik around 940 and then Catholicos around the year 960. During his reign he built many great monuments, many of which remain in ruins.

The vestibule and portico first half of the 10th century. The latter stretches to the south of the church and the narthex. Kings and princes of Syunik are buried here. The cornices of the vestibule are decorated with vegetal and animal ornamental motives which border the southern and northern walls.

Vahanavank became the religious center for the kings of Syunik in the 11th century. In 1086, Queen Shahandukht II of Syunik and her sister Katan built the church of Surb Astvatsatsin as a burial site for her and her relatives. They also constructed the southern entrance to the monastery as well as the vestibule to S. Astvatsatsin.

There are other structures, household buildings, khachkars and tombstones that date back to the 10th –11th centuries as well.

In 1978 restoration efforts began at the monastery and in 1990 they ended before their completion.


Voir la vidéo: Arménie-Noradous cimetière -caravanserail de Selin-Monastère Novarank et Khor Virap (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Brittain

    Il n'est certainement pas humain

  2. Teon

    Respect à l'auteur et merci beaucoup !!!

  3. Scott

    À mon avis, il a tort. Essayons de discuter de cela. Écrivez-moi dans PM, cela vous parle.

  4. Yozshukree

    Désolé de vous interrompre, mais pourriez-vous s'il vous plaît décrire un peu plus en détail.

  5. Gaven

    Les accessoires de théâtre sortent que cela

  6. Fek

    Entre nous, dis-je, je vous recommande de consulter Google.com

  7. Ualtar

    Désolé, liquidé



Écrire un message

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos