Nouveau

Joseph Taussig DD-1030 - Histoire

Joseph Taussig DD-1030 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Joseph Taussig

(DD-1030 : dp. 1450 ; 1. 314'6", né 36'9"; dr. 9'1", art. 25
k.; cpl. 170 ; une. 3 3", 1 act., 6 dcp., 1 rkt.; cl. htwns)

Joseph K. Taussig (DD-1030) a été déposé le 3 janvier 1956 par la New York Shipbuilding Corp., Camden, N.J.; lancé le 9 mars 1957; parrainé par Mme Joseph K. Taussig, veuve du vice-amiral Taussig, et commandé le 10 septembre 1957, le lieutenant Comdr. R. S. Moore aux commandes.

À la suite d'un shakedown caribéen, Joseph K. Taussig s'est présenté à Newport, R.I., le 22 décembre pour travailler avec la flotte de l'Atlantique. Elle a quitté Newport le 12 mai 1958 pour le service méditerranéen avec le 6ème Pleet. Au cours de cette tournée, une crise a éclaté au Liban et la 6e flotte a été dépêchée dans la région pour empêcher une prise de contrôle communiste. Taussig était sur les lieux, donnant de la crédibilité aux paroles de son homonyme ; "Nous sommes prêts maintenant." L'escorte de destroyers est restée en patrouille jusqu'à ce que la crise se soit calmée, puis est revenue à Newport le 7 octobre.

Elle a été affectée à un groupe de guerre anti-sous-marine et a continué ces opérations jusqu'au 6 février 1959 quand elle a fait une croisière de bonne volonté en Amérique du Sud. À l'issue d'une révision au chantier naval de Boston, Joseph Kr. Taussig a opéré hors de Newport avant les exercices des Caraïbes pendant le janvier de 1960. Elle est revenue à Newport le 14 février et a repris des opérations le long de la côte atlantique.

L'escorte de destroyers s'est dirigée vers l'Atlantique Nord le 6 septembre pour des exercices de l'OTAN, conçus pour montrer aux ennemis de la liberté, que les nations épris de paix uniraient leurs forces pour contrecarrer tous les efforts visant à saper cette liberté. Taussig a repris des opérations côtières sur son retour à Newport le 20 octobre.

En janvier et février 1961, Joseph R. Taussig a de nouveau participé à des exercices annuels dans les Caraïbes et, en avril, s'est engagé dans des exercices interaméricains canadiens au large de la Nouvelle-Écosse. Pour le reste de l'année elle a opéré dans un état de préparation le long de la côte atlantique et à la mi-février 1962 a commencé 6 mois d'exercices étendus d'ASW.

En octobre, des rapports de renseignement ont révélé des preuves d'installations de missiles russes à Cuba. Le président Kennedy a répondu à ce défi communiste, en établissant une quarantaine navale autour de l'île. Joseph iW. Tauss~g a reçu l'ordre de quitter Jacksonville, en Floride, en novembre pour fournir une deuxième ligne de défense en cas de crise.

Avec l'apaisement des tensions, elle a commencé les préparatifs d'une croisière de bonne volonté en Afrique et a quitté Newport le 15 février 1963. Après avoir visité 9 ports africains et 3 ports méditerranéens, elle est revenue à Newport le 25 mai pour des exercices d'escorte de convoi d'été et des patrouilles cubaines. D'août à décembre, Joseph R. Taussig participe à des opérations d'entraînement côtier.

Entre janvier et mai 1965, Joseph R. Taussig a reçu l'installation DASH au chantier naval de Boston ; et, après avoir terminé sa formation dans les Caraïbes, elle a participé à l'exercice amphibie massif, l'opération « Steel Pike I », en octobre. Pendant le reste de 1965 et tout au long de 1966, elle s'est entraînée le long de la côte atlantique et dans les Caraïbes et, en plus, a servi de navire-école de sonar à Key West. Au début de 1966, il a commencé 6 mois de service en tant que navire-école E-4 pour former des marins comme sous-officiers en réponse à l'engagement croissant de la Marine dans les eaux troubles de l'Asie du Sud-Est. Elle a repris les exercices d'entraînement de l'escadron en juillet. Au cours des 12 mois suivants, il a opéré des eaux de la Nouvelle-Angleterre jusqu'aux îles Cafibbées en maintenant son haut degré de préparation pour la défense de la nation et du monde libre.


Joseph Taussig

Fils du contre-amiral Edward D. Taussig et de son épouse Ellen Kneffler, Joseph Taussig est né à Dresde, en Allemagne, où son père, un lieutenant (marine) était en service spécial à la station européenne (février 1877-janvier 1880). L'un des cinq fils, il est entré à l'Académie navale des États-Unis (USNA) en 1895. Son frère aîné, Paul Taussig, avait été inscrit à l'USNA mais est décédé en juillet précédent d'une soudaine crise d'appendicite. Joseph Taussig, comme son défunt frère, excellait en athlétisme à l'USNA. Star du football, il a été quart-arrière de l'équipe de la Marine de 1899. Il a également excellé dans les épreuves d'athlétisme et a été président de l'USNA Athletic Association. Il était le deuxième d'une famille de quatre générations de diplômés de l'Académie navale des États-Unis qui a servi de 1863 à 1970 en commençant par son père, le contre-amiral Edward D. Taussig (1847-1921), en continuant avec son fils, le capitaine Joseph K. Taussig, Jr. (1920-1999), et se terminant par son arrière-petit-fils, le capitaine Joseph K. Taussig USMC (1945 -).


Années 1960 [ modifier | modifier la source]

L'escorte de destroyers s'est dirigée vers l'Atlantique Nord le 6 septembre pour des exercices de l'OTAN, conçus pour montrer aux ennemis de la liberté que les nations éprises de paix uniraient leurs forces pour contrecarrer tout effort visant à saper cette liberté. Joseph K. Taussig a repris les opérations côtières à son retour à Newport le 20 octobre.

En janvier et février 1961, Joseph K. Taussig a de nouveau participé à des exercices annuels dans les Caraïbes et, en avril, s'est engagé dans des exercices conjoints américano-canadiens au large de la Nouvelle-Écosse. Pour le reste de l'année elle a opéré dans un état de préparation le long de la côte atlantique et à la mi-février 1962 a commencé 6 mois d'exercices étendus d'ASW.

En octobre, des rapports de renseignement ont révélé des preuves d'installations de missiles russes à Cuba. Le président Kennedy a répondu à ce défi communiste, en établissant une quarantaine navale autour de l'île. Joseph K. Taussig a reçu l'ordre de quitter Jacksonville, en Floride, en novembre pour fournir une deuxième ligne de défense en cas de crise.

Avec l'apaisement des tensions, il commença les préparatifs d'une croisière de bonne volonté vers l'Afrique et quitta Newport le 15 février 1963. Après avoir visité neuf ports africains et trois ports méditerranéens, il retourna à Newport le 25 mai pour des exercices d'escorte de convois d'été et des patrouilles cubaines. D'août à décembre, Joseph K. Taussig engagés dans des opérations de formation côtière.

Entre janvier et mai 1965 Joseph K. Taussig a reçu l'installation DASH au chantier naval de Boston et après avoir terminé sa formation dans les Caraïbes, elle a participé à l'exercice amphibie massif, Operation Steel Pike I, en octobre. Pendant le reste de 1965 et tout au long de 1966, elle s'est entraînée le long de la côte atlantique et dans les Caraïbes et, en plus, a servi de navire-école de sonar à Key West. Au début de 1966, il a commencé six mois de service en tant que navire-école E-4 pour former des marins comme maîtres en réponse à l'engagement croissant de la Marine dans les eaux troubles de l'Asie du Sud-Est. Elle a repris les exercices d'entraînement de l'escadron en juillet. Au cours des 12 mois suivants, il a opéré des eaux de la Nouvelle-Angleterre aux Caraïbes en maintenant son haut degré de préparation pour la défense de la nation et du monde libre.


Un regard en arrière sur l'histoire des opérations et des capacités ASW de l'US Navy

Le point de vue de l'US Navy et de son approche de l'ASW à travers l'histoire a été défini il y a plus de soixante ans par l'un des CNO les plus accomplis de l'histoire navale, l'amiral Arleigh Burke.

Le chef des opérations navales, l'amiral Arleigh Burke, a lancé le « Projet Nobska », qui a permis à l'US Navy de s'attaquer aux ASW contre les sous-marins nucléaires, tout en se concentrant sur les nouvelles technologies pour se défendre contre eux 1

Il est tout à fait approprié, étant donné son objectif, que la meilleure classe de destroyers jamais construite ait été nommée d'après l'ordre permanent de Burke Burke à « 31 nœuds » dans tous les cas : « Les destroyers doivent attaquer au contact de l'ennemi SANS ORDRE du commandant de la force opérationnelle ». 2

Un amiral Burke a résumé sa démarche dans une allocution écrite et prononcée en 1959 :

«Les États-Unis sont en avance dans leur capacité à utiliser et à exploiter la mer, dans la doctrine et les capacités de guerre anti-sous-marine, dans l'application de la puissance aéronavale des porte-avions en mer, dans les missiles guidés en mer.

« Ces capacités ne sont pas venues du jour au lendemain.

« Ils sont le résultat d'une réflexion solide et d'un travail acharné, d'heures, de jours et d'années d'attention aux nombreux travaux que la Marine doit accomplir.

« Ils sont le résultat d'une détermination froide et de l'application intelligente de ressources toujours limitées. » 3

Les destroyers de classe Burke et leur évolution sous la forme du système Aegis incarnent sa pensée et son approche.

« Les destroyers de la classe Arleigh Burke (DDG 51) sont des navires de guerre qui offrent des capacités offensives et défensives multimissions. Les destroyers peuvent opérer indépendamment ou dans le cadre de groupes d'attaque de porte-avions, de groupes d'action de surface, de groupes prêts amphibies et de groupes de ravitaillement en cours. 4

Ironiquement, il est passé d'une valeur inestimable que la propre publication d'information du président Poutine Actualités Spoutnik note en fait les caractéristiques de combat et l'utilité au combat des destroyers de classe Burke, avec une très belle image incluse (voir ci-dessous).

Selon un article de 2018 dans Actualités Spoutnik:

La marine américaine a envoyé des invitations au secteur privé pour soumettre des offres pour construire des destroyers de classe Arleigh Burke, a déclaré la semaine dernière le principal acheteur d'armes du service.

S'exprimant lors de la conférence WEST 2018 la semaine dernière, James Geurts, secrétaire adjoint de la Marine, a déclaré qu'un nouveau contrat d'une durée de 2018 à 2022 pour produire des navires de la classe Arleigh Burke du vol III était à gagner. Les destroyers seront construits soit à Bath Iron Works dans le Maine, soit au chantier naval Ingalls dans le Mississippi, ou peut-être les deux.

Plus précisément, les navires Flight III Arleigh Burke sont équipés du radar AN/SPY-6 de Raytheon, un radar 3D actif de défense aérienne et antimissile à balayage électronique. En faisant la publicité du radar sur sa page d'entreprise contenant des faits rapides sur le plus récent radar de la marine - et comment il gardera le monde un endroit plus sûr, la société se vante, "il a " espionner " dans son nom.”

La majeure partie du financement de 2017 pour le programme Arleigh Burke a été consacrée à la modélisation et à la conception du navire pour incorporer de nouveaux radars, rapporte USNI News.

"La Marine a travaillé avec nos partenaires de l'industrie pour développer les tests du vol III afin de s'assurer que chaque chantier naval est bien placé pour exécuter ce [contrat d'approvisionnement pluriannuel", a déclaré Geurts dans une annonce.

Les destroyers peuvent effectuer une variété de tâches, notamment la guerre anti-aérienne, la guerre anti-sous-marine et les missions anti-surface. 5

Mais attendez, c'est encore mieux.

Depuis les débuts de notre destroyer « Ready Now » avec la lutte contre les sous-marins allemands de la Première à la Seconde Guerre mondiale tout au long de la guerre froide jusqu'aux destroyers d'aujourd'hui, ils ont toujours été un énorme contributeur à Victory At Sea.

Au cours de la Première Guerre mondiale, la marine américaine a fourni des destroyers au conflit contre les sous-marins allemands et à leur guerre d'usure contre la Grande-Bretagne.

Le retour du Mayflower, le 4 mai 1917
Huile sur toile de Bernard F. Gribble, vers 1918, représentant l'arrivée au large de Queenstown, en Irlande, des premiers destroyers de la marine américaine à atteindre la zone de guerre européenne pour le service de la Première Guerre mondiale. Les navires étaient sous le commandement du commandant Joseph K. Taussig, USN. L'USS Wadsworth (DD-60) mène la ligne de destroyers, suivi de l'USS Porter (DD-59), de l'USS Davis (DD-65) et de trois autres. Un bateau de pêche local navigue au premier plan à gauche. Avec l'aimable autorisation du musée de l'Académie navale des États-Unis, Annapolis

Moins de 25 ans plus tard, les Hunter-Killers de la Seconde Guerre mondiale ont à nouveau remporté la bataille de l'Atlantique contre les sous-marins allemands.

"Dans l'Atlantique central et sud, le F-21 et la dixième flotte ont servi de cerveaux tandis que les navires de la flotte de l'Atlantique ont fourni la force de l'offensive anti-sous-marine de l'US Navy contre les sous-marins de l'Axe.

« Des porte-avions d'escorte de plus petite taille naviguaient déjà près des convois alliés, assurant une couverture aérienne et déjouant les attaques de sous-marins.

« Après 1943, les porte-avions d'escorte de l'US Navy sont passés à l'offensive. Alors que les Britanniques déployaient des porte-avions d'escorte avec des convois dans l'Atlantique Nord, les Américains formaient des groupes opérationnels anti-sous-marins autonomes « hunter-killer ».

« Un groupe opérationnel typique de chasseurs-tueurs de la marine américaine se composait d'un certain nombre de navires d'escorte tels que les destroyers (DD) et les destroyers escortes (DE), qui étaient centrés sur un transporteur d'escorte (CVE).

«Habituellement, les chasseurs-tueurs sortaient de Hampton Roads vers une zone d'opérations désignée. Par la suite, les formations de chasseurs-tueurs retournaient au port d'attache ou continuaient vers des ports alternatifs tels que ceux d'Afrique du Nord pour les radoub, le ravitaillement et le réarmement.

"Maintenant un circuit continu le long des routes des convois alliés et dans les zones d'opérations des sous-marins, les chasseurs-tueurs de la marine américaine étaient une menace constante pour les sous-marins après 1943." 6

La capture de l'U-505

Entrez dans la guerre froide en tant que précurseur et prologue des nouveaux défis russes mis en évidence par le président Poutine.

Un documentaire a été réalisé par Edward R Murrow, que l'histoire mondiale a honoré en tant que journaliste très sérieux et honnête. Murrow a parlé d'une révolution navale il y a plus de six décennies et elle est toujours extrêmement importante à ce jour :

"L'ouverture froide de cet épisode en noir et blanc du 18 novembre 1956 de la série documentaire télévisée "See It Now" d'Edward R. Murrow sur CBS montre au spectateur la roue de l'USS Constitution - "Old Ironsides" - la coque en bois, frégate lourde à trois mâts lancée en 1797 et le plus ancien navire de guerre commandé à flot au monde, le narrateur se lançant ensuite dans une discussion sur l'histoire du navire vénéré.

« De là, le spectateur voit la roue de l'USS Forrestal (CV-59), un supercarrier, et son navire jumeau, l'USS Saratoga (CV-3).

« Actuellement, il y a une révolution dans la marine.

« Une révolution dans les navires et dans les armes et dans les hommes.

"Une révolution qui a vraiment commencé en 1939 lorsque (Albert) Einstein a écrit une lettre au président à propos d'un nouveau type de bombe qui, selon lui, serait transporté par des bateaux et serait capable d'énormes destructions." 7

En termes clairs, le poids de l'histoire de l'expérience opérationnelle de la marine américaine et de l'évolution de la technologie du kill web doit maintenant être dirigé contre la menace que Poutine fait désormais directement peser sur les États-Unis et ses garanties envers l'OTAN.

Il s'agit de la cinquième pièce de notre série sur la réponse à la rhétorique d'escalade de Poutine et à la planification de la structure des forces en ce qui concerne la menace des États-Unis de sous-attaques utilisant des missiles hypersoniques à grande vitesse.


USS Taussig (DD 746)

L'USS TAUSSIG était un destroyer de classe ALLEN M. SUMNER et le premier navire de la Marine à porter ce nom. Le navire a été désarmé le 1er décembre 1970 et placé dans la flotte de réserve du Pacifique à San Diego, Californie. Retiré de la liste de la Marine en septembre 1973, le TAUSSIG a été vendu à Taïwan en mai 1974. Rebaptisé LO YANG, il a servi dans les taïwanais. Marine jusqu'au début du XXIe siècle.

Caractéristiques générales: Attribué : 1942
Quille posée : 30 août 1943
Lancé : 25 janvier 1944
Mise en service : 20 mai 1944
Déclassé : 1er décembre 1970
Constructeur : Bethlehem Steel Shipbuilding, Staten Island, NY.
Chantier naval de conversion FRAM II : chantier naval de Long Beach, Long Beach, Californie.
Période de conversion FRAM II : janvier 1962 - octobre 1962
Système de propulsion : quatre chaudières, turbines à engrenages General Electric 60 000 SHP
Hélices : deux
Longueur : 376,3 pieds (114,7 mètres)
Faisceau : 41 pieds (12,5 mètres)
Tirant d'eau : 18,7 pieds (5,7 mètres)
Déplacement : env. 3 180 tonnes à pleine charge
Vitesse : 34 nœuds
Avion après FRAM II : deux drones DASH
Armement après FRAM II : trois montures jumelées de 5 pouces/38 calibres, deux Hedgehogs Mk-10, tubes lance-torpilles Mk-32 ASW (deux montures triples), deux tubes lance-torpilles Mk-25 ASW (retirés avant la mise hors service)
Équipage avant FRAM II : 336

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS TAUSSIG. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

L'USS TAUSSIG a été posé le 30 août 1943 à Staten Island, N.Y., par la Bethlehem Shipbuilding & Drydock Co. lancé le 25 janvier 1944 parrainé par Mlle Ellen M. Taussig et mis en service au New York Navy Yard le 20 mai 1944, Comdr. Joseph A. Robbins aux commandes.

TAUSSIG s'est équipé au New York Navy Yard et a effectué une croisière d'essai de cinq semaines près des Bermudes avant de retourner à New York le 13 juillet pour une disponibilité après l'essai. Les réparations complètes, elle est devenue en route le 18 août pour plus de formation - cette fois à Casco Bay, Maine. Le 25 août, le TAUSSIG s'est dirigé vers le sud depuis Boston et, le 1er septembre, a transité par le canal de Panama. De là, elle s'est dirigée vers le nord pour une escale d'une journée à San Diego avant de continuer vers l'ouest jusqu'à Pearl Harbor. Après six jours d'entraînement dans les eaux hawaïennes, le navire de guerre quitte Pearl Harbor le 28 septembre en compagnie du Destroyer Squadron (DesRon) 61 à destination d'Ulithi via Eniwetok. Elle est entrée dans la lagune à Ulithi le 19 octobre et s'est présentée pour le devoir avec la 3ème Flotte.

En rejoignant la 3e Flotte, le TAUSSIG est allé travailler avec la Task Force (TF) 38. Pendant le reste du mois d'octobre, le destroyer a fouillé la zone juste au large des Philippines à la recherche de pilotes abattus dans l'archipel lors de l'invasion de Leyte. Début novembre, elle rejoint l'écran de la TF 38 elle-même tandis que ses avions continuent de soutenir l'opération Leyte avec des frappes couvrantes le long de la chaîne philippine. Avec plus du même devoir, décembre a apporté un danger supplémentaire - un temps épouvantable. Un typhon mortel à la fin de 1944 a englouti trois destroyers américains. Les ratissages de décembre, effectués en vue de l'invasion de Luzon dans le golfe de Lingayen, se sont poursuivis jusqu'à la première semaine de janvier 1945. Le 8 janvier, les porte-avions rapides ont commencé leur assaut aérien sur les côtes entourant la mer de Chine méridionale. TAUSSIG protégeait les flattops pendant que leurs avions attaquaient les bases japonaises le long des côtes chinoises et indochinoises et sur les îles de Formose et d'Okinawa, tout en soutenant la conquête alliée de Luzon. Au cours de la nuit du 20 janvier, le destroyer a aidé la TF 38 à traverser le canal Balintang, dans le nord des Philippines entre les îles Batan et Babuyan, et dans la mer des Philippines.

Le 23 janvier, la TF 38 est retournée à Ulithi pour un bref repos et un réapprovisionnement. À minuit trois jours plus tard, elle redevint la TF 58 lorsque l'amiral Raymond A Spruance releva l'amiral William F. Halsey en tant que commandant de la Central Pacific Force. Le groupe de travail du porte-avions rapide est sorti du lagon le 10 février et TAUSSIG a masqué le groupe opérationnel (TG) 58.1 alors qu'il se dirigeait vers le nord pour participer à la première attaque aérienne basée sur un porte-avions sur les îles japonaises depuis le raid Halsey-Doolittle d'avril 1942. Le 16 au matin, la TF 58 est arrivée à quelque 125 milles au sud-est de Tokyo. Alors que le TAUSSIG et ses destroyers frères les protégeaient des sous-marins ennemis, les porte-avions lançaient leurs avions contre Tokyo et d'autres cibles sur Honshu. Après une autre frappe le matin du 17, la TF 58 se dirigea vers le sud pour soutenir l'invasion d'Iwo Jima.Alors que deux des groupes opérationnels de la TF 58 se sont déplacés pour soutenir l'assaut d'Iwo Jima le 19 février, le TAUSSIG s'est éloigné vers le sud pour masquer un rendez-vous de ravitaillement entre la TG 30.8 et les trois groupes de tâches de porte-avions restants. Le même jour, le destroyer a soumis un contact sous-marin à une attaque intensive à la grenade sous-marine. Bien qu'elle n'ait apparemment pas réussi à couler le bateau, TAUSSIG a réussi sa mission principale, protéger les porte-avions.

La Task Force 58 a dégagé les îles Volcano le 22 février pour reprendre l'offensive aérienne contre le cœur de l'Empire japonais. Le mauvais temps a empêché la réalisation d'opérations contre Tokyo et Nagoya qui avaient été prévues pour les 25 et 26, respectivement, et TAUSSIG a fumé vers le sud-ouest pour frapper Okinawa le 1er mars. Le lendemain, TAUSSIG rejoint VINCENNES (CL 64), MIAMI (CL 89), SAN DIEGO (CL 53) et le Destroyer Squadron 61 dans un bombardement d'Okino Daito Shima. Deux jours plus tard, le groupe de travail est retourné à Ulithi.

Le 14 mars, le TAUSSIG quitte la lagune d'Ulithi pour accompagner les porte-avions rapides dans un autre raid contre le Japon. Cette fois, la cible était Kyushu, la plus méridionale des grandes îles qui constituent le Japon proprement dit. Avec l'invasion d'Okinawa dans un peu plus de quinze jours, les porte-avions ont cherché à pulvériser des aérodromes à partir desquels des attaques kamikazes pourraient être lancées contre la force d'invasion. Lors des raids des 18 et 19 mars, des avions américains attaquèrent également des navires de guerre japonais à Kure et réussirent à endommager les porte-avions RYUHO et AMAGI ainsi que le supercuirassé YAMATO. TAUSSIG a aidé à éclabousser deux avions le 18 et le jour suivant a masqué la TF 58 alors qu'elle se retirait des environs de Kyushu après une attaque kamikaze dévastatrice. Elle a défendu ses grandes sœurs lors des attaques aériennes sporadiques du 20 et, après la réorganisation de la task force du 22, elle est partie à l'écran TG 58.1 lors de l'assaut aérien d'une semaine infligé à Okinawa fin mars.

Le 1er avril, les troupes ont fait irruption à terre à Okinawa pour commencer l'opération de conclusion de la Seconde Guerre mondiale. La TF 58 a fourni un soutien aérien pendant les trois premiers mois de la campagne, et le TAUSSIG s'est déplacé au large d'Okinawa, protégeant le porte-avions des sous-marins et des avions japonais. Toute la campagne a été caractérisée par une intense activité aérienne ennemie, notamment des kamikazes. Le 6 avril, un "Oscar" largue une bombe qui rate de peu TAUSSIG. Le destroyer a répondu avec sa batterie antiaérienne et a marqué des coups sur l'intrus, mais la patrouille aérienne de combat de la TF 58 a finalement réclamé le décompte. Dans la nuit du 15 au 16 avril, les artilleurs de TAUSSIG abattent deux bombardiers et, le lendemain, revendiquent le mérite d'avoir abattu deux avions suicide ainsi que d'avoir aidé à la destruction d'un « Frances » achevé par une patrouille aérienne de combat. Le 21 avril, elle a fait équipe avec SAN JUAN (CL 54) et DesRon 61 pour soumettre Minami Daito Shima à la colère de leurs armes.

Fin avril, TAUSSIG retourna à Ulithi avec TG 58.1 et y resta pendant la première semaine de mai. Le 8, il dégage le lagon pour reprendre position au large d'Okinawa. Elle protégea les porte-avions TG 58.1 pendant que leurs avions soutenaient les forces terrestres sur Okinawa. TAUSSIG continue de se protéger des sous-marins ennemis, mais ses avions restent la menace la plus immédiate. Le 25 mai, le destroyer a aidé à abattre trois autres avions japonais lorsque ses contrôleurs radio ont dirigé des patrouilles aériennes de combat pour tuer. Trois jours plus tard, l'amiral Halsey relève l'amiral Spruance et la 5e flotte redevient la 3e flotte. TAUSSIG est resté avec le même groupe de travail qui a simplement changé les désignations en TG 38.1. Pendant la première semaine de juin, elle a continué à protéger ces porte-avions au large d'Okinawa pendant qu'ils envoyaient leurs avions contre les défenseurs obstinés de l'île assiégée et contre les bases aériennes de Kyushu. Elle s'est ensuite dirigée vers le sud avec la TF 38 et est arrivée à la base du Golfe de Leyte le 13 juin pour se préparer à l'invasion attendue des îles japonaises.

Le 1er juillet, TAUSSIG prend la mer avec la TF 38 pour la dernière série d'opérations offensives de la Seconde Guerre mondiale. Pendant le mois et demi suivant, il a navigué au large du Japon en protégeant les porte-avions tandis que leurs avions adoucissaient le Japon pour l'invasion attendue. Ses armes ont parlé plusieurs fois au cours de ces opérations. Dans la nuit du 22 au 23 juillet, il effectue un balayage anti-navire au large de Honshu avec le DesRon 61. Les destroyers rencontrent un convoi japonais de quatre navires, l'engagent avec des canons et des torpilles et prétendent avoir coulé les quatre navires ennemis. Les opérations aériennes et les ratissages anti-navire se sont poursuivis jusqu'au 15 août 1945, lorsque la nouvelle de la volonté du Japon de capituler a mis fin aux hostilités.

TAUSSIG est resté en Extrême-Orient jusqu'à peu de temps après la cérémonie officielle de reddition dans la baie de Tokyo le 2 septembre. En octobre, il retourne aux États-Unis et commence les réparations à Seattle. Le destroyer y est resté jusqu'au 1er février 1946, date à laquelle il a navigué pendant un an au large des côtes chinoises. En mars 1947, le TAUSSIG est retourné sur la côte ouest à San Diego, en Californie. À son retour aux États-Unis, il est devenu un navire-école pour la General Line School de Monterey. Au cours des trois années suivantes, le destroyer a effectué des croisières le long de la côte ouest pour familiariser les officiers affectés à l'école aux opérations en mer. De plus, il est fréquemment appelé à embarquer des réservistes de la marine pour des croisières d'entraînement.

En 1950, ses fonctions de formation ont pris fin. Le 1er mai, TAUSSIG a quitté San Diego, à destination du Pacifique occidental. En route, elle s'est arrêtée à Hawaï pour quelques jours d'entraînement et de liberté dans les îles. Avant le 1 juin, cependant, elle était de nouveau en route pour Samar aux Philippines.

À peine 24 jours plus tard, la guerre a éclaté en Extrême-Orient lorsque les troupes nord-coréennes ont afflué vers le sud à travers le 38e parallèle en République de Corée. Moins de 48 heures plus tard, TAUSSIG - affecté à DesDiv 92, 7e Flotte - a repris son service familier dans la mer du Japon, protégeant les porte-avions TF 77 tandis que leurs avions rejoignaient les forces terrestres sud-coréennes pour tenter d'endiguer la marée communiste. Ce devoir s'est poursuivi jusqu'à la deuxième semaine de juillet, lorsque le TAUSSIG a effectué des visites à Buckner Bay, à Okinawa, et à Keelung, à Taïwan, avant de retourner dans la zone de guerre le 11. Au cours des six mois suivants, le destroyer a opéré au large des deux côtes de la Corée, généralement en tant qu'unité du groupe opérationnel construit autour de la SICILE (CVE 118) et du DÉTROIT DE BADOENG (CVE 116). Elle a passé la majeure partie de ce temps en mer et a participé aux opérations à Inchon, Pohang et Wonsan. Fin décembre, TAUSSIG a également participé à l'évacuation de Wonsan.

Au début de 1951, elle est revenue à la côte ouest, a subi une révision de trois mois au chantier naval naval de San Francisco et a conduit la formation en cours étendue de San Diego en vue de son retour à la zone de guerre. Le 27 août, TAUSSIG repart vers le Pacifique occidental. Après des arrêts à Pearl Harbor, Midway et au Japon, elle a rejoint la Force de Blocage et d'Escorte des Nations Unies, TF 95, au large de la Corée le 20 septembre. Au cours des opérations qui ont suivi avec cette force jusqu'au 2 octobre, le destroyer a visité Pusan ​​et a effectué des bombardements côtiers près de la rivière Han et près de Songjin. Du 2 octobre au 2 novembre, il a blindé les porte-avions de la TF 77. Entre le 3 et le 23 novembre, le TAUSSIG a participé à des opérations de chasseurs-tueurs avec des unités de la ROK Navy avant de se diriger vers le sud pendant un mois avec la Taiwan Strait Patrol. Elle passa Noël à Sasebo puis rejoignit la TF 95 le 26 décembre pour plus d'un mois d'opérations, principalement des bombardements côtiers et des tirs d'éclairage nocturne le long de la côte ouest de la Corée. Après le repos et la détente à Yokosuka, le TAUSSIG a commencé sa dernière période de service de combat du déploiement le 7 février 1952. Pour le reste de cette affectation, il a contrôlé la TF 77 pendant que les porte-avions menaient des opérations aériennes. Le 24 avril, le destroyer a terminé son deuxième déploiement de la guerre de Corée en Orient et est retourné aux États-Unis.

TAUSSIG est revenu à San Diego le 11 mai et, après un mois de congé et d'entretien, a commencé des opérations de formation qui ont continué jusqu'au 1er octobre quand il est entré dans le Chantier Naval Mare Island pour des réparations. À la mi-novembre, elle est revenue à San Diego et, le 20, s'est dirigée vers l'ouest pour son troisième déploiement de guerre de Corée. Elle atteint Yokosuka le 22 décembre et, au lendemain de Noël, prend la mer pour rejoindre l'écran de la TF 77. Pendant les six mois suivants, elle alterne contrôle et garde d'avion pour les porte-avions avec bombardement et patrouille avec l'Escort et Force de blocage ainsi que devoir de groupe de chasseurs-tueurs et patrouilles dans le détroit de Taïwan. Le jour de l'indépendance 1953, elle quitta Yokosuka pour rentrer chez elle, arrivant à San Diego le 20 juillet.

Au moment du départ du destroyer d'Extrême-Orient à l'été 1953, le conflit coréen s'était presque réduit à l'inactivité. Les tensions sont toutefois restées vives dans la région, en particulier dans le détroit de Formose, alors que les communistes chinois menaçaient à plusieurs reprises d'envahir Taïwan et d'éteindre le gouvernement nationaliste chinois à Taipei. Après une révision à Hunters Point et une formation de recyclage au printemps, le TAUSSIG est parti pour son premier déploiement en temps de paix dans le Pacifique occidental le 3 mars 1954. Au cours de ce déploiement, au cours duquel il a escorté le porte-avions BOXER (CVA 21), le destroyer a d'abord opéré au large de la côte est de la Corée avec la TF 95, puis s'est déplacé vers le sud pour une patrouille dans le détroit de Formosa. Après une escale à Hong Kong en juin, le navire de guerre a effectué des exercices d'opérations aériennes dans les eaux philippines avant de retourner au Japon en août. Elle est rentrée chez elle à San Diego le 12 septembre.

Après six mois de congé, d'entretien et de remise à niveau, le destroyer a de nouveau navigué vers l'ouest le 17 mai 1955. Comme sa croisière précédente, les tâches du TAUSSIG étaient centrées sur les patrouilles de dissuasion et la mission d'escorte de porte-avions, qu'elle a effectuée lors d'une patrouille dans le détroit de Formose en juillet et en exercices aériens avec le détroit de BADOENG (CVE 116) en mer de Chine méridionale en août. Bien que malmené par le mauvais temps lors d'exercices au large du Japon et de Taïwan en septembre, le navire de guerre est rentré sain et sauf le 12 novembre. Le navire a ensuite reçu une révision indispensable de trois mois à Hunters Point avant de suivre une formation de recyclage préalable au déploiement le printemps suivant.

Au départ de San Diego le 9 juillet 1956, le TAUSSIG a navigué sur sa septième croisière en Extrême-Orient en tant que navire amiral du DesRon 72, arrivant à Yokosuka le 2 août. Opérant à partir de cette base, le destroyer a passé la troisième semaine d'août à mener un exercice de guerre anti-sous-marine, une opération écourtée pour chasser les survivants d'un P4M-1Q Mercator de VQ-1, abattu par des combattants communistes chinois au large de Wenchow le 22 août. Une semaine plus tard, le navire récupère le corps du LCdr. Ponsford et a commencé ses restes sur le long voyage de retour. Entre les manœuvres d'évitement des typhons, TAUSSIG s'est rendu à Hong Kong en septembre, a mené un grand exercice de flotte en octobre et a effectué une sortie pour des opérations d'urgence pendant la crise de Suez en novembre. Elle est revenue alors à la maison à San Diego, en arrivant là le 19 décembre.

Après une routine normale de congé, d'entretien et de remise à niveau, le TAUSSIG a pris la mer pour son prochain déploiement le 8 juillet 1957. Naviguant vers l'ouest via les Samoa américaines, le destroyer a traversé le Pacifique Sud avec des escales à Pago Pago Melbourne, Australie et Manus, Amirauté Îles avant l'amarrage à Yokosuka le 12 août. Après un mois d'entretien, le destroyer a mené un exercice ASW de chasseurs-tueurs avec PRINCETON (CVA 37) avant de naviguer vers le sud jusqu'à Taiwan pour une période de patrouille au départ de Kaohsiung. Le destroyer a mené des opérations au large des Philippines et du Japon avant de rentrer chez lui, arrivant à San Diego le 22 décembre.

Le destroyer quitta San Diego pour son prochain déploiement le 23 août 1958, escortant cette fois BENNINGTON (CVS 20) à Yokosuka via Pearl Harbor, arrivant au Japon le 24 septembre. Après un court exercice ASW début octobre, le destroyer a ensuite effectué une patrouille de quatre semaines dans le détroit de Formosa en novembre. Plusieurs exercices d'entraînement ont suivi, y compris des opérations avec des navires de guerre chinois nationalistes, avant que TAUSSIG ne retourne à San Diego le 16 février 1959.

En mai 1959, le TAUSSIG rejoint le groupe d'entraînement de la flotte et opère en tant que navire-école d'ingénieurs cet été-là. Entre les courtes croisières d'entraînement, le destroyer a également participé à des exercices de flotte plus importants en juillet et en août. Au départ de San Diego le 30 octobre, le TAUSSIG a navigué vers l'ouest pour un autre déploiement en Extrême-Orient en compagnie de DesDiv 72. Après avoir passé les vacances à Sasebo, le destroyer a commencé ses opérations de patrouille désormais familières au large de Formose en janvier 1960. Au cours de cette croisière, le destroyer a répondu à un appel de détresse de YUNG HSING, un navire marchand taïwanais, et a remorqué le navire désemparé jusqu'à Keelung. Après une escale à Hong Kong à la mi-février, le destroyer est revenu à San Diego le 12 mars.

Après une révision de trois mois aux chantiers navals de Vallejo, le TAUSSIG a effectué une formation de recyclage à partir de San Diego jusqu'en novembre, lorsque le destroyer a commencé trois mois d'exercices ASW intensifs dans le Pacifique oriental. Le 4 mars 1961, le destroyer a navigué pour Pearl Harbor en compagnie de KEARSARGE (CVS 33) et d'escortes. Le groupe de travail s'est installé à Pearl Harbor le 10 pour une série d'exercices planifiés dans les eaux hawaïennes, mais les troubles au Laos ont forcé le groupe de travail à prendre la mer le 25 mars. Un transit à grande vitesse vers la baie de Subic a suivi et les navires de guerre ont pris position dans la mer de Chine méridionale à la mi-avril. À la fin de la crise en mai, le destroyer a navigué vers le nord jusqu'au Japon pendant trois mois d'opérations locales avant de retourner à San Diego le 18 septembre.

Après une période de congé et d'entretien, le navire de guerre est entré dans le chantier naval de Long Beach le 22 janvier 1962 pour entamer une révision de neuf mois de réhabilitation et de modernisation de la flotte (FRAM). Les modifications, qui comprenaient un nouvel équipement de communication, un réseau de sonars passifs à profondeur variable, des torpilles anti-sous-marines et le système d'hélicoptère anti-sous-marin drone (DASH), ont été achevées le 11 octobre. Son prochain déploiement en temps de paix en Extrême-Orient a eu lieu du 19 avril au 3 décembre 1963, période au cours de laquelle elle a mené des exercices ASW à partir du Japon et des Philippines. À son retour, le navire de guerre a mené des opérations au large de la côte ouest jusqu'en octobre 1964.

Le 23 octobre 1964, le TAUSSIG a autorisé le port de San Diego pour un autre déploiement dans le Pacifique occidental. Elle a opéré dans les îles hawaïennes jusqu'à Noël et a continué ensuite vers le Pacifique occidental. Le 6 janvier 1965, le destroyer rejoint une unité opérationnelle construite autour de CONSTELLATION (CVA 64) au large des côtes du Japon pour commencer son service avec la 7e flotte. Au cours de ce déploiement, le navire de guerre a vu sa première période de service au large des côtes du Vietnam, où la guerre civile ne cessait de croître en intensité. Bientôt, les États-Unis seraient profondément engagés à renforcer les forces démocratiques de ce pays d'Asie du Sud-Est contre l'agression communiste. Pour le moment, cependant, la seule courte patrouille de TAUSSIG à "Yankee Station" en mars constituait son seul service au Vietnam lors de son neuvième déploiement depuis la guerre de Corée. Pour le reste de ce déploiement, elle a mené des opérations normales d'entraînement et de patrouille en temps de paix, y compris une tournée dans la patrouille du détroit de Taiwan. Le destroyer a quitté l'Orient le 2 mai et, après une escale à Pearl Harbor, a atteint San Diego le 24 mai. Le 24 juillet, elle est entrée dans le Chantier Naval de Long Beach pour commencer la révision régulière qu'elle a achevée le 8 novembre. Après un mois d'exercices indépendants du navire et de repos pendant les vacances, elle a commencé une formation de recyclage le 3 janvier 1966. Le 12 février, le navire est entré dans le chantier naval de Long Beach pour trois semaines de réparations de sonar.

Après d'autres exercices et des qualifications de bombardement côtier, le destroyer est parti de San Diego le 20 avril pour retourner en Extrême-Orient afin de fournir un soutien naval à la présence américaine en République du Vietnam. Elle s'est arrêtée à Pearl Harbor du 26 au 28 avril, puis a continué sa route - via Guam et les Philippines - pour rejoindre le Vietnam. Elle a quitté la Baie Subic le 26 mai pour sa première vraie période de ligne du conflit vietnamien. Le 27, elle a reçu l'ordre de participer à une mission de recherche et de sauvetage pour les aviateurs abattus par le typhon "Judy". Le 1er juin, elle a pris position au large des côtes du Vietnam pour fournir un appui-feu naval pour les opérations à terre. À partir de ce moment et jusqu'au début octobre, TAUSSIG a alterné l'appui-feu naval et la garde d'avions pour CONSTELLATION sur la station SAR sud au large du Vietnam.

Après 10 jours dans la baie de Subic en tant que navire prêt à l'appui des tirs navals, le navire de guerre s'est dirigé vers le sud le 9 octobre pour participer à l'opération « Swordhilt ». Elle a ravitaillé à Manus le 15 octobre et, le 16, a rejoint des navires des marines australienne, néo-zélandaise et britannique pour l'exercice de 11 jours dans lequel la guerre anti-sous-marine et la défense aérienne ont été soulignées. Après l'opération "Sword-hilt", elle s'est rendue en Australie. Le 4 novembre, le commandant de la 7e flotte a écourté son séjour à Melbourne en ordonnant au TAUSSIG d'assister le TIRU (SS 416) qui s'était échoué sur Frederick Reef à quelque 300 milles au nord-est de l'Australie. Elle a escorté le sous-marin endommagé dans Brisbane le 7 et a navigué deux jours plus tard pour les États-Unis. Elle s'est arrêtée à Suva, Fidji, en cours de route et est entrée à San Diego le 25.

TAUSSIG a passé l'année suivante engagé dans des opérations à partir de San Diego. Elle a mené des opérations de formation ASW pendant les deux premières semaines de janvier et a subi des réparations de coque à Long Beach pour le reste du mois. Début février, il a effectué des exercices ASW avec LOFBERG (DD 759), CHEVALIER (DD 805), SCAMP (SSN 588) et POMFRET (SS 391), puis est entré à San Diego pour un appel d'offres du 11 au 24 février. En mars, le destroyer visita Acapulco, au Mexique, et retourna à San Diego le 23. Le dernier jour du mois, elle s'est déplacée à Long Beach, où elle a commencé des réparations supplémentaires de coque le 1er avril. Ces réparations ont été accomplies exactement un mois plus tard et elle est revenue à San Diego le 4 mai. En juin et juillet, il embarqua des aspirants du NROTC pour leur croisière d'été, mena des exercices d'artillerie sur l'île de San Clemente et reprit l'entraînement ASW avec LOFBERG, CHEVALIER, FRANK KNOX (DD 742) et BATON (AGSS 270). Elle a débarqué les aspirants de marine le 3 août et est revenue à San Clemente pour des exercices navals d'appui-feu avec des observateurs de Corps des Marines. Pour le reste de l'année, elle a participé à divers exercices et exercices - principalement en ASW - le long de la côte ouest.

Au début de décembre, elle a mis dans San Diego pour faire des préparations finales pour son prochain déploiement. Le 28 décembre, le TAUSSIG a quitté San Diego en compagnie du groupe ASW 1 à destination, via Hawaï, pour le Pacifique occidental.Elle a atteint Pearl Harbor le 6 janvier 1968 et, après une semaine d'exercices ASW et une autre de repos et de relaxation, est partie pour Yokosuka, au Japon. Le destroyer n'a jamais atteint ce port. Le 23 janvier, des unités de la marine nord-coréenne s'emparent du navire de reconnaissance électronique PUEBLO (AGER 2) et le groupe ASW 1 est détourné vers la mer du Japon. TAUSSIG et ses collègues sont arrivés dans leur zone de patrouille le 29 janvier et sont restés au poste de patrouille pendant 45 jours.

Le TAUSSIG a quitté la mer du Japon le 1er mars et a été entretenu dans la baie de Subic trois jours plus tard. Le destroyer a quitté les Philippines le 12 pour occuper un poste d'appui au tir naval au large du Vietnam. Le 14 mars, il a relevé le CONE (DD 866) au large des côtes de la zone du III Corps du Sud-Vietnam. Ce soir-là, elle a tiré son premier tour du déploiement à l'appui des forces alliées à terre. PRIITCHETT (DD 651) la relève le 1er avril, et TAUSSIG arrive à Kaohsiung le 4 pour un appel d'offres. Onze jours plus tard, le navire de guerre a pris la mer pour retourner dans les eaux vietnamiennes. Le 15, elle rejoint l'écran de BON HOMME RICHARD (CVA 31) dans le golfe du Tonkin. Après cinq jours de garde d'avion pour le porte-avions, TAUSSIG s'est séparé de l'unité opérationnelle et s'est rendu dans la zone du IIIe Corps du Sud-Vietnam pour trois jours de service d'appui-feu. Le destroyer a rejoint le groupe ASW 1 le 23 et, après une visite de cinq jours à Hong Kong, a effectué des exercices d'ASW près des Philippines en route vers la "Yankee Station" dans le golfe du Tonkin, où il a passé la majeure partie du mois de mai à surveiller YORKTOWN. (CVS 10) et KITTY HAWK (CVA 63). Le 26, TAUSSIG met le cap sur Port Swettenham, en Malaisie, où il arrive le 29. Le destroyer reprend la mer le 2 juin et, le 5, est de retour à poste dans le golfe du Tonkin.

Après 12 jours de garde d'avion, elle a pointé son arc vers Sasebo pour la première étape de son voyage de retour. Le 21 juin, TAUSSIG se démarque de Sasebo, se regroupe sur YORKTOWN avec le reste de l'ASW Groupe 1 et met le cap sur la côte californienne. Le 5 juillet, le navire de guerre est entré à San Diego et a commencé une période d'arrêt post-déploiement de six semaines. Elle a quitté San Diego de nouveau le 21 août pour entrer dans le Chantier Naval de Baie de San Francisco pour la révision. Sa remise en état a été accomplie le 26 novembre et TAUSSIG a quitté San Francisco pour revenir à San Diego, d'où elle a opéré pour le reste de l'année.

TAUSSIG a passé les six premières semaines de 1969 à se préparer pour une formation de recyclage, qu'elle a commencée le 14 février. Pendant les six semaines qui ont suivi, le destroyer a subi une série apparemment interminable d'exercices, d'inspections, d'exercices et de problèmes de combat. Finalement, cependant, TAUSSIG a passé son examen final le 28 mars et s'est réinstallé dans les opérations de routine hors de San Diego. Elle a quitté San Diego le 4 juin, en compagnie de HALSEY (DLG 23), HERBERT J. THOMAS (DD 833), PRIITCHETT, JOHN R. CRAIG (DD 885) et HAMNER (DD 718). Les six destroyers firent le plein à Pearl Harbor et continuèrent vers le Japon, arrivant à Yokosuka le 21.

Deux jours plus tard, TAUSSIG se démarque pour le Vietnam, atteignant Vung Tau le 28 juin. Du 29 juin au 15 juillet, il a fourni un appui-feu aux forces terrestres alliées combattant les unités nord-vietnamiennes et vietcong dans la zone du IV Corps du Sud-Vietnam. De là, elle s'est dirigée vers Kaohsiung, Taïwan, pour une liberté de deux jours, après quoi le destroyer s'est dirigé vers le Japon. Après un appel d'offres aux côtés de l'AJAX (AR 6) à Sasebo, le TAUSSIG est entré en mer du Japon le 4 août pour « monter au fusil de chasse » pour BENJAMIN STODDERT (DDG 22) et HALSEY. Le 24 août, le navire de guerre s'est dirigé vers Hong Kong où il est arrivé le 28.

Cinq jours plus tard, elle a quitté Hong Kong et est revenue à la ligne de tir, cette fois près de la zone du I Corps du Sud Vietnam. Le 3 septembre, le TAUSSIG a soutenu un débarquement amphibie américano-coréen à environ 20 milles le long de la côte de Danang. En tant que seul appui-feu pour l'opération « Defiant Stand », le TAUSSIG et son équipage ont maintenu un rythme effréné jusqu'au 21 septembre, date à laquelle son relèvement est arrivé, et il s'est dirigé vers les Philippines. Elle a terminé les réparations et a quitté la Baie de Subic le 2 octobre en compagnie de HANCOCK (CVA 19). Elle a assuré la garde d'avion pour le porte-avions dans le golfe du Tonkin jusqu'au 11, date à laquelle elle s'est dirigée vers Yokosuka.

TAUSSIG est resté au Japon du 16 au 19 octobre avant de reprendre son voyage de retour. Forcé de retourner à Yokosuka par le typhon "Ida", il repart le 24 octobre et, après des escales à Midway et Pearl Harbor, atteint San Diego le 7 novembre. Les congés et l'entretien ont pris le reste de 1969 et l'installation de deux nouveaux supports de canon a occupé les trois premiers mois de 1970. En avril, il est entré dans le chantier naval de Long Beach où il a reçu un nouveau dôme sonar. Après cela, elle s'est lancée dans un programme de formation vigoureux en vue de son déploiement dans le Pacifique occidental prévu pour juillet.

Cependant, ce déploiement a été annulé et TAUSSIG devait être inactivé. D'août à décembre, son équipage a travaillé à préparer le destroyer pour le déclassement. Le 1er décembre 1970, le TAUSSIG a été mis hors service à San Diego et amarré avec le groupe de San Diego, la flotte de réserve du Pacifique. Le 1er septembre 1973, TAUSSIG est rayé de la liste de la Marine. Le 6 mai 1974, il est vendu à Taïwan, où il sert dans la marine taïwanaise sous le nom de LO YANG (DD 14).

TAUSSIG a remporté six étoiles de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale, huit étoiles de bataille pendant la guerre de Corée et six étoiles de bataille pendant la guerre du Vietnam.

Accidents à bord de l'USS TAUSSIG :

Edward David Taussig est né à St. Louis, Missouri, le 20 novembre 1847. Il a été nommé à l'Académie navale des États-Unis en 1863, pendant la guerre civile, et a fait ses études dans cette institution au cours des quatre années suivantes. Diplômé en juin 1867 et commissionné au grade d'enseigne à la fin de 1868, son premier service en mer était peut-être le plus remarquable pour son temps en tant qu'officier de la canonnière WATEREE lorsqu'un raz de marée l'a emporté loin à l'intérieur des terres à Arica, au Chili, le 13 août 1868 En tant que lieutenant au cours des années 1870 et 1880, Taussig était stationné dans un certain nombre de stations côtières et dans plusieurs navires, parmi lesquels le navire de réception du Washington Navy Yard RELIEF et l'USS TRENTON, navire amiral de l'escadron européen, et passa quelques années en service d'enquête. Ce dernier travail s'est poursuivi jusque dans les années 1890, alors qu'il était lieutenant-commandant.

Promu au grade de commandant en août 1898, Taussig commanda les canonnières BENNINGTON et YORKTOWN sur la station asiatique, entre autres affectations. Entre 1902 et 1908, les commandes du capitaine Taussig comprenaient le navire de réception INDEPENDENCE et les cuirassés MASSACHUSETTS et INDIANA. Il a également fréquenté le Naval War College, a été capitaine de chantier au chantier naval de New York et commandant du chantier naval de Norfolk et du cinquième district naval. En mai 1908, alors qu'il occupait ces derniers postes, il atteignit le grade de contre-amiral. Retraité en novembre 1909, le contre-amiral Taussig a été rappelé au service actif pendant la Première Guerre mondiale en tant que commandant de l'unité navale de l'Université de Columbia. Edward D. Taussig est décédé à Newport, Rhode Island, le 29 janvier 1921.


La pacification cubaine et l'entre-deux-guerres

Après avoir récupéré de sa blessure à la jambe, Taussig a été affecté au Nashville aux Philippines puis aux Culgoa, un navire de ravitaillement transportant des magasins de nourriture pour l'armée de l'Australie aux Philippines. Par la suite, il a été affecté à Yorktown commandé par son père, le commandant Edward D. Taussig USN. En servant le Yorktown au port de Yokohama, Taussig a sauvé un compagnon de navire qui était allé au secours d'un autre homme en train de se noyer. Les deux hommes ont été sauvés et pour son héroïsme, Taussig a reçu la médaille de sauvetage d'argent du département du Trésor américain en 1902. Parmi les nombreuses décorations personnelles et médailles de service qu'il a reçues, c'est la médaille que Taussig a le plus prisée tout au long de sa vie.

Après deux ans en tant qu'élève-officier de la marine et après avoir participé à trois conflits distincts initiés par des intérêts indigènes s'opposant à l'intervention étrangère à l'âge de vingt-trois ans, Taussig a été nommé enseigne le 28 janvier 1901 pour commencer une série de promotions et de distinctions qui souligneraient son service à la marine. De retour aux États-Unis de l'Escadron asiatique en 1902, il est affecté à Texas et a ensuite servi de navigateur sur Topeka. En 1905, il était sur Amphitrite, le navire station à Guantanamo Bay, Cuba. L'année suivante, il était navigateur et chef de celtique. En 1907, Taussig rejoint l'état-major de Kansas, l'un des navires de la Grande Flotte Blanche qui a fait le tour du monde en 1907 pour démontrer la puissance navale américaine et sa présence mondiale. Après que la flotte eut contourné le cap Horn et remonté les côtes occidentales de l'Amérique du Sud et du Nord, il se détacha de Kansas au Mare Island Navy Yard et a été affecté à l'état-major de son père, Edward D. Taussig, alors contre-amiral et commandant du Norfolk Navy Yard. En 1910, il est nommé secrétaire général et assistant du contre-amiral Charles Vreeland, commandant des 2e et 4e divisions de la flotte de l'Atlantique.

Promu lieutenant-commandant, il prend en 1911 le commandement du destroyer Ammen, suivi d'une affectation au Bureau de la navigation à Washington, DC, jusqu'en 1915. Ce devoir a donné à Taussig l'expérience de base qui lui a valu d'exposer les lacunes du personnel dans la marine après la Première Guerre mondiale. En 1915, il a d'abord verrouillé les cornes avec puis l'assistant Le secrétaire à la Marine Franklin D. Roosevelt et le secrétaire à la Marine Josephus Daniels lorsque lui et plusieurs autres officiers de la marine, notamment l'amiral William Sims, critiquaient un programme qui prévoyait l'utilisation de criminels en liberté conditionnelle pour combler les rangs épuisés du personnel enrôlé. En 1915, le Taussig retourna en mer à la tête du destroyer nouvellement mis en service Wadsworth et Division 6, Force de destroyers, Flotte de l'Atlantique. L'année suivante, Taussig est promu au grade de commandant.


Peu importe ce qui est arrivé ?

Vendu au Brésil le 7-1-72 et rebaptisé MARANHAO (D-33).
Frappé et démoli en 1990.

Seule la classe FLETCHER DD pour voir le service continu de
première mise en service jusqu'à la grève du 7-1-72.

A reçu la citation de l'unité présidentielle coréenne et
3 étoiles de bataille pour le service coréen.

A servi dans la première guerre de Barbarie.

Vendu à la ferraille le 4-2-70 à National Metal and Steel
Co., Terminal Island, CA pour 72 780,00 $.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à deux reprises
Lieutenant-commandant Harlan Rockey Dickson, USN (1914-1944)

Ancien commandant de l'escadron de bombardement DIGHTEEN (VF-18).

Frappé le 7-1-72 et remplacé par l'USS HOLDER (DD-819) en tant que navire-école de réserve à Boston, MA.

A ensuite été mis au rebut le 18-5-73.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le soldat Hugh Purvis, USMC (1846-1872)

Au cours de l'expédition punitive des États-Unis en Corée (1871),
il prit part à l'assaut d'un fort ennemi sur la rivière Han.
Dans un corps à corps désespéré, les marins et les Marines ont pris d'assaut
les murs de la citadelle. Le Pvt Purvis a couru immédiatement vers le mât qui
portait les couleurs coréennes et desserrait la drisse. Lui et le Cpl Charles Brown
a arraché le drapeau. Pour son acte « inspirant et héroïque » Pvt Purvis a reçu le MOH.

<>FRAM II. Loué à la Turquie le 7-1-72, frappé 2-1-73 et vendu le 2-15-73.

Frappé en 1993 et ​​démoli en 1994.

Nommé pour trois générations de service naval
par la famille Henry Chalfont Gearing, au service de 1876 à 1942.

FRAM I. Réformé le 7-1-73 et remplacé par l'USS CHARLES P. CECIL (DD-835)
comme navire de réserve Trng à New London, CT.

Le 11-6-74, vendu à Aardvark Int'l Inc. pour la ferraille.

DD-711 USS EUGENE A. GREENE – 6/8/45
Nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross Ensign Eugene A. Greene, USN (1921-1942)

Alors qu'il était attaché à l'escadron de bombardement SIX (VF-6), opérant à partir de
le pont du porte-avions USS ENTERPRISE (CV-6), était
abattu le 6-4-42 lors de la bataille de Midway.

FRAM I. Ex-DDR. Prêté à l'Espagne le 8-31-72 et rebaptisé CHURRUCA (D-61).
A été acheté par l'Espagne le 17-17-78, mis hors service le 15-9-89.

Le 12-12-91, il a été utilisé pour des exercices de tir et a coulé à 100 milles à l'ouest des îles Canaries.

Nommé d'après le soldat Edward Earl Gyatt, USMC (1921-1942)

Premier Bataillon de Marine Raider.
Tué le 8-7-42 à Tulagi, Îles Salomon.

Coulé comme cible au large de la Virginie le 6-11-70.

DD-713 USS KENNETH D. BAILEY – 31/07/45

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le major Kenneth Dillon Bailey, USMC (1910-1942)

<>Sa grande valeur personnelle alors qu'il était exposé au feu ennemi constant et impitoyable, et son
esprit de combat indomptable, a inspiré ses troupes à des sommets d'efforts héroïques
ce qui leur a permis de repousser l'ennemi et de tenir Henderson Field.

FRAM II. Ex-DDR. Frappé 2-1-74 et vendu à l'Iran pour cannibalisation le 13/01/75.

Elle n'a jamais été renommée ou commandée dans la marine impériale iranienne.
Il a été amarré en Iran au moment de la révolution et mis au rebut en 1993.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le capitaine William Rees Rush, USN (1857-1916)

Alors qu'il commandait la Floride (cuirassé n°30), il reçut le commandement de la brigade navale
qui a été débarqué à Veracruz lors du débarquement en avril 1914, à la hauteur
d'une crise diplomatique entre le Mexique et les États-Unis. Lorsqu'il dirigeait le
brigade à terre le 21, lui et ses hommes rencontrent une forte résistance. Il était
blessé au début des combats, mais a continué à diriger
les efforts de sa brigade.

Ex-DDR. Remplacement de l'USS MOALE (DD-693) le 7-2-73
comme navire de réserve Trng à Fort Schuyler, NY.

Frappé et vendu à la Corée du Sud le 7-1-78 et rebaptisé KANG WON (922).

A pris sa retraite du service actif le 29/12/00, et a ensuite été transformé en
un navire-musée le 14/05/2003 à Myundong, Chinhoe.

Nommé d'après l'ancien BuMed (1869-1871) Dr William Maxwell Wood, MD. (1809-1880)

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le brigadier-général Frank Edgar Evans, USMC (1876-1941)

A servi avec distinction dans la brigade de marine de la
Corps expéditionnaire américain en France.

Coupé en deux en collision avec le HMAS MELBOURNE (R-21) au large de Luzon le 6-3-69,
(section de proue coulée), avec la perte de 74 compagnons de bord.

La moitié arrière a été coulée par l'USS COCHRANE (DDG-21) par torpille
aux exercices de tir à Subic Bay le 10-10-69.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Lieutenant-commandant John Archibald Bole, Jr., USN (1906-1943)

Alors que le commandant de l'USS AMBERJACK (SS-219), a été présumé perdu le 3-22-43.

Frappé 2-1-74 et vendu 5-6-74 à Taïwan pour cannibalisation et mise au rebut.

Deuxième navire nommé d'après le contre-amiral Frank Edmund Beatty, USN (1853-1926)

Aide à l'amélioration de la pratique de l'artillerie navale et au développement d'un télémètre électrique.

Remplacé par USS ROBERT H. MCCARD (DD-822) le 8-1-72
en tant que navire de réserve Trng à Tampa, FL.

A ensuite été frappé et vendu au Venezuela le 14-7-72 et rebaptisé CARABOBO (D-41).

Deuxième navire nommé d'après le contre-amiral James Hooker Strong, USN (1814-1882)

Ancien commandant en chef de l'escadron de l'Atlantique Sud (1873-1875).

FRAM II. Remplacé par l'USS CONE (DD-866) en tant que Res Trng Ship le 8-31-73 à Charleston, SC.

<>A été frappé et vendu le 31-10-73 au Brésil et rebaptisé RIO GRANDE DO NORTE (D-37).

Désarmé par le Brésil en décembre 1995, le navire a été vendu à un
Pays européen à mettre au rebut.

En juin 1997, alors qu'il était remorqué, il a coulé au large de la côte près de Durban, en Afrique du Sud.

Nommé d'après le commandant Gus Brynwolf Lofberg, USN (1903-1942)

Tué au combat le 9-4-42 au large de Guadalcanal en tant que commandant du USS LITTLE (DD-79).

Frappé le 2-1-74 puis vendu à Taïwan le 5-6-74 et cannibalisé.

Nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross, le colonel John William Thomason, Jr., USMC (1893-1944)

Était un auteur, un artiste et un marine américain qui a participé à la Première et à la Seconde Guerre mondiale.

FRAM II. Frappé 2-1-74. Vers Taiwan le 5-6-74 et rebaptisé NAN YANG (DD-917).

Désarmé le 1-16-00 et tenu en réserve.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le lieutenant James C. Owens, Jr., USNR (1910-1942)

Mort le 6-4-42 alors qu'il effectuait des missions de combat lors de la bataille de Midway.

FRAM II. Remplacé par l'USS HAMNER (DD-718) le 7-2-73 en tant que navire de réserve à
San Francisco, Californie. Frappé et vendu le 15-7-73.

Parti au Brésil et rebaptisé SERGIPE (D-35).

Désarmé le 17/10/95 et démantelé.

Nommé d'après le commandant Max Clifford Stormes, USN (1903-1942)

Alors que le commandant de l'USS PRESTON (DD-379), a été tué au combat pendant
la nuit du 15 novembre 1942, lorsque le navire est coulé par
le croiseur japonais NAGARA au large de Guadalcanal.

FRAM II. Frappé et vendu à l'Iran le 16/02/72 et rebaptisé PALANG (D-9).

Toujours actif mais n'a pas été opérationnel depuis 1994. À mettre au rebut.

Nommé d'après le récipiendaire de la Distinguished Flying Cross
Radioman de l'aviation de troisième classe Robert Kingsbury Huntington, USN (1921-1942)

Disparu au combat lors de la bataille de Midway le 6-4-42.

Remplacé par l'USS FISKE (DD-842) le 8-31-73 en tant que navire-école de réserve à Bayonne, NJ.

Frappé et vendu au Venezuela le 31-10-73 et rebaptisé FALCON (D-51).

Frappé et démoli en 1981.

Quatrième navire nommé d'après le vice-amiral Stephen Clegg Rowan, USN (1808-1890)

A combattu dans la guerre avec le Mexique et a servi avec distinction dans la guerre civile.

Vendu à Taïwan le 6-10-77, (rebaptisé CHAO YANG),
et perdu lors d'un typhon alors qu'il était remorqué lors d'un transfert de propriété le 22-8-77.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le soldat de première classe Henry Gurke, USMC (1922-1943)

A sacrifié sa vie pour que l'homme BAR (Browning Automatic Rifle) par
son camp pouvait continuer à fournir une résistance efficace à l'ennemi.

Frappé et désarmé le 30/01/76, vendu à la Grèce 17/03/77 et renommé
TOMPAZIS (D-215). À l'été 1995, les TOMPAZIS
naviguait sur la Méditerranée à l'occasion de son 50e anniversaire.

Le 1-12-97, elle a été frappée et mise à la ferraille.

Deuxième navire nommé d'après le commodore William Wister McKean, USN (1800-1865)

Commandant de l'escadron fédéral du Golfe pendant la guerre civile.

Ex-DDR. Remplacement de l'USS MADDOX (DD-731) le 7-1-72 en tant que navire de réserve à
Long Beach, Californie. Puis a remplacé l'USS EPPERSON (DD-719) le 10-1-75 à Seattle, WA.

Frappé le 10-1-81 et vendu à la Turquie le 11-2-82 pour cannibalisation et pièces détachées.

A reçu 1 étoile de bataille pour le service coréen.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le major Lofton R. Henderson, USMC (1903-1942)

Tué au combat en 1942 lors de la bataille de Midway.

A remplacé l'USS ARNOLD J. ISBELL (DD-869) le 10-1-73
en tant que navire de réserve Trng à Long Beach, CA.

A ensuite été vendu au Pakistan le 10-1-80 et rebaptisé TUGHRIL (D-167).

Plus tard rebaptisé NAZIM et mis hors service en 2001.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Soldat de première classe Richard Beatty Anderson, USMC (1921-1944)

Alors qu'il servait avec la 4e division de marine lors d'une action contre les forces japonaises ennemies
sur l'île de Roi, atoll de Kawajalein, Îles Marshall le 1er février 1944, PFC Anderson
est entré dans un cratère d'obus occupé par plusieurs autres marines. il préparait
lancer une grenade sur une position ennemie lorsqu'elle lui a glissé des mains
et roula vers les hommes au fond du trou. Avec
temps insuffisant pour récupérer l'arme armée et lancer
il, il a courageusement choisi de se sacrifier et de sauver son
compagnons en jetant son corps sur la grenade
et en prenant le plein impact de l'explosion.

FRAM I. Désarmé le 20/12/75 et frappé le 30/01/76.
Vendu à Taïwan le 6-10-77 et rebaptisé KAI YANG (D-924).

A été désarmé en novembre 1999 après 54 ans de service. Toujours en attente au 11-02.

Deuxième navire nommé d'après le Rhode Island né et récipiendaire de la Médaille du service distingué
Lieutenant-commandant Godfrey DeCourcelles Chevalier, USN (1889-1922)

Le 5 novembre 1915, il pilote le premier avion à être lancé par catapulte tout en
en cours à partir de l'USS NORTH CAROLINA (ARC-12).

Le 26/10/22, il effectue le premier atterrissage sur les ponts de l'USS LANGLEY (CV-1).

FRAM II. Ex-DDR. Loué à la Corée du Sud le 7-5-72 et renommé CHUNG BUK (DD-915).

Frappé et vendu le 6-2-75 et démonté en décembre 2000.

Nommé d'après l'infirmière en chef Lenah Sutcliffe Higbee (NC) USN (1874-1941)

Premier navire de guerre américain nommé en l'honneur d'une femme.
Deuxième surintendant du corps des infirmières (1911-22).

FRAM II. Ex-DDR.
Le 7-1-75, a remplacé l'USS OZBOURN (DD-846) à Portland, OR.

Frappé le 15-7-79 puis coulé comme cible le 24-4-86 à une profondeur de 1000 brasses.

Nommé d'après le récipiendaire Silver Star
Sous-lieutenant Stanley Graves Benner, USMC (1916-1942)

Tué au combat à Guadalcanal le 10-27-42.

Frappé 2-1-74 et abandonné le 3-19-75.

Nommé d'après le récipiendaire Silver Star
Pompier Première Classe Dennis Joseph Buckley, Jr. USN (1920-1943)

Il a fait preuve d'un courage exceptionnel en tentant de monter à bord et de sauver un coureur de blocus
qui avait été intercepté par son navire EBERLE (DD-430) le 3-10-43. L'explosion
des charges de démolition plantées par l'équipage du coureur de blocus lui ont coûté la vie.

Frappé le 7-2-73 et vendu à la ferraille le 29-4-74.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Premier lieutenant Myles Crosby Fox, USMC (1918-1942)

1er Bataillon de Marine Raider.
Tué au combat le 8-8-42 à Tulagi.

Ex-DDR. A remplacé l'USS JOHN R. PIERCE (DD-753) le 7-2-73
comme navire de réserve Trng à New York.

Frappé le 10-1-79 puis vendu à la Grèce le 8-2-80.

A ensuite été cannilbalisé pour les pièces détachées.

Nommé d'après le récipiendaire Silver Star
Soldat de première classe Everett Frederick Larson, USMC (1920-1942)

Tué au combat le 10-8-42 à Guadalcanal.

FRAM II. Ex-DDR. Vers la Corée du Sud 10-30-72 et rebaptisé JEONG BUK (DD-916).

Désaffecté en 12-99 et maintenant un musée à Kangwando, en Corée.

<>Nom du contre-amiral Caspar Frederick Goodrich, USN (1847-1925)
Président du Naval War College en 1889 et 1897-98,
et son fils, le lieutenant Casper Goodrich,
qui a perdu la vie dans l'explosion d'une tourelle
à bord du USS GEORGIA (BB-15) en 1907.

Ce sont les deux seuls navires de la marine américaine nommés en l'honneur d'un père et d'un fils.

FRAM II. Ex-DDR. Frappé 2-1-74.
Transféré au Venezuela comme vente pour cannibalisation et mise au rebut.

Le transfert a été annulé et elle a été éliminée par mise au rebut le 9-12-77.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Premier lieutenant Robert Murray Hanson, USMCR (1920-1944)

Ce pilote marin a été crédité d'éclabousser 26 avions japonais,
20 d'entre eux en 6 jours de vol consécutifs.

FRAM I. Frappé le 31/03/73, vendu à Taïwan le 18/4/73 et rebaptisé LIAO YANG (DDG-921).

Désarmé le 6-1-04 à Kaohsiung, Taïwan.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le sergent Herbert Joseph Thomas, USMCR (1918-1943)

Lorsqu'il découvre un emplacement de canon difficile d'approche, il place soigneusement ses hommes
autour de lui dans des positions stratégiques d'où ils devaient charger après qu'il eut
a lancé une grenade dans l'emplacement. Quand la grenade a frappé les vignes
et retombé au milieu du groupe, il se jeta volontairement
sur la grenade pour étouffer l'explosion, vaillamment
sacrifier sa vie pour ses camarades.

Ex-DDR. FRAM I. Frappé 2-1-74, vendu à Taïwan 5-6-74 et rebaptisé HAN YANG (DD-978).

Au 17/10/97, le navire était toujours en service et avait récemment été
remanié là où les dernières armes ont été installées.

Désarmé le 16/08/99 et doit être coulé comme récif artificiel.

Troisième navire nommé d'après le capitaine Daniel Turner, USN (1794-1850)

Commandé plusieurs navires pendant la guerre de 1812.

Vendu à la ferraille le 16/10/69 à Southern Scrap Material Ltd., New Orleans, LA.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à deux reprises
Contre-amiral Charles Purcell Cecil, USN (1893-1944)

En tant que commandant de l'USS HELENA (CL-50), le navire a été coulé au large des îles Salomon en juillet 1943.
Il a été tué dans un accident d'avion dans la région du Pacifique le 31 juillet 1944.

Remplacement de l'USS GEARING (DD-710) le 7-2-73 en tant que navire de réserve à
Nouveau Londres, Connecticut. Frappé le 10-1-79 puis vendu à la Grèce le 8-2-80 et rebaptisé APOSOLIS (D-216).

Désarmé en 1993 et ​​désarmé dans la baie de Suda
jusqu'en mars 2003, date à laquelle elle a été vendue et mise au rebut.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Lieutenant-commandant George K. MacKenzie, Jr., USN(SS) (1910-1943)

En tant que commandant de l'USS TRITON (SS-201), a été tué au combat le 15-3-43 lorsque trois
Destoyers japonais ont coulé son navire juste au nord des îles de l'Amirauté.

Frappé le 10-1-76 et coulé comme cible le 10-17-76 au large des côtes
de la Californie à une profondeur de 2000 brasses.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le lieutenant-commandant Eugene S. Sarsfield, USN (1902-1943)

En tant que commandant de l'USS MADDOX (DD-622), a été présumé mort le 11/07/43, mais pas avant
il a supervisé l'abandon de son navire qui coulait rapidement et a grandement aidé
en sauvant la vie de 9 officiers et 65 hommes sur les 284 à bord.

Ex-DDE. Vendu à Taïwan le 10-1-77 et rebaptisé TE YANG (D-925).
A ensuite été reclassé DDG.

A reçu 1 étoile de bataille pour son service au Vietnam.

Désarmé le 4-1-05 à Kaohsiung, Taïwan.

Nommé d'après le contre-amiral Ernest Gregor Small, récipiendaire de la Navy Cross, USN (1888-1944)

Pour un héroïsme extraordinaire au commandement du USS SALT LAKE CITY (CA-25)
contre des unités de surface japonaises au large de l'île de Savo les 11 et 12 octobre 1942.

Ex-DDR. Extrait de Hungnam 10-7-51.

Réparé avec la proue du USS SEYMOUR D. OWENS (DD-767).

Vendu à Taïwan le 13-4-71 et rebaptisé FU YANG (D-962).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Premier lieutenant John Vincent Power, USMC (1918-1944)

Lors de la bataille de l'île de Namur, il est tué au combat alors qu'il
chargé un pilulier japonais malgré une grave blessure à l'estomac.

A remplacé l'USS MASSEY (DD-778) le 8-31-73 en tant que navire de réserve à Fort Schuyler, NY.

Vendu à Taïwan le 10-1-77 et rebaptisé SHEN YANG (D-923).

Déclassement prévu le 26/11/05 dans le port de Keelung.

Peut-être devenir un navire-musée.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Amiral James Henry Glennon, USN (1857-1940)

A participé à la guerre hispano-américaine, à l'insurrection des Philippines et à la Première Guerre mondiale.
A également été un ancien commandant des 3e et 13e districts navals.

Coulé comme cible le 2-26-81 au large de Porto Rico à une profondeur de 3000 brasses.

Deuxième navire nommé d'après le lieutenant David Bernard Loveman Noa, USN (1878-1901)

Tué en 1901 alors qu'il était attaché à l'USS MARIVELES.

FRAM I. Prêté à l'Espagne le 31-10-73 et rebaptisé BLAS DE LEZO (D-65).

Frappé et vendu le 6-2-75.

Nommé d'après le contre-amiral Bradley Allen Fiske, USN (1854-1942)

Il a fait progresser la Marine avec des inventions électriques et de munitions d'une grande importance.

Ex-DDR. Remplacé USS ROBERT K. HUNTINGTON (DD-781) le 8-31-73
comme navire-école de réserve à Bayonne, NJ.

Vendu à la Turquie le 6-5-80 et rebaptisé PIYALE PASA (D-350).

Troisième navire nommé d'après le capitaine Lewis Warrington, USN (1782-1851)

A commandé le sloop américain PEACOCK pendant la
capture du sloop de guerre britannique EPERVIER le 29 avril 1814.

FRAM I. Irréparablement endommagé par deux mines le 17/07/72 lors d'une patrouille au large
la côte du Nord Vietnam et était au-delà de la réparation économique. Frappé le 10-1-72.

<>Hulk a été vendu à Taïwan le 24/04/2073 pour cannibalisation de l'arc et mise au rebut du reste.

L'arc a été utilisé pour remplacer l'arc du HUA YANG (D-903) endommagé
(Ex-USS BRISTOL (DD-857)

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le lieutenant Joseph Patrick Kennedy, Jr., USN (1915-1944)

Tué le 8-12-44 lorsque son B-24 Liberator a explosé dans les airs.

Navire musée à Fall River, MA.

Deuxième navire nommé d'après le contre-amiral Mark Lambert Bristol, USN (1868-1932)

Ancien commandant en chef de la flotte américaine de l'Atlantique Nord de 1901 à 1903.

Vendu à Taïwan le 9-12-69 puis renommé HUA YANG (D-903).

Nommé d'après le commandant Fred Thomas Berry, récipiendaire de la Navy Cross, USN (1887-1933)

Tué en mer dans le crash du dirigeable américain AKRON (ZRS-4), le 4-4-33.

Abandonné comme cible au large de Key West, FL le 14/05/2012.

Nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross, le major Benjamin White Norris, USMC (1907-1942)

Disparu au combat le 6-4-42 alors qu'il dirigeait une formation de 11 avions
du Marine Scout Bombing Squadron 241 pendant la bataille de Midway.

FRAM II. Ex-DDE. A été initialement transféré en Turquie pour cannibalisation et mise au rebut.

Lorsque l'armée de l'air turque a accidentellement coulé le KOCATEPE (D-354), avec la perte de 80 marins,
[ex-USS HARWOOD (DD-861)], lors de l'invasion de Chypre en juillet 1974,
l'autorisation a été obtenue pour activer le NORRIS en remplacement.

Elle a été commandée dans la marine turque le 24/7-75 sous le nom de KOCATEPE (DD-354).

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Lieutenant-colonel Joseph P. McCaffery, USMC (1906-1943)

KIA le 11-1-43 tout en menant les célèbres Marine Raiders lors du débarquement le
Bouganville, Îles Salomon. Son cri de guerre était « Conduisez-les dans la mer ».

Frappé le 30/09/73 puis vendu le 11/06/74 à la ferraille.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à trois reprises
Commandant Bruce Lawrence Harwood, USN (1910-1944)

A perdu la vie sur l'USS PRINCETON (CVL-23) après avoir été mortellement
blessé par une bombe de 500 livres lors de la deuxième bataille de la mer des Philippines le 24/10/44.

FRAM II. Ex-DDE. Prêté le 17-12-71, frappé 2-1-73, puis vendu à la Turquie
le 15/02/73, et rebaptisé KOCATEPE (D-354).

Coulé accidentellement par l'armée de l'air turque le 22/07/74 pendant
l'invasion turque de Chypre avec la perte de 80 marins.

Nommé d'après le contre-amiral Carl Theodore Vogelgesang, USN (1870-1927)

A joué un rôle dans la reconstruction de la marine brésilienne.

Affecté le 3-1-74 à Newport, RI en tant que navire de réserve.

Vendu au Mexique le 24/02/82 et rebaptisé QUETZALCOATL (E-10).

Désarmé fin 2002.

À partir du 07-06, il est prévu qu'il soit coulé en tant que récif artificiel.

<>Nom du récipiendaire de la Croix de la Marine
Soldat de première classe Donald Baur Steinaker, USMCR (1922-1942)

Tué au combat le 10-9-42 à Matanikau II
tout en servant avec le premier bataillon de Marine Raider.

Ex-DDR. A remplacé l'USS ALLEN M. SUMNER (DD-692) en tant que Res. Trng Ship le 7-2-73 à Baltimore, MD.

A ensuite été vendu au Mexique le 24/02/82 et rebaptisé NETZAHUAL COYOTL (E-11).

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, l'enseigne Harold J. Ellison, USNR (1917-1942)

Abattu le 6-4-42 à la bataille de Midway alors qu'il était avec l'escadron de torpilles HUIT.

FRAM I. A remplacé le USS WILLARD KEITH (DD-775) le 7-1-72 en tant que
Navire-école de réserve à Norfolk, VA et le 30/11/74, a remplacé le
USS ROBERT L. WILSON (DD-847) à Philadelphie, PA.

Vendu au Pakistan le 10-1-83 et rebaptisé SHAN JAYAN (D-164)

Utilisé comme cible de missile en 1996.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Lieutenant Charles Rollins Ware, USN (1911-1942)

Porté disparu au combat lors de la bataille de Midway le 6-4-42 alors que
servant avec l'Escadron de repérage SIX à bord de l'USS ENTERPRISE (CV-6).

FRAM I. Remplacé par USS ROBERT A. OWENS (DD-827) le 30-11-74
comme navire de réserve Trng à Galveston, TX.

Coulé comme cible dans les Caraïbes le 15/11/81 à une profondeur de 3000 brasses.

Nommé d'après le contre-amiral Hutch Ingham Cone, USN (1871-1941)

A servi comme assistant. Ingénieur à bord du USS BALTIMORE lors de la bataille de la baie de Manille en 1898.

FRAM I. Remplacé USS STRONG (DD-758) le 8-31-73
en tant que navire de réserve Trng à Charleston, SC.

Frappé et vendu au Pakistan le 10-1-82 et rebaptisé ALAMGIR (D-160).

Désarmé le 12-4-98 et mis au rebut.

Deuxième navire nommé d'après le commandant Cornelius Kineholoe Stribling, USN (1796-1880)

A servi comme troisième surintendant de l'Académie navale des États-Unis de 1850 à 1853.

Frappé le 7-1-76 et coulé comme cible au large de Porto Rico le 7-27-80 à une profondeur de 3700 brasses.

Deuxième navire nommé d'après le contre-amiral Willard Herbert Brownson, USN (1845-1935)

A servi 42 ans de service actif continu.
Ancien surintendant de l'Académie navale des États-Unis (1902-05).

Frappé le 9-30-76 et vendu le 6-10-77 pour la ferraille.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Premier lieutenant William Deane “Hawk” Hawkins, USMC (1914-1943)

<Il a mené un assaut sur une position ennemie protégée par cinq mitrailleuses en
rampant en avant jusqu'à ce qu'il puisse tirer à bout portant dans la casemate, enfin
le détruire avec des grenades. Il a été grièvement blessé à la poitrine pendant
cette action, mais la poursuite des combats a détruit trois autres ennemis
casemates avant qu'un obus explosant ne le tue.

Frappé le 10-1-79 puis vendu à Taïwan le 17-3-83.
A été rebaptisé SHAO YANG (D-930).

Mis au rebut à la fin des années 90, mais une partie de sa superstructure est exposée dans un musée de Taïwan.

Troisième navire nommé d'après le lieutenant Silas Duncan, USN (1788-1834)

Héros de la guerre de 1812 à la bataille du lac Champlain.
Marié à la petite-fille du patriote américain Patrick Henry.

FRAM II. Ex-DDR. Frappé le 9-1-73.

Remplacement de l'ex-INGERSOLL (DD-652) comme navire cible à
Portée de missiles du Pacifique, Point, Mugu, CA. et coulé le 7-31-80 à une profondeur de 2160 brasses.

Nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross PM3 Henry Warren Tucker, USN (1919-1942)

A perdu la vie le 5-7-42 lors de la bataille de la mer de Corail alors que
servant à bord de l'USS NEOSHO (AO-23).

FRAM I. Ex-DDR. Frappé et vendu au Brésil le 12-3-73 avec
USS BRINKLEY BASSE (DD-887). Rebaptisé MARCILIO DIAS (D-25).

A servi jusqu'en 1992, date à laquelle il a été coulé par des torpilles.

Nommé d'après les 3 frères Rogers

Jack Ellis Rogers, Jr.
Charles Ethbert Rogers
Edwin Keith Rogers

Tous ont été tués à bord de l'USS NEW ORLEANS (CA-22) au cours de la
Bataille de Tassafaronga aux Îles Salomon le 30/11/42.

FRAM I. Ex-DDR. Remplacement de l'USS WALLACE L. LIND (DD-703)
comme navire de réserve Trng à Portland, OR.

Vendu à la Corée du Sud le 8-11-81 et rebaptisé JEONG JU (925).

Désarmé le 31/12/99 et transformé en navire musée.

Troisième navire nommé d'après le commodore George Hamilton Perkins, USN (1835-1899)

A commandé le CHICKSAW lors de la bataille de Mobile Bay (mars 1865) et
a contribué à la désactivation du navire confédéré TENNESSEE.

FRAM II. Ex-DDR. Remplacé par USS CARPENTER (DD-825)
le 15/01/73 en tant que navire de réserve Trng à San Francisco, CA.
Frappé et vendu à l'Argentine 1-15-73 et rebaptisé COMODORE PY (D-27).

<>Nom d'après le récipiendaire de la Navy Cross Ensign Kay Kopl Vesole, USN (1914-1944)

Est décédé des suites de blessures en sauvant la vie de plusieurs de ses membres d'équipage à Bari, en Italie.

FRAM I. Ex-DDR. Frappé le 12-1-76.

Coulé comme cible au large de Porto Rico le 14-14-83 à une profondeur de 2800 brasses.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Lieutenant Clarence Frederick Leary, USN (1894-1918)

Alors qu'il était XO à CARLTON HALL, est décédé des suites de brûlures et d'inhalation de fumée
lorsqu'il est entré dans la cale brûlante du navire le 20/07/18, dans le but de sauver à la fois le navire et l'équipage.

Ex-DDR. Vers l'Espagne le 31-10-73 et rebaptisé LANGARA (D-64).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Lieutenant-colonel Aquilla James”Jimmy” “Big Red” Dyess, USMCR (1909-1944)

Lors de l'assaut de l'île de Namur, de l'atoll de Kwajalein, Îles Marshall, les 1er et 2 février 1944,
Le colonel Dyess a lancé une puissante attaque finale le deuxième jour de l'assaut, sans hésiter
se poster entre la ligne adverse pour indiquer les objectifs et les pistes d'approche
et diriger personnellement les troupes qui avancent. Alerte et déterminé à accélérer le rythme
de l'offensive contre les tirs ennemis accrus, il est constamment à la tête de
unités avancées, inspirant ses hommes à avancer jusqu'à ce que les Japonais aient
refoulé vers un petit centre de résistance et victoire assurée.
En se tenant debout sur le parapet d'une tranchée antichar
diriger un groupe d'infanterie dans une attaque de flanc
contre la dernière position ennemie, le lieutenant-colonel Dyess
a été tué par une rafale de l'ennemi
feu de mitrailleuse.

FRAM I. Ex-DDR. Remplacement de l'USS ZELLARS (DD-777)
le 16/02/71 en tant que navire-école de réserve à Brooklyn, NY.

Frappé le 10-1-79 et plus tard vendu à la Grèce pour pièces de rechange le 7-8-81.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Sergent-chef William James Bordelon, USMC (1920-1943)

Lors de la bataille de Tarawa, aux îles Gilbert,
il a été tué au combat alors qu'il menait l'assaut
sur l'ennemi et secouru d'autres Marines.

FRAM I. Ex-DDR. Frappé 2-1-77 et vendu à l'Iran pour pièces détachées en 1977.

Elle a ensuite été coulée comme cible.

Nommé d'après le lieutenant John Houseal Furse, USN (1880-1907)

Un héros des campagnes espagnoles et cubaines qui
décédé en 1907 alors qu'il servait à bord de l'USS ILLINOIS (BB-7).

FRAM I. Ex-DDR. Vers l'Espagne le 8-31-72 et rebaptisé GRAVINA (D-62).

Nommé d'après l'enseigne Newman Kershaw Perry, USN (1880-1905)

Alors qu'il servait à bord de l'USS BENNINGTON, il a été l'un des 62 tués
dans une explosion de chaudière le 21/07/05.

FRAM I. Ex-DDR. Remplacement du USS PURDY (DD-734) le 7-3-73
en tant que navire de réserve à Fall River, MA.

Frappé et vendu à la Corée du Sud le 27/07/81 et rebaptisé KYONG KAI (923).

Désarmé en 1997 et mis au rebut en 1999.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le major Floyd Bruce “Red” Parks, USMC (1911-1942)

Tué au combat le 6-4-42 alors qu'il commandait
Marine Fighter Squadron 221 dans la bataille de Midway.

FRAM I. En collision avec le croiseur USS COLUMBUS (CA-74) au large de Luzon le 3-11-56.
Réparé avec l'arc de l'USS LANSDALE (DD-766).

Frappé le 7-2-73 et vendu à la ferraille le 4-29-84 pour 214 699,00 $.

Nommé d'après le lieutenant-commandant John Rich Craig, récipiendaire de la Navy Cross, USN (1906-1943)

En tant que commandant du USS GRAMPUS (SS-207), coulé 2 transports,
un cargo et endommagé trois destroyers.

FRAM I. Remplacé USS BAUER (DE-1025) le 8-26-73
comme navire-école de réserve à San Diego, en Californie.

Frappé le 27/07/79 et coulé comme cible au large des côtes californiennes le 6-6-80 à une profondeur de 1500 brasses.

Nommé d'après le lieutenant Joseph Orleck, USN (1906-1943)

En tant que commandant de l'USS NAUSET (AT-89), son navire a été coulé par des avions ennemis le 9-9-43.

A remplacé l'USS BRINKLEY BASS (DD-887) le 10-1-73 en tant que Res Trng Ship à Tacoma, WA.

Désarmé le 10-1-82, transféré en Turquie et rebaptisé YUCETEPE (D-345).
Désarmé en Turquie le 4-1-98 mettant ainsi fin à une carrière de 53 ans.

Ouvert en tant que musée le 4-10-11 à Lake Charles, LA

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à deux reprises
Lieutenant-commandant Harry Brinkley “Brink” Bass, USN (1916-1944)

KIA lorsque son avion a été abattu par des tirs antiaériens au-dessus de Vanosc,
lors de l'invasion du sud de la France le 20-8-44.

FRAM I. Remplacé par USS ORLECK (DD-886) le 10-1-73
comme navire-école de réserve à Tacamo, WA.
Frappé et vendu au Brésil le 12-3-73 avec l'USS HENRY W. TUCKER (DD-875).

Rebaptisé MARIZ e BARROS (D-26). Désarmé de la marine brésilienne le 9-1-97.

A été coulé comme cible le 19/12/00, mettant ainsi fin à plus de 56 ans de
service aux États-Unis pendant 29 ans et 27 ans dans la marine brésilienne.

Nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross, le lieutenant John Harlan Stickell, USNR (1914-1943)

Décédé lors d'une mission de bombardement sur Jabor à Jaiut Atoll dans les îles Marshall.

FRAM I. Ex-DDR. Frappé puis vendu à la Grèce le 7-1-72
et rebaptisé KANARIS (D-212).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Lieutenant-commandant Edward Henry “Butch” O’Hare, USN (1914-1943)

Le 20 février 1942, il a démontré dans la vraie vie, et quand cela comptait le plus, les compétences de combat qu'il avait
maîtrisé. Tout seul, O'Hare s'est mis entre l'ennemi et le porte-avions LEXINGTON. Il travaillait
son chemin à travers la formation ennemie en forme de V, tirant sur un bombardier, puis un autre. Il a renversé
cinq avions ennemis, puis s'est retiré alors que d'autres pilotes de son escadron attaquaient les bombardiers survivants.

L'aéroport O&8217Hare de Chicago est nommé en son honneur.

FRAM I. Ex-DDR. Prêté à l'Espagne le 31-10-73 et rebaptisé MENDEZ NUNEZ (D-63).

Vendu en 1975 et mis au rebut en 1992.

Quatrième navire nommé d'après le sergent Jonathan Meredith, USMC (1772-1805)

A atteint sa renommée en servant sur la frégate SIREN en
L'escadron du Commodore Preble's pendant la guerre avec Tripoli.

FRAM 1. Remplacement de l'USS WALDRON (DD-699) le 31-8-73
comme navire-école de réserve à Mayport, en Floride.

Vendu à la Turquie le 29/06/79 et rebaptisé SAVASTEPE (D-348).

Retiré du service à la fin de 1994, et démoli pour la ferraille en 3-95.

VOICI ENCORE PLUS DE BOÎTES DE CONTENANCE

Nommé d'après le contre-amiral Stephen Bleecker Luce, USN (1827-1917)

Il a été fondateur et premier président du Naval War College entre 1884 et 1886.

A été coulé le 5-4-45 par des avions Kamikazi alors qu'il
patrouille au large d'Okinawa avec la perte de 126 hommes.

Nommé d'après le commodore John Hazelwood, USN (1726-1800)

Commandé toutes les unités du Pennsylvania et Continental
marines pendant la guerre d'indépendance.

A servi de navire d'essai pour le système DASH infortuné, puis mis au rebut le 13-3-76.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur Quartier-maître James Miller, USN (1835-. )

Il s'est distingué en continuant à prendre des sondages sous le feu lors d'un engagement
avec l'artillerie confédérée sur la rivière Stono, en Caroline du Sud, le 25 décembre 1863.

Frappé le 12-1-74 et a ensuite été mis au rebut le 7-31-75.

Nommé d'après les 5 frères Sullivan, tous tués à bord du
USS JUNEAU (CL-52) le 13/11/42.

Maintenant un navire musée à Buffalo, NY.

Deuxième navire nommé d'après le sénateur Eugene Hale (R-ME) (1836-1918)

Premier destroyer à bombarder les îles natales de l'empire japonais.

Vers Columbia le 1-23-61 et rebaptisé ANTIOQUIA (DD-01)
avant d'être mis au rebut le 20/12/73.

A reçu six étoiles de bataille pour avoir servi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Amiral Royal Eason Ingersoll, USN (1883-1976)

A été commandant en chef de la flotte américaine de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale.

Frappé le 1-20-70 et coulé comme cible le 5-19-74 au Pacific Missile Range, Point Mugu.

Nommé d'après le constructeur naval adjoint Robert Brooke Dashiell (1860-1899)

Un inventeur d'importants mécanismes de munitions et une autorité en matière de construction de quais.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le contre-amiral Isaac Campbell Kidd, USN (1884-1941

Tué au combat à bord de l'USS ARIZONA (BB-39)
pendant le raid de Pearl Harbor.

Maintenant un navire musée à Baton Rouge, LA.

Nommé d'après le lieutenant (jg) Clarence King Bronson, USN (1888-1916)

Tué au Naval Proving Ground, Indianhead, Maryland, 11-8-16,
tout en testant des bombes aériennes expérimentales.

Prêté à la Turquie le 14/01/67 et rebaptisé ISTANBUL (D-340)

Frappé le 2-1-73 et vendu le 2-15-73.

Nommé d'après le capitaine Lyman Atkinson Cotten, USN (1874-1926)

Un diplomate et officier de marine qui a servi dans la guerre hispano-américaine et la Première Guerre mondiale.

<>Le navire a été surnommé “The Guardian Angel” parce qu'il a ramassé huit aviateurs de la marine
dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale et en 1958, un autre aviateur a été secouru.

Désarmé le 5-2-60 et frappé le 12-1-74.

A reçu neuf étoiles de bataille pour la Seconde Guerre mondiale et une pour le service coréen.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué
Amiral Samuel McGowan, USN (1870-1934)

Ancien Payeur Général de la Marine et Chef du Bureau des Approvisionnements et Comptabilité.

Désarmé le 4-30-46 et remis en service le 7-6-51.

Désarmé à nouveau le 30/11/60 et envoyé en Espagne et rebaptisé JORGE JUAN (D-25).

Nommé d'après le contre-amiral George Collier Remey, USN (1841-1928)

A servi pendant la guerre civile et la guerre hispano-américaine.

Désarmé le 12-10-46 mais remis en service plus tard le 11-14-51.

Le 30-12-63, il est désarmé et percuté le 12-1-74.

A ensuite été vendu le 6-10-76 et mis au rebut.

A gagné 10 étoiles de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale.

Nommé d'après le contre-amiral George Henry Wadleigh, USN (1842-1927)

A servi pendant la guerre civile américaine et la guerre hispano-américaine.

Désarmé en janvier 1947 mais a ensuite été remis en service le 10-3-1951.

A ensuite été désarmé le 26/07/72 puis transféré au Chili.
A été rebaptisé BLANCO ENCALADA.

Finalement abandonné en 1983.

Nommé d'après le capitaine Allen Melancthon Sumner, USMC (1882-1918)

Tué par des tirs allemands alors qu'il dirigeait ses troupes lors de l'avancée sur Tigny.

Remplacé par l'USS STEINAKER (DD-863) en tant que Res Trng Ship à Baltimore, MD le 7-2-73.

Vendu le 06/12/74 à Union Mineral & Alloy Corp. de New York pour 163 132,00 $.

Nommé d'après le lieutenant Edward Moale, Jr., USN (1866-1903)

A servi pendant la guerre hispano-américaine à la fois dans le
eaux autour de Cuba et aux Philippines.

Remplacé par l'USS WILLIAM R. RUSH (DD-714) en tant que
Réserver un navire Trng à Fort Schuyler, NY

Frappé le 7-1-73. Mis à la ferraille le 13-11-74.

Vendu à Brownsville Steel & Salvage, Inc. du Texas pour 150 000,00 $.

Troisième navire nommé d'après le capitaine Duncan Nathaniel Ingraham, USN (1802-1891)

Ancien commandant du sloop ST. LOUIS.

Vers la Grèce le 16/07/71 et rebaptisé MIAOULIS (D-211) avant d'être démoli en 1992.

Nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross, le contre-amiral Robert Henry English, Jr., USN (1888-1943)

Était un éminent sous-marinier qui avait été tué dans un accident d'avion alors qu'il
en tant que commandant des sous-marins de la flotte du Pacifique en 1943.

Frappé le 15-5-70 et transféré à Taïwan le 11-8-70.

Rebaptisé HUI YANG (D-906). Déclassé le 16/08/99.

Coulé par Taïwan comme cible le 14/10/03.

Nommé d'après l'amiral Charles Spillman Sperry, USN

A été commandant de la “Great White Fleet” (1908-09).

Remplacé par l'USS RICH (DD-820) en tant que Res Trng Ship à Philadelphie.

Frappé le 15-12-73. Envoyé au Chili le 1-8-74 et rebaptisé MINISTRO ZENTENO.

USS AULT (DD-) Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
USS AULT (DD-698)

Nommé d'après le lieutenant-commandant William Bowen Ault, USN (1898-1942), USN (1898-1942).

Commandant de groupe aérien à bord du USS LEXINGTON (CV-2). Manquant dans
le 8 mai 1942 après avoir mené une attaque aérienne lors de la bataille de la mer de Corail.

Désarmé le 7-2-73 et frappé le 9-1-73.

Nommé d'après le lieutenant-commandant John Charles “Sioux” Waldron, USN (1900-1942)

Un aviateur naval qui a dirigé un escadron de bombardiers-torpilleurs pendant la Seconde Guerre mondiale.
Il a été tué lors de la bataille de Midway.

Remplacé par l'USS MEREDITH (DD-890) en tant que Res Trng Ship à Mayport, FL. le 8-1-73.

Frappé et a ensuite été vendu à Columbia le 10-31-73 et rebaptisé SANTANDER (D-03).

Nommé d'après le commandant William McCall Haynsworth, Jr., USN (1901-1942)

En tant que commandant de l'USS INGRAHAM (DD-444), il a été tué le 8-22-42
lorsque son navire a explosé après avoir été percuté par le Fleet Oiler USS CHEMUNG (AO-30).

Frappé 1-30-70. Je suis allé à Taïwan le 5-12-70 et a été renommé YUEN YANG (DDG-905).

Nommé d'après l'ancien secrétaire à la Guerre John Wingate Weeks (1860-1926)

Était également un ancien membre du Congrès américain et sénateur américain du Massachusetts.

Coulé comme cible au large des côtes de Virginie le 19/11/70.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à deux reprises
Lieutenant-commandant William Edwin Hank, USN (1902-1942)

A perdu la vie alors qu'il commandait l'USS LAFFEY (DD-459)
lors de la bataille navale de Guadalcanal.

Remplacé par l'USS JOHNSTON (DD-821) en tant que Res Trng Ship à Philadelphie.

Frappé puis vendu à l'Argentine le 7-1-72 et rebaptisé SEGUI (D-25).

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le capitaine Wallace Ludwig Lind, USN (1887-1940)

A servi à bord de 12 navires différents au cours de sa longue carrière.

Remplacé par l'USS ROGERS (DD-876) en tant que navire de réserve Trng à Portland, OR.

Désarmé et frappé le 12-4-73 et transféré en Corée.
A ensuite été rebaptisé DAE GU (DD-97).

Elle a été frappée en 1994 et mise à la ferraille.

Deuxième navire à porter le nom de l'ancien secrétaire à la Marine Adolph Edward Borie (1809-1880)

Frappé le 7-1-72 et transféré en Argentine le même jour.

Rebaptisé HIPOLITO BOUCHARD (D-26).

Nommé d'après l'honorable Lewis Compton (1892-1942)

Secrétaire adjoint à la Marine de 1940 à 1941.

Remplacé par l'USS DAMATO (DD-871) le 27/09/72 en tant que navire de réserve Trng
à Boston, MA et vendu au Brésil.

Frappé et mis au rebut 7-90.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le capitaine Joseph Aloysius Gainard, USN (1889-1943)

Commandé le transport d'attaque BOLIVAR (APA-34) dans le Pacifique.

Nommé d'après l'honorable James Russell Soley (1850-1911),

A servi comme premier secrétaire adjoint de la Marine de 1890 à 1893.

Plus tard coulé comme cible le 18-9-70.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le capitaine Irving Day Wiltsie, USN (1898-1943)

En tant que commandant de l'USS LISCOME BAY (CVE-56), a été torpillé le 24/11/43.
Il est mort dans le naufrage avec 644 officiers et hommes.

Frappé 1-23-76. Vendu au Pakistan le 29-4-77 et rebaptisé TARIQ. Plus tard renommé
NAZIM et est devenu le vaisseau amiral de la marine pakistanaise le 25/01/90.

Désarmé en 1998, puis mis au rebut.

Nommé d'après le contre-amiral Theodore Edson Chandler, USN (1894-1945)

Décédé le 1-7-45 des suites de blessures subies lorsque son vaisseau amiral,
L'USS LOUISVILLE (CA-28), a été attaqué par un avion kamikaze.

Frappé le 4-1-75, vendu le 12-1-75 et mis au rebut.

Nommé d'après le lieutenant Henry Rawlings Hamner, USN (1922-1945)

Mort lors d'une attaque kamikaze sur l'USS HOWORTH (DD-592).

A remplacé l'USS JAMES C. OWENS (DD-776) le 20/07/73 en tant que Res Trng Ship à San Francisco.

Frappé le 10-01-79 et transféré à Taïwan le 17/12/80. Rebaptisé YUN YANG (DD-927).
A été reclassé en tant que DDG et plus tard déclassé le 16 décembre 2003.

Le 6 septembre 2005, il a été coulé comme cible au large de Ping Tung.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Soldat de première classe Harold Glenn Epperson, USMCR (1923-1944)

Tué au combat lors de la bataille de Saipan le 25/06/44 lorsqu'il a lancé
lui-même sur une grenade ennemie pour sauver la vie de ses camarades.

A remplacé l'USS BRIDGETT (DE-1024) le 9-10-73 en tant que Res Trng Ship à Seattle, WA.

Vendu au Pakistan le 29-4-77 et rebaptisé TAIMUR (D-166).

Désarmé en 1999 et coulé comme cible en mars 2000.

Ancien navire de feu le président de Tin Can Sailors, Tom Peltin.

Troisième navire nommé d'après le contre-amiral Henry A. Walke, USN (1908-1896)

A servi comme commandant du sloop à vapeur SACRAMENTO pendant la guerre civile.

Désarmé le 30/11/70 et frappé le 2-1-74.

Vendu le 19/03/75 et démoli pour la ferraille.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur Seaman Bartlett Laffey, USN (1841-1901)

Alors qu'il était attaché à la canonnière à roue arrière MARMORA, le Matelot Laffey était situé pour son
se dresser contre les forces confédérées lors d'une attaque lourde contre
Postes syndicaux à Yazoo City, MS.

Frappé 3-29-75. Dernier de la classe ALLEN M. SUMNER sur le NVR.

Maintenant un navire musée à Charleston, SC.

Quatrième navire nommé en l'honneur du capitaine Jeremiah O’Brien

<>et ses cinq frères Gideon, John, William, Dennis et Joseph,
qui étaient tous membres d'équipage du sloop UNITY lorsqu'il
capturé le HMS MAGARETTA à l'entrée de
le port de Machias, une ville alors en
Massachusetts, plus tard dans le Maine,
le 12 juin 1775.

Désarmé et frappé le 18/02/72 et coulé un an plus tard.

Deuxième navire nommé d'après
Lieutenant-commandant Edwin Jesse DeHaven, USN (1816-1865)

Explorateur de l'Arctique ancien bien connu.

Remplacé par l'USS HIGBEE (DD-806) en tant que Res Trng Ship à Long Beach, CA.

Frappé et vendu à la Corée du Sud le 12-5-73 et rebaptisé INCHON (DD-98)

A pris sa retraite le 31/12/94 et mis au rebut.

Nommé d'après le sergent Duncan Mansfield, USMC (1773-. )

A servi à bord de la goélette ENTERPRISE pendant la guerre avec Tripoli en 1804.

Frappé 2-1-74 et vendu à l'Argentine le 6-4-74.
Rebaptisé ESPORA (D-31) et désarmé en 1978.

Utilisé pour les pièces et la carcasse démolis en 1978.

Nommé d'après le capitaine Lyman Knute Swenson, USN (1892-1942)

Tué au combat alors qu'il commandait l'USS JUNEAU (CL-52).

Désarmé le 2-12-71 et vendu à Taïwan le 5-6-74 pour pièces détachées.

Nommé d'après le capitaine de corvette John Austin Collett (1908-1942)

KIA pendant la bataille des îles Santa Cruz
alors qu'il commandait le Torpedo Squadron 10 dans l'USS ENTERPRISE (CV-6)

Frappé 2-1-74. Vendu à l'Argentine le 6-4-74 et rebaptisé PIEDRA BUENA (D-29).

Troisième navire nommé d'après le capitaine William Alfred T. Maddox, USMC (1814-1889)

qui a servi vaillamment dans la guerre du Mexique.

Le navire a été attaqué par des torpilleurs vietnamiens dans le golfe du Tonkin le 2 août 1964,
elle a riposté en en coulant deux, recevant la mention élogieuse de l'unité de la marine
cette attaque a déclenché la guerre du Vietnam.

Frappé le 14-11-69 et vendu à Taïwan le 6-6-72 et rebaptisé PO YANG (DD-910).

Frappé en 1985 et transféré à la Naval Weapons School avant d'être mis au rebut.

Nommé d'après le capitaine de corvette Willford Milton Hyman, USN (1901-1942)

Décédé en mer alors qu'il servait comme CO, USS SIMS (DD-409) le 5-7-42,
lorsque tous sauf 14 ont été perdus lors d'une attaque d'avions japonais.

Frappé le 16/11/69 et vendu à la ferraille pour 66 989,00 $ le 13/10/70.

Nommé d'après le récipiendaire Silver Star
Lieutenant-commandant Frederick Warren “Fred” Purdy, USN (1911-1942)

Tué au combat alors qu'il était XO à bord du USS STRONG (DD-467) le 7-5-42.

Remplacé par l'USS NEWMAN K. PERRY (DD-883) en tant que Res Trng Ship à Fall River, MA.

Vendu à la ferraille pour 238 880,00 $ le 6-11-74.

Nommé d'après l'ancien secrétaire à la Marine William Franklin “Frank” Knox (1874-1944).

Auparavant servi avec les célèbres “Rough Riders” pendant la guerre hispano-américaine.

Désarmé le 1-12-71 et vendu à la Grèce le 1-23-71.
Rebaptisé THEMISTOCLES (D-210).

Coulé comme cible le 09-11-01 au large de la Crète.

Nommé d'après le contre-amiral William Henry Hudson Southerland, USN (1852-1933)

<>Ancien commandant en chef de la flotte américaine du Pacifique.

A remplacé le USS BUCK (DD-761) le 21/07/73 en tant que Res Trng Ship à San Diego.

Coulé comme cible le 8-2-97 à une profondeur de 2200 brasses.

Deuxième navire nommé d'après le contre-amiral Victor Blue, USN (1865-1928)

A servi pendant la guerre hispano-américaine et ancien commandant de l'USS TEXAS (BB-35).

Coulé comme cible au large de la Californie le 28-4-77 à une profondeur de 693 brasses.

Nommé d'après l'inventeur Charles Francis Brush (1849-1929).

Frappé le 27/10/69. Vers Taiwan le 9-12-69 et rebaptisé HSIANG YANG (DDG-901).

Frappé en 1984 et transféré à la Naval Weapons School avant d'être mis au rebut.

Nommé d'après le contre-amiral Edward David Taussig, USN (1847-1921)

En tant que Commandant de l'USS BENNINGTON (Canonnière #4)
revendiqué Wake Island pour les États-Unis en 1899.

Frappé le 9-1-73, puis vendu à Taïwan le 5-6-74 et renommé LO YANG ( DD-914).
Désarmé par Taïwan le 15/02/00.

En mars 2004, il est prévu qu'il soit conservé en tant que musée à Kaohsiung, à Taïwan.

Nommé d'après le capitaine Samuel Nobre Moore, USN (1891-1942)

En tant que commandant du USS QUINCY (CA-39), il a perdu la vie les 8-9 août 1942,
lorsque son navire a coulé lors de la bataille de l'île de Savo.

En avril 1969, il est devenu un navire-école de réserve à Tacamo, WA.

Désarmé et frappé le 24/10/69.

Vendu à Taïwan le 9-12-69 et rebaptisé HENG YANG (DD-2).

Nommé d'après le commandant Harry Enson Hubbard, USN (1903-1942)

KIA tandis que CO de l'USS MEREDITH (DD-434), par des avions japonais
au large de San Cristobal le 15-10-42. Un total de 185 marins ont été perdus avec le navire.

Vendu à la ferraille en 7-70 à Zidell Exploration de Portland, OU pour 80 596,66 $.

Nommé d'après le lieutenant-colonel Alfred Austell Cunningham, USMC (1882-1939)

Désarmé le 24/02/71 et frappé le 2-1-74.

Coulé comme cible au large de San Diego, CA le 12-12-79.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Lieutenant-commandant John Reeves Pierce, USN (1903-1944)

Au mépris total de sa propre sécurité, il a courageusement donné sa vie pour son navire,
USS ARGONAUT (SM1), et son pays, en action avec l'ennemi le 1-11-43.

Remplacé par l'USS MYLES C. FOX (DD-829) en tant que Res Trng Ship à New York.

Frappé le 7-1-76 puis vendu à la ferraille le 11-6-74 à Aardvark International, Chester, PA.

2e navire nommé d'après le maître Charles Flint Putnam (1854-1882)

Perdu son chemin dans une tempête de neige aveuglante le 1-10-1882 en tentant de
livrer des fournitures aux survivants de l'USS JEANETTE. il a dérivé
en mer sur une banquise, et on n'a plus jamais entendu parler de lui.

Remplacé par l'USS WILLIAM C. LAWE (DD-763) en tant que Res Trng Ship à la Nouvelle-Orléans.

Frappé le 06/08/73 et vendu à la ferraille le 24/06/74.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Quartier-maître James Buck, USN (1808-1863)

A servi à bord du USS BROOKLYN lors de l'attaque des forts Jackson et St. Philip et au
prise de la Nouvelle-Orléans, 24 et 25 avril 1862. Bien que grièvement blessé par un lourd
éclat, il a continué à accomplir son devoir jusqu'à ce qu'il soit ordonné ci-dessous. Voler plus tard
de retour à son poste, il barre le navire pendant 8 heures malgré ses critiques
état. Sa bravoure était typique du type qui a résulté
dans la prise des forts Jackson et St. Philip
et dans la capture de la Nouvelle-Orléans.

Remplacé par l'USS SOUTHERLAND (DD-743) en tant que Res Trng Ship à San Diego.

Frappé le 15-7-73 et vendu au Brésil le 16-7-73. Rebaptisé ALAGOAS (D-36).

Désarmé le 30/06/95 et vendu à la ferraille.

Troisième navire nommé d'après le capitaine Robert Henley, USN (1781-1835)

A participé à la bataille décisive du lac Champlain pendant la guerre de 1812.

Remplacé par l'USS ROBERT A OWENS (DD-827) en tant que Res Trng Ship à Norfolk, VA.

Était le dernier destroyer non-FRAM actif.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Distinguished Flying Cross
Métallurgiste de l'aviation de troisième classe William Clare Lawe, USN (1910-1942)

Tué au combat le 6-4-42 lorsque l'avion dans lequel il volait a été abattu
défendre l'atoll de Midway. Il s'était porté volontaire pour participer en tant qu'artilleur à
le nouvel avion torpille Grumman TBF-1 (Avenger) lorsqu'il est attaché au VT-8.

A remplacé l'USS PUTNAM (DD-757) le 31/08/73 en tant que navire Res Trng à la Nouvelle-Orléans.

Coulé le 14-7-99 à une profondeur de 3450 brasses.

Nommé en l'honneur du lieutenant (jg) Lloyd Thomas, récipiendaire de la Navy Cross, USN (1912-1942)

A perdu la vie dans la bataille de Midway alors qu'il pilotait un avion de l'USS ENTERPRISE.

Frappé et vendu à Taïwan le 10-12-73 et rebaptisé DANG YANG (DDG-911).

A été frappé le 16/03/99 et coulé comme récif artificiel le 31/10/02.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Maître de Manœuvre, Première Classe Reinhardt John Keppler, USN (1918-1942)

Alors qu'il servait à bord de l'USS SAN FRANCISCO (CA-38) lors d'une action contre les forces japonaises ennemies
aux Îles Salomon, les 12/13 novembre 1942, un avion lance-torpilles hostile lors d'un raid aérien de jour,
s'est écrasé sur la plate-forme arrière de la mitrailleuse. Keppler a rapidement aidé à sauver la vie de plusieurs
camarades de bord qui, autrement, auraient pu périr. Cette nuit-là, quand le hangar du navire a été installé
en feu pendant la grande bataille de l'île de Savo, il a courageusement dirigé un tuyau dans le côté tribord
de la zone sinistrée et là sans assistance et malgré des coups fréquents de terribles
bombardement ennemi, a finalement permis de maîtriser le feu. Plus tard, bien que
mortellement blessé, il travailla vaillamment au milieu des éclats d'obus,
diriger constamment les opérations de lutte contre l'incendie et administrer aux
blessés jusqu'à ce qu'il s'effondre finalement à cause d'une perte de sang.

Frappé et vendu à la Turquie le 7-1-72 pour 229 500 $ et rebaptisé TINAZTEPE (D-355).

Frappé et démantelé en 1982.

Nommé d'après le commodore Reigert Bolivar Lowry, USN (1826-1880)

Héros naval de la guerre entre les États.

Remplacé par l'USS CORRY (DD-817) en tant que Res Trng Ship à Philadelphie.

Frappé et vendu au Brésil le 31-10-73. Rebaptisé ESPIRITO SANTO (D-38).

Frappé 2-2-96 et devait être démantelé.

Nommé d'après le récipiendaire Silver Star
Commandant Hugh William Hadley, USN (1901-1942)

<>Action tuée le 15-9-42 alors qu'il commandait la Division des transports 12.
Ses navires ont essuyé le feu de trois destroyers japonais au large de Lunga Point.
Désespérément surclassé, son vaisseau amiral USS LITTLE APD-4 (DD-79)
et l'USS GREGORY APD-5 (DD-82),
ont été coulés par ITS YUDACHI.

Désarmé en 1945 et frappé le 1-8-46.

Vendu le 9-2-47 et démantelé pour la ferraille.

Il a été lourdement endommagé par des avions japonais Kamikaze le 5-11-45 au large d'Okinawa.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Capitaine Willard Woodward Keith, Jr., USMC (1920-1942)

KIA le 3/11/42 alors qu'il servait avec le deuxième bataillon,
Cinquième Marines, Première Division de Marines, à Guadalcanal.

Remplacé par l'USS HAROLD J. ELLISON (DD-864) en tant que Res Trng Ship à Norfolk, VA.

Frappé et vendu à Columbia le 7-1-72 et rebaptisé CALDAS (DD-02).

Nommé d'après le lieutenant (jg) Thomas Edward Zellars, USN (1898-1944)

Asphyxié l'extinction d'un incendie dans la tourelle n° 2 à bord du USS MISSISSIPPI (BB-41).

Remplacé par l'USS DYESS (DD-880) en tant que navire-école de res à Brooklyn, NY.
Désarmé le 3-31-71 et son nom rayé de la liste de la Marine.

Mis en service dans la marine iranienne le 10-12-73 et rebaptisé BABR (DDG-7).

Toujours actif mais n'a pas été opérationnel depuis 1994.

Nommé d'après le capitaine de corvette Lance Edward Massey, USN (1909-1942)

Commandant du Torpedo Squadron TROIS (VT-3) pendant la bataille de Midway.

Remplacé par l'USS POWER (DD-839) en tant que Res Trng Ship à Baltimore, MD.

Vendu à la ferraille le 12/06/74 à Union Minerals & Alloys Corp. de New York pour 150 132,00 $.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à deux reprises
Lieutenant-commandant Douglas Harold Fox, USN (1905-1942)

Tué au combat à Guadalcanal le 13/11/42, alors qu'il était commandant du USS BARTON (DD-599).

Frappé le 15-12-73 et vendu au Chili le 1-8-74 et rebaptisé MINISTRO PORTALES (DD-17).

Frappé en 1990, retiré en 1991, puis remorqué jusqu'à Puerto Williams
pour servir d'annexe pour les torpilleurs – plus tard démantelé.

Nommé d'après le commandant James Ellsworth Kyes, USN (1906-1943)

En tant que commandant du USS LEARY (DD-158) le 24-12-43, le navire a été torpillé et
coulé par le U-275, tuant 97 camarades, dont le commandant Kyes.

Frappé le 31/03/73 et transféré à Taïwan le 18/04/2073.
Rebaptisé CHIEN YANG (DD-912) et reclassé plus tard en DDG.

Désarmé le 12-1-04 à la base navale de Tsoying, Kaohsiung, Taiwan.

Nommé d'après les 3 frères Hollister de Robbinsdale, MN

RM2 Lyle Eugene Hollister a été porté disparu au combat alors qu'il servait dans
USS PLUNKETT (DD-431) lors d'un engagement avec
avions ennemis lors de l'assaut d'Anzio.

Deux ans plus jeune que son frère Lyle, les jumeaux William Howard et Richard Jerome
servaient à bord du USS LISCOME BAY (CVE-56) lorsque
transporteur a été torpillé dans la région des îles Gilbert.

William est mort de blessures, Richard a été porté disparu et présumé mort.

A remplacé l'USS HOOPER (DE-1026) le 7-2-73 en tant que Res Trng Ship à Long Beach, CA.

Frappé le 31/08/79 et transféré à Taïwan le 03-03-83. Rebaptisé SHAO YANG (DDG-929).

Déclassement prévu le 6-1-04 à Kaohsiung, Taïwan.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Lieutenant (jg) John Thomas Eversole, USN (1915-1942)

En servant avec Torpedo Squadron SIX (VT-6) dans ENTERPRISE (CV-6)
a perdu la vie dans les phases d'ouverture de la bataille de Midway le 6-4-42.

Désarmé le 21/09/73 et vendu à la Turquie le 03-03-83. Rebaptisé GAYRET (D-352).

Frappé en 1995 et conservé comme musée à Izmit, Turquie.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross Ensign James Arnold Shelton, USN (1916-1942)

Le pilote de Scouting Six a perdu la vie à la bataille de Midway le 6-4-42.

Frappé le 31/03/73 et transféré à Taïwan le 06-05-74. Rebaptisé LAO YANG (DD-20).

En date du 5-98, toujours actif et homeported à Suao. Elle a été rétrogradée en 2e classe
patrouilleur (Tâches de pêche et de patrouille). En collision avec FE YANG (ex-KIRK FF-1087),
renuméroté FF-934, causant des dégâts considérables.

À partir du 11-02 doit devenir un récif artificiel.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le capitaine Cassin Young, USN (1894-1942)

Lorsque les Japonais attaquèrent Pearl Harbor le 7 décembre 1941, il fut
le commandant du navire de réparation USS VESTAL, qui était
gravement endommagé par les premières bombes et l'explosion du cuirassé
ARIZONA. Pour sa "conduite distinguée en action" et
“un héroïsme exceptionnel” à cette occasion, il était
décerné la médaille d'honneur.

Maintenant un navire musée à Boston, MA.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le contre-amiral Noble Edward Irwin, USN (1869-1937)

A été un pionnier de l'aviation navale et a reçu ses ailes pendant la Première Guerre mondiale.

Déclassé 5-31-46, remis en service 2-26-51.

Désarmé le 1-10-58 et frappé le 3-15-73.

Vers le Brésil le 5-10-68 et rebaptisé SANTA CATARINA (D-32)

Frappé et démantelé en 1978.

Troisième navire nommé d'après le contre-amiral Andrew Ellicott Kennedy Benham, USN (1832-1905)

A participé à la capture de Port Royal, SC.

Prêté au Pérou 15-12-60. Puis frappé et vendu au Pérou le 15/01/74.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le capitaine Albert Harold Rooks, USN (1891-1942)

En tant que commandant du USS HOUSTON (CA-30) pendant la période du 4 au 27 février 1942,
alors qu'il était en action avec des forces aériennes et de surface japonaises supérieures, il attaqua un
expédition amphibie ennemie. HOUSTON a été lourdement attaqué par des bombardiers. Après
échappant à 4 attaques, elle a été lourdement touchée lors d'une cinquième attaque, a perdu 60 tués et a eu 1
tourelle entièrement désactivée. Le capitaine Rooks a remis son navire en état de naviguer et
a navigué dans les 3 jours pour escorter un important convoi de renforts de
Darwin à Koepang, Timor, Indes orientales néerlandaises.

Alors qu'il était si engagé, une autre attaque puissante développée qui par l'efficacité marquée de HOUSTON a été
repoussé sans trop de dommages au convoi. Le général commandant de toutes les forces de la région
sur ce, le mouvement a été annulé et le capitaine Rooks a escorté le convoi jusqu'à Darwin. Plus tard,
tandis que dans une force américano-britannique-hollandaise considérable engagée avec une force écrasante de
Navires de surface japonais. HOUSTON avec le H.M.S. EXETER, a porté le poids de la bataille, ici
feu seul fortement endommagé 1 et peut-être 2 croiseurs lourds. Bien que fortement endommagé dans le
actions, le capitaine Rooks a réussi à désengager son navire lorsque l'officier général a rompu le
l'action et l'a éloigné en toute sécurité des environs, tandis que la moitié des croiseurs ont été perdus. >

Prêté au Chili et rebaptisé ALMIRANTE COCHRANE (DD-15) en juillet 1962.

Frappé le 01/09/75 et retraité en 1982.

Démantelé à la ferraille en 1983.

Troisième navire nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Commandant William Merrill Corry, Jr., USN (1889-1920)

Alors qu'il servait au sein de l'état-major du commandant en chef de la Flotte de l'Atlantique, le CAPC CORRY était
blessé dans un accident d'avion le 10-3-1920. Jeté clair, il a plongé dans
l'épave enflammée pour sauver le pilote de l'avion.

Quatre jours plus tard, il mourut de ses brûlures.

Remplacé USS LOWRY (DD-770) le 8-31-73 en tant que Res Trng Ship à Philadelphie.

Frappé 2-27-81, vendu à la Grèce le 7-8-81 et rebaptisé KRIEZIS (D-217).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le soldat de première classe John Dury New, USMC (1924-1944)

Quand un soldat japonais a émergé d'une grotte dans une falaise juste en dessous d'un poste d'observation
et a soudainement lancé une grenade dans la position d'où deux de nos hommes étaient
diriger le tir de mortier contre les emplacements ennemis, PFC NEW instantanément
perçu le grand péril des autres Marines et, avec le plus grand
mépris de sa propre sécurité, jeté sans hésiter
lui-même sur la grenade et absorbé
le plein impact de l'explosion,
sauvant ainsi les deux vies.

Vers la Corée du Sud le 23-2-77 et rebaptisé TAEJON (D-919).

Désarmé en février 2001.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Lieutenant (jg) Randolph Mitchell Holder, USN (1918-1942)

Était KIA pendant la bataille de Midway en volant avec
Torpedo Squadron SIX, à bord de l'USS ENTERPRISE (CV-6).

A remplacé l'USS HARLAN R. DICKSON (DD-708) en tant que Res Trng Ship à Boston, MA.
et est ensuite passé à Newport le 2-1-74 à la suite de la fermeture du Boston Navy Yard.

Frappé le 10-1-76, puis revendu à l'Équateur le 2-23-77 et rebaptisé PRESIDENT ELROY ALFARO.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Lieutenant (jg) Ralph McMaster Rich, USNR (1916-1942)

A servi comme pilote de chasse avec Torpedo Squadron SIX dans l'USS ENTERPRISE (CV-6),
et a participé à l'action précoce du Pacifique.

Remplacé USS CHARLES S. SPERRY (DD-697) le 8-31-73
en tant que navire-école de réserve à Philadelphie, en Pennsylvanie.

En décembre 1979, a été démantelé pour la ferraille.

Deuxième navire nommé d'après le lieutenant John Vincent Johnston, USN (1861-1912)

En 1861, il servit comme premier maître de la canonnière ST. LOUIS.

A remplacé l'USS HANK (DD-702) le 7-1-72 en tant que Res Trng Ship à Philadelphie.

En décembre 1973, le JOHNSTON sert de navire d'essai
pour un nouveau type de fioul dérivé du charbon.

Frappé le 10-1-80, puis vendu à Taïwan le 2-27-81 et rebaptisé CHEN YANG (DD-928).

Plus tard reclassé comme DDG et prévu pour le déclassement en décembre 2003.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Sergent d'artillerie Robert Howard McCard, USMC (1918-1944)

Au cours de la bataille pour l'ennemi tenu Saipan, îles Mariannes, le 16 juin 1944, et coupé de
d'autres unités de son peloton lorsque son char a été mis hors de combat par une batterie d'ennemis
77 mm. canons, GYSGT McCard a continué résolument, amenant tous les chars
armes à porter sur l'ennemi, jusqu'à ce que la sévérité du feu hostile ait causé
lui d'ordonner à son équipage de sortir par la trappe d'évacuation pendant qu'il courageusement
s'est exposé aux canons ennemis en lançant des grenades, en
pour couvrir l'évacuation de ses hommes. Sérieusement
blessé et sa réserve de grenades épuisée,
il a démantelé une des mitrailleuses des chars
et affronte les Japonais pour la deuxième
temps en détruisant 16 de l'ennemi mais
se sacrifier pour assurer la
sécurité de son équipage.)

Remplacement de l'USS BEATTY (DD-756) le 8-1-72 en tant que Res Trng Ship à Tampa, FL.

Vendu à la Turquie le 6-5-80 et rebaptisé KILIC ALI PASA (D-349).

Retiré du service en 1999 et mis au rebut en 2000.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Barreur Samuel Booker Roberts, Jr., USN (1921-1942)

KIA le 27/09/42 lors du sauvetage d'une unité de marines de la taille d'une entreprise au large de Guadalcanal.

Coulé comme cible au large de Porto Rico le 11-11-71.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Sergent d'artillerie John A. “Manille John” Basilone, USMC (1916-1945)

Il est le seul Marine à avoir remporté la Navy Cross et la Medal of Honor pendant la Seconde Guerre mondiale.

Coulé comme cible au large de la Floride le 4-9-82.

Nommé d'après l'aviateur naval
Lieutenant-commandant Donald Marshall Carpenter, USN (1894-1940)

A été une figure marquante des débuts de l'aéronavale.

A remplacé l'USS PERKINS (DD-877) le 1-15-73 en tant que Res Trng Ship à San Francisco.

Frappé et vendu à la Turquie le 8-6-87. Rebaptisé ANITEPE (DD-347).

Retiré du service à l'automne 1997 pour être démoli.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Soldat de première classe Harold Chris Agerholm, USMCR (1925-1944)

Au cours d'une action contre les forces japonaises ennemies à Saipan, îles Mariannes, le 7-7-44, l'ennemi
a lancé une contre-attaque féroce et déterminée contre nos positions et a envahi un voisin
bataillon d'artillerie. Le PFC AGERHOLM s'est immédiatement porté volontaire pour participer aux efforts visant à
arrêter l'attaque ennemie et évacuer nos blessés. Localiser et approcher un
jeep ambulance abandonnée, il a fait à plusieurs reprises des voyages extrêmement périlleux sous
tirs nourris de fusils et de mortiers et à lui seul chargé et évacué environ 45 victimes,
travailler sans relâche et au mépris total de sa propre sécurité pendant une période épuisante de plus
plus de 3 heures. Malgré le feu intense et persistant de l'ennemi, il a couru au secours de 2 hommes qui
croit être des Marines blessés mais a été mortellement blessé par un Japonais
tireur d'élite tout en accomplissant sa mission périlleuse.

Coulé comme cible au large de la Californie le 18/07/82.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le sergent Robert Allen Owens, USMC (1920-1943)

Tué au combat lors de son premier jour de combat à Bougainville.

Le général commandant de la 3e division de marine a décrit l'héroïsme d'Owens :

“Parmi les nombreux actes de bravoure dans la tête de pont de Bougainville, aucun autre acte n'a sauvé le
la vie de plusieurs de ses camarades ou a tant contribué au succès du débarquement”.

A remplacé l'USS HENLEY (DD-762) le 7-2-73 en tant que Res Trng Ship à Norfolk, VA et
puis le 30/11/74, relève le USS CHARLES R. WARE (DD-865) à Galveston, Texas.

Vendu à la Turquie le 8-6-87 rebaptisé ALCITEPE (DD-346).

Retiré du service en 1998.

Quatrième navire nommé d'après Rhode Island né
Commodore Oliver Hazard Perry, USN (1785-1819)

A remporté la victoire navale dans la bataille du lac Érié en 1812.
C'est cet homme qui a écrit son célèbre rapport,
« Nous avons rencontré l'ennemi et ils sont à nous après la défaite des Britanniques.

Vendu et mis au rebut le 24/06/74.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le caporal Lewis Kenneth Bausell, USMC (1924-1944)

Pendant la bataille de Peleliu, il a couvert une grenade japonaise explosant afin de
protéger ses camarades, et meurt de ses blessures 3 jours plus tard.

Après le déclassement, a été utilisé comme cible dans le programme d'évaluation des missiles.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Soldat Joseph William Ozbourn, USMCR (1919-1944)

A sacrifié sa vie pour sauver ses camarades de Tinian dans les Mariannes.

Remplacé par l'USS HIGBEE (DD-806) en tant que Res Trng Ship à Portland, OR.

Frappé le 6-1-75 et vendu en 12-75 pour la ferraille à General Metals de Tacoma, WA pour 157 227,00 $.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Soldat de première classe Robert Lee Wilson, USMC (1921-1944)

Au cours de l'action ennemie contre les forces japonaises sur l'île de Tinian, Marianas Group,
une grenade ennemie atterrit au milieu de son groupe. Rapide à agir, PFC Wilson
cria un avertissement aux hommes et se jeta sans hésiter sur le
grenade, sacrifiant héroïquement sa propre vie.

Frappé le 9-30-74 et plus tard coulé comme cible au large de Porto Rico le 1-25-80 à une profondeur de 3010 brasses.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Soldat de première classe Frank Peter Witek, USMC (1921-1944)

A perdu la vie lors de la bataille de Finegayan, Guam.

Désarmé le 19/08/68 et frappé le 17/9/68.

A été principalement utilisé comme navire expérimental pendant la majeure partie de sa carrière.

Il a été coulé comme cible au large des côtes de Virginie le 7-4-69.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Soldat de première classe Richard Edward Kraus, USMCR (1925-1944)

Lorsqu'une grenade à main japonaise a été lancée au milieu de son groupe,
il se jeta héroïquement sur la grenade, la recouvrant de son corps,
absorbant tout l'impact de l'explosion et a été tué sur le coup.

Frappé le 7-1-76, puis vendu à la Corée du Sud le 2-23-77 et rebaptisé KWANG JU (D-921).

Retraité du service actif le 29/12/00.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Major-général William Henry Rupertus, USMC (1889-1945)

Commandant de la première division de marine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Désarmé et frappé le 7-10-73 et transféré en Grèce.
Rebaptisé KOUNTOURIOTIS (D-213) et frappé en 1995.

Signalé être en attente à Souda Crète à partir de 1-98.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Soldat de première classe Leonard Foster Mason, USMC (1920-1944)

Lors du débarquement sur Guam (7-22-44), deux mitrailleuses ennemies ont ouvert le feu sur Mason’s
section. Bien que mortellement blessé, Mason dégage la position ennemie,
agissant de sa propre initiative. Son acte héroïque face à presque certains
la mort a permis à son peloton d'accomplir sa mission.

Frappé le 11-02-76 et transféré à Taïwan le 03-10-78. Rebaptisé SHUEI YANG (DD-926).

Désarmé le 16/02/00 et à couler comme récif artificiel.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Soldat de première classe Charles Howard Roan, USMCR (1923-1944)

A sauvé la vie de quatre de ses compagnons lorsqu'il a jeté son corps sur un ennemi
grenade à main et a absorbé tout l'impact de l'explosion.

Frappé et vendu à la Turquie le 21/09/73 et rebaptisé MARESAL FEVZI CAKMAK (D-351).

Nommé d'après le capitaine Arnold J. Isbell, USN (1898-1945)

En tant que commandant du porte-avions d'escorte CARD (CVE-11) en 1943, ses groupes de travail
étaient responsables du naufrage de plusieurs sous-marins.

Désarmé et frappé le 01/02/74.

Transféré en Grèce et rebaptisé SACHTOURIS (214).

Frappé et démoli en 1993.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Contre-amiral Augustus Francis Fechteler, USN (1857-1921)

Il a reçu la Navy Cross pour service exceptionnellement méritoire
en devoir de grande responsabilité en tant que commandant de la 6e division
et le Norfolk Navy Yard pendant la Première Guerre mondiale.

Vendu à la ferraille le 28/06/72 pour 82 689,99 $.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Caporal Anthony Peter Damato, USMC (1922-1944)

Tué au combat lors de la bataille d'Eniwetok dans les îles Marshall.

Remplacé USS COMPTON (DD-705) le 9-27-72 en tant que Res Trng Ship à Boston
et plus tard est passé à Newport le 2-1-74 à la suite de la fermeture du Boston Navy Yard.

Vendu au Pakistan le 30-9-80 et rebaptisé TIPPU SULTAN (D-168) avant d'être démoli en 1994.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué à deux reprises
Amiral Forrest Beton Royal, USN (1893-1945)

Ancien commandant d'un groupe amphibie aux assauts de
Leyte, Luzon, Mindanao et Bornéo en 1944 et 1945.

Frappé et vendu à la Turquie le 2-1-73 et rebaptisé ADATEPE (D-353).

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à trois reprises
Amiral Marc “Pete” Andrew Mitcher, USN (1887-1947)

Ancien commandant de la flotte américaine de l'Atlantique.

Reclassé DL-2 le 1-2-55. A ensuite été reclassé DDG-35 le 15-3-67.

Frappé le 6-1-78 et vendu le 8-1-80 à la ferraille.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Amiral John Sidney “Slew” McCain, Sr., USN (1884-1945)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il était responsable de tous les aéronefs basés à terre pendant
la campagne de Guadacanal et plus tard commandé la Force opérationnelle 38.

<>Père de l'amiral John S. McCain, Jr.
et grand-père du sénateur américain John S. McCain, III

Reclassé DL-3 le 1-3-55. A ensuite été reclassé DDG-36 le 15-3-67.

Frappé le 29-4-78 et vendu en janvier 1980 à la ferraille.

Nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross, le vice-amiral Willis Augustus Lee, Jr., USN, (1888-1945)

Commandé les cuirassés des flottes du Pacifique. Décédé le 8-25-45 alors qu'il était dans son
lancement, retournant à son vaisseau amiral, l'USS WYOMING (AG-17).

Frappé le 15-5-72. Vendu à la ferraille le 18-5-73.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Vice-amiral Theodore Stark “Ping” Wilkinson, Jr., USN (1888-1946)

Lors des combats de Vera Cruz, au Mexique, les 21 et 22 avril 1914,
il combattait dans les deux jours à la tête de son commandement et était éminent
et remarquable dans sa conduite, menant ses hommes avec habileté et courage.

Frappé le 5-1-74. Vendu à la ferraille le 13/06/75.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, l'amiral Forrest Percival Sherman, USN (1896-1951)

pour son héroïsme extraordinaire en tant que commandant du USS WASP (CV-7) pendant
l'occupation de Tulagi-Guandalcanal et les opérations subséquentes.

A également été chef des opérations navales (CNO) de 1949 à 1951

Frappé le 27/07/90 et vendu à la ferraille en 1994, mais l'entrepreneur a fait défaut.

En date du 15-12-99, amarré à l'installation de maintenance navale inactive (NISMF), Phila. en attente d'élimination.

Troisième navire nommé d'après le capitaine John Paul Jones (1747-1792)

Héros naval de la guerre d'indépendance américaine, souvent appelé le « père de la marine américaine ».
Était-ce le premier combattant maritime indomptable de notre Marine dont l'esprit de sacrifice personnel,
le dévouement patriotique et le courage ont encore ajouté à sa gloire en tant que leader inspirant.

Reclassifié DDG-32 le 15-3-67. Désarmé le 15-12-82 et frappé en 1986.

Troisième navire nommé d'après le commodore John Barry, USN (1745-1803)

Frappé le 1-31-83. En 1984, elle a été amenée au WashNavyYd où elle a été amarrée
dans la rivière Anacostia et était ouvert aux visiteurs. Cependant, en mai 2016, elle a été déplacée
au Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF), Philadelphie, PA.

Elle sera remplacée par une frégate de classe Oliver Hazard Perry.

Quatrième navire nommé d'après le commodore Stephen Decatur, Jr., USN (1779-1820)

Pendant la guerre de 1812 alors qu'il était capitaine de la frégate UNITED STATES, lui et son
l'équipage a vaincu la frégate britannique MACEDONIAN et a amené le navire
en toute sécurité aux États-Unis - le seul navire britannique capturé à être
réaménagé et mis en service dans la marine américaine pendant cette guerre.
Il a donné naissance à une compétence opérationnelle qui reste
demeure une étoile directrice pour notre service naval.

Reclassifié DDG-31 le 15-9-66. Désarmé le 30/06/83 et frappé le 16/03/88.

A ensuite été utilisé comme navire d'essai d'armes dans les installations navales
Commandement du génie, San Bruno, Californie.

Coulé comme cible dans RimPac 2004.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le commandant George Fleming Davis, USN (1911-1945)

En tant que commandant de l'USS WALKE (DD-723), il a été tué au combat à
Golfe de Lingayen à Luzon dans les îles Philippines le 1-6-45.

Frappé le 27/07/90 puis vendu à la ferraille le 30/06/94.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, l'amiral Jonas Howard Ingram, USN (1886-1952)

Le 22-4-14, il a débarqué à Vera Cruz, au Mexique avec le bataillon de l'Arkansas
où il se distingua au combat.

Il a ensuite été commandant de la flotte américaine de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale.

Frappé le 6-15-83 et coulé comme cible le 7-23-88.

Nommé d'après le capitaine John Manley, USN (1733-1793)

L'un des pères de la marine américaine.

Frappé le 6-1-90 puis abandonné le 6-30-94.

Deuxième navire nommé d'après le contre-amiral Samuel Francis DuPont, USN (1803-1865)

Commandé le sloop CYANE pendant la guerre du Mexique.

Frappé le 6-1-90 et vendu à la ferraille le 12-11-92.

Troisième navire nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
WT1 Elmer Charles Bigelow, USNR (1920-1945)

Tué au combat en éteignant un incendie de magazine alors qu'il servait à bord du USS FLETCHER (DD-445)
lors d'une action contre les forces japonaises ennemies au large de Corregidor aux Philippines le 14/02/45.

Frappé le 6-1-90 et vendu à la ferraille en 1993. Reprise le 10-01-96.

Coulé le 04-02-03 en tant que cible dans SINKEX.

Nommé d'après l'amiral William Henry Purnell “Spike” Blandy, USN (1890-1954)

<>Premier commandant en chef de la flotte américaine de l'Atlantique.<>

Frappé le 27/07/90 et vendu à N.R. Acquisition, 6-30-90.

Démantelé à la ferraille en 1996.

Nommé d'après le récipiendaire de la Légion du Mérite
Contre-amiral Henry Maston Mullinnix, USN (1892-1943)

A signalé MIA à bord de l'USS LISCOME BAY (CVE-56), en tant que commandant de la force opérationnelle
lorsqu'il a été torpillé et coulé au large des îles Makin dans la région des îles Gilbert le 24/11/43.

Frappé 7-26-90 et coulé comme cible le 8-23-92.

Cinquième navire nommé d'après le commodore Isaac Hull, USN (1773-1843)

Commandant de la CONSTITUTION pendant la guerre de 1812.

Était l'un des derniers destroyers conçus et construits avec une configuration tout canon.
Était le navire d'essai de l'USN pour le Mk 71 expérimental
Canon léger de 8 pouces/55 gros calibre de 1975 à 1979.
Seul destroyer à monter un canon de 8 pouces.

Frappé le 10-15-83 et coulé comme cible le 4-7-98 à une profondeur de 2096 brasses.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Major-général Merritt Austin “Red Mike” Edson, USMC (1897-1955)

Mieux connu des Marines pour la défense de la crête de Lunga pendant la
Bataille de Guadalcanal pendant la Seconde Guerre mondiale.

Frappé 1-31-89. Était un navire musée à New York.

Maintenant situé à Bay City, Saginaw Valley Naval Ship Museum.

Nommé d'après le lieutenant Richard Somers, USN (1778-1804)

Commanda la goélette NAUTILUS en 1804.

Reclassifié DDG-34 le 15-3-67. Désarmé le 15/05-84 et frappé le 26/04/88.

Coulé comme cible le 22/07/98 au large de l'île hawaïenne de Kauai au repos
à une profondeur de 2800 brasses (environ 16 800 pieds).

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à quatre reprises
Lieutenant-commandant Dudley Walker “Mush” Morton, USN (1907-1943)

Célèbre skipper de la Seconde Guerre mondiale du sous-marin WAHOO (SS-238).

Perdu à toutes mains le 10-11-43 lorsqu'il est coulé par un avion japonais.

Désarmé le 22/11/82, frappé le 2-7-90 et vendu à la ferraille le 3-4-92.

Nommé d'après le contre-amiral William Sterling “Deak” Parsons, USN (1901-1953)

Était officier d'armes à bord d'Enola Gay qui a livré la bombe atomique à
mettre fin à la guerre. Il a en fait assemblé la gâchette en vol de sorte que si quoi que ce soit
arrivé, tout ce qui serait perdu serait l'avion, la bombe et l'équipage.

Reclassifié DDG-33 le 15-3-67. Désarmé le 19/11/82 et frappé le 15/5/84.

<>Nom de l'amiral Richard Stanislaus Edwards, USN (1885-1956)

A été vice-chef des opérations navales,
Commandant, Frontière maritime occidentale,
Commandant, Flotte de réserve du Pacifique
Commandant, P”
Frappé 2-7-90 et coulé comme cible le 5-12-97 au large de Kauai, HI à une profondeur de 2499 brasses.

Nommé d'après l'amiral Charles Turner Joy, USN (1895-1956)

Servi pendant la Seconde Guerre mondiale et la Corée.

La dernière affectation était celle de surintendant de l'Académie navale des États-Unis.

<>Turner Joy Road à l'Académie navale est nommé en son honneur.

Maintenant un navire musée à Brementon, WA.

USS CHARLES F. ADAMS (DD-952)
(Voir DDG-2)

USS JOHH KING (DD-953)
(Voir DDG-3)

USS LAWRENCE (DD-954)
(Voir DDG-4)

USS BIDDLE (DD-955)
(Voir DDG-5)

USS BARNEY (DD-956)
(Voir DDG-6)

USS HENRY WILSON (DD-957)
(Voir DDG-7)

USS LYNN MCCORMACK (DD-958)
(Voir DDG-8)

TOURS USS (DD-959)
(Voir DDG-9)

Nommé d'après l'amiral Raymond Ames Spruance, USN-RET (1886-1969)

Ancien commandant en chef de la flotte américaine du Pacifique.

Désarmé le 23/03/05 à Mayport, Floride.

Coulé au large de Virginia Capes pendant le Sinkex les 7 et 8 décembre 2006.

Nommé d'après le vice-amiral Paul Frederick Foster, USN-RET (1889-1972)

Premier homme à recevoir les trois plus hautes récompenses de la Marine
la Médaille d'honneur, la Croix de la Marine et la Médaille du service distingué.

Le 27/03/03, elle a été remise au Naval Surface Warfare Center,
Division de Port Hueneme en tant que nouveau navire d'essai d'autodéfense (SDTS) de la Marine.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué à quatre reprises
Amiral Thomas Cassin Kinkaid, USN (1888-1972)

Premier officier de surface à avoir commandé une force opérationnelle aéronavale.

Beau-frère de l'amiral quatre étoiles de la Marine, mari E. Kimmel.

Désarmé le 1-7-03 et frappé le 4-6-04.

Coulé comme cible le 14/07/04.

Nommé d'après l'amiral Henry Kent Hewitt, USN-RET (1887-1972)

Sa huitième flotte a effectué les premiers débarquements amphibies alliés en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Désarmé le 19/07/01 et frappé le 05/06/02.

Vendu à la ferraille qui a été achevé le 19/12/02.

Nommé d'après le récipiendaire de la Légion du Mérite
Lieutenant-commandant Arthur James “Jack” Elliot, II, USN (1933-1968)

Désarmé le 03/12/03 et frappé le 06/04/2004.

Coulé comme cible au large de l'Australie le 25/06/05.

Nommé d'après l'amiral Arthur William Radford, USN (1896-1973)

Ancien président de l'état-major interarmées de 1953 à 1957.

Coulé comme récif artificiel le 08-10-11.

Nommé d'après le capitaine de corvette Carl Jerrold Peterson, USN (1936-1969)

Tué par des tirs de roquettes ennemies alors qu'il était embarqué dans un bateau de soutien d'assaut
transitant par la rivière Vam Co Dong au Viet Nam.

Désarmé le 10-4-02 et coulé comme cible le 2-16-04.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Hospital Corpsman troisième classe Wayne Maurice Caron, USN (1946-1968)

Alors qu'il servait comme infirmier de combat le 28/07/68 dans la province de Quang Nam, au Vietnam,
L'officier marinier Caron a été blessé à plusieurs reprises alors qu'il se déplaçait entre
Marines tombés au combat, prêtant assistance à chacun, mais continua son
jusqu'à ce qu'il soit tué par le feu ennemi.

Désarmé le 15-10-01 et frappé le 6-5-02.

A été coulé le 12-4-02 au large de Roosevelt Roads, Porto Rico.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Hospital Corpsman deuxième classe David Robert “Bobby” Ray, USN (1945-1969)

Bien que blessé lui-même, le dernier acte d'héroïsme de l'officier marinier Ray a été de protéger un Marine
il soignait. À court de munitions et grièvement blessé, il se jeta sur le
Marine blessé lorsqu'une grenade a atterri à proximité, lui sauvant ainsi la vie lorsqu'elle a explosé.

Coulé comme cible le 11/07/08 par une torpille Mark 48, Mod 7
tiré du HMAS WALLER pendant l'exercice RIMPAC 2008.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Amiral Jesse Bartlett “Oley” Oldendorf, USN-RET (1887-1974)

L'un des officiers de guerre de surface les plus distingués à avoir servi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Désarmé le 20/06/03 et frappé le 06/04/2004.

Coulé comme cible le 25/08/05.

Deuxième navire nommé d'après le capitaine John Young, USN (1740-1781)

Un officier de marine vaillant et audacieux qui a perdu la vie dans la lutte
pour l'indépendance pendant la Révolution américaine.

Désarmé le 19/09/02 et frappé le 06/11/02.

Coulé comme cible le 13 avril 2004.

Nommé d'après l'amiral français François Joseph Paul DeGrasse (1722-1788)

Il a contribué à assurer notre indépendance.

Désarmé et frappé le 6-5-98.

Cinquième navire nommé en l'honneur du capitaine Jeremiah O’Brien (1740-1818)

Un américano-irlandais de Machias, Maine, qui a mené la première bataille navale
à la Révolution américaine le 12 juin 1775.

Coulé comme cible au large d'Hawaï le 2-9-06 par l'USS LAKE ERIE (CG-70)

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Vice-amiral Aaron Stanton “Tip” Merrill, USN (1890-1961)

Était un croiseur-destroyer exceptionnel et un commandant de force opérationnelle pendant la Seconde Guerre mondiale.

Désarmé et frappé le 26-3-98.

Coulé comme cible au large d'Hawaï le 8-1-03.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Amiral Robert Pearce Briscoe, USN (1897-1968)

Commandé l'USS DENVER (CL-58) pendant la Seconde Guerre mondiale au cours d'une bataille de trente-six heures avec l'ennemi
forces navales, aidant au naufrage de cinq navires de guerre ennemis, tout en endommageant quatre autres.

Désarmé le 10-2-03 et frappé le 4-6-04.

Coulé comme cible le 25/08/05.

Nommé d'après l'amiral Felix Budwell Stump, récipiendaire de la Navy Cross, USN-RET

Ancien commandant en chef de la flotte du Pacifique.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, l'amiral Richard Lansing Conolly, USN (1892-1962)

Commandant, U.S. Naval Forces, Europe (COMNAVEUR), 1946

Plus tard est devenu président de l'Université de Long Island de 1953 à 1962

Désarmé et frappé le 19-9-98.

Coulé comme cible le 29/04/2009

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Vice-amiral Frederick Moosbrugger, USN-RET (1900-1974)

qui s'est d'abord fait connaître en tant que commandant de destroyer dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale.

Déclassé 15-12-00. Hors service, en réserve.
Était détenu au Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF), Philadelphie.

Mis à la ferraille à Brownsville, Texas.

Nommé d'après John Hancock (1737-1793)

Déclassé 16/10/00. Était détenu au navire inactif de la marine
Installation de maintenance (NISMF), Philadelphie.

Mis à la ferraille à Brownsville, Texas.

Quatrième navire à porter le nom des cinq membres de la famille Nicholson.

Capitaine James N. Nicholson, USN (1737-1804)
Capitaine Samuel Nicholson, USN (1732-1811)
Capitaine John Nicholson, USN (1756-1844)
Capitaine William C. Nicholson, USN (1800-1872)
L'amiral James W.C. Nicholson, USN (1821-1887)

Reconnu dans l'histoire navale américaine.

Désarmé le 18/12/02 et frappé le 06/04/2004.

Coulé comme cible le 30/07/04.

Nommé d'après trois membres d'une famille distinguée de la Marine :

Commodore John Rodgers, USN (1772-1838)
Contre-amiral John Rodgers, USN (1812-1882)
Commandant John Rodgers, USN (1881-1926)

Désarmé et frappé le 18/09/98.

Était détenu à la maintenance navale inactive des navires
Facility (NISMF), Philadelphie, PA au 19/07/99.

Mis à la ferraille à Brownsville, Texas.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Lieutenant-colonel William Groom Leftwich, Jr., USMCR (1931-1970)

Tué au combat le 18/11/70 dans un accident d'hélicoptère à Quang
Viet Nam en tant que CO, 1er Recon Bn.

Désarmé et frappé le 27-3-98.

Coulé comme cible au large d'Hawaï le 8-1-03.

Nommé d'après le commandant William Barker Cushing, USN (1842-1874)

un héros naval de la guerre civile américaine.

Coulé comme cible lors de l'exercice RIMPAC 2008 le 14/07/08, au nord de Kauai, Hawaï.

Nommé d'après le triple récipiendaire de la Médaille du service distingué
Amiral Harry Wilbur Hill, USN (1890-1971)

Ancien surintendant de l'Académie navale des États-Unis.

Désarmé et frappé le 29-5-98.

Troisième navire nommé d'après le premier lieutenant Presley Neville O’Bannon, USMC (1776-1850)

Héros marin de la guerre tripolitaine.

Coulé dans le cadre du SINKEX 2008 le 10-6-08.

Deuxième navire nommé d'après le lieutenant Jonathan Thorn, USN (1779-1811)

A été nommé premier commandant du New York Navy Yard à l'âge de 27 ans,
le plus jeune officier à avoir commandé un chantier naval des États-Unis.

Coulé comme cible le 22/07/06.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué
Vice-amiral Morton Lyndholm Deyo, USN (1887-1973)

Un destroyer vétéran et des tirs navals distingués
commandant de la tâche de soutien de la Seconde Guerre mondiale.

Désarmé le 11-06-03 et frappé le 4-6-04.

Coulé comme cible le 25/08/05 dans l'Atlantique.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Amiral Royal Eason Ingersoll, USN (1883-1976)

A été commandant en chef de la flotte américaine de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale.

Désarmé et frappé le 24/07/98.

Coulé comme cible au large d'Hawaï le 29/07/03.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué à trois reprises
Amiral James Fife, Jr., USN-RET (1987-1973)

Sous-marinier distingué pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale.

Désarmé le 28/02/03 et frappé le 06/04/2004.

Coulé comme cible le 23/08/05 dans le Pacifique.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Amiral Frank Jack Fletcher, USN-RET (1885-1973)

A été le commandant opérationnel lors des batailles cruciales de la mer de Corail et de Midway.

Coulé comme cible le 16/07/08 au large de Kauai (Hawaï) pendant l'exercice RIMPAC 2008 par un
Torpille Mark 48 ADCAP tirée depuis le HMAS WALLER.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à trois reprises
Vice-amiral Robert Ward Hayler, Sr. USN-RET (1891-1980)

Remarqué pour ses contributions au développement des munitions navales au début de la Seconde Guerre mondiale.

Désarmé le 8-25-03 au chantier naval de Portsmouth, en Virginie, et plus tard frappé le 4-6-04.

Coulé comme cible le 13/11/04.

Dernier navire de la classe SPRUANCE.

Deuxième navire nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Amiral Isaac Campbell Kidd, USN (1884-1941)

Était à bord de l'USS ARIZONA lors de l'attaque de Pearl Harbor,
et a été le premier officier général à mourir pendant la Seconde Guerre mondiale.

Désarmé et frappé le 3-12-98.

Commandé dans la marine taïwanaise le 19/12/05 et rebaptisé KEELING (DDG-1801).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Contre-amiral Daniel Judson Callaghan, USN (1892-1942)

Tout en dirigeant une force de navires américains contre un Japonais de loin supérieur
force pendant la bataille de Guadalcanal, il a été tué lorsqu'un
coup direct a été marqué sur le pont de son vaisseau amiral.

Désarmé et frappé le 31/03/98.

Commandé dans la marine taïwanaise le 19/12/05 et renommé SU-AO (DDG-1802).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le contre-amiral Norman Scott, USN (1889-1942)

Mort lors de la première bataille navale de Guadalcanal à bord de l'USS ATLANTA (CL-51).

Désarmé et frappé le 12-10-98.

Transféré à Taïwan en 11-05 et renommé TZUO-YING (DDG-1803).

Troisième navire nommé d'après le contre-amiral Theodore Edson Chandler, récipiendaire de la Navy Cross, USN (1894-1945)

Alors qu'il servait en tant que commandant, Cruiser Division QUATRE, embarque sur l'USS LOUISVILLE (CA-28)
en janvier 1943, lors du voyage de Leyte à Lingayen pour l'invasion de Luçon,
est décédé des suites de brûlures lorsque son navire a subi de lourdes attaques aériennes japonaises, principalement des kamikazes.

Désarmé et frappé le 23/09/99.

Transféré à Taiwon et mis en service sous le nom de MA-KONG (DDG-1805) le 11-1-06.

MAINTENANT POUR PLUS DDG’s / DL’s / DLG’s / DLGN’s

Désarmé le 15/01/70 et frappé le 01/11/73.

Toute sa carrière s'est déroulée en tant que navire d'essais et d'essais.

Vendu le 22/08/74 et démoli pour la ferraille.

USS JOHN S. MCCAIN (DL-3)
(Voir DD-928)

USS WILLIS A. LEE (DL-4)
(Voir DD-929)

USS WILKINSON (DL-5)
(Voir DD-930)

REMARQUE : Les DDG-2 à DDG-9 ont été commandés sous les numéros DD-952 à DD-959.

DDG-5 a été initialement commandé comme USS BIDDLE

Nommé d'après l'ancien secrétaire à la Marine (1929-33) Charles Francis Adams (1866-1954)

Arrière-petit-fils de John Quincy Adams.

ex DD-952. Reclassifié DDG-2 le 23-4-57.
Désarmé le 8-1-90 et frappé le 20-11-92.

Être détenu en tant qu'installation de maintenance des navires inactifs de la marine
(NISMF), Philadelphie, Pennsylvanie. au 22/01/99.

À mettre au rebut ou à donner en tant que musée.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur à deux reprises, le chef Watertender John King, USN (1862-1938)

A été l'un des 19 seuls dans l'histoire à recevoir la médaille d'honneur à deux reprises.

La première médaille est venue en servant dans l'USS VICKSBURG (PG-11)

La deuxième médaille est venue en servant dans l'USS SALEM (CL-3)

ex DD-953. Reclassifié DDG-3 le 23-4-57.

Désarmé le 30/03/90 et frappé le 12/01/93.

Nommé d'après le capitaine James Lawrence, USN (1781-1813)

La citation originale qui est devenue le cri de bataille navale populaire était
“Dites aux hommes de tirer plus vite et de ne pas abandonner le navire” a été crié
par le Commandant Lawrence, Commandant du CHEASAPEAKE,
mortellement blessé près du port de Boston pendant la guerre de 1812.

ex DD-954. Reclassifié DDG-4 le 23-4-57.

Désarmé le 30/03/90 et frappé le 16/03/90.

Mise au rebut autorisée en novembre 2003. Démantelée par
Metro Machine Corp., achevé le 03/11/04.

Nommé d'après l'ancien chef des opérations navales,
Amiral Claude Vernon Ricketts, USN (1906-1964)

A été un leader altruiste et dévoué au service naval et à son pays.
Passant du statut d'enrôlé au grade le plus élevé dans la Marine, il a été reconnu pour son inspiration
leadership de tous ceux qui l'ont connu. En tant que marin, stratège et homme d'État, il a gagné le respect pour son
détermination et des actions positives pour préserver la force maritime de la nation.

ex DD-955 BIDDLE. Reclassifié DDG-5 le 23-4-57. Rebaptisé le 28/07/64.

Désarmé le 31/10/89, frappé le 01/06/90.

A été vendu à la ferraille le 15/04/2095 mais l'acheteur a fait défaut le 08/10/96.

Était détenu à l'installation de maintenance des navires inactifs de la marine
(NISMF), Philadelphie, Pennsylvanie.

Vendu à Metro Machine de Philadelphie pour mise au rebut qui a été achevée le 11-8-02.

Troisième navire nommé d'après le commodore Joshua Barney, USN (1759-1818)

A défendu Washington, le Capitole, lorsqu'il a été menacé en 1814.
A été présenté avec l'épée d'honneur.

ex DD-956. Reclassifié DDG-6 le 4-6-57.

Désarmé le 17/12/90 et frappé le 20/11/92.

Vendu à la ferraille le 2-10-99 mais l'acheteur a fait défaut.

A finalement été mis au rebut le 22/03/06 à Norfolk, en Virginie.

Nommé d'après le contre-amiral Henry Braid “Hammerin’ Hank” Wilson, Jr., USN (1861-1954)

<>Commandant en chef de la flotte américaine de l'Atlantique (CINCLANT) de 1919 à 1921 et plus tard
a servi comme 26e surintendant de l'Académie navale des États-Unis de 1921 à 1925.
Était le beau-père du secrétaire américain à la Guerre Patrick J. Hurley.

ex DD-957. Reclassifié DDG-7 le 23-4-57.

Désarmé le 10-2-89 et frappé le 1-26-90.

Coulé comme cible au large de la Californie le 15/08/03.

Nommé d'après l'amiral Lynde Dupuy McCormick, USN (1896-1956)

A été le premier à servir en tant que commandant suprême des forces alliées de l'Atlantique (OTAN).

ex DD-958. Reclassifié DDG-8 le 23-4-57.

Désarmé le 10-1-91 et frappé le 11-10-92.

Vendu pour valeur à la ferraille le 20/06/94 pour utilisation comme barge à moteur.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué
Amiral John Henry Towers, USN (1885-1955)

L'un des premiers officiers de la marine dans le service de l'aviation
et a été commandant du premier vol transatlantique en 1919.
A également été commandant en chef de la flotte américaine du Pacifique du 2-1-46 au 2-28-47.

ex DD-959. Reclassifié DDG-9 le 23-4-57.

Désarmé le 10-1-90 et frappé le 5-27-92.

Vendu pour valeur à la ferraille le 20/06/94 pour utilisation comme barge à moteur.

A été coulé le 10-9-02 à une profondeur de 1 963 brasses, au large de l'île de San Clemente.

Nommé d'après le contre-amiral William Thomas Sampson, USN (1846-1902)

Ancien surintendant de l'Académie navale des États-Unis (1886-90).

Désarmé le 24/06/91, frappé le 20/11/92.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, l'amiral David Foote Sellers, USN (1874-1949)

A été commandant en chef de la flotte américaine et surintendant de l'Académie navale des États-Unis.

Déclassé le 31/10/89, frappé le 20/11/92.

En août 2004, Metro Machine a commencé à mettre au rebut à Pierside à Philadelphie.

Nommé d'après le contre-amiral Samuel Shelburn Robison, USN (1867-1952)

<>Commandant en chef, Flotte de combat américaine (COMBATFLT), 1923-1925
Commandant en chef de la flotte américaine (CINCUS), 1925-1926
Surintendant de l'Académie navale des États-Unis, 1928-1931.

Déclassé le 01/10/91, frappé le 20/11/92.

Vendu le 6-20-94 pour être utilisé comme barge électrique mais a ensuite été mis au rebut
par Consolidated Mineral en 1996.

Deuxième navire nommé d'après le capitaine William Rion Hoel, USN (1825-1879)

A servi avec distinction dans la campagne pour prendre Vicksburg.

Déclassé le 01/10/90, frappé le 20/11/92.

Vendu 6-20-94 pour utilisation comme barge électrique.

Troisième navire nommé d'après le capitaine Franklin Buchanan, USN (1800-1874)

Premier surintendant de l'Académie navale des États-Unis (1845-1847).

Désarmé le 01/10/91 et frappé le 20/11/92.

Coulé comme cible au Pacific Missile Range Facility, au nord de l'île hawaïenne de Kauia,
à une profondeur de 2 540 brasses le 14/06/00. Le 13/06/00, elle a été touchée par trois missiles Hellfire,
trois missiles Harpoon et une bombe à guidage laser de 2 400 livres, mais n'a pas coulé.

Le travail a finalement été fait par 200 livres de charges explosives posées par une équipe EOD.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Major-général Randolph Carter Berkeley, USMC (1875-1960

Il se distingua lors d'engagements à Vera Cruz, les 21 et 22 avril 1914,
tout en menant son 2e régiment à terre. Son sang-froid et son courage et son
habileté à manier ses hommes pour affronter et vaincre des mitrailleuses et
tirs de fusil vers Cinco de Mayo et les rues parallèles expliquent le petit
pourcentage des pertes des Marines sous son commandement.

Désarmé et frappé le 10-1-92.

Vendu à la Grèce à la même date et rebaptisé THEMISTOCLES (D-221).

Désarmé le 18/02/02 à Salamine, Grèce.

Vendu à la ferraille par la marine grecque le 19/02/04.

Nommé d'après l'amiral Joseph Strauss, USN (1861-1948)

A été responsable de la pose du grand barrage de la mer du Nord de
57 000 mines de contact de la Norvège à l'Écosse pendant la Première Guerre mondiale.

Déclassé 2-1-90. Frappé le 10-1-90 et loué à la Grèce à la même date.

Rebaptisé FORMION (D-220). Bail renouvelé à la Grèce le 10-1-96.

Désarmé le 29/07/02 et vendu à la ferraille le 19/02/04.

Troisième navire nommé d'après le capitaine Gustavus Conyngham, USN (1747-1819)

A combattu les Britanniques dans leurs propres eaux pendant la guerre d'indépendance des États-Unis,
et est devenu connu sous le nom de “Dunkerque Pirate”.

Désarmé le 30/10/90 et frappé le 30/05-91.

Vendu et mis au rebut le 15-4-94.

Nommé d'après le héros naval confédéré Raphael Semmes (1809-1877)

Désarmé et frappé le 9-12-91.

Loué à la Grèce le 9-12-91. et rebaptisé KIMON (D-218).

Désarmé le 17/06/04 et maintenu en réserve à Souda Bay, Crète.

Deuxième navire nommé d'après le commodore Josiah Tattnall, USN (1795-1871)

Station navale commandée à Savannah, GA.

Désarmé le 18/01/91 et frappé le 12/01/93.

Troisième navire nommé d'après le contre-amiral Louis Malesherbes Goldsborough, USN (1805-1877)

Ancien surintendant de l'Académie navale des États-Unis de 1853 à 1857.

Désarmé et frappé le 29-4-93.

Vendu à l'Australie le 17/09/93 pour être utilisé comme carcasse de pièces, puis vendu à l'Inde pour la ferraille.

Nommé d'après le vice-amiral Edward Lull Cochrane, USN (1892-1959)

Déclassé le 10-1-91. Frappé le 20-11-92.

Remorqué à Brownsville, TX depuis Pearl Harbor, HI en mars 2001 pour démolition.

Mise au rebut terminée le 19/09/01.

Deuxième navire du nom du 1er secrétaire à la Marine Benjamin Stoddert (1751-1813)

Désarmé le 20/12/91 et frappé le 20/11/92.

Coulé le 2/3/01 dans le Pacifique alors qu'il était remorqué pour démolition à Brownsville, Texas.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Contre-amiral Richard Evelyn Byrd, Jr., USN (1888-1957)

Explorateur polaire noté et aviateur célèbre.

Déclassé 4-27-90. Frappé le 10-1-92.

Je suis allé en Grèce le 8-8-93 pour être utilisé comme
une carcasse de pièces et a finalement été coulé comme cible le 19/06/03.

Nommé d'après le commodore James Iredell Waddell, USN (1824-1886)

Pendant la guerre du Mexique, il participe au blocus de
Vera Cruz alors qu'il était affecté au brick SOMERS.

Désarmé et frappé le 10-1-92.

Loué à la Grèce le 10-1-92 et rebaptisé NEARCHOS (D-219).

Désarmé le 18/07/03 et coulé par la marine grecque
dans un test d'armes SINKEX le 26/05/2006.

DDG-25 (PERTH D-38)
Construit pour l'Australie. Déclassé 15-10-99.
Sabordé à Albany dans la partie sud-ouest de l'ouest de l'Australie en tant qu'épave de plongée.

DDG-26 (HOBART D-39)
Construit pour l'Australie. Payé le 5-12-00. À utiliser comme épave de plongée au large des côtes australiennes.

DDG-27 (BRISBANE D-41)
Construit pour l'Australie. Coulé au large des côtes du Queensland, dans la mer de Corail
pour une utilisation comme épave de plongée récréative.

DDG-28 (LUTGENS D-185)
Construit pour la marine allemande (anciennement ouest-allemande). Déclassé le 18/12/03.

DDG-29 (MOULEUSES D-186)
Construit pour la marine allemande (anciennement ouest-allemande). Déclassé le 30/03/03.
Est maintenant l'attraction centrale du musée naval de Wilhelmshaven.

DDG-30 (ROMMEL D-187)
Construit pour la marine allemande (anciennement ouest-allemande). A été frappé le 30/06/99.

FORREST SHERMAN / CLASSE DDG

USS DECATUR (DDG-31)
Voir (DD-936)

USS JOHN PAUL JONES (DDG-32)
Voir (DD-932)

USS PARSONS (DDG-33)
Voir (DD-949)

USS MITCHER (DDG-35)
Voir (DD-927)

USS JOHN S. MCCAIN (DDG-36)
(Voir DD-928)

Nommé d'après l'amiral David Glasgow Farragut, USN (1801-1870)

<>Est devenu un héros national lors de la bataille de Mobile Bay, sa plus grande victoire.
Il a rallié ses hommes avec le célèbre cri “Au diable les torpilles !” alors qu'il menait le
la plus grande partie de sa flotte a réussi à traverser une zone dangereuse minée par des torpilles.

Était amiral de la Marine, 1866-1870

Désarmé le 31/10/89 et frappé le 20/11/92.

Décapage terminé le 15-12-06 à Brownsville, TX.

Troisième navire nommé d'après le contre-amiral Stephen Bleecker Luce, USN (1827-1917)

Premier président de l'École navale de guerre.

Désarmé le 4-1-91 et frappé le 20-11-92.

En août 2004, Metro Machine a commencé à mettre au rebut à Pierside à Philadelphie
qui a été achevé le 17/06/05.

Quatrième navire nommé d'après le commodore Thomas MacDonough, USN (1783-1825)

A mené la flotte du lac Champlain pendant la guerre de 1812.

Désarmé le 23/10/91 à Charleston, Caroline du Sud, et frappé le 30/11/92.

Démantelé par Metro Machine Corp. à Philadelphie, achevé le 9-10-04.

Nommé d'après l'amiral Robert Edward Coontz, USN (1864-1935)

Ancien chef des opérations navales de 1919 à 1923.

Désarmé le 10-4-89 et frappé le 1-26-90.

Metro Machine a terminé l'élimination le 26/03/03 à Philadelphie, PA.
Ferraille vendue à Camden Iron and Metal.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, l'amiral de la flotte Ernest Joseph King, USN (1878-1956)

Stratège naval pendant la Seconde Guerre mondiale et chef des opérations navales 1942-1945

Beau-père du général quatre étoiles de l'Air Force Frederic H. Smith, Jr.

Désarmé le 28-3-91 et frappé le 20-11-92.

Quatrième navire nommé d'après le contre-amiral Alfred Thayer Mahan, USN (1840-1914)

Historien et stratège naval américain. Défenseur de la puissance maritime comme déterminant de notre
la force de la nation. Sa doctrine de maîtrise de la mer et à travers ses chroniques de théorie navale
et l'histoire, a doté ce pays d'un héritage profond. Ses écrits fournissent un élan vital
et des conseils à ceux qui écoutent l'appel de la mer et à ceux qui participent à la défense de notre nation.

Désarmé et frappé le 15/06/93.

Au 6/9/03 était en train d'être mis au rebut à
Sparrows Point (Bethlehem Steel) à Baltimore.

Démantelé par Metro Machine Corp.,
et Baltimore Marine Industries, achevé le 18/05/2004.

Deuxième navire nommé d'après
Contre-amiral John Adolphus Bernard Dahlgren, USN (1809-1870)

Ancien chef du bureau de l'artillerie. Il a développé le célèbre
Canon Dahlgren, obusiers perfectionnés pour une utilisation à flot et à terre, organisé
la Naval Gun Factory, et a écrit plusieurs livres importants sur l'artillerie.

Désarmé le 31/07/92 et frappé le 20/11/92.

Nommé d'après l'amiral William Veazie Pratt, USN (1895-1962)

Commandant en chef de la flotte de combat américaine (COMBATFLT), 1927-1929
Commandant en chef de la flotte américaine (CINCUS), 1929-1930
Chef des opérations navales (CNO) 1930-1933

Désarmé le 30/09/91 et frappé le 20/11/92.

Deuxième navire nommé d'après l'amiral George Dewey, USN (1837-1917)

<>a mené son escadron dans la baie de Manille [avec son drapeau dans le croiseur protégé OLYMPIA (C-6)],
et en deux heures détruit la flotte espagnole sans une seule perte américaine.

A été candidat à l'investiture du Parti démocrate à la présidence en 1900.

Désarmé le 31/08/90 et frappé le 20/11/92.

Cinquième navire nommé d'après le commodore Edward Preble, USN (1761-1807)

En 1803, à bord de son navire amiral, l'USS CONSTITUTION, navigua contre
les pirates barbares en tant que commodore d'une escadre de sept navires et mille hommes.

Désarmé le 15/11/91 à Norfolk, en Virginie, et frappé le 20/11/92.

DDG-49 et DDG-50 ont été ignorés.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine et ancien CNO
Amiral de la flotte William Daniel Leahy, USN (1875-1959)

A également été ambassadeur des États-Unis en France, 1941-1942.
La nièce de sa femme a épousé l'amiral David quatre étoiles de la Marine. W. Bagley.

CG reclassée le 30/06/75. Désarmé et frappé le 1-01-93.

Arrivé le 24/07/04 à Brownsville, TX pour mise au rebut.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, l'amiral Harry Ervin Yarnell, USN (1875-1959)

Ancien commandant en chef de la flotte asiatique.

Désarmé et frappé le 29/10/93.

Était détenu au Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF), Philadelphie, PA.

A été vendu à la ferraille qui a été achevé le 17/04/2002.

Nommé d'après le contre-amiral John Lorimer Worden, USN (1818-1897)

Ancien surintendant de l'Académie navale des États-Unis.

Désarmé et frappé à Pearl Harbor le 10-1-93.

A été coulé lors d'exercices au Pacific Missile Range, au nord de l'île d'Hawaï
de Kauai et se reposant à une profondeur de 2 560 brasses. Soutenu une attaque continue de deux
navires, le HMAS ADELAIDE et le sous-marin USS TUSCON, et du F-14 Tomcat et
Des chasseurs F-18 Hornet, du porte-avions ABRAHAM LINCOLN (CVN-72), enfin en train de couler
à 18h01 le 18 juin 2000, 34 heures après le début des exercices.

Quatrième navire nommé d'après le capitaine Richard Dale, USN (1756-1826)

Il était Premier Lieutenant à BONHOMME RICHARD lorsqu'elle
capturé SERAPIS dans le célèbre engagement du 23 septembre 1781.

Désarmé et frappé le 27/09/94.

Coulé comme cible le 4-6-00 à une profondeur de 2 150 brasses.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, l'amiral Richmond Kelly Turner, USN (1885-1961)

Ancien commandant du USS ASTORIA (CA-34)

Désarmé le 13/06/96, frappé le 13/05/2095.

Nommé d'après le capitaine Charles Vernon Gridley, USN (1844-1898)

Au début de la bataille de la baie de Manille, l'amiral Dewey commanda
Le capitaine Gridley commencera son bombardement de navires espagnols avec les mots
“Vous pouvez tirer lorsque vous êtes prêt, Gridley.”

Désarmé et frappé le 21/01/94.

Le démantèlement a été achevé le 31/03/05 à Brownsville, TX.

Deuxième navire nommé d'après l'enseigne John Charles England, USNR (1920-1941)

A perdu la vie à bord de l'USS OKLAHOMA (BB-37) le 12-7-41.

Désarmé et frappé le 21/01/94.

Mise au rebut terminée le 20/10/04 par Int’l Shipbreaking Ltd, Brownsville, TX.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
L'amiral de la flotte William Frederick “Bull” Halsey, Jr., USN (1882-1959)

La capitulation japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale a eu lieu sur son navire amiral,
le cuirassé USS MISSOURI (BB-63), dans la baie de Tokyo.

Désarmé et frappé le 1-28-94.

Mise au rebut terminée le 30/11/03.

Nommé d'après le vice-amiral Joseph Mason “Bull” Reeves, USN (1872-1948)

Ancien commandant en chef de la flotte américaine.

Désarmé et frappé le 11-12-93.

Coulé comme cible le 01/06/01 à une profondeur de 2 541 brasses.

Troisième navire nommé d'après le commodore William Bainbridge, USN (1774-1833)

A combattu les pirates anglais, français et barbaresques.

Désarmé et frappé le 13/09/96.

Le recyclage de Hulk s'est terminé le 30/10/99 à Puget Sound NavShpYd, Bremerton, WA.

Deuxième navire nommé d'après le contre-amiral George Eugene Belknap, USN (1832-1903)

A commandé le CANONICUS pendant les attaques de Fort Fisher, en Caroline du Nord.

Désarmé et frappé le 15/02/95.

Coulé comme cible le 24-9-98.

Nommé d'après l'ancien secrétaire de la Marine et ambassadeur au Mexique
Josèphe Daniels (1862-1948)

Parmi ses réformes de la Marine inauguraient la pratique de faire 100 marins de
la flotte éligible à l'entrée à l'Académie navale, l'introduction des femmes dans le service,
et l'abolition du mess du vin des officiers. A partir de ce moment, la boisson la plus forte à bord de Navy
les navires ne pouvaient être que du café et au fil des ans, une tasse de café est devenue connue sous le nom de « tasse de Joe ».

Désarmé et frappé le 21/01/94.

Décapage terminé le 11-8-99 par Int’l Shipbreaking LTD, Brownsville, TX.

Nommé en l'honneur des quatre générations de Wainwright
en commençant par l'amiral de la guerre civile Jonathan Mayhew Wainwright.

Désarmé et frappé le 15/11/93 à Charleston, SC.

Vendu à la ferraille le 16/12/94. Le contrat a été résilié.

Troisième navire nommé d'après le vice-amiral James Edward Jouett, USN (1828-1902)

A servi avec les amiraux Farragut, DuPont, Goldsborough, Davis et Porter.

Désarmé et frappé le 1-28-94 à San Diego, CA.

À partir du 6-5-00, amarré à la flotte de réserve de Suisun Bay, Benecia, CA.

Coulé le 08-10-07 comme cible.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, l'amiral Frederick Joseph Horne, USN (1880-1959)

A servi comme vice-chef des opérations navales, 1942-1945

Désarmé et frappé le 2-4-94.

Coulé au nord de l'île de Kauai le 14/07/08 après 3 coups directs au milieu du navire à l'arrière.
Trois missiles AGM-84 Harpoon ont été tirés à partir d'avions attachés au Carrier Air Wing 5.

Troisième navire nommé d'après le lieutenant Andrew Sterett, USN (1778-1807)

A servi comme troisième lieutenant à bord de la frégate CONSTELLATION nouvellement mise en service.
Commandait une batterie d'artillerie pendant la guerre non déclarée avec la France
dans lequel la marine américaine naissante a remporté sa première victoire sur le
haute mer contre la frégate française L’INSURGENTE.

Désarmé et frappé le 3-24-94.

Depuis le 1-8-99, s'est rendu à la flotte de réserve de Suisun Bay, Benecia, Californie.

Démantèlement attribué à Int’l Shipbuilding LTD, Brownsville, TX.

A reçu 9 étoiles de bataille pour son service au Vietnam.

Nommé d'après l'amiral William Harrison Standley, USN (1872-1963)

L'un des grands patriotes américains des temps modernes.
A servi son pays pendant plus de 50 ans en tant qu'officier de marine, homme d'État,
et diplomate. A été ambassadeur des États-Unis auprès de l'Union soviétique, 1942-1943.

Désarmé et frappé le 2-11-94.

À partir du 6-5-00, amarré à la flotte de réserve de Suisun Bay, Benecia, CA.

Troisième navire nommé d'après le secrétaire adjoint de la Marine Gustavus Vasa Fox (1821-1883)

Désarmé et frappé le 15-4-94.

Mise au rebut terminée le 28/10/07 par Int’l Shipbreaking LTD, Brownsville, TX.

Cinquième navire nommé d'après le capitaine Nicholas Biddle, USN (1750-1778)

Le 7 mars 1778, alors qu'il commandait le RANDOLPH, et après avoir reçu des coups de canon de
HMS YARMOUTH, le feu a pénétré les magasins à poudre RANDOLPH’s, et le navire a explosé
et a coulé instantanément. Le CAPT BIDDLE périt et son équipage de 315 hommes n'avait que quatre survivants.

Désarmé et frappé le 30/11/93.

En date du 17/12/99, amarré à la Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF), Philadelphie, PA.

A été vendu mais l'entrepreneur a fait défaut.

Reprise par la Marine et mise au rebut a été achevée le 1-2-02.

Cinquième navire nommé d'après le commodore Thomas Truxtun, USN (1755-1822)

Premier Commandant de la frégate CONSTELLATION.

Désarmé et frappé le 9-11-95.

Mis à la ferraille au chantier naval de Puget Sound, Bremerton, WA le 4-16-99.

A reçu 7 étoiles de bataille et la mention élogieuse de l'unité de la Marine pour son service au Vietnam.

Sixième navire à porter le nom de l'État de Californie.

Désarmé et frappé le 7-9-99.

Mise au rebut terminée le 5-12-00 au chantier naval de Puget Sound, Bremerton, WA.

Sixième navire nommé d'après l'État de Caroline du Sud.

Désarmé et frappé le 30/07/99.

Hulk en attente de recyclage au chantier naval de Puget Sound, Bremerton, WA.

Huitième navire nommé d'après l'État de Virginie.

Désarmé et frappé le 11-10-94.

Recyclé au chantier naval de Puget Sound, Bremerton, WA.

Troisième navire nommé d'après l'État du Texas.

Désarmé le 16/07/93, frappé le 16/07/94.

Recyclé au chantier naval de Puget Sound, Bremerton, WA. le 20/10/01.

Quatrième navire nommé d'après l'État du Mississippi.

Désarmé et frappé le 27/08/97.

Hulk est actuellement en attente de recyclage au chantier naval de Puget Sound.

Cinquième navire nommé d'après l'État de l'Arkansas.

Désarmé et frappé le 7-7-98.

Recyclé au chantier naval de Puget Sound, Bremerton, WA. le 11-1-99.

Nommé d'après l'officier de marine et inventeur John Mercer Brooke (1826-1906)

Inventé l'appareil de sondage en haute mer, et ancien
chef du Bureau de l'artillerie et de l'hydrographie (1863-1865).

Désarmé le 9-16-88 et loué au Pakistan le 2-1-89.

Renvoyé le 14-11-93 et ​​frappé le 1-2-94.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Amiral DeWitt Clinton Ramsey, USN (1888-1961)

Ancien commandant en chef de la flotte américaine du Pacifique du 1-12-48 au 4-30-49.

Désarmé le 9-1-88 et frappé le 1-25-92.

Coulé comme cible au Pacific Missile Range Facility,
au nord de l'île hawaïenne de Kauia, le 15/06/00 à une profondeur de 2 700 brasses.

Elle a coulé à 13h45. après avoir pris des harpons de surface et aériens.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Amiral Frank Herman Schofield, USN (1869-1942)

<>Commandant en chef de la flotte américaine (CINCUS), 1931-1932
Retraité en 1933 après 47 ans de service.

Désarmé le 9-8-88 et frappé le 6-20-92.

Coulé comme cible le 11-2-99 à une profondeur de 1 954 brasses.

Troisième navire nommé d'après le commodore Silas Talbot, USN (1761-1813)

Héros de guerre révolutionnaire et deuxième commandant de la CONSTITUTION.

Déclassé le 30/09/88 et loué au Pakistan le 30/04/2089. Rebaptisé HUNIAN (F-169).

Retourné le 12-11-93 et ​​frappé.

Nommé d'après le commandant Richard Lucian Page, USN (1807-1901)

Commandant de l'INDÉPENDANCE pendant la guerre du Mexique.

Déclassé le 30/09/88 et loué au Pakistan le 31/03/89.

Retourné le 15/01/94 et frappé.

Nommé d'après le contre-amiral Julius Augustus Furer, USN (1880-1963)

Constructeur naval, inventeur, administrateur et auteur.

Désarmé 1-31-89 et loué au Pakistan à la même date.

Retourné le 12-11-93 et ​​frappé.

Naissance du cinquième navire du Rhode Island
Commodore Oliver Hazard Perry, USN (1785-1819)

C'est cet homme qui a écrit le fameux rapport de victoire,
« Nous avons rencontré l'ennemi et ils sont à nous après la défaite des Britanniques.

Désarmé le 20/02/97 et frappé le 5-3-99.

Contrat de démolition (2 503 814 $) attribué le 9-9-05 à Metro Machine Co. de Philadelphie.
La mise au rebut a été achevée le 21/04/2006.

Nommé d'après le contre-amiral Francis Xavier McInerney, USN (1899-1956)

Commandant des forces opérationnelles amphibies interarmées sept, vingt-six et quatre-vingt-douze en Corée.

Désarmé le 8-31-10 et vendu au Pakistan pour 78 millions de dollars.
Rebaptisé PNS ALAMGIR (F-260).

Troisième navire nommé d'après le commodore Alexander Scrammel Wadsworth, USN (1790-1851)

Était célèbre pour ses actions héroïques alors qu'il servait à bord de l'USS CONSTITUTION
lors de l'engagement avec le HMS GUERRIERE dans la guerre de 1812.

Désarmé le 28/06/02 et frappé le 23/07/02 avant d'être rebaptisé
comme le destroyer polonais GENERAL TADEUSZ KOSCIUSZKO (273).

Amiral Donald Bradley Duncan, USN (1896-1975)

L'un des principaux architectes du Doolittle Raid sur Tokyo.

Désarmé le 17/12/94 et frappé le 1-5-98.

Vendu à la Turquie pour pièces détachées en 10-99.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Amiral Joseph James “Jocko” Clark, USN-RET (1893-1971)

Ancien commandant de la 7e flotte pendant la guerre de Corée.

Désarmé et frappé le 15-3-00.

Transféré en Pologne et renommé GENERAL KAZIMIERZ PULAWSKI (272).

Nommé en l'honneur du commandant George Philip, Jr. USN, récipiendaire de la Navy Cross (1912-1945)

<A donné la vie lorsque son navire, l'USS TWIGGS (DD-591), a été endommagé pendant
une torpille japonaise et une attaque kamikaze au large d'Okinawa le 16/06/45.

Désarmé le 15/03/03 à San Diego, Californie.

Conservé en tant qu'actif de mobilisation de catégorie “B”, à transférer au Portugal.
De

Nommé d'après le récipiendaire de la Légion du Mérite
Contre-amiral Samuel Eliot Morison, USNR (1887-1976)

L'un des historiens navals les plus distingués du pays.

Désarmé le 4-11-02 et remis à la Turquie à la même date.

Nommé d'après l'amiral John Harold Sides, USN (1904-1978)

Ancien commandant en chef de la flotte américaine du Pacifique qui est considéré comme le
“Père de la marine des missiles guidés.”

Désarmé le 15/02/03 à San Diego, Californie et actuellement amarré à Bremerton, WA.

Temporairement conservé en tant qu'actif de mobilisation de catégorie “B”.
A transférer à Bahreïn ou au Portugal.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Capitaine Michael John Estocin, USN (1931-1967)

En tant que pilote dans l'Escadron d'Attaque 192, embarqué sur l'USS TICONDEROGA (CVA-14), il
a soutenu une mission de bombardement le 26-4-67 sur Haiphong, au nord du Vietnam lorsque
son avion a subi de graves dommages causant la perte de l'avion.
Des recherches ultérieures n'ont révélé aucune trace de l'avion. Il est
inconnu s'il devait s'éjecter du jet,
et son sort s'il est incertain.

Désarmé le 4-3-03 à Mayport, Floride.

<>Transféré en Turquie et renommé TCG GOKSU (F-497).

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Contre-amiral Clifton Albert “Ziggy” Sprague, USN-RET (1896-1955)

Commandant de l'unité opérationnelle 77.4.3 (Taffy III)
lors de la victoire à Samar le 25/10/44

Désarmé le 6-2-95 et frappé le 9-14-97.

Vendu à la Turquie le 1-12-98 et rebaptisé GAZIANTEP (F-490).

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à trois reprises
Commandant John Anderson Moore, USN (1910-1944)

Perdu en mer alors qu'il était commandant du USS GRAYBACK (SS-208).

Désarmé et frappé le 9-1-00, et à la même date a été mis en service
dans la marine turque et rebaptisé GEDIZ (F-495).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le contre-amiral Richard Nott Antrim, USN (1907-1969)

En avril 1942, il a vu un garde japonais battre brutalement un codétenu ou de guerre
et est intervenu avec succès au péril de sa vie.

Désarmé le 5-8-96 et frappé le 9-4-97.

<>Vendu à la Turquie le 1-12-98 et renommé GIRESUN (F-491).

Nommé en l'honneur du vice-amiral James Henry, récipiendaire de la Navy Cross, “Jimmie” Flatley, Jr., USN (1906-1958)

s'est distingué par un héroïsme extraordinaire et
courage remarquable lors de la bataille de la mer de Corail.

Loué à la Turquie le 1-12-98 et renommé GEMLIK (F-492).

Nommé d'après le triple récipiendaire de la Légion du Mérite
Amiral Frank George Fahrion, USN-RET (1894-1970)

CO de l'USS NORTH CAROLINA (BB-55) lors des raids de la flotte
allant des Philippines à Iwo Jima et Okinawa.

Désarmé et frappé le 31/03/98.

Transféré en Égypte à la même date et rebaptisé SHARM EL-SHEIKH (F-901).

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à cinq reprises
Lieutenant-général Lewis Burwell “Chesty” Puller, USMC (1898-1971)

Le Marine le plus décoré de l'histoire.

Désarmé et frappé le 18/09/98.

Vendu à l'Egypte le 18-9-98 et rebaptisé TOUSHKA (F-906).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Compagnon pharmacien de troisième classe Jack Williams, USNR (1924-1945)

A reçu la médaille d'honneur pour ses actions lors de la bataille d'Iwo Jima.

Désarmé et frappé le 13/09/96.

Vendu à Bahreïn et rebaptisé SABHA (F-90).

Domiciliée à Mina Sulman.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Contre-amiral Robert Witcher Copeland, USNR (1910-1973)

A commandé l'USS SAMUEL B. ROBERTS (DE-143) dans la bataille de Samar.

Désarmé et frappé le 18/09/96.

Vendu à l'Egypte et rebaptisé MUBARAK (F-911).

Nommé d'après les frères Gallery, Daniel, Philip et William, qui ont tous servi
pendant la Seconde Guerre mondiale, et a par la suite obtenu le grade de Read Admiral.

Désarmé et frappé le 14/06/96.

Vendu à l'Egypte le 13/07/97 et rebaptisé TABA (F-916).

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine à deux reprises
Contre-amiral Mahlon Street Tisdale, USN (1890-1972)

Un héros naval hautement décoré et lauréat de la Navy Cross dans les deux guerres mondiales.

Désarmé le 27/09/96 et frappé le 20/02/98.

Vendu à la Turquie en 10-99 et renommé GOKCEADA (F-494).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le vice-amiral Joel Thompson Boone, (MC), USN (1889-1974)

Pour ses actions pendant la Première Guerre mondiale en aidant les blessés lors d'une bataille
dans les environs de Vierzy, France le 19/07/18.

Actuellement à l'installation de maintenance des navires de Philadelphie et conservé en tant qu'actif logistique de la flotte.

Nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross Ensign Stephen W. Groves, USNR (1917-1942)

Pour héroïsme lors de la bataille de Midway pendant la Seconde Guerre mondiale alors qu'il était l'un des six combattants américains
qui a combattu une force japonaise largement supérieure qui essayait de terminer le
porte-avions endommagé USS YORKTOWN (CV-5) le 4 juin 1942.

Actuellement au Ship Maintenance Facility, Philadelphie.

Quatrième navire nommé d'après le capitaine Samuel Chester Reid, USN (1783-1861)

Pendant la guerre de 1812, il commanda le corsaire GENERAL ARMSTRONG.

Désarmé et frappé le 25-9-98.

Vendu à la Turquie le 5-1-99 et rebaptisé GELIBOLI (F-493).

Nommé d'après l'ancien CNO Amiral Harold Rainsford Stark, USN (1880-1972)

Désarmé et frappé le 5-7-99.

Était détenu à la Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF), Phila., PA.

Contrat de démolition (1 718 836 $) attribué à Metro Machine Corp. de Philadelphie le 10-7-05.

STARK sera le dernier navire mis au rebut ici alors que la société a déposé son bilan
peu de temps après la mise au rebut a été achevée le 6-28-06.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué, l'amiral John Lesslie Hall, Jr. USN (1891-1978)

Ancien commandant des forces amphibies, commandant de la flotte du Pacifique, quatorzième district naval
Commandant du Collège d'état-major des Forces armées de la frontière maritime hawaïenne et commandant de la Flotte de réserve du Pacifique.

Nommé d'après le vice-amiral Harry Bean “Oncle Benny” Jarrett, USN (1898-1974)

Récipiendaire de la Croix de la Marine pour héroïsme lors de la bataille de la mer de Corail.

Actuellement à Bremerton, WA pour le stockage.

Nommé d'après le vice-amiral Aubrey Wray Fitch, récipiendaire de la Légion du Mérite, USN (1883-1978)

L'un des commandants de porte-avions les plus expérimentés de la Seconde Guerre mondiale
et a servi comme 43e surintendant de l'Académie navale des États-Unis de 1945 à 1947.

Désarmé le 12-12-97 et frappé le 5-3-99.

Était détenu à la Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF), Phila., PA.

Premier navire de la classe Oliver Hazard Perry à être mis au rebut.

Contrat de démolition (1,8 million de dollars) attribué le 3-11-04 à Metro Machine Ltd. de Philadelphie.

La mise au rebut a été achevée le 19/05/2005.

Nommé en l'honneur du capitaine Gordon Waite Underwood, récipiendaire de la Navy Cross (1910-1978)

Son palmarès de succès dans ses patrouilles de guerre reste l'un des plus remarquables de l'histoire de la
U.S. Navy Submarine Service tandis que CO de l'USS SPADEFISH (SS-411).

Nommé d'après les cinq frères Crommelin qui étaient tous diplômés de l'Académie navale

Vice-amiral Henry Claiborne (1904-1971)
Contre-amiral John Geraerdt, III (1902-1996)
Capitaine Quentin Claiborne van Wickervoort (1918-1997)
Commandant Charles Laurence De Bernière (1909-1945)
Lieutenant-commandant Richard Gunther “Dick” (1917-1945)

Quatre des frères sont devenus aviateurs. Individuellement, ils sont devenus célèbres pendant la Seconde Guerre mondiale
avec des records de combat exceptionnels et de multiples décorations.

Charles et Richard feraient le sacrifice suprême.

Les cinq ont participé à plus de dix campagnes au Pacific Theatre.

Henry, John et Quentin ont poursuivi des carrières distinguées dans la Marine jusqu'à leur retraite.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, l'amiral Maurice Edwin Curts, USN (1898-1976)

Pour son héroïsme extraordinaire alors qu'il commandait le croiseur USS COLUMBIA (CL-56) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Nommé d'après le vice-amiral James Henry Doyle, USN (1897-1982)

Mieux connu pour ses contributions pendant la guerre de Corée en tant que
Commandant du groupe amphibie UN

Tenu à la Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF) Philadelphie

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Pharmacien’s Mate deuxième classe William David Halyburton, Jr. USN (1924-1945)

Pour héroïsme en servant avec le 5e Marines pendant la bataille d'Okinawa.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Contre-amiral Clarence Wade McClusky, Jr., USN (1902-1976)

A dirigé avec succès des bombardiers en piqué sur des porte-avions japonais lors de la bataille de Midway,
qui a changé le cours de la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique en juin 1942.

Nommé d'après le contre-amiral Thomas Burton Klakring, récipiendaire de la Navy Cross à trois reprises (1904-1975)

S'est distingué en servant comme commandant du USS GUARDFISH (SS-217) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Nommé d'après l'amiral John Smith Thach, récipiendaire de la Navy Cross à deux reprises (1905-1981)

Ancien commandant en chef des forces navales américaines en Europe.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur Hospitalman Richard David DeWert, USNR (1931-1951)

Malgré ses propres blessures, il s'est déplacé à travers un terrain balayé par le feu pour aider ses collègues Marines.
Il a été tué alors qu'il prodiguait les premiers soins à un camarade blessé.

Nommé d'après le commandant George Snavely Rentz, récipiendaire de la Croix de la Marine, USN (1882-1942)

A donné son gilet de sauvetage à un marin blessé qui n'en avait pas, et s'est enfui dans la mer le 3-1-42.
Seul aumônier à avoir reçu la Navy Cross pendant la Seconde Guerre mondiale.

Troisième navire nommé d'après le major Samuel V. Nicholas, USMC (1744-1790)

Premier officier commissionné dans le Continental Naval Service le 28 novembre 1775.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le général 4 étoiles Alexander Archer Vandegrist, USMC (1887-1973)

Pour services exceptionnels en tant que général commandant de la première division de marines renforcée, lors de l'attaque de Guadalcanal, Tulagi,
et Gavuto dans les îles Salomon le 7 août 1942, il a reçu la Croix de la Marine, et pour la suite
l'occupation et la défense du 7 août au 9 décembre 1942, il reçoit la Médaille d'honneur.

Nommé d'après le lieutenant Robert Graham Bradley, USN (1921-1944)

Décerné à titre posthume la Navy Cross pour héroïsme sur
USS PRINCETON (CVL-23) pendant la bataille du golfe de Leyte.

Nommé d'après le commandant Jesse Junion Taylor, récipiendaire de la Navy Cross, USN (1925-1965)

Tué dans un accident d'avion alors qu'il tentait de sauver un autre pilote abattu.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le commandant Donald Arthur Gary, USN (1903-1977)

Un leader inspirant et courageux (il) a rendu service avec abnégation dans les conditions les plus périlleuses et,
par son initiative héroïque, son courage et sa bravoure, était responsable de sauver plusieurs vies lorsque le
L'USS FRANKLIN (CV-13) a été violemment attaqué par des avions ennemis pendant les opérations
contre l'île natale japonaise près de Kobe, Japon
le 19 mars 1945.

Nommé d'après le récipiendaire Silver Star Gunner’s Mate de troisième classe Paul Henry Carr, USNR (1924-1944)

Pour héroïsme à bord du Destroyer Escort USS SAMUEL B. ROBERTS (DE-413)
lors de la bataille de Samar le 25 octobre 1944.

Nommé d'après le double récipiendaire de la Croix de la Marine
Contre-amiral Richard Ellington Hawes, USN (1894-1968)

Tout navire qui porte son nom est le seul navire de la flotte navale américaine
pour arborer le drapeau pirate, jolly roger, qu'il a lui-même conçu.

L'une de ses plus grandes contributions a été de fournir des services de réparation et de logistique
l'assistance à l'USS COLE (DDG-67) après son attaque en octobre 2000.

Tenu à l'installation de maintenance des navires inactifs, à Philadelphie

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Gunner’s Mate deuxième classe Patrick Osborne Ford, USN (1942-1968)

KIA alors qu'il servait sur un patrouilleur PBR après avoir sauvé la vie de deux de ses camarades.

Nommé d'après le major Henry Talmage Edrod, USMC, (1905-1941)

Lors de la bataille de Wake Island en décembre 1941,
il a été tué et pour ses actions a reçu à titre posthume la médaille d'honneur.

Troisième navire nommé d'après le maître d'équipage Reuben James (1776-1838)

S'est distingué en combattant les pirates barbaresques.

Dernière frégate lance-missiles ramenée à Hawaï.

Troisième navire nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross Coxswain Samuel Booker Roberts, USN (1921-1942)

Tué lors de l'évacuation des Marines américains lors de la bataille de Guadalcanal.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le sergent Rodney Maxwell Davis, USMC (1942-1967)

Il s'est jeté sur une grenade à main ennemie pour sauver ses collègues Marines.

Quatrième navire nommé d'après le capitaine Duncan Nathaniel Ingraham, USN (1802-1891)

A servi en tant que chef du Bureau de l'Ordnance
et hydrographe de la Navyfrim de 1856 à 1860.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le commandant Samuel David Dealey, USN (1906-1944)

Il a été parmi les officiers de marine les plus décorés de la Seconde Guerre mondiale, recevant six prix pour bravoure
y compris la médaille d'honneur pour ses actions en tant que commandant à bord
USS HARDER (SS-257) au cours de sa cinquième patrouille était.

Désarmé et frappé le 28/07/72 et transféré en Uruguay à la même date.

A été frappé en 1991 et rompu.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le capitaine John Phillip Cromwell, USN (1901-1943)

En tant que commandant d'un groupe d'attaque coordonnée sous-marine avec drapeau à bord de l'USS SCULPIN (SS-191),
pendant la neuvième guerre Patrouille de ce navire dans les eaux contrôlées par l'ennemi au large de l'île Truk sur
Le 19 novembre 1943, il était déterminé à se sacrifier plutôt que de risquer la capture
et le danger ultérieur de révéler des plans. Il resta stoïquement à bord du
navire mortellement blessé (l'équipage avait abandonné le navire) alors qu'il plongeait
à sa mort préservant les secrets de sa mission au prix de
de sa propre vie.>

Désarmé et frappé 7-5-72.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Maître de Manœuvre, deuxième classe, Owen Francis Patrick Hammerberg, USN (1920-1945)

A perdu la vie en sauvant deux autres plongeurs d'une épave à Pearl Harbor.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Major Henry Alexius Courtney, Jr., USMCR (1916-1945)

Bien que tué sur le coup par une explosion de motar en déplaçant ses hommes, le major Courtney, par son armée astucieuse
perspicacité, leadership indomptable et action décisive face à des obstacles écrasants,
avait essentiellement contribué au succès de la campagne d'Okinawa.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur Hospitalman Fred Faulkner Lester, USN (1926-1945)

Le 6-8-45, alors qu'il servait avec les Marines américains pendant la bataille d'Okinawa, Lester a repéré
un homme blessé gisant dans un champ ouvert. Le marin de 19 ans a rampé sans hésiter jusqu'à son
l'aide sous un barrage ennemi concentré. Bien que touché à deux reprises par des tirs de fusils hostiles, il
réussi à mettre le blessé à couvert. Réalisant que ses propres blessures étaient
fatal, il refusa lui-même l'aide et dirigea ses hommes dans le traitement des
deux autres marines blessés avant sa mort.

Désarmé et frappé le 14/12/73.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Commandant Ernest Edwin “Chief” Evans, USN (1908-1944)

En tant que commandant du USS JOHNSTON (DD-557) en action contre les principales unités de la
ennemiFlotte japonaise lors de la bataille de Samar le 25/10/44, son indomptable
courage et de brillantes compétences professionnelles, aidé matériellement à transformer
reculer l'ennemi pendant une phase critique de l'action.

Désarmé en 9-68 et frappé le 12-3-73.

Nommé d'après le capitaine Francis Joseph Bridget, USN (1897-1944)

Tué le 15-12-44 lorsqu'un navire-prison japonais dans lequel
il a été embarqué a été coulé au large d'Olongapo, aux Philippines.

Désarmé le 9-68 et frappé le 11-12-73.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Lieutenant-colonel Harold William “Indian Joe” Bauer, USMC (1908-1942)

<>A été le premier commandant du Marine Fighting Squadron (VMF-212) dans le Pacifique Sud.

Bien que seul, et sa réserve de carburant presque épuisée, il combattit si brillamment que quatre
Les avions japonais ont été détruits avant qu'il ne soit forcé de descendre par manque de carburant.

Désarmé le 9-68 et frappé le 12-3-73.

Remplacé par l'USS JOHN R. CRAIG (DD-885) le 8-26-73 en tant que navire de réserve Trng à San Diego, CA.

Nommé d'après le contre-amiral Stanford Caldwell Hooper, récipiendaire de la Navy Cross (1884-1955)

Le moteur du développement de la radio
des communications et de l'électronique dans la Marine.

Remplacé par l'USS HOLLISTER (DD-788) en tant que Res Trng Ship à Long Beach, CA.

Désarmé le 9-68 et frappé le 7-6-73.

Nommé récipiendaire de la médaille d'honneur
Pharmacien adjoint de première classe John Harlan Willis, USN (1921-1945)

Après avoir été touché par des éclats d'obus et renvoyé au poste de secours, il est rapidement retourné dans sa compagnie
et, au cours d'une sauvage contre-attaque ennemie au corps à corps, avança audacieusement vers les lignes de front extrêmes sous
des tirs de mortier et de sniper pour venir en aide à un marin blessé dans un trou d'obus. Willis a calmement administré du plasma sanguin
à son patient, restituant rapidement la première grenade hostile qui a atterri dans le trou d'obus alors qu'il travaillait
et en rejetant sept autres avant que le neuvième n'explose dans sa main et le tue instantanément.

Premier DE équipé d'un sonar à profondeur variable.

Désarmé et frappé le 14/07/72.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Lieutenant-commandant Bruce Avery VanVoorhis, USN (1908-1943)

A écrasé son bombardier de patrouille PB4Y-1, se sacrifiant (7-6-43) dans un combat en solitaire
contre vents et marées presque insurmontables, qui a apporté une contribution distinctive à notre
continua l'offensive en chassant les Japonais des Salomon.

Désarmé et frappé le 7-1-72.

Le 15/06/73, il a été vendu à l'Union Minerals and Alloys Corp. de New York City,
et par la suite mis au rebut.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, l'amiral Henry Hartley, USN (1884-1953)

Commandant de l'USS CHESTER (CA-27), pendant la bataille du golfe de Leyte.

Désarmé et frappé le 7-8-72.

Transféré en Colombie comme destroyer d'escorte BOYACA (DE-16).

En 1983, elle est placée en réserve, mais réactivée cinq ans plus tard
servir principalement de navire de quartier général stationnaire.

BOYACA a été frappé en 1994 et conservé comme navire-musée à Guatape avant d'être découpé.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué
Vice-amiral Joseph Knefler Taussig, USN (1877-1947)

A servi pendant la guerre hispano-américaine et la Première Guerre mondiale.

Désarmé et frappé le 7-1-72.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le contre-amiral Claud Ashton Jones, USN (1885-1948)

Lorsque l'USS MEMPHIS (8-8-16) subissait la destruction totale d'un ouragan,
LT JONES a fait tout son possible pour préparer les moteurs et les chaudières. Il noblement
resté à son poste tant que les moteurs tourneraient, présentant le plus
l'héroïsme suprême et désintéressé qui a inspiré les officiers et les hommes qui ont été
avec lui. Lorsque les chaudières ont explosé, LT JONES accompagné de
deux de ses camarades, se sont précipités dans les salles d'incendie et ont conduit le
des hommes là-bas, traînant certains, portant d'autres, jusqu'au moteur
pièce où il y avait de l'air à respirer au lieu de la vapeur.

Désarmé et frappé le 16-12-74.

Transféré à la même date en Indonésie et rebaptisé MONONGONSIDI (343).

Désarmé le 1-2-03, mise au rebut en cours.

Nommé d'après le contre-amiral John R. Perry, (CEC), USN (1889-1955)

Ancien chef du Bureau des chantiers et des docks.

Désarmé et frappé le 20/02/73.

Transféré à la même date en Indonésie et rebaptisé SAMADIKUN (341).

Désarmé le 9-8-05, mise au rebut en cours.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le caporal Charles Joseph Berry, USMC (1923-1945)

Tué au combat à Iwo Jima le 3-3-45, alors qu'il sauvait ses camarades
d'une grenade à main qui explose en se jetant dessus.

Désarmé et frappé 1-31-74.

Transféré à la même date en Indonésie et rebaptisé MARTADINATA (342).

Désarmé le 9-8-05, mise au rebut en cours, mise au rebut en cours.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Vice-amiral Charles “Soc” Horatio McMorris, USN (1890-1954)

Cité pour héroïsme les 11 et 12 octobre 1942, alors qu'il commandait le
USS SAN FRANCISCO (CA-38), lorsqu'il combattit vaillamment son navire,
manœuvrer avec l'expertise d'un matelot et frapper l'ennemi
avec des tirs déterminés et efficaces malgré les difficultés des combats de nuit.

Désarmé et frappé le 16/12/74.

Transféré à la même date en Indonésie et rebaptisé NGURAH RAI (344).

Désarmé le 1-2-03, mise au rebut en cours.

MAINTENANT POUR QUELQUES FRIGATES RAPIDES

Deuxième navire nommé d'après le lieutenant (jg) Ben Richard Bronstein, USN (1915-1942)

Tué au combat à bord du USS JACOB JONES (DD-130),
qui a été coulé par un sous-marin allemand au large de Cape May, NJ le 28/02/42.

Désarmé le 13/12/90 et frappé le 04/10/91.

Vendu au Mexique le 11-12-93 et ​​rebaptisé HERMENEGILDO GALEANA (E-42).

Toujours en service à partir de 1-00.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur à deux reprises
Lieutenant-commandant John McCloy, USN (1876-1945)

Il a reçu la première médaille alors qu'il servait en tant que barreur, pendant la rébellion des boxeurs
en Chine les 13, 20, 21 et 22 juillet 1901. Il a reçu la deuxième médaille
alors qu'il était chef de manœuvre à Vera Cruz, au Mexique, le 22 avril 1914.

Désarmé le 14-12-90 et frappé le 10-4-91.

Vendu au Mexique le 11-12-93 et ​​rebaptisé NICHOLAS BRAVO (E-40).

Toujours en service à partir de 1-00.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Soldat de première classe Fernando Luis Garcia, USMC (1929-1952)

<>Au cours d'une attaque nocturne sauvage par une force ennemie fanatique utilisant des grenades, des mortas et de l'artillerie,
Le PFC Garcia, bien que souffrant de blessures douloureuses, a traversé la grêle intense de tirs hostiles
à un point de ravitaillement pour sécuriser plus de grenades à main. Rapide à agir lorsqu'une grenade hostile
débarqué à proximité, mettant en danger la vie d'un autre marin, ainsi que la sienne, il
a choisi sans hésiter de se sacrifier et a immédiatement jeté son corps
sur le missile mortel, recevant le plein impact de l'explosion.

Désarmé et frappé le 31/01/89 et loué au Pakistan à la même date.

Rebaptisé SAIF et rendu le 13/01/94.

Vendu le 29-3-94 et démoli pour la ferraille.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le capitaine Willis Winter Bradley, USN (1884-1954)

Le 23/06/17, alors qu'il servait sur le USS PITTSBURGH (CA-4), il sauva son navire
des dommages considérables causés par l'extinction du matériel en feu
(explosion accidentelle) à proximité d'une grande réserve de poudre.

Désarmé le 9-9-88 et frappé en 1989.

Vendu au Brésil le 15-4-89 et rebaptisé PERNAMBUCO (D-30).

Mis en réserve le 3-11-04.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Vice-amiral Edward Orrick McDonnell, USN-RET (1891-1960)

<>Engagé à Vera Cruz les 21 et 22 avril 1914, il est posté sur le toit de l'Hôtel Terminal
et atterrissage y établissant une station de signal jour et nuit pour maintenir la communication entre
troupes et navires. A ce poste exposé, il était continuellement sous le feu. Un homme a été tué
et 13 blessés à ses côtés pendant les combats de 2 jours. Il a montré extraordinaire
l'héroïsme et le courage saisissant et a maintenu sa position dans la plus haute
degré d'efficacité. Tous les signaux ont été transmis en grande partie à cause
à son dévouement héroïque au devoir.

Désarmé le 30-9-88 et frappé le 15-12-92.

La mise au rebut a finalement commencé le 25/03/02 à l'ancien chantier naval de Philadelphie par Metro Machine.

Nommé d'après l'amiral Frank Hardemin Brumby, USN (1874-1975)

Commandant en chef, Flotte américaine de l'Atlantique (CINCAF), 1933-1935

Désarmé le 31/03/89 et frappé le 01/07/94.

A été loué au Pakistan le 31/03/89 et renommé KHARBAR (F-266).

Renvoyé le 14/11/93 et ​​mis au rebut le 9-9-94.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué
Vice-amiral Lyal Ament Davidson, USN (1886-1950)

Cité pour son héroïsme alors qu'il était COMCRUDIV-8 à bord de l'USS PHILADELPHIA (CL-41),
au Théâtre de la Méditerranée du 9 juillet au 19 septembre 1943.

Désarmé le 31/12/88 et frappé en 1989.

Vendu au Brésil le 15-4-89 et rebaptisé PARAIBA (D-28).

A été mis hors service le 26/07/02.

Il a ensuite été vendu aux enchères en novembre 2004 à Arusha Shipping Limited, Monrovia, Libéria.

Le 18/12/04, alors qu'il était remorqué à Alang, en Inde avec le USS SAMPLE (FF-1048),
il a pris l'eau et a coulé dans environ 185 pieds d'eau à l'extérieur de la baie de Rio De Janerio.

Nommé d'après le contre-amiral Richard George Voge, USN (1904-1949)

A commandé le SAILFISH (SS-192) et l'a menée sur cinq
patrouilles réussies au cours des huit premiers mois de 1942.

Désarmé le 8-1-89 et frappé le 15-12-92.

Nommé d'après le récipiendaire 4 fois de la Légion du Mérite
Contre-amiral WRamiral William Dodge Sample, USN (1898-1946)SN (1898-1946)

MIA le 10-2-45 près de Wakayama, Japon. Déclaré officiellement mort le 1-3-46.

Désarmé le 23/09/88 et frappé le 14/04/89.

Vendu au Brésil le 15-4-89 et rebaptisé PARANA (D-29).

Le 18/12/04, elle, avec le USS DAVIDSON (FF-1045),
étaient remorqués jusqu'à Alang, en Inde, pour être démolis lorsque le DAVIDSON a pris l'eau et a coulé.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur Lieutenant (jg) John Kelvin Koelsch, USN (1923-1951)

Le 7-3-51, alors qu'il tentait de secourir un aviateur blessé, son hélicoptère a été touché par des tirs ennemis
et s'est écrasé. Koelsch, son équipier et le pilote secouru ont survécu à l'accident et se sont cachés de
ennemi environnant pendant neuf jours avant d'être capturés. En tant que prisonnier de guerre,
il fit preuve d'une grande bravoure et inspira ses compagnons par ses
“force et considération pour les autres”.

<>Il est mort de malnutrition et de dysenterie alors qu'il était en captivité le 16-10-51.

Désarmé 5-31-89 et frappé 7-1-94.

Loué au Pakistan le 31-5-89 et renommé SIQQAT (F-267).

Retourné en 1993 pour mise à la casse.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur Lieutenant (jg) Albert Leroy David, USN (1902-1945)

La capture de l'U-505 par une équipe d'arraisonnement a été menée par le LTJG David de l'USS PILLSBURY (DE-133)
– le premier abordage et capture réussis d'un navire de guerre ennemi par des marins américains depuis 1815 –
reste "l'un des événements les plus improbables de la bataille de l'Atlantique".

Vendu au Brésil le 18-9-89 et rebaptisé PARA (D-27).

Homeported à Rio De Janeiro à partir de 1-00.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Capitaine Joseph Timothy O’Callahan, (CHC), USNR (1905-1964)

À bord du porte-avions FRANKLIN (CV-13), le navire a été gravement endommagé par une attaque aérienne japonaise.
Il s'est distingué en réconfortant les blessés et en menant le contrôle des dommages
et les parties de largage de munitions. Le commandant du navire
a décrit le père O’Callahan comme “l'homme le plus courageux que j'aie jamais vu.”

Désarmé le 20/12/88 et frappé le 29/11/93.

Loué au Pakistan le 2-8-93 et ​​renommé ASLAT (F-265).

A été rendu le 14-11-93 et ​​vendu à la ferraille le 29-3-94.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine, le commodore Dudley Wright Knox, USN (1877-1960)

A commandé trois des premiers destroyers de la Navy.

Désarmé le 24/02/92 et frappé le 11/01/95.

Était détenu à la Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF), Bremerton, WA.

Coulé comme cible le 8-7-07 au large de Guam dans 6700 brasses d'eau
pendant l'exercice Valiant Shield 󈧋.

Nommé d'après le lieutenant William Marshall Roark, USN (1938-1965)

Tué lors d'une mission de bombardement sur le nord du Vietnam.

Désarmé le 14/12/91 et frappé le 11/01/95.

Se tenant à l'installation de maintenance des navires inactifs de la marine, (NISMF), Bremerton, WA.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le sergent Ross Franklin Gray, USMC (1920-1945)

Au cours de la bataille pour Iwo Jima, il a couvert à plusieurs reprises le terrain entre l'ennemi sauvagement défendu
fortifications et sa zone de peloton, où il s'est systématiquement approché, attaqué et
s'est retiré sous le feu de couverture pour détruire un total de 6 positions japonaises, plus
plus de 25 soldats et une quantité d'équipements et de munitions vitaux.

Désarmé le 29/06/91 et frappé le 11/01/95.

Mise au rebut au chantier naval Hunter’s Point à San Francisco. (07-25-01).

Nommé d'après l'amiral Arthur Japy Hepburn, USN (1877-1964)

A servi pendant la guerre hispano-américaine et la Première Guerre mondiale.

Désarmé le 20/12/91 et frappé le 11/01/95.

Coulé comme cible le 6-4-02 à 1450 brasses.

Nommé d'après le commandant David Rickart Connole, récipiendaire de la Silver Star à deux reprises, de l'USN (1912-1945)

Sa carrière s'est terminée lorsque le sous-marin USS TRIGGER (SS-237), qu'il commandait,
était en retard d'une patrouille de guerre près de Nansie Shoto (théâtre asiatique) le 21-4-45.

Désarmé le 30-8-92 et loué à la Grèce.

Retiré du service en 2004 et coulé comme cible en 2006.

Deuxième navire nommé d'après le capitaine John Peck Rathburne, USN (. -1782)

Officier de marine dans la Marine Continentale depuis ses débuts.

Désarmé le 14/02/92 et frappé le 11/01/95.

Coulé au large de Kauai, Hawaï le 7-5-02.

Nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross, le lieutenant Harold Dale Meyerkord, USN (1937-1965)

Tué 3-16-65 lorsque son bateau a été pris dans une embuscade Viet Cong.

Désarmé le 14/12/91 et frappé le 11/01/95.

Mise au rebut terminée au chantier naval Hunter’s Point, San Francisco, CA. (12-13-01).

Nommé d'après l'amiral William Snowden Sims, USN (1858-1936)

Le père de l'artillerie navale moderne.

A également reçu le prix Pulitzer d'histoire en 1921.

Désarmé le 9-6-91 et frappé le 1-11-95.

Au 5-8-00, était loué à la Turquie.

Deuxième navire nommé d'après le matelot John Lang, USN (1794-1812)

Pendant la guerre de 1812, a dirigé une équipe d'arraisonnement du sloop-of-war WASP
au navire britannique HMS FROLIC, l'obligeant à se rendre
au navire américain le 18/10-1812.

Désarmé le 12-12-91 et frappé le 1-11-95.

Mise au rebut au chantier naval Hunter’s Point, San Francisco, CA.

Nommé d'après le capitaine Daniel Todd Patterson, USN (1786-1839)

Commandé les forces navales américaines autour de la Nouvelle-Orléans pendant la guerre de 1812.

Vendu à la ferraille en 11-99 à Baltimore Marine Industries.

Nommé d'après le héros de la guerre d'indépendance, le commodore Abraham Whipple (1733-1819)

Premier Américain à tirer sur les Britanniques sur l'eau.

Désarmé le 14/02/92 et frappé le 11/01/95.

Le 13/12/01 fut vendu au Mexique et rebaptisé ADMIRANTE FRANCISCO JAVIER MINA (F-140), toujours en activité.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Premier lieutenant Frank Stanley Reasoner, USMC (1937-1965)

Le 20/06/65, il est nommé Commandant, Compagnie A, 3e Bataillon de Reconnaissance,
3e division de marine, l'unité avec laquelle il était lorsqu'il a été mortellement visé, à l'âge de 27 ans.

Déclassé le 28/08/93 et ​​loué à la Turquie le 30/08/93.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué à trois reprises
Vice-amiral Charles Andrews Lockwood, USN (1890-1967)

Commandant légendaire de la flotte du Pacifique de la Force sous-marine (COMSUBPAC)
qui a mené le service silencieux à la victoire pendant la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique.

Désarmé le 27/09/93 et ​​frappé le 11/01/95.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le caporal Tony Stein, USMCR (1921-1945)

Tué au combat le 19/02/45 en aidant les blessés
Marines lors de l'assaut initial sur Iwo Jima.

Désarmé le 19/03/92 et frappé le 11/01/95.

Transféré au Mexique en 1998 et rebaptisé IGNACIO ALLENDE (F-211).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Mécanicien de construction (automobile) troisième classe Marvin Glenn Shields, USN (1939-1965

Mortellement blessé lors d'une embuscade à Dong Yoai, Vietnam le 6-10-65.

Désarmé le 7-2-92 et frappé le 1-11-95.

Transféré au Mexique en 1997 et rebaptisé MARIANO ABASOLO (F-212).

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur

Hospitalier Francis Colton Hammond, USN (1931-1953)

<>Son peloton a subi des tirs nourris alors qu'il prodiguait les premiers soins aux blessés même s'il était
s'est lui-même grièvement blessé. Il a dirigé l'évacuation des blessés et est resté dans le
zone balayée par le feu pour aider les hommes du corps de l'unité de relève jusqu'à ce qu'il soit touché par un
tir de mortier ennemi et est tombé, mortellement blessé.

Désarmé le 7-2-92 et frappé le 1-11-95.

Mis à la ferraille à Brownsville, TX

Nommé d'après le contre-amiral Charles E. Vreeland, USN (1852-1916)

A commandé l'USS KANSAS (BB-21) dans le cadre de la Grande Flotte Blanche.

Désarmé le 30/08/92 et loué à la Grèce à la même date.

Désarmé en janvier 1999.

Nommé d'après l'enseigne Worth Bagley, USN (1874-1895)

Premier officier de marine tué au combat pendant la guerre hispano-américaine.

Désarmé le 26/09/91 et frappé le 11/01/95.

Troisième navire nommé d'après le commodore John Downes, USN (1784-1854)

<>A rendu service distingué pendant la guerre avec Tripoli en 1804 dans le
frégate CONGRESS, et fut officier exécutif de l'ESSEX pendant la guerre de 1812.

Désarmé le 6-5-92 et frappé le 1-11-95.

Coulé comme cible le 15-08-03 au large de la côte ouest par Harpoon
missiles lancés à partir d'avions P-3.

Quatrième navire nommé d'après quatre membres de la famille Badger qui ont servi notre pays honorablement.

<>George Edmund Badger (1795-1866)
Secrétaire de la Marine pendant la guerre de 1812

Commodore Oscar Charles Badger, USN (1823-1899)
Servi dans la guerre civile.

Contre-amiral Charles Johnston Badger, USN (1853-1932)
Commandant en chef de la flotte de l'Atlantique pendant la Première Guerre mondiale

Amiral Oscar Charles Badger II, USN (1890-1958)
Il a été le premier officier à débarquer au Japon à la fin de
La Seconde Guerre mondiale, et a également reçu la Médaille d'honneur<>

Désarmé le 20/12/91 et frappé le 11/01/95.

Coulé comme cible lors d'exercices d'armes le 21/07/98 dans le cadre de RIMPAC 98.
A été touché par des missiles Penguin, Hellfire, Maverick et télémétrique Harpoon.
Était encore à flot au coucher du soleil, mais n'a pas pu être localisé le 22.

Troisième navire nommé d'après le capitaine Johnston Blakely, (1781-1814) un héros de la guerre de 1812,
et son arrière-petit-neveu, le vice-amiral Charles Adams Blakely (1879-1950).

Désarmé le 15/11/91 et frappé le 11/01/95.

Deuxième navire nommé d'après le découvreur du pôle Nord, le contre-amiral Robert Edwin Peary, (CEC), USN

Désarmé le 27-3-92 et loué à Taïwan le 7-8-92.

Rebaptisé CHIU YANG (F-932) et homeported à Suao.

Nommé d'après le Premier ministre australien (1966-67) Harold Edward Holt (1908-1967)

Désarmé le 7-2-92 et frappé le 1-11-95.

Coulé au large de Kauai, Hawaï, le 10/07/02.

Quatrième navire nommé d'après le lieutenant John Trippe, USN (1785-1810)

Héros de la guerre de Tripoli alors qu'il servait à bord du
CONSTITUTION qui était sous le commandement du capitaine Edward Preble.

Désarmé le 30/07/92 et loué à la Grèce à la même date.

A été vendu à la Grèce le 2-9-01. Rebaptisé THRAKI (F-457).

Désarmé le 3-6-01 et coulé comme cible.

Troisième navire nommé d'après le lieutenant Nathaniel Fanning, USN (1775-1805)

Un héros de la guerre de 1812.

Désarmé le 31/07/93 et ​​loué à la Turquie à la même date.

Désarmé en décembre 2001 et maintenu en réserve.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le matelot David George Ouellet, USN (1944-1967)

En tant que mitrailleur avant sur le River Patrol Boat (PBR) 124, qui patrouillait sur le delta du Mékong
au début de la soirée du 3-6-67, le Matelot Ouellet s'est placé sans crainte
entre une grenade et ses camarades, absorbant courageusement la majeure partie de l'explosion
fragments afin de protéger ses compagnons de bord contre les blessures et la mort.

Désarmé le 8-6-93 et ​​frappé le 1-11-95.

Vendu à Tailand le 27-11-96 et rebaptisé PHUTTHA LOETLA NAPHALAI (F-462).

En service actif avec Third Fleet.

Nommé d'après Joseph Hewes (1730-1799)

Signataire de la déclaration d'indépendance.

Désarmé le 30/06/94 et loué à Taïwan à la même date.

Rebaptisé LAN YANG (F-935) et homeported à Suao.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué
Vice-amiral Harold Gardiner Bowen, Jr., USN (1913-2000)

Premier chef de la recherche navale.

Désarmé le 30/06/94 et loué à la Turquie à la même date.

Rebaptisé AKDENIZ (F-257) et désarmé en 2002.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le caporal suppléant Joe Calvin Paul, USMC (1946-1965)

Tué au combat à Chu Lai, au Vietnam, des suites de blessures reçues au combat
le 18-8-65 en participant à l'opération Starlight.

Désarmé le 14-8-92 et frappé le 11/01/95.

Vendu à la Turquie le 1-9-00 pour pièces détachées.

La coque dénudée a été échouée à Aliaga, en Turquie, le 20/08/02.

Troisième navire nommé d'après le lieutenant John Cushing Alywin, USN (1778-1812)

A participé à la bataille entre CONSTITUTION et HMS JAVA.

Désarmé le 15/5-92 et frappé le 1-11-95.

Transféré à Taïwan le 29-4-98 et renommé NING YANG (F-938).

Nommé d'après le sergent Elmer Montgomery, USMC (1913-1945)

KIA sur Iwo Jima en février 1945.

Désarmé et frappé le 30/06/93.

Vendu à la Turquie le 13-12-93 pour les pièces.

Nommé d'après le triple récipiendaire de la Distinguished Flying Cross
Lieutenant-commandant Wilmer Paul Cook, USN (1932-1967)

KIA au-dessus du Vietnam du Nord tout en pilotant son A4E Skyhawk tout en
attaché à l'Escadron d'attaque 155 à bord du USS CORAL SEA (CVA-43).

Le navire a la particularité d'être le seul navire dans le
histoire de la marine américaine d'avoir enterré son propre homonyme.

Déclassé le 30/04/2012 et loué à Taïwan le 30/05/2093.

Frappé de l'USN le 1-11-95.

A ensuite été vendu à Taïwan le 29/09/99.

Rebaptisé HAE YANG (F-936) et homeported à Suao.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le contre-amiral Bruce McCandless, USN (1911-1968)

et son père le commodore Bryon McCandless, USN (1881-1967)

Déclassé le 5-6-94 et loué à la Turquie le 6-5-94.

Rebaptisé TRAKYA (F-254) et désarmé en décembre 2003.

Nommé d'après le récipiendaire de la Navy Cross, le vice-amiral Donald Bradford Beary, USN (1888-1966)

Son génie fut en grande partie responsable du succès révolutionnaire du mobile en cours
reconstitution menant à la victoire dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale.

Déclassé le 20/05/2094 et loué à la Turquie le 27/05/2094.

Le bail a été renouvelé le 20/09/98.

Rebaptisé KARADENIZ (F-255) et désarmé en décembre 2006.

Nommé d'après le récipiendaire Silver Star
Lieutenant John Cooke “Bubba” Brewton, (SCEAU), USN (1943-1970)

Décédé le 1-11-70 des suites de blessures subies le jour de Thanksgiving 1969 par une embuscade Viet Cong.

Désarmé le 7-2-92 et loué à Taïwan le 8-7-92.

Rebaptisé FONG YANG (FFG-933) et homeported à Suao.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué
Amiral Alan Goodrich Kirk, USN-RET (1888-1963)

Un vétéran de l'invasion sicilienne et commandait à flot une force d'assaut alliée.

Désarmé le 8-6-93 et ​​loué à Taïwan à la même date.

Rebaptisé FEN YANG (FF-934) et homeported à Suao.

Nommé d'après le contre-amiral Daniel Edward Barbey, USN (1889-1969)

A commandé la Northern Attack Force (TF-78) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Désarmé le 20/03/92 et loué à Taïwan le 21/06/94.

Rebaptisé HWAI YANG (FF-937) et homeported à Suao.

Nommé d'après l'enseigne Jesse Leroy Brown, USN (1926-1950)

Premier navire de guerre nommé d'après un Noir américain.

Alors qu'il effectuait sa 20e mission de combat avec le Fighter Squadron 32,
il a été abattu au nord du réservoir de Chosin, en Corée du Nord, le 12-4-50.

Désarmé le 27/06/94 et loué à l'Egypte à la même date. Rebaptisé DUMYAT (D-961).

Frappé de l'USN le 1-11-95.

Vendu à l'Egypte le 25/03/98. Toujours en service.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Vice-amiral Walden Lee “Pug” Ainsworth, USN (1886-1960)

Sous sa direction dynamique, la Force opérationnelle 67 est devenue connue sous le nom de
“Ainsworth Express” pour ses combats acharnés à l'appui de la
dernier entraînement pour repousser les troupes japonaises de Guadalcanal.

Désarmé le 27/05/2094 et loué à la Turquie à la même date.

A été vendu le 15-05-99 et renommé EGE (F-256).

Désarmé le 21/03/05 et est maintenant un navire-musée à Izmir, en Turquie.

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Préposée au mess Première classe Doris “Dorie” Miller, USN (1919-1943)

Cité pour son héroïsme lors du raid de Pearl Harbor, le 7 décembre 1941.

Désarmé le 15-10-91 et frappé le 11/01/95.

En juin 2001, coulé lors d'un exercice naval turc.

Nommé d'après le récipiendaire de la Médaille du service distingué
Amiral Thomas Charles Hart, USN (1877-1971)

Surintendant de l'Académie navale des États-Unis (1931-1934) et
un sénateur américain du Connecticut (1945-1946).

Déclassé le 30/08/93 et ​​loué à la Turquie à la même date.

Rebaptisé ZAFER (F-253) et toujours en service.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur
Lieutenant Vincent Robert Capodanno, (CHC), USN, (1929-1967)

Le père Capodanno a perdu la vie alors qu'il aidait et réconfortait Marine
victimes lors de combats avec les forces ennemies dans la province de Quang Tin le 9-9-67.

Désarmé le 30/07/93 et ​​loué à la Turquie à la même date.

Lors de sa mise hors service, le commandant CDR Thomas P. Gallagher, III a déclaré :

“Quand nous parlons de l'Amérique qui maintient la paix pour le monde,
ce dont nous parlons vraiment, ce sont des hommes comme mes marins.
Ce ne sont pas les politiciens de Washington qui
visage de la démocratie à ces pays, c'est la marine.

Rebaptisé MAUVENET (F-250) et toujours en service.

Nommé d'après le récipiendaire de la médaille d'honneur, le lieutenant Jackson Charles Pharris, USN (1912-1966)

Alors qu'il était attaché à l'USS CALIFORNIA (BB-44) lors de l'attaque surprise japonaise contre l'ennemi
Pearl Harbor, et bien que blessé, il a été remarquable dans son travail pour continuer
ravitaillement en munitions malgré les incendies et autres aléas au cours desquels il
personnel compétent organisé et réorganisé et personnellement
fourni des munitions pendant que les hommes mouraient dans le mazout
et en sauvant beaucoup d'hommes de l'huile et des vapeurs.

Désarmé le 15-4-92 et frappé le 11-01-95.

Transféré au Mexique le 2/2/00 et rebaptisé GUADALUPE VICTORIA (F-213).

Maître de Manœuvre en chef, Quincy Hightower Truett, USN (1932-1969)

Tué au combat le 20/01/69 alors qu'il servait dans la division River 551, engagé dans un conflit armé
contre les forces communistes nord-vietnamiennes et vietcong sur le canal Kinh Dong au Vietnam.

Désarmé le 30/06/94 et frappé le 11/01/95.

Loué à la Thaïlande le 31/07/93 et ​​renommé PHUTTHAYOFTA CHULALOK (F-461).

Nommé d'après le récipiendaire de la Croix de la Marine
Hospital Corpsman troisième classe Phil Isadore Valdez, USN (1943-1968)

Tué au combat près de DaNang alors qu'il servait avec le troisième peloton lorsque cette unité était
transporté par hélicoptère pour apporter son soutien. À l'atterrissage, l'unité Valdez’ est passée sous
tirs nourris de tireurs d'élite, et plusieurs Marines ont été blessés. Valdez a sauté dans
action en cours d'exécution à travers les terres ouvertes à un Marine blessé tout en étant
ratissé par le feu ennemi. Après avoir aidé le premier Marine à couvrir
et soigner ses blessures, Valdez est retourné à l'air libre et
se précipita au secours d'un second Marine. Positionnement
lui-même pour protéger le Marine blessé, Valdez
a été mortellement blessé par des tirs de tireurs d'élite ennemis.

Désarmé le 16/12/91 et frappé le 11/01/95.

A d'abord été loué puis mis en service dans la marine taïwanaise le 18/10/99.

Rebaptisé YI YANG (FF-939) et homeported à Suao.

Nommé d'après le lieutenant (jg) Robert William Moinester, USNR (1943-1968)

A été tué au combat le 31/01/68 alors qu'il était officier responsable de
le détachement de la rampe de Hue, l'activité de soutien naval des États-Unis à Danang.

Désarmé le 28/07/94 et loué à l'Egypte à la même date. Rebaptisé RASHID (D-966).


L'histoire souvent silencieuse et surprenante de la dévotion à saint Joseph

La longue marche de Saint-Joseph de zéro à héros est un épisode fascinant de l'histoire de la spiritualité catholique et qui résonne avec les enjeux modernes.

Détail de "Saint Joseph le charpentier" (vers 1635-40) de Georges de la Tour [WikiArt.org]

Alors que nous célébrons cette année officielle de la Saint-Joseph, annoncée le 8 décembre 2020 par le pape François, les catholiques se joignent volontiers à rendre hommage à un grand saint bien-aimé. Le père nourricier de Notre-Seigneur a-t-il toujours occupé une place prépondérante dans le cœur des fidèles ? Sûrement, avons-nous toujours invoqué le trio de Jésus, Marie et Joseph ? Au risque de choquer ceux qui se souviennent d'avoir écrit J+M+J sur les papiers de l'école paroissiale et ceux qui font une consécration personnelle au saint, la réponse est non.

Un monde sans saint Joseph

Imaginez un monde où aucun chrétien ne porte le nom de saint Joseph, où aucune entité religieuse ne barre son nom. Imaginez saint Joseph absent du Missel, du Bréviaire, du calendrier de l'Église et de la Litanie des saints. Pas de sanctuaires, pas de dévotions, pas d'hymnes, pas d'images en solo, pas de coutumes populaires, pas d'aliments de fête pour honorer Saint-Joseph. Ce monde sans saint Joseph était la chrétienté jusqu'au quatorzième siècle. Jusque-là, saint Joseph était presque universellement ignoré, réduit à un simple porteur de lance dans le spectacle du Salut.

Cette situation prévaut encore dans l'orthodoxie grecque. Bien que leur tradition appelle Saint-Joseph « Le Saint Juste et Ancien le Fiancé », cela ne lui donne aucun culte indépendant ou jour de fête en solo. Au lieu de cela, les Grecs le commémorent avec le roi David et saint Jacques « le frère du Seigneur » le premier dimanche après la Nativité ou le 26 décembre. Notamment considéré comme une figure mineure, Saint-Joseph est en quelque sorte une pierre d'achoppement œcuménique à l'Est.

La longue obscurité de ce saint désormais exalté semble incroyable. Mais la longue marche de Saint-Joseph de zéro à héros est un épisode fascinant de l'histoire de la spiritualité catholique et qui résonne avec les enjeux modernes.

Les Écritures fournissent des matériaux minimes pour façonner un culte populaire de Saint-Joseph. Les évangiles ne rapportent pas un seul mot de saint Joseph : c'est un homme silencieux et « juste ». Seulement 15 fois les évangélistes se réfèrent à lui par son nom, ce qui signifie « que Dieu ajoute / rassemble » (Comparez-le à sept mentions pour Joseph d'Arimathie qui a continué à jouer dans les légendes du Saint Graal.) Mark n'utilise jamais son nom. , bien que Jean appelle Jésus « fils de Joseph » deux fois. Seuls les récits d'enfance de Matthieu et de Luc dépeignent saint Joseph en personne. Après la jeunesse de Jésus, il disparaît tout simplement, mourant vraisemblablement avant le début de la vie publique du Sauveur. Il n'a pas de lieu de sépulture traditionnel et ne laisse aucune relique corporelle.

Rien de ce qui précède n'aurait nécessairement poussé saint Joseph à l'arrière-plan. Des légendes imaginatives ont été concoctées pour les joueurs de camée anonymes du Nouveau Testament qui sont devenus connus sous le nom de Sts. Martial, Veronica/Bernike, Longinus et Dismas. Alors pourquoi les chrétiens ont-ils ignoré saint Joseph pendant si longtemps ?

Une cause majeure était l'anxiété de l'Église primitive pour défendre la naissance vierge et la virginité perpétuelle de Notre-Dame. Minimiser Joseph a magnifié Marie. Bien qu'ils le mentionnent ici et là, les Pères restent studieusement incurieux sur sa vie. Par exemple, les trois volumes de l'ouvrage populaire de William A. Jurgens La foi des premiers pères ne contient que six références à saint Joseph, toutes concernant son mariage chaste mais néanmoins réel.

Un effet secondaire de cette négligence patristique signifiait que Muhammed n'avait probablement jamais entendu parler de Saint-Joseph de sources chrétiennes. La sourate XIX du Coran, intitulée « Marie », raconte sa conception miraculeuse et virginale du Prophète Jésus. Mais cette jeune fille exaltée est célibataire et évite de justesse la punition de sa famille scandalisée.

Les textes apocryphes prétendaient combler les lacunes des Écritures canoniques concernant la famille de Notre-Seigneur. Le plus influent d'entre eux était le grec Protévangile de Jacques, (Californie. 150), complété quelques siècles plus tard par du matériel de L'histoire de Joseph le charpentier et L'évangile de l'enfance de Thomas. Dans ces récits peu flatteurs, saint Joseph est un veuf de quatre-vingt-dix ans avec six grands enfants—quatre fils et deux filles. Le Souverain Sacrificateur le convoque ainsi que d'autres veufs à Jérusalem afin de choisir un mari pour la jeune Marie. Saint Joseph gagne à la loterie sacrée lorsqu'une colombe (ou un lys) sort de son bâton. Bien qu'il essaie de mendier « de peur que je ne devienne la risée des enfants d'Israël », insiste le Souverain Sacrificateur. Quand on découvre que Marie est enceinte avant leur mariage, saint Joseph s'inquiète d'avoir été trompée par Satan comme Eve l'a été avant elle. Plus tard à Bethléem, saint Joseph part à la recherche d'une sage-femme tandis que Marie accouche avec une facilité miraculeuse tout en conservant sa virginité. Finalement, il meurt à l'âge de 111 ans avec Jésus et Marie à ses côtés. Jésus promet de bénir ceux qui honorent sa mémoire.

Bien que condamnée par les papes en Occident, la Protévangélium a fourni à l'Orient sa solution préférée au problème embêtant des «Frères du Seigneur»: ces personnes que les Évangiles appellent frères et sœurs de Jésus doivent avoir été des enfants du précédent mariage de Saint-Joseph. (Cependant, les érudits occidentaux ont préféré les considérer comme des cousins.)

Les Protévangélium a été remanié en latin entre le VIIIe et le IXe siècle sous le nom de Evangile du Pseudo-Matthieu. Cela répandit des légendes sur saint Joseph dans toute la chrétienté occidentale. Ils ont gagné en popularité en apparaissant dans le livre préféré du Moyen Âge sur les saints, La Légende Dorée par Jacobus de Voragine (1298). Jacobus ne parle de saint Joseph qu'à propos des fêtes de Notre-Seigneur et de Notre-Dame parce qu'il n'avait pas encore de jour de fête à lui.

De telles sources ont fait d'un vieux saint Joseph subordonné à Marie une figure emblématique de la littérature médiévale. Par exemple, dans le mystère anglais du XVe siècle Joseph, c'est un bonhomme grognard et comique qui craint d'avoir été cocu.

Mais le point bas de la position de Saint-Joseph aux yeux du Moyen Âge doit être l'histoire du Bl. Herman Joseph de Steinfeld, prêtre normand (mort en 1240). Les apparitions douillettes qu'il avait eues depuis son enfance ont culminé dans un mariage mystique avec sa « chérie », la Sainte Vierge. Par la suite, le saint homme a ajouté « Joseph » à son nom de naissance Herman, déplaçant symboliquement Saint-Joseph dans les affections de Marie.

Saint Joseph apparaît dans une mosaïque illustrant la Présentation à Sainte Marie Majeure à Rome (Californie. 440) mais il était généralement marginalisé dans l'art médiéval. Les manuscrits enluminés ne représentaient le saint à la barbe grise que dans des scènes évangéliques, jamais dans des images de dévotion.Au moins, les artistes gothiques du Nord le laissent s'occuper activement de l'enfant Jésus, mais uniquement dans des tâches subalternes telles que trouver de l'eau, cuisiner ou envelopper l'enfant dans son tuyau en laine. Mais le Retable de Mérode (Californie. 1425) dépasse ces conventions pour montrer saint Joseph travaillant seul dans son atelier de menuiserie.

Les peintres toscans ont développé un motif artistique très différent au XIVe siècle. Le « charivari de saint Joseph » montre la déception de Marie Jeune prétendants - ceux qui ont échoué au test d'aptitude du grand prêtre - agitant leurs bâtons avec colère et menaçant le vieil saint Joseph lors de son mariage avec Marie. Cela reflète les conditions sociales contemporaines qui ont laissé de nombreux jeunes vigoureux incapables de se marier tandis que les hommes plus âgés ont attrapé de tendres jeunes filles avec de riches dots.

Même à la fin du Moyen Âge, lorsque les besoins spirituels des familles ont gagné en attention, saint joseph était encore relégué au second plan. "The Holy Kindred", un sujet populaire auprès de la bourgeoisie d'Europe du Nord, représente un rassemblement de toute la famille de Notre-Dame. Saint Joseph et tous les autres maris se tiennent simplement derrière une barrière pour regarder leurs femmes assises et leurs enfants jouer. Ce n'est qu'après 1500, alors que le patriarcat devenait de plus en plus sévère, que saint Joseph entre dans le cercle des activités et parvient à toucher l'Enfant Jésus.

Les parents médiévaux, cependant, ont continué à éviter le nom de Joseph pour leurs enfants. On cherche en vain des personnages historiques qui portent son nom. C'était tellement en disgrâce qu'un seul Guiseppe apparaît, tardivement, sur une liste de 53 000 chefs de famille toscans recueillis avant 1530. ) et l'Espagnol St Joseph Calasanctius (né en 1556).

Une dévotion qui grandit lentement

Mais très lentement, les églises locales ont commencé à honorer saint Joseph. En Egypte, où L'histoire de Joseph le charpentier était originaire (Californie. 300-500), les chrétiens coptes lui avaient donné sa propre fête (20 juillet) à la fin du premier millénaire. L'an 1000 a trouvé saint Joseph mentionné dans deux ou trois listes de saints locaux en Irlande et en Allemagne. Les catholiques latins ont célébré sa fête pour la première fois à Winchester, en Angleterre, vers 1030. Saint Joseph a connu sa première dédicace d'un oratoire (1074 à Parme, Italie), d'une église (1129 à Bologne, Italie) et d'une chapelle (1254 à Joinville, France).

Pendant ce temps, St. Joseph a attiré la dévotion privée de Sts. Bernard de Clairvaux (d. 1153), Gertrude la Grande (d. 1302), Birgitta de Suède (d. 1373), et même le franciscain hétérodoxe Peter Olivi (d. 1298). Il était entré dans les Bréviaires spéciaux utilisés parmi les Carmélites, les Franciscains et les Servites à la fin du quatorzième siècle. Son jour de fête a été fixé au 19 mars, où il reste à ce jour.

Cet intérêt médiéval croissant pour Saint-Joseph ne l'aurait peut-être pas porté à une notoriété ultérieure sans les calamités du quatorzième siècle. Cette ère s'est ouverte avec une famine sans précédent sur les rives de la mer du Nord. La ruineuse guerre de Cent Ans entre l'Angleterre et la France a aspiré d'autres États. La guerre civile déchire la Castille, le Portugal et l'Écosse. La Pologne-Lituanie a lutté de l'Ordre franciscain. pour son existence. Paysans et artisans se révoltèrent de la Toscane à la Flandre, de l'Angleterre à l'Estonie. Les hérésies, la corruption et l'hystérie religieuse ont défiguré l'Église pendant qu'elle souffrait de la captivité babylonienne et du grand schisme occidental. Sur toutes ces misères chevauchait la peste noire qui tuerait plus d'un quart de la population européenne lors du premier de ses nombreux assauts.

Ces multiples horreurs infligées aux familles et aux communautés criaient à la guérison céleste. Le théologien français réformiste Jean Gerson (mort en 1429), chancelier de l'Université de Paris et écrivain spirituel de renom, a proposé saint Joseph comme père de famille et protecteur idéal. Le poème de 2957 vers de Gerson, la Joséphine, a promu le saint et ses vertus opportunes à travers l'Europe.

Les idées de Gerson ont été amplifiées par son contemporain, saint Bernardin de Sienne (mort en 1444), un prédicateur envoûtant et un réformateur de l'Ordre franciscain. Saint Bernardin a travaillé toute sa vie pour évangéliser les cités-États italiennes, dont la fière culture consumériste a laissé l'argent déformer les modèles de mariage des élites. Ces sociétés ont été encore défigurées par des tentatives généralisées de contraception et une série de sodomies.

Gerson et St. Bernardine ont rassemblé les tendances pro-Joseph existantes et ont réécrit son rôle dans l'histoire du salut. Rejetant la figure traditionnelle d'un saint Joseph âgé, ils ont insisté sur le fait que le saint devait être un jeune homme fort, bien capable de prendre soin de la Sainte Famille. St. Bernardine a frappé une note particulièrement sympathique avec son public urbain en appelant St. Joseph un « administrateur diligent » qui a travaillé jour et nuit pour soutenir ses proches.

De plus, ils prétendaient que saint Joseph était vierge et non veuf. Dieu lui avait prodigué des grâces spéciales, y compris le nettoyage du péché originel avant la naissance, qui l'ont préparé à être un époux convenable pour Marie. Gerson et saint Bernardin croyaient également que saint Joseph avait été élevé au ciel après sa mort. Ainsi, la Sainte Famille s'était réunie corps et âme pour maintenir le même lien de charité qui les unissait sur terre. Gerson les salua en ces mots : « O vénérable trinité Jésus, Joseph et Marie, à laquelle la divinité a joint, la concorde de l'amour !

Au XVIe siècle, la dévotion à saint Joseph était florissante en Espagne. Sainte Thérèse d'Avila (morte en 1582) devint sa grande avocate parce qu'elle attribua sa guérison de la paralysie à son intercession. Elle a loué « le glorieux saint Joseph » comme son « père et seigneur ». Elle aspirait ardemment à « persuader tout le monde de lui être dévoué » en tant qu'aide dans tous les besoins.

Dans les années 1550, sainte Thérèse rêvait aussi de réformer son Ordre des Carmélites. Elle plaça ce projet difficile – et les voyages périlleux qu'il nécessitait – sous la protection de saint Joseph. Elle a dédié douze des dix-sept nouveaux monastères qu'elle a fondés au saint et les a tous ornés de sa statue solo, des honneurs jusqu'alors inconnus.

L'enthousiasme de Sainte Thérèse en a infecté d'autres, notamment son ami et confrère Carmélite Déchaux Jeronimo Gracian. Ce frère est populaire Joséphine (1597) a répété les louanges précédentes pour le saint et l'a déclaré l'homme qui ressemblait le plus à Christ dans « le visage, la parole, la constitution physique, la coutume, les inclinations et les manières ». Gracian a également saisi la commande Ite annonce Joseph (« Allez à Joseph ») de l'histoire du patriarche de l'Ancien Testament Joseph (Gn 41 : 55) à utiliser comme devise du saint du Nouveau Testament. Elle est encore souvent inscrite sur ses autels et ses images.

La dévotion des carmélites à saint Joseph s'est étendue à d'autres ordres religieux en Espagne et dans tout l'empire espagnol. La première fondation de moniales de Sainte Thérèse en France (1604) a transplanté sa spiritualité dans le « siècle des saints » français. Son amour pour saint Joseph s'enracine particulièrement profondément dans le cœur de saint François de Sales (mort en 1622), le grand défenseur de la sainteté au quotidien.

Saint François a intégré la piété Joséphite dans l'Ordre de la Visitation qu'il a co-fondé avec Sainte Jeanne de Chantal (d. 1641). Les religieuses visitandines ont reçu l'ordre de dire un chapelet quotidien, des litanies et des prières méditatives à saint Joseph. Saint François lui-même leur a prêché avec éloquence son saint préféré.

L'épanouissement du fidèle saint de la famille

Le dix-neuvième de Saint-François Conférences spirituelles exalte la charité, l'humilité, le courage, la constance et la force de saint Joseph. Ces vertus sont envisagées comme des fleurs brodées sur ses vêtements célestes. En tant que gardien du Sauveur, saint Joseph a dû être « plus vaillant que David et plus sage que Salomon ». En tant qu'être humain le plus proche de la Sainte Vierge dans la perfection, il était digne de l'intimité particulière dont il jouissait avec Jésus. Saint François était également le publiciste le plus animé de la résurrection et de l'assomption de saint Joseph. Il a présenté le saint comme « le père glorieux de notre vie et de notre amour », ainsi qu'un formidable intercesseur et patron des parents, des travailleurs et des mourants.

Saint-Joseph, le fidèle saint de la famille, s'accordait bien avec les stratégies de la Contre-Réforme pour ré-évangéliser la chrétienté. Sa force et sa dignité correspondaient aux idéaux de l'autorité patriarcale du début de l'époque moderne : les familles étaient encouragées à imiter l'ordre harmonieux de la Sainte Famille dirigée par saint Joseph. Pas étonnant que le saint soit devenu l'une des étoiles les plus brillantes du ciel au XVIIe siècle.

La réputation grandissante de Saint-Joseph a également laissé sa marque dans l'art de la Renaissance et du baroque. Au tournant du XVIe siècle, des peintures italiennes comme celle de Raphaël Fiançailles de la Vierge (1504) exalter la signification religieuse du mariage sur ses aspects sociaux et économiques. Ils montrent saint Joseph comme un mari modèle se mariant consciencieusement lors d'une cérémonie à l'église, contrairement aux aristocrates contemporains qui se marient à la maison devant un notaire. Cette campagne de relations publiques a cependant été rendue obsolète plus tard dans le siècle après que le Concile de Trente a exigé que tous les catholiques se marient devant un prêtre et deux témoins.

D'autres politiques de la Contre-Réforme ont affecté l'iconographie familière de Saint-Joseph. En 1570, Johannes Molanus, l'arbitre de l'art religieux à Rome, a exigé une purge du matériel légendaire. Parmi les sujets qu'il a dénoncés figuraient la Sainte Vampire et les récits apocryphes de la vie de saint Joseph. Molanus a décrété que le saint soit représenté comme jeune et vigoureux, avec l'Enfant Jésus fermement sous son autorité paternelle.

Les artistes baroques n'ont pas toujours obéi à ces règles. Saint Joseph a gardé son bâton fleuri miraculeux et parfois ses cheveux gris. Mais de nouvelles images de saint Joseph ont été créées pour répondre à la demande du marché, en particulier dans le monde hispanique où il était un favori royal. El Greco (en 1597) et Zurbaran (n 1636) ont tous deux peint des portraits d'un saint Joseph fort et à barbe noire marchant main dans la main avec le Saint Enfant. Ce motif d'un homme conduisant Dieu serait très imité car il capture si bien l'amour paternel du saint. Zurbaran est plus formel Couronnement de Saint-Joseph (1636) montre le Notre Seigneur ressuscité remettant à son père adoptif une couronne florale de gloire. La délicieuse scène de genre de Murillo La Sainte Famille avec un petit oiseau et son Saint Joseph avec l'Enfant Jésus (tous deux des années 1670) dépeignent le saint comme un jeune et sombre père espagnol.

Les gravures réalisées aux Pays-Bas espagnols ont répandu de telles images dans toute l'Europe catholique et les ont transportées dans le Nouveau Monde. Au Mexique et dans les Andes, où la conquête espagnole et les maladies européennes laissaient encore de cruelles cicatrices, les Indiens embrassèrent saint Joseph comme leur père spirituel. Les artistes coloniaux ont peint des peintures charmantes et naïves de leur saint jusqu'au XVIIIe siècle. Sous une couronne en forme de cloche, son visage est le visage de Jésus et ses vêtements sont parsemés de fleurs dorées.

L'Église a comblé saint Joseph de nouveaux honneurs au début des temps modernes. Elle lui accorde des patronages officiels : le Mexique (1555), le Canada (1624), la Bohême (1655), l'Autriche (1675), les missions chinoises (1678) et tous les dominions espagnols (1689). La Belgique moderne a hérité son patronage de l'Empire espagnol. Bien sûr, saint Joseph a continué à être invoqué par les familles, les charpentiers, les menuisiers, les sceptiques, les voyageurs, les chasseurs de maisons et les mourants.

Le calendrier romain avait d'abord inscrit le jour de la fête de Saint-Joseph comme le 19 mars en 1479. Il a reçu son propre bureau spécial dans le bréviaire romain en 1714 et son nom a été inséré dans la litanie des saints en 1729. Le mois de mars et le mercredi de tous semaines sont devenus spécialement associés à lui.

Le premier ordre religieux dédié au saint était la Congrégation de Saint-Joseph fondée au Puy, en France, en 1650. Des dizaines d'ordres servant actuellement dans des ministères actifs dans le monde entier proviennent de ces sœurs françaises. De nombreuses autres congrégations aux racines différentes honorent également le saint, que son nom apparaisse ou non dans leur désignation officielle.

Patronne, guide et modèle

Comme d'autres pratiques religieuses traditionnelles, la piété centrée sur Joseph a souffert avec l'avènement des temps modernes. Les familles, les communautés et l'Église ont subi une pression cruelle dans la nouvelle ère industrialisée et militante laïque. Mais une succession de papes a vu en saint Joseph un guérisseur de premier ordre pour les malheurs contemporains. Ils ont cherché de nouvelles façons d'attirer son intercession. En 1847, saint Pie IX ordonna qu'une fête du Patronage de saint Joseph soit célébrée partout le troisième mercredi après Pâques. Le même pape, devenu « prisonnier du Vatican » après l'unification de l'Italie, a déclaré saint Joseph patron officiel de l'Église en 1870.

L'encyclique de Léon XIII Quam pluries (1889) invoque saint Joseph contre les crises religieuses et sociales de son époque. En plus d'exprimer des sentiments familiers sur les vertus singulières du saint, il demande aux pauvres de prendre saint Joseph, et non le socialisme, comme guide de la justice.

La montée du bolchevisme trois décennies plus tard a rendu cette dernière pensée plus pertinente que Léo n'aurait pu l'imaginer. En 1930, Pie XI nomma saint Joseph protecteur spécial de la Russie pour contrer la persécution soviétique des chrétiens et l'invoqua à nouveau sept ans plus tard contre le communisme athée. En 1955, Pie XII a remplacé le Patronage de Saint-Joseph par une nouvelle fête de Saint-Joseph ouvrier le 1er mai, jour traditionnel des fêtes ouvrières, socialistes et communistes. Depuis lors, les nouvelles images du saint ont tendance à présenter des outils de menuisier plutôt que des lys.

Pour bénir le Concile Vatican II, saint Jean XXIII fit de saint Joseph son patron spécial en 1961 et inséra son nom dans le Canon de la messe en 1962. (Cette dernière innovation a finalement poussé quelques prêtres lefebvristes indignés à former le Société sédévacatiste Saint-Pie V.) Mais l'exhortation apostolique de saint Jean-Paul II Redemptoris Custos (1989) élargit les préoccupations de ses prédécesseurs.

Pour saint Jean-Paul II, le mystère de l'obéissance à Dieu par la foi de saint Joseph se joue dans la famille, « sanctuaire de l'amour et berceau de la vie ». Il insiste sur la réalité du mariage et de la paternité du saint : l'amour qui se donne est ce qui compte. En dehors de la famille, saint Joseph « a rapproché le travail humain du mystère de la Rédemption ». Il est notre modèle pour harmoniser la vie active et la vie contemplative. Héritier de l'Ancienne Alliance, son association avec Jésus et Marie dans leur « église domestique » fait de lui un bon patron de l'Église universelle née de la Nouvelle Alliance.

Redemptoris Custos place saint Joseph en première ligne des efforts pour renouveler la famille, la société et l'Église. Avec la chasteté et la paternité décriées, les ouvriers dévalorisés et la vraie Foi s'effaçant, maintenant plus que jamais, nous devons « aller vers Joseph ».

(Noter: Cet article a déjà paru sous différentes formes dans le numéro d'avril 2002 de Crise. Il a été posté sur CWR le 4 mars 2021 et republié pour la Solennité de Saint Joseph.)

Si vous appréciez les nouvelles et les points de vue fournis par Catholic World Report, veuillez envisager de faire un don pour soutenir nos efforts. Votre contribution nous aidera à continuer à rendre CWR accessible à tous les lecteurs du monde entier gratuitement, sans abonnement. Merci de ta générosité!

Cliquez ici pour plus d'informations sur les dons à CWR. Cliquez ici pour vous inscrire à notre newsletter.


Soins et recherche

Coordonner les soins, élargir l'espace clinique et de recherche

Le travail multidisciplinaire existe depuis des années, mais l'organisation de groupes multidisciplinaires par maladies et équipes axées sur le cancer du sein, le cancer de la tête et du cou et d'autres types de cancer spécifiques est mise en évidence dans le centre de cancérologie. Chaque groupe de maladies a sa propre zone de pratique clinique dédiée à un étage de l'établissement. De même, chaque domaine de pratique dispose d'un espace pour les infirmières surspécialisées, les travailleurs sociaux et d'autres membres clés de l'équipe, ainsi que des salles d'examen et de procédure.

En unissant toutes nos disciplines de traitement &ndash chirurgie, oncologie médicale, radio-oncologie, génétique, nutrition, travail social et imagerie &ndash, il offre de grands avantages aux patients, aux familles et aux cliniciens.

Les autres caractéristiques du bâtiment comprennent:

  • Espace pour la génétique et la génomique
  • Une maison centralisée pour la technologie de traitement de haut niveau existante, y compris six accélérateurs linéaires et une suite Gamma Knife®.
  • Un espace dédié à la perfusion pour les essais cliniques de phase 1
  • Imagerie diagnostique sur place
  • Un grand laboratoire pour aider à réduire les temps d'attente pour les tests sanguins, et
  • Une pharmacie ambulatoire

Taussig

Une fenêtre (pop-into) d'informations (contenu complet de Sensagent) déclenchée en double-cliquant sur n'importe quel mot de votre page Web. Donnez une explication contextuelle et une traduction à partir de vos sites !

Avec une SensagentBox, les visiteurs de votre site peuvent accéder à des informations fiables sur plus de 5 millions de pages fournies par Sensagent.com. Choisissez le design qui correspond à votre site.

Améliorez le contenu de votre site

Ajoutez du nouveau contenu à votre site depuis Sensagent by XML.

Obtenez un accès XML pour atteindre les meilleurs produits.

Indexer les images et définir les métadonnées

Obtenez un accès XML pour corriger la signification de vos métadonnées.

S'il vous plaît, écrivez-nous pour décrire votre idée.

Lettris est un curieux jeu de tetris-clone où toutes les briques ont la même forme carrée mais un contenu différent. Chaque carré porte une lettre. Pour faire disparaître les carrés et économiser de l'espace pour d'autres carrés, vous devez assembler des mots anglais (gauche, droite, haut, bas) à partir des carrés qui tombent.

Boggle vous donne 3 minutes pour trouver autant de mots (3 lettres ou plus) que vous le pouvez dans une grille de 16 lettres. Vous pouvez également essayer la grille de 16 lettres. Les lettres doivent être adjacentes et des mots plus long font de meilleurs scores. Voyez si vous pouvez entrer dans la grille Hall of Fame !

Dictionnaire anglais
Principales références

La plupart des définitions anglaises sont fournies par WordNet.
Le thésaurus anglais est principalement dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie anglaise est autorisée par Wikipedia (GNU).

Changez la langue cible pour trouver des traductions.
Astuces : parcourez les champs sémantiques (voir Des idées aux mots) en deux langues pour en savoir plus.

Copyright © 2012 sensagent Corporation : encyclopédie en ligne, dictionnaire des synonymes, définitions de dictionnaires et plus encore. Tous les droits sont réservés. Di


Voir la vidéo: Une source inappréciable pour lhistoire des conceptions et des représentations du pouvoir (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Adamson

    Peut-être que je suis d'accord avec ses paroles

  2. Saud

    Tout à fait je partage ton avis. Dans ce quelque chose est aussi pour moi, il me semble que c'est une excellente idée. Je suis d'accord avec toi.

  3. Basilio

    Je ne dirai probablement rien

  4. Vojinn

    Je suis désolé, mais, à mon avis, ils avaient tort. Je propose d'en discuter. Écrivez-moi dans PM, cela vous parle.

  5. Treowbrycg

    Veuillez dire plus en détail.

  6. Vigar

    Il y a quelque chose dans ce domaine. Merci pour l'information, maintenant je ne ferai pas une telle erreur.



Écrire un message

DateÉvénements
28 février 1949Pacifique